Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Actu

NFL Divisional weekend : ce qu’il faudra surveiller samedi

Fini le repos ! Après une semaine passée à s’entrainer et à regarder les autres jouer à la télé, les quatre meilleurs bilans de la ligue font leur retour sur le terrain ce week-end. Premiers à prendre la piste, les Broncos de Peyton Manning qui vont retrouver des Ravens inférieurs mais motivés par l’envie de prolonger la dernière danse de Ray Lewis.

Dans la NFC, Aaron Rodgers retrouve sa Californie natale et les 49ers d’un Colin Kaepernick qui va une nouvelle fois devoir prouver que son coach a eu raison de lui faire confiance.

Ray Rice va faire face à la troisième défense au sol de la ligue.

Ray Rice va faire face à la troisième défense au sol de la ligue.

Coup d’envoi samedi 22h30
Denver Broncos (1) – Baltimore Ravens (4)
En semaine 15, les Broncos n’ont laissé aucune chance aux Ravens (34-17). Et ils ont largement les armes pour le faire une nouvelle fois.

L’attaque et la défense de Denver ont toutes les deux terminé la saison dans le Top 5 de la ligue. Le pass rush a été le plus productif de la ligue en saison régulière avec 52 sacks. Et Peyton Manning est toujours Peyton Manning.

En plus de pouvoir mettre la pression sur Flacco, les hommes de John Fox peuvent surtout verrouiller le jeu au sol qui reste la grosse force de Baltimore. Denver a la troisième défense au sol de la NFL. Lors du premier match, Ray Rice a été limité à seulement 38 petits yards. Le musculeux coureur et son compère Bernard Pierce devront pourtant imprimer le rythme s’ils veulent garder Peyton Manning hors du terrain.

Car même si sa capacité à bien joué dans le froid glacial de Denver reste un point d’interrogation, le numéro 18 a largement de quoi découper la défense adverse. Et il va être dur pour Flacco de suivre le rythme du Hall of Famer s’il ne se montre pas plus régulier et incisif que contre les Colts.

De l’espoir pour les Ravens ? Il y en a quand même. D’abord parce que tout est possible en playoffs. Mais surtout parce que Peyton Manning n’a pas toujours été à son meilleur dans les grands matches. Enfin, la capacité des vétérans des Ravens, Ray Lewis en tête, à se transcender, peut toujours faire la différence. Cette équipe marche à l’émotion, et l’envie de porter Lewis jusqu’à un dernier titre peut être un puissant moteur.

Clay Matthews et la défense doivent prouver qu'ils ont gagné en solidité.

Clay Matthews et la défense doivent prouver qu’ils ont gagné en solidité.

Coup d’envoi dimanche à 2 heures
San Francisco 49ers (2) – Green Bay Packers (3)
Sur le papier, c’est une opposition de style entre l’attaque des Packers et la défense des 49ers. Mais pour que cela soit bien le cas, il vaudrait mieux pour les 49ers que Justin Smith soit de retour et capable de contribuer. Car sans lui, ils ont encaissé 42 points face aux Seahawks en fin de saison régulière. Surtout, Aldon Smith n’a pas réussi le moindre sack depuis l’absence de son homonyme.

Les défenseurs californiens devraient quand même pouvoir mettre une grosse pression sur Aaron Rodgers, dont la tendance à s’accrocher au ballon et la faiblesse de sa ligne ont provoqué 51 sacks cette année, plus que n’importe quel autre quarterback. Malgré tout, le quarterback de Green Bay joue à un niveau énorme ces dernières semaines. Très juste, il n’a pas lancé une interception depuis la semaine 13 et trouve une foule de receveurs de qualité.

Pour ne rien gâcher, les Packers ont trouvé en DuJuan Harris un joueur capable de donner quelques yards et un semblant de respectabilité au jeu au sol.

Green Bay semble donc pouvoir marquer des points même si les Niners ont une défense solide.

La grosse inconnue sera l’opposition entre Colin Kaepernick et la défense des Packers. En première semaine, Green Bay avait concédé plus de 180 yards au sol contre San Francisco. Depuis, Clay Matthews et sa bande ont montré des signes de progrès, notamment au premier tour des playoffs. Il va falloir confirmer. Kaepernick présentera un challenge un peu spécial. Ce sera la première fois de la saison que Green Bay rencontre une attaque type « read-option. »

Comme souvent avec les Packers, si la défense marche, il n’y a pas de raison que Rodgers ne puisse pas mettre suffisamment de point. Mais rien ne sera facile face à ces 49ers complets et physiques.

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu