Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Avant match

Semaine 16 : ce qu’il faudra surveiller ce week-end

Joyeux Noël avec la NFL ! Avec un tout petit peu d’avance, la ligue va offrir quelques beaux cadeaux ce week-end.

Dix matches sont programmés dimanche dès 19 heures ! La lutte pour les playoffs sera donc intense dès l’heure du diner avec des matches décisifs pour les Steelers, Bengals, Vikings, Cowboys ou Redskins. À partir de 22 heures, les Giants joueront aussi pour leur survie. Si Eli Manning et ses coéquipiers veulent continuer à rêver d’un doublé, la victoire à Baltimore est impérative.

Le bouquet final aura lieu dans la nuit de dimanche à lundi avec une superbe opposition entre les Seahawks et les 49ers. Pas de match lundi cette semaine pour cause de réveillon.

Tout ça et la reste, voici ce qu’il faudra surveiller ce week-end.

Ben Roethlisberger et ses coéquipiers n'ont plus le choix. Ils doivent gagner pour sauver leur saison.

Ben Roethlisberger et ses coéquipiers n’ont plus le choix. Ils doivent gagner pour sauver leur saison.

Coup d’envoi dimanche à 19 heures
Pittsburgh Steelers (7-7) – Cincinnati Bengals (8-6)
L’heure de la passation de pouvoir ? Après des années de domination dans l’AFC Nord, les Steelers sont en difficulté ces dernières semaines. L’absence de Ike Taylor laisse la couverture plus vulnérable et A.J. Green aura donc l’occasion de faire très mal. En défense, les Bengals montent en puissance et sont aujourd’hui sixièmes aux yards autorisés. L’équipe de Cincinnati a donc l’air d’être favorite de ce match.
Ben Roethlisberger et son attaque ont du mal à trouver la bonne carburation ces derniers temps et des problèmes semblent couver entre le quarterback et son coordinateur offensif. Les Steelers ont l’expérience pour eux. À eux de prouver qu’il ne faut pas les enterrer.

Alerte playoffs : une victoire et les Bengals sont en playoffs. Ils mettraient aussi fin aux espoirs des Steelers. Pittsburgh peut toujours gagner la division en gagnant les deux derniers matches et en espérant deux défaites des Ravens.

Kansas City Chiefs (2-12) – Indianapolis Colts (9-5)
Les Colts sont à quelques centimètres des playoffs et les Chiefs ne semblent pas vraiment armés pour les stopper. Même si la défense des Colts n’est pas spécialement violente, elle ne devrait pas avoir trop de mal à stopper l’attaque de Kansas City. Il y a toujours du potentiel au sol avec Jamaal Charles mais le jeu de passe souffre encore plus avec l’absence de Dwayne Bowe. La défense ne fait pas peur non plus et Andrew Luck ne devrait donc pas avoir trop de soucis à marquer les quelques points nécessaires pour la victoire. Le public de Kansas City devrait être plus occupé à demander le départ du staff qu’à encourager son équipe.

Green Bay Packers (10-4) – Tennessee Titans (5-9)
Les Packers composent toujours avec des blessures mais ils continuent de gagner. Ce match contre les Titans est encore largement dans leurs cordes. Jake Locker et Chris Johnson sont bien trop irréguliers pour pouvoir inquiéter Aaron Rodgers et sa bande sur soixante minutes.
Au passage, Green Bay pourrait essayer de donner encore un peu plus de volume à son jeu au sol face à la 25e défense de la ligue dans ce domaine. Ça peut toujours servir avant les playoffs…

Dallas Cowboys (8-6) – New Orleans Saints (6-8)
Les Saints sont dans la position idéale pour jouer les trouble-fête. Ils sortent d’un match ou leur défense a repris un peu de confiance pendant que leur attaque a joué aussi bien qu’elle peut le faire. Les Cowboys ont aussi beaucoup d’armes en attaque et cette rencontre pourrait donc être un gros festival offensif. La clé pour Dallas pourrait encore être de s’imposer au sol grâce à DeMarco Murray. Depuis son retour il y a trois matches, les Cowboys ne perdent plus et Tony Romo à la vie plus facile. Surtout, Murray pourrait aider à garder le ballon loin de Drew Brees le plus longtemps possible. Faisable puisque les Saints ont la 31e défense de la ligue contre la course.

Philadelphia Eagles (4-10) – Washington Redskins (8-6)
Comme les Saints, les Eagles sont là pour jouer les briseurs de rêve. Sauf que eux ont beaucoup moins de puissance offensive pour répondre. Même avec le retour de LeSean McCoy, il va être difficile de contrer le retour de Robert Griffin III et un Alfred Morris en pleine bourre. Les Redskins viennent d’enchainer 5 victoires de suite. Ils sont chaud-bouillants et n’ont été maintenus qu’une seule fois sous les 30 points au cours de leur série de victoires. Il faudrait un gros match de Philadelphie pour que ce soit équilibré.

