Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

San Francisco 49ers Super Bowl

Super Bowl XLVII – La saison des 49ers : Rendez-vous avec l’histoire

Comme les Ravens, les 49ers sont passés tout près d’une qualification pour le Super Bowl l’an dernier. Cette année ils sont bien présents et prêts à tenter de conquérir le sixième titre de la franchise après une saison gérée dans son ensemble mais au cours de laquelle l’équipe a connu quelques chamboulements.

Une défense intraitable

Les 49ers réussissent un début de saison tonitruant grâce à leur défense à toute épreuve. Dès le match d’ouverture, les Packers et Aaron Rodgers font les frais du rideau de fer de San Francisco (22-30). Les 49ers connaissent ensuite un parcours quasi sans faute jusqu’à leur semaine de repos en semaine 9. À part la défaite inattendue face aux Vikings en semaine 3 (24-13), une grosse désillusion face aux Giants en semaine 6 (3-26) et le « Tie-Bowl » face aux Rams en semaine 10 (24-24), ils défont tous leurs adversaires.

Aldon Smith et la défense de San Francisco ont encore mené la franchise.

Aldon Smith et la défense de San Francisco ont encore mené la franchise.

La défense répond présent sur chaque victoire des hommes de Jim Harbaugh. Ils s’offrent même offert ce que les fans de hockey qualifient de blanchissage en battant les Jets 34 à 0 en semaine 4. Avec seulement 17,1 points accordés en moyenne par match, les 49ers ont été la deuxième défense la plus efficace de la NFL en 2012.

Kaepernick, ou le pari de Jim Harbaugh

Au cours du match nul concédé face aux Rams en semaine 10, Alex Smith, quarterback titulaire incontesté des 49ers, sort du terrain suite à un choc à la tête avec Jo-Lonn Dunbar alors que Smith tentait de gagner le 1st down à la course. Rentre alors le quarterback remplaçant des 49ers, plutôt méconnu du grand public, Colin Kaepernick. « Kaep’ » va alors prendre l’attaque de San Francisco à son compte, réussissant 11 passes sur 17 et marquant même un touchdown à la course, chose qu’Alex Smith n’avait plus fait depuis le second tour des playoffs l’an dernier face aux Saints

Alex Smith étant blessé pour le match suivant, Kaepernick débute la rencontre face aux Bears. Les 49ers déroulent aussi bien en attaque qu’en défense. Kaepernick lance 2 touchdowns et 16 passes complétées sur 23 pour un gain de 243 yards. Dans le même temps, Aldon Smtih sack 5 fois le pauvre quarterback remplaçant des Bears, Jason Campbell, réalisant là sa plus grosse performance défensive de la saison.

Au cours de la semaine suivante, coup de tonnerre à San Francisco : Jim Harbaugh annonce que Colin Kaepernick est le nouveau quarterback titulaire des 49ers à la place d’Alex Smith. A partir de ce moment, les 49ers gagnent quatre matchs sur six. Ils ne perdent que de trois points en semaine 13 face aux Rams, qui leur avaient déjà posé des problèmes un mois plus tôt. En semaine 16, ils se font surprendre par des Seahawks en phase ascendante en semaine 16 (13-42). Depuis sa promotion, Kaepernick a été un atout pour son équipe, lançant huit touchdowns, dont quatre face aux Patriots en semaine 15, et ne se faisant intercepter que trois fois au cours des six derniers matchs. Il est également décisif au sol puisqu’il a couru 339 yards en 51 courses.

Mais l’incertitude provoquée par la jeunesse de Kaepernick et la blessure de Justin Smith créent une petite incertitude à l’approche des playoffs. Car sans Smith, la défense s’est montrée plus friable.

Des playoffs explosifs

Colin Kaepernick a donné raison à Jim Harbaugh.

Colin Kaepernick a donné raison à Jim Harbaugh.

Avec un bilan de 11 victoires, quatre défaites et un nul, les 49ers gagnent leur place en playoffs, s’accordant même une semaine de repos. Ils rencontrent les très redoutés Packers de Green Bay lors du Divisionnal Round. Mais Kaepernick prouve une fois de plus que son coach a fait le bon choix en l’alignant dès le début du match (17/31, 263 yards, 2 TDs, 1 int). Ses 181 yards gagnés à la course sont même un record historique pour un quarterback. Les 49ers remportent ce match 45 à 31 avec la bagatelle de 581 yards gagnés au cours du match. Même si la défense des Packers a été particulièrement faible au cours de ce match, les 49ers prouvent qu’ils sont bien parmi les favoris au titre.

Ils continuent de le prouver la semaine d’après face aux Falcons en finale de conférence NFC. Après 17 points encaissés, les 49ers réussissent le tour de force de revenir au score et de battre la tête de série n°1 de la saison régulière en NFC 24 à 28. Les Falcons ont pourtant l’opportunité de revenir au score avec une 4e et 4 à 10 yards de la end zone des 49ers en fin de match. Mais la défense, comme tout au long de la saison, ferme la porte à Matt Ryan et offre à San Francisco son premier Super Bowl depuis 1994 et le titre remporté face aux Chargers.

Les 49ers arrivent en favoris pour ce Super Bowl face à des Ravens guidés par un Ray Lewis en mission (ou par le destin). C’est un évènement qui a toujours réussi à la franchise de San Francisco qui, lors de ses cinq participations au Big Game, l’a toujours emporté. Reste à voir si l’histoire va se répéter dimanche prochain. Un sixième titre permettrait aux Niners de revenir à égalité avec les Steelers en tête du classement des franchises les plus couronnées de la ligue.

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
16-Déc à 23:30DET1.33pariez2.6CHI
17-Déc à 3:30KC1.8pariez1.7
17-Déc à 20:00BUF1.45pariez2.2MIA
17-Déc à 20:00CAR1.55pariez2GB
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une