Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Histoire

Histoire: Les Indianapolis Colts

Comme chaque dimanche, Touchdown actu revient sur le passé d’une franchise NFL, cette semaine les Colts d’Indianapolis sont à l’honneur

Les Colts n’ont pas toujours été la propriété d’Indianapolis. Leur histoire est mouvementée. A la fois semée d’embuches mais aussi de succès inoubliables et d’innombrables participations aux playoffs. La franchise qui a voyagé entre le Maryland et l’Indiana a permis de découvrir beaucoup de talents comme Don Shula ou plus récemment Peyton Manning. Entre déménagement controversé à Indianapolis et succès précoce d’une équipe rentrée dans la légende grâce à ses performances et pas pour ses affaires extra-sportives. Voici la longue Histoire des Colts de Baltimore d’abord puis d’Indianapolis.

Johnny Unitas Baltimore Colts Baltimore, MD unknown date.

Le premier grand quarterback bleu et blanc, c’est Johnny Unitas.

Pro football Hall of Famers: Raymond Berry (1955–1967), George Blanda (1950), Art Donovan (1950, 1953–1961), Ted Hendricks (1969–1973), John Mackey (1963–1971), Gino Marchetti (1953–1964, 1966), Lenny Moore (1956–1967), Jim Parker (1957–1967), Joe Perry (1961–1962), Y. A. Tittle (1948–1950), Johnny Unitas (1956–1972), Richard Dent (1996), Eric Dickerson (1987–1991), Marshall Faulk (1994–1998)

HISTOIRE : En 1953, un groupe de propriétaire de Baltimore dirigé par Carroll Rosenbloom récupère une franchise NFL : les Baltimore Colts.

Un départ sur les chapeaux de roues à Baltimore

Les Colts jouent leur première saison à Baltimore en 1953, l’équipe termine sur 3 victoires et 9 défaites sous les ordres de Keith MolesWorth. La franchise n’arrive pas à atteindre les playoffs jusqu’en 1957. Cependant avec le nouveau coach Weeb Ewbank et le quarterback Johnny Unitas, les Colts terminent à 9 victoires et 3 défaites en 1958 et atteignent la finale NFL pour la première fois. Les Colts affrontent les Giants de New York. Un match qui est considérée comme un des plus beaux dans l’histoire du football professionnel. Les Giants l’emportent 23-17 après prolongation.

Après les premiers playoffs, l’équipe finit sur le même bilan en 1959 et font encore face aux Giants dans la finale NFL. Ensuite les Colts ne retournent plus en playoffs jusqu’à l’arrivée du jeune Don Shula. En 1968, les Colts y retournent avec l’aide d’Unitas et de Shula et gagnent le droit d’aller Super Bowl III. Ils sont surpris par les jeunes Jets qui remportent le match 16-7. Le résultat du match est surprenant pour de médias américains car les Jets sont très jeunes et inexpérimentés.

Puis, les Colts acceptent de rejoindre l’American Football Conference lors de la fusion AFL-NFL en 1970. Les Colts sont productifs, avec le coach Don McCafferty, et atteignent les playoffs. La franchise remporte le premier Super Bowl post-fusion face aux Cowboys de Dallas sur le score de 16-13. Ensuite, les Colts retournent en playoffs et perdent face aux Dolphins de Miami dans le match de conférence AFC. Rosenbloom échange la franchise à Robert Irsay en 1972 contre les Rams de Los Angeles. L’équipe passe neuf saisons consécutives perdantes à compter de 1978. Par la suite, Les Colts terminent à zéro victoire, huit défaites et un match nul en 1982 et 7 victoires et 9 défaites en 1983.

Le départ à Indianapolis et la période creuse de 1984 à 1997

En 1984, le bail du Memorial Stadium expire et Irsay veux que la ville de Baltimore remette à neuf le stade. Les relations entre Irsay et Baltimore sont tendues. De ce fait, des discussions avec plusieurs autres villes débutent pour l’accueil d’une franchise NFL, le choix se porte sur Indianapolis. Indianapolis fait preuve d’un dynamisme visant à réinventer une «grande ville américaine». Dans le même temps à Baltimore, la situation empire lorsque le gouverneur du Maryland menace de voter une loi donnant à la ville le droit de saisir l’équipe. En conséquence, Irsay entame des négociations sérieuses avec le maire d’Indianapolis pour l’accueil de l’équipe.

Après avoir trouvé un accord avec Indianapolis, Irsay donne un ordre qui ne manque pas d’originalité : des camions de transport sont envoyés au complexe de l’équipe à Baltimore le 29 mars 1984 à l’aube. Ils ont pour mission de ramener tout le staff et les bâtiments de l’équipe à Indianapolis le plus rapidement possible. En deux heures à peine, toutes les infrastructures sont démontées et vidées et les camions repartent pour Indianapolis et les Colts ont complètement disparu de Baltimore à midi. Une scène digne des plus grands films Hollywoodiens.

L’action d’Irsay a évidemment des conséquences juridiques. L’affaire arrive à son terme en mars 1986 après deux années de combat. Outre les problèmes juridiques, les Colts perdent bon nombre de leurs fans qui sont attachés à Baltimore. Le plus notable d’entre eux était Johnny Unitas, qui se reconnaissait lui-même comme un joueur des Colts de Baltimore jusqu’à sa mort. Le voyage à Indianapolis n’apporte pas le succès immédiat pour les Colts. L’équipe n’apparaît pas en playoffs pendant les onze premières saisons à Indianapolis, sauf en 1987.

C’est en 1994 que Robert Irsay engage Bill Tobin pour devenir le directeur général des Colts d’Indianapolis. Sous Tobin, les Colts draftent le coureur Marshall Faulk et le quarterback Jim Harbaugh en 1994. Ces sélections permettent aux Colts de retrouver les playoffs en 1995 et 1996. Les Colts gagnent leur premier match en playoffs à Indianapolis en 1995. Ensuite ils perdent en match de conférence AFC face aux Steelers qui privent les Colts du Super Bowl XXX.

Le règne de l’incroyable Peyton Manning.

Il lui a d'abord fallu venir à bout de Tom Brady, mais Peyton Manning a fini par soulever le trophée.

Il lui a d’abord fallu venir à bout de Tom Brady, mais Peyton Manning a fini par soulever le trophée.

Jim Irsay façonne les Colts en embauchant Bill Polian. C’est lui qui choisit Peyton Manning au premier tour de draft de 1998. Manning lutte pendant la saison 1998, remportant seulement trois matchs. Il lance 28 interceptions. Toutefois, Manning passe pour 3739 yards et 26 touchdowns. Ils sont à 13 victoires et 3 défaites en 1999 et terminent premier de l’AFC Est. Ils perdent contre les Titans du Tennessee dans le match de division AFC. Tony Dungy, avec l’aide de Manning, ramène les Colts en playoffs en 2002, 2003 et 2004. A chaque fois, Les Colts sont barrés par Tom Brady et les Patriots. Une rivalité débute alors en Manning et Brady, les quarterbacks vedettes. Après deux défaites consécutives en playoffs face aux Patriots, les Colts commencent la saison 2005 avec une fiche de 13-0. Ils terminent la saison avec une fiche exceptionnelle de 14-2. Malgré cette saison régulière satisfaisante, les Colts perdent face aux Steelers de Pittsburgh dans le match de division, et terminent la saison sur une note négative.

En 2006, les Colts commencent la saison par un 9-0 avant de perdre contre les Cowboys de Dallas. Indianapolis joue les playoffs pour la cinquième fois consécutive. Les Colts remportent leurs deux premiers matchs de playoffs face aux Chiefs de Kansas City et aux Ravens de Baltimore. En finale de conférence ils font face à l’inévitable Tom Brady et ses troupes. Dans un match fou, les Colts pourtant menés 21-3 en première mi-temps remportent le match 38-34. Le Super Bowl XLI ne doit être qu’une formalité pour Manning qui vient de vaincre son ennemi de toujours. Les Colts font face aux Bears de Chicago « emmenés » alors par Rex Grossman et remportent le match sur le score de 29-17, donnant à Manning, Polian, Irsay et Dungy leur premier titre, ainsi que le premier titre à la ville d’Indianapolis.

Après la saison 2008, le coach Tony Dungy annonce sa retraite après sept saisons chez les Colts. Jim Caldwell est promu en interne et mène, toujours avec Manning, son équipe à un bilan flatteur de 14 victoires et 2 défaites. Les Colts passent les Ravens de Baltimore et les New York Jets pour aller au Super Bowl XLIV face aux New Orleans Saints. Le score de 31-17 et un match moyen de Manning donnent un sentiment d’inachevé pour les Colts en ce début de février 2009.

La défaite face aux Jets en playoffs 2011 est le dernier match pour Peyton Manning en tant que Colts car l’année suivante il se blesse gravement à la nuque et laisse son équipe faire une saison quasiment blanche avec un bilan terrible de 2 victoires pour 14 défaites. Irsay vire Polian et Caldwell de leurs postes et la reconstruction peut débuter. La fin de l’ère Manning est brutale puisque le 8 mars 2012 Jim Irsay annonce que Manning est libre après treize saisons de bons et loyaux services au cours d’une conférence de presse remplie d’émotion.

Avec la draft d’Andrew Luck et les grands espoirs portés sur lui, il semblerait que la franchise de l’Indiana reparte sur des bases saines. Les fans peuvent donc attendre de Luck qu’il fasse une grande carrière, un peu comme son illustre prédécesseur. Pas malchanceux, les Colts vont avoir droit à un rebond rapide. D’un grand quarterback à un autre.

Anecdote de fin : Peyton Manning est aussi bon acteur que lanceur, la preuve avec cette série de pub :

Super-bonus, la famille Manning rassemblée pour une pub,tout aussi hilarant:

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
19-Nov à 20:00CHI2.05pariez1.52DET
19-Nov à 20:00CLE3.2pariez1.2JAX
19-Nov à 20:00GB1.85pariez1.65BAL
19-Nov à 20:00HOU1.6pariez1.92ARI
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une