Rien ne semble pouvoir arrêter Adrian Peterson en ce moment.

Rien ne semble pouvoir arrêter Adrian Peterson en ce moment.

Houston Texans (12-2) – Minnesota Vikings (8-6)
Adrian Peterson est lancé dans un double défi. D’abord, il doit porter son équipe à la victoire dans un match à ne pas perdre si Minnesota veut aller en playoffs. Ensuite, il n’est qu’à 294 yards du record de yards sur une saison (2105 yards) d’Erik Dickerson. Le problème pour lui ? La défense des Texans autorise moins de 100 yards par match aux coureurs adverses. Rien ne semble impossible pour Peterson en ce moment. Mais s’il se retrouve coincé, les Vikings auront de sérieux soucis. Car si Christian Ponder a une nouvelle jolie femme, il continue de livrer des prestations inégales. Sans oublier le fait qu’il va avoir J.J. Watt à ses trousses toute la soirée. Et pour ne rien arranger, les Texans pourront eux compter sur le trio Matt Schaub – Arian Foster – Andre Johnson pour alimenter le tableau des scores.

Alerte playoffs : une victoire et les Texans sont assurés de la tête de série numéro 1 pour les playoffs.

Jacksonville Jaguars (2-12) – New England Patriots (10-4)
L’opposition la plus déséquilibrée de la semaine. L’attaque des Patriots risque d’humilier les Jaguars et Chad Henne est loin de pouvoir suivre le rythme de Tom Brady. New England sort d’une défaite au couteau contre les 49ers et ce match est une bonne occasion de repartir de l’avant en beauté.

Tampa Bay Buccaneers (6-8) – Saint Louis Rams (6-7-1)
Fraichement éliminées de la course aux playoffs, ces deux équipes jouent pour l’avenir. Alors que certains joueurs commenceraient à critiquer le style autoritaire de Greg Schiano au sein du vestiaire des Buccaneers, le coach doit remettre ses troupes en ordre de marche après quatre défaites de suite. Il n’y a pas le feu pour son job, mais il serait préférable de terminer sa première saison sur une bonne note, surtout que cette équipe a montré un beau potentiel en attaque et en défense pendant les premières semaines de compétition.
Greg Fisher n’a pas ce genre de problèmes du côté de Saint Louis. Le coach vétéran a apporté un vrai souffle de combat à son équipe cette année et il va tenter de faire durer ça même sur une fin de saison sans enjeu. Sam Bradford montre des progrès ces dernières semaines. C’est du tout bon pour l’avenir.

New York Jets (6-8) – San Diego Chargers (5-9)
Le match de la déprime entre deux équipes qui ne sont qu’à deux semaines de quelques changements significatifs. Si Rex Ryan n’est pas autant sur la sellette que Norv Turner, une défaite ce dimanche pourrait compliquer un peu plus encore sa situation. Il aura pour lui une défense qui peut poser de sérieux problèmes à Philip Rivers.
Mais la curiosité de ce match sera forcément Greg McElroy. Les Jets n’avaient plus d’autre choix que de mettre Mark Sanchez sur le banc après la débâcle de lundi dernier mais certains attendaient Tim Tebow. McElroy est un joueur forcément plus conventionnel que l’ancien Broncos. À lui de profiter de cette audition pour marquer des points.

Carolina Panthers (5-9) – Oakland Raiders (4-10)
Depuis cinq semaines, Cam Newton joue juste et il pourrait finir par sauver la place de Ron Rivera. Le quarterback des Panthers n’a pas lancé une interception depuis cinq matches et il devrait encore se faire plaisir face à la défense qui autorise le plus de points par match dans toute la ligue (28,7 pts/match). La semaine dernière, Carolina a en plus trouvé moyen d’impliquer encore plus ses coureurs. Que du bon en somme. S’ils arrivent à refaire la même chose, la triste attaque des Raiders ne devrait pas suivre. Car Sebastian Janikowski ne peut pas gagner les matches tout seul toutes les semaines.

Miami Dolphins (6-8) – Buffalo Bills (5-9)
Deux équipes qui jouent pour l’an prochain ou presque puisque Miami a encore un infime espoir de playoffs. Les Dolphins ont déjà leur quarterback du futur et le regardent progresser au fil des semaines. Ryan Tannehill aura d’ailleurs encore l’occasion de briller puisque les Bills autorisent, comme les Raiders, 28,7 points par rencontre. À Buffalo, l’avenir n’appartient probablement plus à Ryan Fitzpatrick. À moins de sortir deux semaines de feu, le quarterback semble condamné. Chan Gailey est aussi en danger. Il joue sa place.

