Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Actu

Histoire : Les Jacksonville Jaguars

Comme chaque dimanche, Touchdown actu revient sur le passé d’une franchise NFL, cette semaine les Jacksonville Jaguars sont à l’honneur.

Cette semaine, on continue la série des équipes d’expansion de 1995 avec les Jaguars de Jacksonville. Les Jags ne sont pas les seuls à jouer au football à Jacksonville, puisqu’ils cohabitent avec les Gators de Floride, l’équipe NCAA d’où sont notamment issus Tim Tebow ou Joakim Noah en NBA.

Le football est très présent dans cette région de la Floride et la création de cette franchise a permis de donner à la ville une dimension réellement professionnelle. Cependant les Jaguars ne répondent pas toujours forcément présents depuis une dizaine d’année et la question d’un déménagement ou d’une délocalisation européenne est de plus en plus à l’ordre du jour.

Avant l'arrivée de Maurice Jones-Drew, Fred Taylor a fait les belles heures du jeu au sol de Jacksonville.

Avant l’arrivée de Maurice Jones-Drew, Fred Taylor a fait les belles heures du jeu au sol de Jacksonville.

Hall of Famers: Aucun pour le moment.

Ring of honor de la franchise : Tony Boselli (OT), Wayne Weaver et sa femme Delores (propriétaires), Fred Taylor (RB).

Une création compliquée et des débuts plutôt bons

En 1995, Jacksonville est considérée comme la candidate la moins susceptible d’accueillir une franchise NFL. Pour plusieurs raisons : la région de Jacksonville est un petit marché et la télévision ne peut pas suivre. De plus, son stade, le Gator Bowl, est ancien, et le groupe de propriétaires a du mal à négocier un bail avec la ville. Toutefois, Jacksonville a un certain nombre de soutiens puissants. Il y a en Floride une culture du football très forte, ainsi qu’un groupe de propriétaires fortunés. Encouragés par Tagliabue, les décideurs de Jacksonville réexaminent la question, et la ville accepte de financer la rénovation du Gator Bowl.

En surprenant tout le monde de la NFL, notamment pour avoir fait passer Jacksonville avant Baltimore, les propriétaires votent 26-2 en faveur de la création de la franchise à Jacksonville. La franchise est dirigée alors par Wayne Weaver. En janvier 1994, Tom Coughlin est embauché comme coach. Il participe aux nombreuses victoires et succès de Boston College, mais beaucoup à l’époque croient que son recrutement est une décision risquée. Coughlin avait travaillé dans la NFL en tant que coach annexe, mais il n’avait jamais été coach, ni coordinateur. L’histoire sportive de cette franchise ne commence réellement qu’en 1995. Cette première année est placée sous le signe de la découverte et le bilan de Coughlin et ses hommes s’en fait ressentir. La franchise termine avec un bilan de 4 victoires et 12 défaites mais il y a de l’espoir notamment avec les recrues comme Mark Brunell, Tony Boselli, James Stewart et Jimmy Smith.
La concrétisation de cet espoir arrive dans les quatre années suivantes. Les années 1996 à 2000 marquent l’âge d’or de la franchise Nord-floridienne. En quatre ans, les hommes de Coughlin terminent deux fois premier de leur division et deux fois second. Les saisons les plus extraordinaires sont celles de 1996 puisque l’équipe termine avec un bilan de 9-7, passe par la Wild-card et va jusqu’en finale de Conférence qu’elle perd contre les Patriots 20 à 6. Les deux années suivantes sont aussi synonymes de playoffs mais avec moins de réussite. La saison 1999 quant à elle constitue la saison de l’excellence pour les Jags puisqu’en plus d’un bilan flatteur (14-2), d’une démonstration de force dans le match de division face aux Dolphins (62 à 7), elle est l’équipe d’expansion qui est le plus apparut en playoffs sur cinq ans. Ils perdent cependant encore en finale de conférence face aux Titans.

La fin de l’époque Coughlin et la longue attente pour retrouver les playoffs

La fin de Coughlin aux Jags est rapide puisqu’après deux saisons moyennes en 2000 en 2002, il cède sa place à Jack Del Rio. L’équipe continue d’empiler les échecs et les moments douloureux, terminant la saison 2003 sur un bilan de 5-11 et ratant les playoffs pour la quatrième fois consécutive. Les fans commencent alors à se rendre à l’évidence : malgré les tentatives de résolution des problèmes de plafond salarial, la reconstruction de l’équipe est clairement plus longue que prévu. La saison 2004 se termine sur un bilan de 9-7 avec des victoires comme contre les Packers ou les Colts. Byron Leftwich sort une année solide en 2004, aidé par les bonnes performances de Fred Taylor et Jimmy Smith.

L’attente a été longue mais les Jaguars de 2005 retrouvent les playoffs avec un super bilan de 12-4. Mais les playoffs sont encore marqués par un échec, cette fois face aux Patriots de Tom Brady, 28 à 3. La raison de cet échec est essentiellement les nombreuses blessures auxquelles le staff des Jaguars ont dû faire face.

La franchise espère que Blaine Gabbert réussira à la porter dans le futur. Pour l'instant, ce n'est pas gagné.

La franchise espère que Blaine Gabbert réussira à la porter dans le futur. Pour l’instant, ce n’est pas gagné.

L’effet Jones-Drew puis plus rien

En 2006, les Jags draftent Maurice Jones-Drew au second tour. Le coureur de poche termine sa première saison avec la meilleure moyenne de yards par course de la NFL (5,7 yards). Cependant le reste de l’équipe ne suit pas ses performances et reste automatiquement dans le ventre mou de la ligue avec un bilan moyen. En août 2007, les Jaguars annoncent que David Garrard est le titulaire de l’équipe. Garrard conduit les Jaguars à un bilan de 11-5 et une place en Wild card. Les Jaguars battent les Steelers (31-29). Cependant, dans le match de division, les Jaguars perdent encore face aux Patriots, qui sont alors invaincus. Les deux formations sont à égalité à la mi-temps, mais les Patriots prennent les choses en main et gagnent 31 à 20. David Garrard se révéla être un très bon soutien de Jones-Drew notamment en lançant seulement trois interceptions sur toute la saison régulière.

Depuis cette année 2007, les Jaguars non seulement ne retournent plus en playoffs mais imposent à leurs fans des saisons moyennes voire très mauvaise. Quand on sait que la région de Jacksonville est un marché à faible potentiel où la présence de résultats est obligatoire pour attirer un public régulier aux matchs, la période des 70 000 fans présents au stade en 1999 est bien révolue. De 2007 à aujourd’hui il n’y pas grand-chose à retenir de la part des Jaguars à part le fait que Jones-Drew est toujours aussi seul en attaque.

Mais un vent nouveau tente de souffler depuis quelques mois et le rachat de la franchise par Shahid Khan. Un effort qui se traduit par la volonté d’internationaliser la franchise et de la relancer vers un titre. Reste encore à faire suivre cette volonté sur le terrain. Et il y a du boulot de ce côté là.

Petite anecdote : Les Jaguars ont compté dans leurs rangs un des joueurs les plus dingues de la ligue. Pour se motiver avant les matches, John Henderson n’avait pas besoin de grand chose. Juste de quelques bonnes claques.

http://www.youtube.com/watch?v=Qa1lY–7H-g

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
24-Sep à 15:30JAX2.15pariez1.47BAL
24-Sep à 19:00BUF2.15pariez1.47DEN
24-Sep à 19:00CAR1.33pariez2.6NO
24-Sep à 19:00CHI3.1pariez1.22PIT
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu