Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Résumés

NFL Wild-card weekend : les Packers écrasent facilement les Vikings

Green Bay Packers (3) – Minnesota Vikings (6) : 24-10

Adrian Peterson (22 courses, 99 yards, 1 TD) a beau être un joueur exceptionnel, il a besoin d’aide pour remporter des matches. Et sans Christian Ponder, le coureur n’a reçu aucun soutien convenable dans les airs. La défense de Green Bay a donc pu se concentrer sur le meilleur coureur de la ligue, le ralentir et regarder Aaron Rodgers (23/33, 274 yards, 1 TD) creuser l’écart.

La première mi-temps complètement ratée de Joe Webb (11/30, 180 yards, 1 TD, 1 int) a permis aux Packers de se détacher en première mi-temps (17-3). Rodgers et sa bande ont ensuite profité des erreurs adverses dans le troisième quart pour sceller l’affaire (24-3). Une soirée tranquille et sans frayeur pour les champions 2011.

Propulsé dans le groupe de départ à la dernière minute, Joe Webb n'a pas pu vraiment aider son équipe.

Propulsé dans le groupe de départ à la dernière minute, Joe Webb n’a pas pu vraiment aider son équipe.

Le moment clé
9mn32 à jouer dans le troisième quart. Les Packers mènent 17-3 et s’apprêtent à tirer un field goal. Mais les Vikings se font alors siffler une pénalité pour 12 joueurs sur le terrain. First down Green Bay. Sur l’action suivante, Aaron Rodgers trouve John Kuhn pour un touchdown de 9 yards qui fait passer l’avantage de Green Bay à 24-3. Les Vikings ne s’en remettront pas.

Le film du match

Tout a pourtant bien commencé pour les Vikings. Sur leur premier drive, Joe Webb a montré de belles choses au sol (7 courses, 68 yards) et laissé espérer qu’il allait pouvoir être une menace complémentaire intéressante en renfort d’Adrian Peterson. Après une progression de 53 yards, Minnesota a inscrit les premiers points du match sur un field goal (0-3). Après un échange de punt, Green Bay a signé un drive de 82 yards conclu par un touchdown de DuJuan Harris (17 courses, 47 yards, 1 TD) pour reprendre l’avantage (7-3) en fin de premier quart.

Quelques autres punts plus tard, Green Bay a terminé la première mi-temps en trombe. Un field goal (10-3), un stop défensif rapide pour récupérer le cuir à 1mn48 de la pause et un drive de 62 yards en express pour un nouveau touchdown avant de rentrer aux vestiaires (17-3).

Dans le troisième quart, Green Bay a donc tué le match en profitant de la pénalité bête des Vikings pour effectuer un nouveau passage dans la end zone (24-3). La défense a ensuite enchainé avec un fumble recouvert et une interception avant la fin du quart. Et quand tout va bien… Au début du quatrième quart temps, Marcus Sherels a laissé échapper le ballon sur un retour de punt et Green Bay a recouvert en terrain adverse. Une bonne position finalement pas exploitée puisque le drive suivant s’est soldé par un nouveau punt. Après cinq échecs successifs des attaques, Minnesota a fini par sauver l’honneur avec un touchdown de 50 yards de Webb pour Michael Jenkins (3 rec, 96 yards, 1 TD). Flatteur pour les stats mais trop tard puisqu’il ne reste alors que 3mn49 à jouer. Les Packers ont ensuite mangé quasiment tout le reste de l’horloge pour ne rendre la ballon qu’à 19 secondes de la fin. Le temps de quelques plaquages pour assurer la victoire.

MVP : Aaron Rodgers
Tranquillement, le quarterback des Packers a découpé la défense des Vikings en rondelles. Sa fiche est propre (23/33, 274 yards, 1 TD) et il a trouvé 10 receveurs différents. Un vrai chef d’orchestre.

Le flop : Joe Webb
Catapulté au poste de quarterback titulaire pour la première fois de la saison quelques heures avant le match, Webb n’a pas été à la hauteur de l’évènement. En première mi-temps, Minnesota n’a gagné que 6 petits yards à la passe. Le plan de jeu des Packers était de défier Christian Ponder et ils ont été heureux de défier Webb. Dans le troisième quart, le fumble perdu par Webb et son interception ont définitivement fait basculer sa soirée dans l’enfer.

La stat : 10
En trouvant dix receveurs différents au cours de la soirée, Aaron Rodgers a égalé un record NFL pour un match de playoffs.

La suite
Né en Californie, Aaron Rodgers va retourner sur ses terres pour une opposition avec les 49ers, l’équipe qui lui avait préféré Alex Smith lors de la Draft 2005. Le défi sera autrement plus relevé pour Green Bay face à la redoutable défense des 49ers et une attaque plus complète. Il y aura ainsi un petit goût de vengeance puisque les 49ers sont venu battre les Packers à Green Bay lors du premier match de la saison.

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
12-Déc à 3:30MIA4.25pariez1.1NE
15-Déc à 3:25IND1.92pariez1.6DEN
16-Déc à 23:30DET1.27pariez2.8CHI
17-Déc à 3:25KC1.75pariez1.75
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une