Alerte playoffs : les Dolphins peuvent encore aller en playoffs s’ils gagnent leurs deux matches, que les Bengals perdent deux fois et que les Steelers perdent en semaine 17.

Tout va tellement bien à Denver que même Knowshon Moreno vole.

Tout va tellement bien à Denver que même Knowshon Moreno vole.

Coup d’envoi dimanche à 22h05
Denver Broncos (11-3) – Cleveland Browns (5-9)
Les Browns ont une défense solide qui peut poser des soucis à pas mal de monde. Mais comme l’a montré leur dernier match contre les Redskins, leur attaque n’est pas encore équipée pour suivre quand le tempo du match s’emballe. Cela va donc être dur pour Brandon Weeden de rester longtemps dans la roue de Peyton Manning. Surtout que les Broncos tournent à plein régime. Ils viennent d’enchainer 9 victoires, leur attaque et leur défense sont dans le Top 5 de la ligue et même Knowshon Moreno a des ailes qui poussent. Cleveland a donc besoin d’un petit miracle.

Coup d’envoi dimanche à 22h25
Arizona Cardinals (5-9) – Chicago Bears (8-6)
Quoi de mieux pour se remettre de trois défaites de suite que de jouer les Cardinals ? Bien-sûr Arizona a battu les Lions la semaine dernière. Mais l’attaque d’Arizona reste quand même terriblement exposée face à la défense des Bears. Il faut aussi espérer que Jay Cutler et surtout Matt Forte ont envie de réagir après plusieurs sorties moins que convaincantes. Tout dépendra en partie de leur faible ligne offensive. Darnell Dockett et Calais Campbell pourrait très bien beaucoup perturber le rythme de Chicago en harcelant Cutler. Malgré tout, il paraît peu probable de voir Arizona marquer le plus de points dans ce match.

Baltimore Ravens (9-5) – New York Giants (8-6)
Les deux équipes sont mal en point et en panne d’inspiration mais les Ravens ont l’avantage d’être déjà qualifiés pour les playoffs. La pression est donc davantage sur les Giants. Ça tombe bien, en général, ils adorent ça. Le premier point, c’est qu’il faudrait que la défense se réveille. Après l’humiliation subie contre les Falcons, Justin Tuck et Jason Pierre-Paul doivent trouver un moyen de retrouver le chemin du quarterback adverse. Ces cinq dernières semaines, les deux hommes n’ont pas enregistré le moindre sack. C’est indigne de leur réputation.
Du côté de Baltimore, si la défense doit forcément faire mieux face à Eli Manning, l’attaque continue aussi à soulever de nombreuses interrogations. Joe Flacco ne semble toujours pas trouver la sonnette de son réveil. Il serait donc une bonne idée d’alimenter Ray Rice en ballon une fois pour toute.

Coup d’envoi dimanche à 02h20
Seattle Seahawks (9-5) – San Francisco 49ers (10-3-1)
Le meilleur pour la fin. Deux équipes en forme. Deux équipes solides. Deux équipes aux profils similaires. Ces deux équipes se suivent dans toutes les catégories statistiques avec à chaque fois San Francisco devant. Yards concédés en défense ? 2emes et 3emes. Points concédés ? 1ers et 2emes. Yards au sol en attaque ? 2emes et 3emes. Yards à la passe en attaque ? 26emes et 27emes. Difficile de faire plus proches.
À l’aller, les 49ers l’ont emporté 13-6. Mais le match de ce dimanche devrait être un peu plus prolifique en terme de points. D’abord parce que Colin Kaepernick a pris la direction de l’attaque Californienne et qu’il a le dynamisme qu’Alex Smith n’avait pas. Ensuite, Russell Wilson a beaucoup progressé depuis la première opposition.
Devant un public de Seattle toujours bouillant, cette affiche est donc clairement à ne pas manquer.

Coup d’envoi samedi à 02h30
Detroit Lions (4-10) – Atlanta Falcons (12-2) : 18-31 – Lire le résumé du match
Ce match pourrait servir aux Lions pour prouver à leurs détracteurs qu’ils ont du cœur et qu’ils peuvent se battre jusqu’au bout. Mais en sont-ils vraiment capables ? On commence à en douter. Les Falcons, eux, viennent d’humilier les champions en titre et ils ne sont qu’à une victoire de s’assurer une semaine de repos en playoffs. Matt Ryan et ses receveurs devraient se balader fasse à une couverture aérienne dépeuplée. Calvin Johnson sera encore bien seul…

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
23-Nov à 19:30DET1.92pariez1.6MIN
23-Nov à 23:30DAL1.85pariez1.65
24-Nov à 3:30WAS1.23pariez3NYG
26-Nov à 20:00ATL1.17pariez3.45TB
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une