Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Les perfs du wild-card week-end

It’s time !! The main event of the season : the play-offs ! Ca fait-y pas plaisir d’enfin arriver à cette fameuse période du championnat NFL? Bon pour la plupart d’entre nous, ça signifie que l’équipe que l’on supporte est déjà en vacances mais qu’importe ! Nous sommes passés à la phase la plus électrisante de l’année. 4 matchs à nous mettre sous la dent en ce week-end wild card alors ne perdons pas un seul instant et parlons des meilleurs.
Petite précision : Même en période de play-offs, le premier critère, celui qui surpasse tous les autres pour désigner le meilleur de chaque catégorie, reste toujours la victoire. Qu’importe que Drew Brees ou Peyton Manning aient pu lancer 900 ou 1000 yards s’ils perdent… Allez, let’s go !

Matt Hasselbeck a fait mieux que Drew Brees car lui a mené son équipe à la victoire.

LE QB, LE WR ET LE RB DE LA SEMAINE
Autant ne pas vous le cacher, nous partons pour Seattle. Et oui, les Seahawks enchaînent le surnaturel semaine après semaine. Ils ont réalisé l’irréalisable en se qualifiant avec un bilan négatif (faut-il seulement le rappeler) et voilà qu’ils réussissent l’inréussissable (Si ! Ce mot existe ! La preuve, vous venez de le lire !) : battre les champions en titre. Remarquez, ça pendait au nez des Saints comme pas permis ; ils rencontrent l’équipe qui gagne sa qualif’ sur le dernier match, celle dont tout le monde dit qu’avec plus de défaites que de victoires elle a rien à faire là et dans son stade et devant son public en plus. Public réputé pour être le plus chaud de toute la ligue. Dans un cas comme celui-là, soit l’équipe favorite déroule soit elle prend une jolie gifle qui fait pivoter les molaires sur elles-mêmes pendant quelques semaines. Résultat ? Les Seahawks ont sorti l’artillerie lourde et nous ont rappelé pourquoi il fallait les craindre :
-Meilleur quarterback, Matt Hasselbeck. Lui qui n’avait pas joué le match précédent nous sort une feuille de stat de nulle part. 22 passes réussies sur 35, 272 yards amassés et 4 TDs au tableau d’affichage. Certes, 1 interception. Mais 4 TDs…

-Meilleur wide receiver, Brendan Stockley. 4 passes captées pour 73 yards parcourus et 1 TD. Des chiffres qui ne paraissent pas hallucinants mais il a marqué et s’est qualifié, le pépère…

-Meilleur running back, Marshawn Lynch. En voilà un qui ne regrette sûrement pas d’avoir quitté le froid de Buffalo pour la grisaille de Seattle. Dit comme ça, ça fait pas bien rêver, on est d’accord. Mais Buffalo est l’une des pires équipes de la ligue depuis pratiquement 15 ans et la retraite de Jim Kelly. Alors qu’Emerald City est encore debout en janvier. Et même solidement ancré sur ses 2 pieds. Copain Lynch a parcouru 131 yards avec la balle bien planquée sous ses énormes biceps et s’est même permis d’inscrire le TD qui a scellé l’élimination des champions en titre à 3mn22 du coup de sifflet final sur une course où il a passé la « défense » des Saints en revue, un peu à la manière d’un DeSean Jackson (qui a perdu, c’est bien fait pour lui, il avait qu’à pas faire le malin avec son retour de punt !) des grands soirs.

Avec une triplette pareille, c’est quand même pas vraiment évident de perdre un match. Les Bears sont prévenus, il va falloir jouer dur.

LE SACKEUR DE LA SEMAINE

Pour le trouver, celui-là, il suffisait d’être logique. Y avait-il une équipe de l’AFC North qui jouait ce week-end ? Oui ? Parfait. Les Ravens ? Bien bien. On sait qu’ils sont plutôt réputés pour leur défense donc… Et ben bingo ! Terrel Suggs a sacké Matt Cassell à 2 reprises pour une perte totale de 7 yards. Ca plus 4 QB hits et 4 plaquages. Ajoutez Ed Reed ou encore Ray Lewis et vous comprendrez que le QB des Chiefs n’a pas vraiment été à la fête. Dommage, on aurait bien aimé les voir aller loin, nos petits gars du Missouri parce qu’il y a quand même fort à parier que les Chargers n’ont pas vraiment apprécié de se faire jeter comme des malpropres de la course aux play-offs avant même la fin de la saison régulière…

L’ATTAQUE QUI ELIMINE LE TENANT DU TITRE DE LA SEMAINE
Et on retourne du côté des Seahawks. Mais c’est leur faute aussi ! A-t-on idée de se qualifier avec un bilan tout miteux et de taper le champion sortant ?! Vous avez donc lu ce que nos 3 gaillards ont fait plus haut mais quid de leurs coéquipiers offensifs ? Tout va bien pour eux, rassurez-vous. 415 yards cumulés, dont 150 à la course, en 19 1st downs. Mais surtout 5 TDs inscrits dont 4 à la passe pour 3 receveurs différents. L’un dans l’autre, une plutôt bonne journée. Il valait mieux en même temps parce que de son côté la défense l’a plutôt joué portes ouvertes avec 36 points encaissés.
Nos surprenants volatiles vont-ils réitérer l’exploit face à des Bears bien plus puissants défensivement que les cajuns ? Le moins que l’on puisse dire est qu’avec Seattle, nous ne sommes jamais à bout de surprises.

Terrell Suggs et la défense des Ravens ont étouffé les Chiefs.

LA DEFENSE, ENFIN L’EQUIPE DE L’AFC NORTH QUI JOUAIT CETTE SEMAINE
Et oui, qui dit défense, dit AFC North. C’est comme ça, on y peut rien. Les Ravens de Baltimore ont donc puni les Chiefs de Kansas City d’avoir voulu venir jouer en janvier. 30-7. Point. Il est tout de même bon de noter que les joueurs en rouge ont mené 7-3 à un moment du premier quart temps. Quand même. Mais ça a semble-t-il quelque peu énervé nos volatiles tout de moche violet vêtus. Résultat ? Seulement 8 first downs alloués et 1 third down sur 8 tentatives. Le tout pour 161 yards uniquement, dont pas plus de 58 dans les airs. On peut parler d’un étincelant backfield, pas de problème.
La conclusion de ce match ? Qu’on va avoir du bon gros smash mouth football au Heinz Field ce samedi quand les redoutables Steelers accueilleront les implacables Ravens. Encore qu’implacable ne soit peut-être pas le bon terme lorsque l’on parle de football américain… Bref, un bon gros match de tranchées entre 2 équipes évoluant dans la même division et qui ont donc un lourd passé l’une contre l’autre. Un bon grudge match, comme on dit là-bas. Cela dit, dans le genre grudge, Jets/ Patriots devrait valoir son pesant de cacahuètes aussi avec 2 équipes et 2 villes qui se détestent cordialement, la tension étant encore montée d’un cran avec les swear words lâchés aux journalistes par Cromartie en parlant de Tom Brady. Les play-offs AFC ont un goût plus suave en bouche que ceux de la NFC, n’est-il pas ?

CANAL+ QUI NOUS SPOILE LE MATCH QUI SE JOUE A LA DERNIRE SECONDE
Commençons tout de suite par lever une ambiguïté : Canal+ est bon, Canal+ est grand, Canal+ est Dieu. Sans cette chaîne, ou seraient nos pauvres âmes en ce moment même ? Sur des blogs et des forums de l’OM ou du Real Madrid sûrement. C’est vous dire que nous serions tous en bien mauvaise condition physique et mentale ! Alors que nous sommes beaux, sains, intelligents forts et sans calvitie grâce à toutes ces années passées devant les matchs NFL à notamment écouter George Eddy et son accent inimitable nous expliquer les subtilités du blitz, cette tactique consistant à envoyer le plus de défenseurs possible sur le dos du QB afin d’avoir plus de chance de lui fracturer ouvertement l’humérus. Et bien cette chaîne, plus exactement les diverses chaînes qui la composent, nous a lamentablement donné le résultat du match Jets/Colts avant même la fin du match. Par 2 fois.
-Tout d’abord sur Sport+, le dimanche soir. Quels sont exactement les accords avec les différentes télés US, mystère. Mais est-il absolument nécessaire de diffuser en guise de premier des 2 matchs auquel on a droit ici la dernière des 4 rencontres du week-end ? Car s’est produit ce qui devait se produire, à savoir une jolie incrustation nous donnant le meilleur homme des 3 autres matchs. Et on a vu Ladainian Tomlinson, Jet de son état, aux côtés de Joe Flacco et Marshawn Lynch… Plutôt gros comme indice, non ? D’aucun rejoindront le Côté Obscur en disant « c’est la télé américaine qui a fait la petite animation, pas Sport+. » Certes. Sauf que le match est monté et qu’il est très facile dès lors d’enlever ce « petit » spoil de l’antenne…
-Ensuite lors du match Jets/Colts même. Lionel Button nous annonce que l’on connaît 3 des 4 matchs du prochain tour des play-offs et que le vainqueur du match à l’antenne se rendra à Foxborough pour prendre une rouste par… euh affronter les Patriots. Sauf que si les Colts passent, ils affrontent les Steelers car les Ravens ont battu les Chiefs. New England est en effet sûr d’affronter l’équipe la moins bien classée de celles qui restent après le premier tour et Indianapolis ayant remporté sa division, ils sont plus haut au classement que les Ravens.
Messieurs du service sport de Canal, merci pour tous ces sports US depuis plus de 20 ans mais de grâce, programmez mieux vos matchs, faites attention au montage et évitez de nous renseigner, même involontairement, sur les résultats des play-offs.

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
19-Nov à 23:051.23pariez3BUF
19-Nov à 23:25DEN1.55pariez2CIN
19-Nov à 23:25OAK3pariez1.23NE
20-Nov à 3:30DAL2.7pariez1.3PHI
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une