Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Résumés

NFL Semaine 17 (19h) : les Giants éliminés, Chicago placé, les Colts sur leur nuage

Les rêves de doublé des Giants sont officiellement enterrés. Les champions en titre ont fait leur part du boulot ce dimanche en s’imposant facilement contre les Eagles. Mais les Bears les ont mathématiquement éliminé en allant s’imposer de justesse à Detroit. C’est au tour de Chicago de devoir espérer de l’aide. Pour que Jay Cutler et les siens aillent en playoffs, il faut que les Packers battent les Vikings dans la série de matches suivants.

Les Texans, eux, ont peut-être perdu la première place de la conférence AFC. Encore une fois bien fébriles, ils n’ont rien pu faire contre la fougue et l’élan des Colts portés par le retour de Chuck Pagano. Les leaders n’étaient d’ailleurs pas en réussite puisque les Falcons se sont aussi inclinés. Eux pourraient en plus avoir à gérer une blessure gênante en défense.

Chez les Jets, Mark Sanchez a terminé la saison sans briller… et sans marquer le moindre touchdown.

Chuck Pagano a fait son retour sur le banc et toute son équipe a semblé profiter de cet élan.

Chuck Pagano a fait son retour sur le banc et toute son équipe a semblé profiter de cet élan.

Indianapolis Colts (11-5) – Houston Texans (12-4) : 28-16
Soirée à très fortes émotions du côté d’Indianapolis. Les choses ont commencé avant le match avec l’ovation du stade et des deux équipes pour le retour de Chuck Pagano sur le banc trois mois après sa leucémie. Un élan sur lequel les Colts ont capitalisé dès leur premier drive lorsque Andrew Luck (14/28, 191 yards, 2 TDs) a trouvé Coby Fleener pour un touchdown. Et à partir de là, Indianapolis n’a jamais tremblé. Vick Ballard (27 courses, 78 yards, 1 TD) a ajouté un second touchdown pour faire rentrer son équipe aux vestiaires avec l’avantage 14-6 à la pause.

Houston a enfin réagi avec un touchdown d’Arian Foster (16 courses, 96 yards, 1 TD) et un coup de pied de Shayne Graham pour repasser devant (14-16) dans le troisième quart. Mais rien à faire, les Colts sont repassés devant dès kickoff suivant avec un retour de 101 yards de Deji Karim pour un touchdown (21-16). Luck a ensuite trouvé T.Y. Hilton (4 rec, 111 yards, 1 TD) sur une magnifique passe de 70 yards pour creuser l’écart au début de la dernière période (28-16). Vontae Davis a ensuite intercepté un Matt Schaub (24/36, 275 yards, 2 int) encore terne et l’attaque d’Indy a mangé les presque 10 minutes restantes comme une vraie bande de vétérans !

Houston termine la saison régulière de manière bien laborieuse et pourrait même se faire prendre la première place de l’AFC par les Broncos ou les Patriots. Du côté des Colts, tous les voyants sont aux vert et la belle histoire continue.

Detroit Lions (4-12) – Chicago Bears (10-6) : 24-26
Cela va faire mal au coeur des supporters des Giants, mais il y avait de la place pour les Lions. Le problème, c’est qu’on gagne rarement lorsqu’on rend quatre ballons à l’adversaire. Largement dominés jusqu’au milieu du second quart et menés 20-3, les joueurs de Detroit ont fini par se réveiller pour revenir à seulement trois longueurs (17-20) au milieu du troisième quart. Le problème, c’est qu’ils ont encore enchainé le bon et le mauvais en perdant un fumble dès la série suivante pour offrir un coup de pied facile à Olindo Mare (17-23). Chicago s’est ensuite détaché grâce à un autre coup de pied (17-26). Mais histoire de faire espérer les Giants, Matt Stafford (24/42, 272 yards, 3 TDs, 1 int) a trouvé Brian Robiskie pour un touchdown à 7 minutes de la fin (24-26). Après un stop défensif, Detroit a même récupéré le cuir avec 4mn37 à jouer et seulement deux points de retard ! Mais Stafford et sa bande n’ont même pas réussi à gagner le moindre first down avant de rendre le ballon sur un punt. Chicago a alors réussi à écouler les 3mn40 restantes pour rester dans la course aux playoffs.

Jay Cutler (18/31, 257 yards, 1 TD) et Matt Forte (24 courses, 103 yards, 1 TD) ont fait leur part du boulot. Ca n’a pas toujours été lumineux et les quatre pertes de balle des Lions ont bien aidé mais l’important est le résultat.
Les Lions ont encore laissé échapper un match serré. Du côté de Chicago, les yeux se tournent maintenant vers le Minnesota. Une défaite des Vikings et les Bears seront en playoffs.

