Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Histoire

Histoire: Les Tennessee Titans

Chaque dimanche, Touchdown Actu revient sur l’histoire d’une franchise NFL, cette semaine les Titans sont à l’honneur

On continue la série des nouvelles équipes des années 1995-96 avec les Tennessee Titans. Volontairement, on passera le passé mouvementé des Titans dans le Texas sous le nom des Oilers pour se concentrer sur l’histoire des Titans dans le Tennessee, à Nashville. En 1996, les Oilers déménagent. Bud Adams, le propriétaire, veut renouveler l’image d’une équipe qui est toujours dans l’ombre des Cowboys de Dallas. Le début d’une nouvelle aventure.

Co-MVP en 2003, Steve McNair est la grande figure de l'arrivée de Titans dans le Tennessee.

Co-MVP en 2003, Steve McNair est la grande figure de l’arrivée de Titans dans le Tennessee.

Pro football Hall of Famers (Oilers et Titans confondus): Elvin Bethea, George Blanda, Earl Campbell, Ken Houston, Bruce Matthews, Warren Moon, Mike Munchak
Maillots retirés (Oilers et Titans confondus): Warren Moon, Earl Campbell, Jim Norton, Mike Munchak, Elvin Bethea, Bruce Matthews

Une arrivée mouvementée

Lorsque les Oilers quittent Houston, le nouveau stade commandé par Adams ne sera prêt prêt avant 1999. Et le plus grand stade de Nashville à l’époque, le Vanderbilt Stadium, contient (seulement) 41 000 places. Dans un premier temps, Bud Adams rejette le Vanderbilt Stadium. L’équipe prend alors le nom de Tennessee Oilers et joue deux saisons au Liberty Bowl Memorial Stadium de Memphis. L’équipe se base à Nashville, mais se rend à Memphis pour les matchs. Même si cet arrangement est acceptable pour la NFL, peu de gens sont heureux de ce compromis. Memphis fait à cette époque de nombreuses tentatives pour obtenir une équipe NFL et n’accepte pas de partager une franchise, en particulier avec Nashville, une rivale de longue date. De l’autre côté, les « Nashvillians » se montrent peu enclin à conduire plus de 200 miles (320 km) pour voir « leur » équipe. A Memphis, les Oilers jouent devant un des plus petits publics NFL. Aucun des sept premiers matchs de la saison 1996 n’attire un public de plus de 27.000 fans (dans un stade de 62 000 places). Adams est tellement gêné par le dernier match de la saison 1996 où les fans présents étaient quasiment tous de l’équipe adverse qu’il abandonne son projet de jouer la saison 1998 à Memphis et finit par déménager à Vanderbilt. L’équipe rebondit alors pendant la saison 1997, qu’elle finit sur un bilan équilibré de 8-8.

Le changement de nom et l’âge d’or cette nouvelle équipe (1999-2003)

En 1999, le LP Field est achevé et les Oilers deviennent les Titans. L’équipe est sur une bonne dynamique. Sous l’impulsion de Steve McNair et Eddie George, elle termine une saison grandiose avec un bilan de 13-3 (la meilleure saison de leur histoire). Tennessee remporte son premier match en playoffs contre les Bills grâce notamment à un jeu connu sous le nom de « Throwback Home Run », qui est communément appelé « Miracle City Music »: les Titans sont menés d’un point lorsque le tight-end Wycheck Frank fait une passe latérale à Kevin Dyson sur un retour de punt avec 16 secondes à jouer. Dyson retourne les 75 yards pour un touchdown et la victoire. Les Titans passent ensuite les Colts d’Indianapolis, puis les Jaguars de Jacksonville en finale de conférence AFC.

Les Titans terminent leur magnifique saison avec le Super Bowl XXXIV. Au cours d’un match magnifique. Ils finissent par perdre face aux Rams de St. Louis. Sur la dernière action du match, Kevin Dyson est plaqué sur les 1 yard des Rams alors que le temps réglementaire est expiré. L’action est connu sous le nom « The Tackle. » Elle conclut un des plus beaux Super Bowl de l’histoire.

Pendant la saison 2000, les Titans NFL finissent avec excellent bilan de 13-3 mais les Ravens les élimine des playoffs. Sur la saison 2002, malgré un début de saison avec seulement 1 victoire et 4 défaites, les Titans terminent la saison sur un bilan honnête et plutôt bon et jouent le match de conférence AFC mais perdent face aux Raiders. La saison 2003, les Titans terminent sur un bilan de 12-4 et décrochent un autre ticket pour les playoffs. Mais cette fois ce sont les Patriots de Tom Brady qui les arrête. La saison de la franchise n’est pas toute noir cependant car le quarterback Steve McNair remporte le titre de MVP. En fait, il le partage avec Peyton Manning, le co-MVP cette année là.

Doté d’un bras lance-missile et de jambes capables de grosses courses, McNair a fait les beaux jours des Titans jusqu’à la fin de la saison 2005.

La descente aux enfers

Vince Young n'aura été qu'une étoile filante dans le Tennessee.

Vince Young n’aura été qu’une étoile filante dans le Tennessee.

Hormis une apparition en playoffs en 2007, les Titans enchainent les mauvaises saisons comme en 2005 avec un bilan de 4-12. C’est donc en 2007 que les Titans produisent leur dernière saison intéressante : après un démarrage prometteur de 6 victoires et 2 défaites, ils perdent quatre de leurs cinq matchs suivants pour tomber à 7 victoires et 6 défaites. Ils remportent ensuite leurs trois prochains matchs grâce à l’arrivée parmi les titulaires du rookie Vince Young. Ils se qualifient finalement pour les playoffs avec un bilan de 10-6. Dans le tour Wild-card, ils perdent face aux Chargers de San Diego, 17-6.

Avec ses jambes de feu, Young semble alors promis à un bel avenir. Le problème ? Un comportement de diva qui, en plus de plusieurs blessures, va vite le mettre au chômage. Dommage car en 2008, les Titans draftent Chris Johnson, un running-back ultra-rapide qui pouvait apporter de la variété dans leur jeu offensif. La preuve avec la perf’ de Johnson en 2009 et ses 2,006 yards à la course sur une saison. Un bel élan brisé par un holdout dont il a toujours du mal à se remettre.

En 2010, une page se tourne et une nouvelle reconstruction commence. Jeff Fisher, le coach depuis 1995 est remercié, Vince Young prend la porte et Jake Locker est drafté pour être le quarterback du futur. Après deux saisons sans playoffs, il y a encore beaucoup de boulot.

Petite anecdote
Le « Music City Miracle » est une des actions les plus célèbres de l’histoire de la ligue. Alors on ne va pas se priver de la revoir.

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
16-Déc à 23:30DET1.33pariez2.6CHI
17-Déc à 3:30KC1.8pariez1.7
17-Déc à 20:00BUF1.47pariez2.15MIA
17-Déc à 20:00CAR1.55pariez2GB
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une