Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Résumés

Finale AFC : les Ravens verrouillent les Patriots et transforment le Super Bowl en Harbowl

New England Patriots (2) – Baltimore Ravens (4) : 13-28

Les Patriots ont encore échoué dans leur quête du titre. Les Ravens ont obtenu leur revanche sur la finale de conférence perdue l’an dernier en s’imposant sans contestation grâce à un très bon Joe Flacco (21/36, 240 yards, 3 TDs) et une défense très solide.

Les Patriots ont montré beaucoup de fébrilité que ce soit en attaque ou en défense. Les locaux n’ont jamais vraiment semblé être dans le match. Et leur deuxième mi-temps catastrophique a mis fin à tout leurs espoirs.

L'attaque de Tom Brady n'a pas marqué le moindre point en deuxième mi-temps.

L’attaque de Tom Brady n’a pas marqué le moindre point en deuxième mi-temps.

Le moment clé
C’est au début du dernier quart-temps que le match balance en faveur des Ravens. Les Patriots sont menés 14-13 et tentent de se relancer. Steven Ridley (18 courses, 70 yards) est bien lancé mais percute Bernard Pollard casque contre casque, s’écroule et lâche le ballon. Pire c’est la défense des Ravens qui recouvre le ballon. Derrière ça, Baltimore enchaine très bien en attaque. Joe Flacco trouve pour la deuxième fois de la soirée Anquan Boldin dans la end zone. Touchdown et 13-28 pour les Ravens. Un écart décisif.

Le film du match
Le match démarre lentement avec des défenses qui verrouillent le jeu. Les Patriots sont les premiers à marquer avec un field goal (3-0) mais le premier quart-temps est marqué par des imprécisions en attaque pour les deux franchises. On assiste à un échange de punts. Première mauvaise nouvelle pour New England, le cornerback Aqib Talib sort sur blessure.

Le second quart-temps est bien plus enthousiasmant. Les Ravens avancent enfin en attaque à l’aide de passes courtes et de courses de Bernard Pierce et Ray Rice (19 courses, 48 yards, 1 TD). Les visiteurs concluent leur drive par un touchdown sur une course de deux yards de Rice (3-7). Le match s’emballe avec la réplique des Patriots sur le drive suivant. Tom Brady (29/54, 320 yards, 1 TD, 2 int) conduit son attaque en no huddle pour atteindre la red zone. Il finit par trouver Wes Welker dans la end zone (10-7). En fin de quart-temps, les Patriots tentent une 4e et 1 yard dans les 40 yards des Ravens. La tentative est réussie sur un snap direct pour Danny Woodhead ! Alors que l’attaque frappe à la porte du touchdown, les Pats gèrent mal le chrono. À 12 secondes de la pause après une course de Brady, ils ne prennent leur temps mort qu’à 5 secondes de la mi-temps, gâchant une occasion de lancer une passe vers la end zone. Ils se contentent d’un field goal qui porte le score à 13-7 en leur faveur.

A la reprise ce sont les Ravens qui s’illustrent. Joe Flacco alterne ses cibles avec Dennis Pitta, Torey Smith (4 rec, 69 yards), Anquan Boldin… Le quarterback finit par trouver Pitta (5 rec, 55 yards, 1 TD) dans la end zone. Les Ravens repassent devant (13-14). Les visiteurs augmentent leur avance sur leur drive suivant. La défense des Patriots craque et laisse Torrey Smith seul pour une réception de 23 yards. Mais c’est Anquan Boldin (5 rec, 60 yards, 2 TDs) qui atterit dans la end zone sur une petite passe lobée (13-21).

Les Patriots tentent de réagir sur le drive suivant. Le problème c’est que Steven Ridley rentre en collision avec Bernard Pollard. Sous la violence du choc, le joueur des Patriots perd la balle et c’est la défense des Ravens qui la ramasse. Derrière ça, Flacco amène les siens à un nouveau touchdown grâce à une nouvelle passe pour Boldin dans la end zone (13-28).

Les locaux ont finalement trois drives et un peu moins de 8 minutes pour revenir. Aucun ne réussi, sur le premier, ils ratent une 4e et 4 yards dans les 15 yards des Ravens. Sur le second, Brady voit une de ses passes déviée atterrir dans les bras d’un joueur des Ravens. Sur le dernier, le quarterback des Patriots est à nouveau intercepté dans la end zone des Ravens avec moins de 1 minute à jouer. Cette fois c’est bel et bien fini, les Ravens s’envolent pour la Nouvelle Orléans.

MVP : Joe Flacco – 21/36, 240 yards, 3 touchdowns
Ray Lewis avait alerté tout le monde que Joe Flacco avait passé un cap, et il a bien fait. Même si la précision lui a encore manqué, le numéro 5 de Baltimore a sorti le grand jeu ce soir. Pour la deuxième fois de suite il lance trois touchdowns et porte son total des playoffs à un très propre 8 touchdowns pour aucune interception en trois matches. Flacco a su profité des faiblesses des lignes arrières de la défense des Patriots. Il a donné du ryhtme à son attaque en allant même chercher un first down à la course, chose assez rare pour lui.

La défense des Ravens mérite aussi une grosse mention dans la colonne MVP du match pour avoir bien mis la pression à Tom Brady et limité l’attaque des Patriots à 13 points.

Le flop : l’attaque des Patriots
Cela peut sembler dur avec 428 yards gagnés, mais le fait est que l’attaque des Patriots n’a que rarement donné le sentiment d’être dans le match. Seule la première mi-temps sauve les apparences car l’attaque de Brady a totalement ramé en seconde période.
Brady a semblé beaucoup moins à son aise que d’habitude. Souvent sous pression il a fait part d’une imprécision rarissime chez lui avec un 29/54.
La défense aurait pu être  mentionnée, mais son niveau est bien moins surprenant que celui de l’attaque des Patriots. La perte d’Aqib Talib a aussi été un coup dur pour les lignes arrières.

La stat : 0
Comme le nombre de point marqué par les Patriots en seconde mi-temps, une véritable rareté pour eux. Cette équipe qui semblait tout écraser sur son passage en attaque cette saison aura donc craqué au plus mauvais moment.

La suite
Pour les Patriots, la saison 2012-2013 se finit à nouveau sur une désillusion. Cette équipe aura encore toutes les armes pour se hisser au même niveau l’an prochain. Mais il va falloir que cette défense progresse encore. La présence de Rob Gronkowski dans ce genre de match serait aussi sûrement un gros plus.

Côté Ravens, la suite se déroulera du côté de la Nouvelle Orléans. Les Ravens vont avoir deux semaines pour préparer au mieux le Super Bowl et le dernier match de la carrière de Ray Lewis. Dans un Big Game qui ne manquera pas d’intrigues, John Harbaugh retrouvera quand à lui son frère Jim, le coach des 49ers.

Les Highlights

La feuille de stats

[box boxscore_3853_NE-BAL]

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
12-Déc à 3:30MIA4.25pariez1.1NE
15-Déc à 3:25IND1.85pariez1.65DEN
16-Déc à 23:30DET1.3pariez2.7CHI
17-Déc à 3:25KC1.7pariez1.8
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une