Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Résumés

NFL Divisional : Colin Kaepernick et les 49ers trop explosifs pour les Packers

San Francisco 49ers (2) – Green Bay Packers (3) : 45-31

Incapables de défendre face à un Colin Kaepernick déchainé, les Packers n’ont rien pu faire face à San Francisco. Aaron Rodgers (26/39, 257 yards, 2 TDs, 1 int) et son attaque ont un temps réussi à suivre le rythme mais, comme eux avaient une véritable défense à contourner, ils ont fini par s’essouffler.

Avec 581 yards gagnés au total, les 49ers ont véritablement humilié la défense de Green Bay. À l’aise au sol comme dans les airs, Kaepernick a été la star de ce match.

Colin Kaepernick a régalé Michael Crabtree.

Colin Kaepernick a régalé Michael Crabtree.

Le moment clé
3mn42 à jouer dans le dernier quart temps. Sur une course de 2 yards, Anthony Dixon rentre dans la end zone pour le touchdown qui donne 21 points d’avance à son équipe (45-24) et met fin définitivement aux espoirs des Packers. Ce touchdown est le point final d’un drive d’école de 7mn24 au cours duquel la défense des Packers a été abusée aussi bien au sol que dans les airs. Sur une 4e et 1 yard, San Francisco a même réussi à provoquer un « encroachment » de la défense pour obtenir un nouveau first down et continuer sa progression. Le symbole de la balade offensive des Californiens.

Le film du match
Tout commence bien pour les Packers. Sur le premier drive, Sam Shields intercepte Kaepernick et retourne le ballon pour un touchdown de 52 yards (0-7). Mais le jeune quarterback des Niners a du répondant. Il récupère le cuir et égalise (7-7) sur une course de 20 yards. Le festival est lancé. À la fin du premier quart, DuJuan Harris redonne l’avantage aux visiteurs (7-14) sur une course de 18 yards.

Dans le second quart, San Francisco profite d’un fumble des Packers sur un retour de punt pour récupérer le ballon à 9 yards de la end zone. Kaepernick trouve Michael Crabtree (9 rec, 119 yards, 2 TDs) pour un touchdown d’égalisation (14-14). C’est ensuite une interception lancée par Rodgers qui rend le ballon à San Francisco, cette fois quasiment à mi-terrain. Kaepernick mène la remontée et se connecte encore avec Crabtree pour un nouveau touchdown (21-14). Mais encore une fois, le score revient à égalité lorsque Rodgers trouve James Jones dans la end zone dès la série suivante (21-21). Les Niners rentrent aux vestiaires avec l’avantage grâce à un coup de pied de 36 yards de Davis Akers à la dernière seconde du second quart (24-21).

Green Bay revient encore avec un coup de pied de Mason Crosby dans le troisième quart (24-24). C’est à ce moment là que Kaepernick passe la seconde. Sur une course de 56 yards, il redonne l’avantage aux siens (31-24). Après une passe de 44 yards pour Vernon Davis, il laisse ensuite soin à Frank Gore d’inscrire le touchdown du 38-24 sur une course de 2 yards. La défense stoppe Aaron Rodgers qui ne peut plus porter seul son équipe et les 49ers signent alors leur drive de mise à mort. Plus de 7 minutes de torture pour Green Bay et un touchdown pour faire passer la marque à 45-24 avec moins de quatre minutes à jouer.

Les Packers sauvent l’honneur (45-31) à moins d’une minute de la fin sur une passe de Rodgers pour Greg Jennings mais c’est trop tard. L’onside kick est recouvert par San Francisco. Le genou au sol et direction la finale de conférence.

MVP : Colin Kapernick
Qui d’autre ? Le quarterback a définitivement confirmé que Jim Harbaugh a eu totalement raison de lui faire confiance en milieu de saison. Ses 183 yards au sol sont un record historique pour un quarterback. Précis dans les airs (17/31, 263 yards, 2 TDs, 1 int), il a aidé Michael Crabtree à s’éclater. Tout a semblé facile pour lui ce samedi. Une véritable démonstration offensive.

Le flop : la défense des Packers
On ne s’attendait pas à ce que la défense des Packers verrouille match. Mais on ne s’attendait pas non plus à ce qu’elle prenne l’eau à ce point là. Jamais Clay Matthews et ses coéquipiers n’ont semblé en mesure de ralentir San Francisco. Au sol ou dans les airs, ils ont été martyrisés. Green Bay n’avait joué aucune attaque utilisant la « read-option » cette année. Ils viennent de découvrir ce système de la pire des manières. Impossible de gagner dans ces conditions.

La stat : 581
581, c’est le nombre de yards gagnés en attaque par les 49ers. 325 yards au sol. 256 yards dans les airs. Ajoutez à cela 61% d’efficacité sur troisième tentative. Une véritable débâcle pour la défense des Packers.

La suite
Jim Harbaugh va jouer sa deuxième finale NFC en deux saison à la tête des 49ers. Ca sera à Atlanta si les Falcons gagnent dimanche. Si les Seahawks se qualifient, la finale de conférence aura lieu à San Francisco.
Pour les Packers, les vacances commencent avec la même mission que l’an dernier : solidifier la défense.

Le résumé vidéo (feuille de stats en-dessous)

La feuille de stats

[box boxscore_3849_SF-GB]

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
16-Déc à 23:30DET1.33pariez2.6CHI
17-Déc à 3:30KC1.75pariez1.75
17-Déc à 20:00BUF1.47pariez2.15MIA
17-Déc à 20:00CAR1.52pariez2.05GB
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une