Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

New York Jets

Analyse d’avant saison : New York Jets

Suite de la présentation équipe par équipe de la saison 2013 ! Au programme aujourd’hui : les New York Jets.

En 2012, les New York Jets ont beaucoup fait rire. Puis John Idzik est arrivé. Le nouveau GM a coupé la musique, éteint les lumières et remballé le chapiteau : plus question de cirque, les Jets doivent jouer au football !

Mais il va falloir tout réapprendre. Et cela risque de ne pas se faire en une seule inter-saison…

Dee Milliner aura la lourde tâche de faire oublier Darrelle Revis.

Dee Milliner aura la lourde tâche de faire oublier Darrelle Revis.

La saison dernière : 6 victoires, 10 défaites. Pas de playoffs.

Mouvements à l’intersaison : Le nouveau GM s’est tout de suite attaché à rationaliser la masse salariale des Jets, qui était à peine moins clownesque que les performances de l’équipe. Exit Darrelle Revis, remplacé numériquement par le rookie à fort potentiel Dee Milliner. Sheldon Richardson arrive dans le front seven, et un Landry en cache un autre: LaRon, sélectionné au Pro Bowl, cède sa place à son frère Dawan, auteur d’une bonne saison statistique chez les Jaguars et moins cher.

Coté quarterback, exit Tim Tebow, tandis que le gros prospect Geno Smith arrive. L’objectif: donner un véritable adversaire à Mark Sanchez, dont la place n’était jusqu’ici pas réellement remise en question. Shonn Greene est parti aux Titans et n’est pas réellement remplacé dans le jeu au sol: Chris Ivory n’a porté que 40 ballons l’an passé et Mike Goodson a encore tout à prouver.

Les Jets ne se sont clairement pas renforcés pendant l’intersaison, mais l’essentiel est ailleurs. John Idzik est parvenu à mettre fin au cirque Tebow, tout en faisant baisser la masse salariale de franchise, et ils pourront frapper fort durant les prochaines free agency.

Arrivées notables : Willie Colon (G), Stephen Peterman (G), Chris Ivory (RB),  Mike Goodson (RB), Antwan Barnes (LB), Dawan Landry (S), Antonio Garay (NT), Billy Cundiff (PK).
Draft : Dee Milliner (CB), Geno Smith (QB), Sheldon Richardson (DT), Brian Winter (G), Oday Aboushi (OT).
Départs notables :  Darelle Revis (CB), Tim Tebow (QB), Dustin Keller (TE),  Mike DeVito (DT),  Matt Slauson (G),  Shonn Green (RB), LaRon Landry (S), Jason Smith (OT), Yeremiah Bell (S).

Les points forts : Rex Ryan est un excellent coach défensif, et il aura encore de quoi travailler cette année malgré les départs de Landry et Revis. Antonio Cromartie est toujours là, accompagné de Dee Milliner, qui pourra être efficace rapidement grâce à sa technique en couverture. Le plus gros challenge est pour Dawan Landry, qui tentera de faire oublier son frère LaRon, travailleur de l’ombre l’an passé. Le front seven est encore impressionnant et va bénéficier de l’apport de Sheldon Richardson, très bon cet été. La défense pourrait faire aussi bien que l’an passé: huitième au nombre de yards autorisés à l’adversaire, une vraie performance.

Les points faibles : Mark Sanchez a alterné le pathétique et le ridicule l’an passé, et avec lui l’attaque n’avance pas : 30e au nombres de yards à la passe et 47 sacks autorisés. Avec Santonio Holmes qui ne devrait pas être de retour avant la semaine 4, Sanchez se retrouve en plus avec une escouade de receveurs dépeuplée. Jeremy Kerley et Stephen Hill ont du potentiel, mais ils peinent à le concrétiser.

Au sol, c’est à peine mieux. Bilal Powell est pour le moment le premier coureur. L’an dernier, il a porté 110 ballons pour 437 yards et 4 touchdowns. Chris Ivory est censé aider, mais il faudra qu’il garde la santé.

Sanchez joue sa tête cette année, mais il n’est pas encore dehors. Le staff n’a pas encore voulu adapter sa West Coast Offense pour Geno Smith, ce qui ne plait pas au rookie. On attend désormais ce choc qui pourrait faire battre – enfin – le cœur de l’attaque des verts.

Facteur(s) X : Le travail de John Idzik pour éloigner le cirque de New York pourrait porter ses fruits et faire évoluer la mentalité d’une équipe souvent décriée. Antonio Cromartie et Santonio Holmes ont multipliés les déclarations pour expliquer qu’ils agiront désormais en mentor. Si Rex Ryan, lui aussi sur un siège éjectable, arrive à créer une union sacrée, l’équipe pourra faire valoir quelques qualités footballistique, au moins en défense.

Calendrier : Buccaneers, @Patriots, Bills, @Titans, @Falcons, Steelers, Patriots, @Bengals, Saints, BYE, @Bills, @Ravens, Dolphins, Raiders, @Panthers, Browns, @Dolphins.

En résumé : Le nouveau staff joue le long terme tout en réduisant les dégâts à court terme, mais pas sur que cela suffise pour les Jets. Avec un calendrier difficile, il faudra être en jambe très rapidement. En défense, ça devrait aller. En attaque, ça risque d’être beaucoup plus compliqué.

Le pronostic : 7 victoires – 9 défaites

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
15-Déc à 3:25IND2pariez1.55DEN
16-Déc à 23:30DET1.33pariez2.6CHI
17-Déc à 3:25KC1.8pariez1.7
17-Déc à 20:00CAR1.33pariez2.6GB
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une