Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Résumés

NFL Wild-card weekend : Ray Lewis et les Ravens donnent une leçon de réalisme aux Colts

Baltimore Ravens (3) – Indianapolis Colts (6) : 24-9

La dernière de Ray Lewis à Baltimore n’aura pas été parfaite mais elle s’est soldée par une victoire. Après une première mi-temps très poussive de la part des deux attaques, Joe Flacco (12/23, 282 yards, 2 TDs) et Anquan Boldin (5 rec, 145 yards, 1 TD) ont passé la seconde au retour des vestiaires pour creuser l’écart.

Mal protégé et inefficace dans la zone rouge, Andrew Luck (28/54, 288 yards, 1 int) n’a jamais réussi à donner de rythme à son attaque.

L’émotion était énorme pour ce dernier match de Ray Lewis devant son public. Pour que le stade lui rende un dernier hommage, son coach l’a même fait entrer en jeu sur le dernier genou au sol du match. L’occasion pour le numéro 52 d’offrir un dernier pas de danse à ses supporters. Fort.

Anquan Boldin a dynamité la défense d'Indianapolis pour faire la différence en deuxième mi-temps.

Anquan Boldin a dynamité la défense d’Indianapolis pour faire la différence en deuxième mi-temps.

Le moment clé

9mn22 à jouer dans le dernier quart. Deux actions après une course de 43 yards de Bernard Pierce (13 courses, 103 yards), Joe Flacco trouve Anquan Boldin pour un touchdown de 18 yards qui donne l’avantage 24-9 aux Ravens. Un écart insurmontable pour des Colts incapables de conclure dans la zone rouge tout au long de la soirée.

Le film du match
Les Ravens commencent fort avec un stop défensif puis un drive jusqu’aux 11 yards adverses. Mais Ray Rice (15 courses, 70 yards) laisse échapper le ballon et les arbitres estiment que c’est Indianapolis qui a recouvert. Sur le ralenti, ce n’est pas évident mais l’action n’est pas revue et les Colts ont eu chaud. Ca fait un fumble partout sur le drive suivant quand Andrew Luck se fait arracher le ballon par Paul Kruger.

Justin Tucker ouvre le score au début du second quart (3-0). Les défenses ratent des occasions, Ray Lewis laisse notamment échapper une interception toute faite. Après l’égalisation d’Adam Vinatieri (3-3) à 2mn31 de la pause, les choses s’emballent enfin. Ray Rice capte une passe courte et s’envole pour un gain de 47 yards. Vonta Leach n’a plus qu’à enfoncer la défense pour les deux yards restants et le premier touchdown du match (10-3). Les Colts récupèrent le ballon avec 50 secondes à jouer et trouvent moyen de mettre Vinatieri à portée pour un coup de pied de 52 yards réussi juste avant la pause (10-6).

Après un échange de punt pour débuter le troisième quart, Flacco trouve Boldin pour 46 yards. Quelques actions plus tard, c’est Dennis Pitta qui est servi dans la end zone pour 20 yards et un touchdown (17-6). Toujours incapables de conclure dans la zone rouge, les Colts répondent avec un nouveau field goal, cette fois de 26 yards (17-9). Au début du dernier quart, les Colts ont une occasion en or de reprendre l’ascendant lorsque Rice lâche un nouveau fumble. Mais encore une fois la conclusion n’est pas là et Vinatieri balance même son coup de pied de 40 yards trop à droite.

Sur le drive suivant, c’est donc le coup de poignard de Boldin qui porte le score à 24-9. Les Colts remontent ensuite le terrain mais Luck est intercepté sur une 4e et 1 yard. Après un stop rapide, Indianapolis récupère vite le ballon. Il reste alors 3mn50 à jouer mais le drive se termine sur un nouvel échec sur une quatrième tentative. Les Ravens n’ont alors plus qu’à manger les deux minutes et quelques secondes qui restent sur le chrono.

MVP : Anquan Boldin
Moribonde en première mi-temps, l’attaque des Ravens a trouvé son salut dans la deuxième partie du match grâce au dynamisme d’Anquan Boldin. Avec deux grosses réceptions de 50 et 46 yards puis son touchdown de 18 yards, il a apporté un vrai boost décisif au jeu aérien de Baltimore. Boldin n’est peut-être pas le plus rapide ou le plus talentueux des receveurs, mais son physique, ses mains et son expérience ont fait merveille.

Le flop : la ligne offensive des Colts
Le fait qu’Andrew Luck n’est pas bien protégé cette saison n’est pas une nouveauté. Mais dans ces playoffs, cette faiblesse de la ligne offensive s’est révélée rédhibitoire. Toujours sous pression, obligé de s’échapper en permanence et très régulièrement touché, le quarterback des Colts n’a pas vraiment eu le loisir de trouver du rythme ou de se mettre à l’aise. Au final, il a encaissé trois sacks et d’innombrables pressions. Les ballons relâchés par ses receveurs n’ont pas aidé non plus.

La stat : 0/3
Pour gagner en playoffs, il faut une bonne dose de réalisme. Les Colts n’en ont pas eu ce dimanche en ne marquant pas le moindre touchdown au cours de leurs trois passages dans la zone rouge. Indianapolis a aussi largement dominé le temps de possession (37’32mn contre 22’28) et Vick Ballard (22 courses, 91 yards) a apporté du soutien au sol. Mais il a manqué la finition.

La suite
Les quatre premières têtes de série de la conférence AFC seront donc au rendez-vous du second tour. Baltimore va se rendre à Denver pour défier Peyton Manning et les Broncos. Il va falloir se montrer plus incisif dans tous les secteurs pour avoir une chance. Coup d’envoi samedi prochain à 22h30. Pour les Colts, c’est la fin d’une superbe saison qui promet un futur brillant avec Andrew Luck à la baguette.

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
15-Déc à 3:25IND2pariez1.55DEN
16-Déc à 23:30DET1.33pariez2.6CHI
17-Déc à 3:25KC1.8pariez1.7
17-Déc à 20:00CAR1.5pariez2.1GB
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une