New York Giants (9-7) – Philadelphia Eagles (4-12) : 42-7
Andy Reid avait décidé de se lâcher pour ce qui était probablement son dernier match à la tête des Eagles. Le coach a tenté et réussi un onside kick dès le coup d’envoi du match ! Malheureusement pour lui, Michael Vick (19/35, 197 yards, 1 TD, 1 int) n’était pas dans la même bonne humeur et le quarterback a lancé une interception dès son premier drive pour lancer les Giants. Portés par un Eli Manning (13/21, 208 yards, 5 TDs) auteur de trois touchdowns dès la première période, les champions se sont vite détachés 21-0. New York a même continué son festival jusqu’à la mi-temps avec deux nouveaux touchdowns qui ont porté l’écart à 35-7 à la pause. À partir de là, les champions en titre n’ont plus eu qu’à gérer. Henry Hynoski en a rajouté une couche dans le dernier quart (42-7) pour permettre aux deux équipes de faire rentrer leur remplaçants en fin de match.

Les Giants ont montré qu’ils valaient beaucoup mieux que ce qu’ils ont fait ces dernières semaines. Mais cette fois, c’est bien trop tard. La victoire des Bears les élimine définitivement. Les champions en titre ne pourront pas défendre leur couronne en playoffs.
Pour Andy Reid, c’est une dernière déroute qui fait mal après son probable licenciement de lundi.

Atlanta Falcons (13-3) – Tampa Bay Buccaneers (7-9) : 17-22
Mike Smith va-t-il regretter d’avoir laissé ses titulaires sur le terrain pour ce dernier match ? Non seulement les Falcons n’ont pas bien joué, mais ils ont surtout vu John Abraham (10 sacks, 6 fumbles forcés cette saison) sortir du terrain avec l’aide des soigneurs et Dunta Robinson être touché à la tête.

Inefficaces pendant toute la première mi-temps, les Falcons ont vu les Buccaneers se détacher grâce à un touchdown de Mike Williams (6 rec, 65 yards, 1 TD) sur un missile de Josh Freeman (19/35, 222 yards, 1 TD, 1 int) dans la end zone et deux coups de pied de Connor Barth qui ont donné l’avantage 13-3 aux visiteurs à la pause. Michael Turner (6 courses, 18 yards, 1 TD) a bien amorcé un début de révolte dans le troisième quart en trouvant la end zone (10-16) mais l’inévitable Doug Martin (28 courses, 142 yards, 1 TD) a répondu par un touchdown de 40 yards au sol pour redonner de l’air à son équipe (10-22). Matt Ryan (28/44, 238 yards, 1 TD) a réduit l’écart en trouvant Harry Douglas dans le dernier quart. Il a même récupéré le ballon pour un possible drive de la victoire à 3mn22 de la fin. Mais lui et son attaque ont échoué sur une quatrième tentative dans leur propre moitié de terrain.

C’était un soir sans pour les Falcons. En soi, ce n’est pas grave, il n’y avait pas d’enjeu. Il faut juste espérer que les blessures ne sont pas trop graves.

Mark Sanchez n'aura pas réussi à laisser un peu de positif avant de partir en vacances.

Mark Sanchez n’aura pas réussi à laisser un peu de positif avant de partir en vacances.

Buffalo Bills (6-10) – New York Jets (6-10) : 28-9
Mark Sanchez (17/35, 205 yards, 1 int) n’aura pas réussi à profiter de son retour pour sauver un peu l’image de sa saison. Dès son deuxième drive, le quarterback a été intercepté pour un touchdown. Ajoutez à ça un fumble perdu et quelques décisions plus qu’étranges et vous avez un nouveau match sans touchdown pour l’attaque des Jets.
Côté Bills, C.J. Spiller (24 courses, 59 yards – 2 rec, 72 yards, 1 TD) a donné l’avantage à son équipe dans le deuxième quart sur une réception courte transformée en course de 66 yards supersonique jusqu’à la end zone. Cela a permis à Buffalo de mener 14-9 à la mi-temps. Brad Smith et Tashard Choice ont fait enfler l’addition dans la dernière période.

La saison calvaire des Jets est donc terminée. Mark Sanchez a encore montré qu’il n’a plus rien d’un titulaire. Reste à voir ce que New York va faire de lui dans les mois à venir.

Cincinnati Bengals (10-6) – Baltimore Ravens (10-6) : 23-17
Un étrange duquel il va être dur de tirer des conclusions puisque les deux coachs ont rapidement mis leurs titulaires au repos. Après que la mi-temps ait été atteinte sur le score de 7 partout, on a assisté à un duel entre Tyrod Taylor (15/25, 149 yards) et Bruce Gradkowski (5/11, 65 yards). À ce petit jeu, ce sont les Bengals qui l’ont emporté grâce à plusieurs field goal et une interception retournée pour un touchdown par Carlos Dunlap.

Les Ravens pouvaient espérer décrocher la tête de série numéro trois avec une victoire dans ce match et une éventuelle défaite des Patriots. Mais ils avaient visiblement plus envie de ménager leurs petits bobos et en éviter de nouveaux. Baltimore affrontera donc les Colts le week-end prochain. Les Bengals étaient déjà assurés de terminer à la sixième place de la conférence. Andy Dalton (10/15, 78 yards, 1 TD) a bien joué pendant la mi-temps qu’il a passé sur le terrain. Il ne sait pas encore quelle défense sera en face pour le premier match de playoffs mais il est réglé.

Pittsburgh Steelers (8-8) – Cleveland Browns (5-11) : 24-10
Pour son bizutage NFL, Thad Lewis (22/32, 204 yards, 1 TD, 1 int) a eu l’honneur de se faire intercepter par Troy Polamalu. En dehors de ça, le troisième quarterback des Browns ne s’est pas trop mal débrouillé. C’était loin d’être suffisant pour progresser régulièrement contre les Steelers mais Cleveland est resté dans le match un long moment. Le score était de 10-10 dans le troisième quart. Mais Ben Roethlisberger (15/23, 134 yards, 3 TDs) a trouvé Antonio Brown puis Plaxico Burress pour des touchdowns qui ont crée l’écart décisif au milieu du dernier quart. La défense s’est ensuite chargé de boucler l’affaire. Pittsburgh termine la saison sur une bonne note, mais on ne les reverra plus avant août 2013.

Tennessee Titans (6-10) – Jacksonville Jaguars (2-14) : 38-20
Les Titans ont fait la différence au cours d’une séquence incroyable. À cheval sur le second et le troisième quart, Tennessee a marqué 28 points en 5 minutes… sans jouer la moindre action offensive ! Zach Brown a d’abord intercepté Chad Henne (25/41, 298 yards, 2 TDs, 3 int) et retourné le ballon pour un touchdown de l’égalisation à 14-14. La défense a ensuite forcé un punt que Darius Reynaud a retourné pour un touchdown (21-14). Après la pause, Jacksonville a encore punté… et Reynaud a remonté 81 yards pour un touchdown (28-14). Sur le drive suivant, Henne a de nouveau été intercepté… par Zach Brown qui a retourné le ballon pour un touchdown (35-14). Et pour conclure ce match étrange, c’est un bloquant un punt pour un touchdown que les Jaguars ont réduit l’écart dans la dernière période (38-20).

Jordan Shipley (7 rec, 51 yards, 1 TD) et Justin Blackmon (6 rec, 79 yards, 1 TD) avaient bien répondu à Chris Johnson (21 courses, 56 yards, 1 TD) pour donner l’avantage aux Jags’ 14-7 dans le second quart. Mais les cinq minutes de folie qui ont suivi ont été fatales à leur équipe.

New Orleans Saints (7-9) – Carolina Panthers (7-9) : 38-44
Comme prévu, la défense n’a pas été à l’ordre du jour entre les Saints et les Panthers. Dans une orgie offensive, les deux équipes ont échangé des touchdowns toute la soirée. Et au milieu de tout ça, Carolina a réussi quelques stops défensifs. Cam Newton (16/33, 248 yards, 1 int) et ses coéquipiers ont fait la différence en inscrivant quatre touchdowns de suite à cheval sur le troisième et le dernier quart. Ce sont DeAngelo Williams (21 courses, 210 yards, 2 TDs) et Mike Tolbert (10 courses, 25 yards, 3 TDs) qui se sont répartis ces passages dans la end zone. Cette série à permis à Carolina de se détacher 41-24. Insurmontable même pour un Drew Brees (29/43, 396 yards, 4 TDs, 1 int) qui a profité de ce match pour devenir le premier quarterback à enchainer deux saisons à plus de 5000 yards à la passe.
Cam Newton s’est quant à lui fait une belle frayeur en se faisant tordre la jambe par un défenseur. Heureusement, le quarterback est revenu après quelques actions.

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une