Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

A la une

Analyse d’avant-saison : Pittsburgh Steelers

Suite de la présentation équipe par équipe de la saison 2013. On continue de remonter le classement de la saison 2012. Au programme aujourd’hui : les Pittsburgh Steelers.

Six mois après la victoire de leurs rivaux au Super Bowl et en pleine progression des Bengals, les Steelers font office de vilains petits canards dans une AFC Nord dont ils ne semblent plus contrôler le destin.

Mais attention, car cette équipe a encore de beaux restes de sa dernière participation au Super Bowl.

Les rookies des Steelers (ici Le'Veon Bell) vont avoir un rôle important à jouer en 2013 pour aider leur équipe.

Les rookies des Steelers (ici Le’Veon Bell) vont avoir un rôle important à jouer en 2013 pour aider leur équipe.

La saison dernière : 8 victoires, 8 défaites. Pas de playoffs.

Mouvements à l’intersaison : Les Steelers ont joué la carte de la continuité et de la discrétion pendant l’intersaison. Aucun titulaire potentiel ne s’est installé à Pittsburgh ces derniers mois, mais l’équipe accuse le départ de nombreux cadres. James Harrisson, Keenan Lewis et Casey Hampton ont changé de vie en défense, ainsi que Max Starks, Rashard Mendenhall et Mike Wallace en attaque, privant les Steelers de six de leurs titulaires de la saison passée. Afin de pallier à ces désertions, Mike Tomlin et Kevin Colbert ont été chercher du renfort en début de Draft avec les sélections de Jarvis Jones, Le’Veon Bell et Markus Wheaton. Pour le reste, les deux hommes ont réitéré leur confiance à l’effectif bâti au cours des dernières années.

Arrivées notables : Bruce Gradowski (QB), Matt Spaeth (TE), Guy Whimper (OT), William Gay (CB), Terrence Garvin (LB).
Re-signatures : Larry Foote (LB), Plaxico Burress (WR), David Johnson (TE).
Draft : Jarvis Jones (OLB), Le’Veon Bell (RB), Markus Wheaton (WR), Shamarko Thomas (S), Landry Jones (QB), Justin Brown (WR) et Terry Hawthorne (CB).
Départs notables : Rashard Mendenhall (RB), Mike Wallace (WR), Max Starks (OT), Willie Colon (OG), Casey Hampton (NT), Keenan Lewis (CB), Ryan Mundy (S), James Harrisson (OLB).

Les points forts : Dick Lebeau est un génie défensif et dispose d’un des effectifs les plus complets de la ligue. Il y a donc fort à parier que les Steelers vont aligner une nouvelle défense de très haut-niveau en 2013. Sur les lignes arrières, Ike Taylor et Cortez Allen vont pouvoir compter sur le soutien de Ryan Clark et Troy Polamalu en profondeur pour former un groupe All-Star. Au centre, les solides Larry Foote et Lawrence Timmons seront secondés par LaMarr Woodley et Jarvis Jones, pièces essentielles d’une défense à la recherche d’un nouveau souffle en situation de pass-rush.

Les points faibles : Les lignes, c’est le problème des Steelers. Rien ne dit que Ben Roethlisberger pourra dormir sur ses deux oreilles les veilles de match. Les titulaires seuls ne sont pas à mettre au rang des faiblesses (ni même à celui des forces). Le manque de joueurs de qualité derrière le cinq de départ est aussi alarmant, surtout avec un quarterback « fragile » comme Big Ben.

La ligne défensive a elle aussi beaucoup à prouver, partagée sur l’extérieur entre un titulaire en fin de carrière (Brett Keisel, 35 ans) et de jeunes joueurs (Cameron Heyward, Ziggy Hood) dont on attend de savoir s’ils auront vraiment les épaules après les petites déceptions de l’an dernier.

Facteur(s) X : En attaque, Ben Roethlisberger ne devrait pas avoir à se plaindre de ses cibles. Mais les jeunes receveurs extérieurs ont quand même des choses à prouver. Emmanuel Sanders et Antonio Brown doivent confirmer maintenant que Mike Wallace est parti. Avec Heath Miller, ils sont censés former un groupe de départ plus que correct, et il ne serait pas étonnant de voir Marcus Wheaton décrocher la charge de slot receiver devant Jerrico Cotchery tant le rookie impressionne depuis quelques semaines. Si la ligne tient, tout devrait bien se passer..

Le succès des Steelers en 2013 passe par une infirmerie dépeuplée. Ces deux dernières saisons, Ben Roethlisberger a été gêné par un certain nombre de blessures qui ont limité sa production, et il n’est pas le seul dans cet effectif. Troy Polamalu est un autre exemple de joueur de talent miné par les blessures. David DeCastro, Marcus Gilbert, Ike Taylor, Lamarr Woodley et Antonio Brown sont aussi au nombre des titulaires qui ont raté plus de trois matchs en 2012. Une situation que les Steelers ne pourront se permettre cette année tant certaines positions manquent de profondeur (cornerback, ligne offensive…).

Calendrier : Titans, @Bengals, Bears, @Vikings, BYE Week, @Jets, Ravens, @Raiders, @Patriots, Bills, Lions, @Browns, @Ravens, Dolphins, Bengals, @Packers, Browns.

En résumé : L’intersaison a été plutôt calme du côté de Pittsburgh. Et pour cause, les Steelers sont une équipe complète et à fort potentiel. Il n’y a d’ailleurs guère que les blessures pour les empêcher d’aller disputer les lauriers de l’AFC Nord aux Ravens et aux Bengals. Quoiqu’en pense leurs rivaux, ce sera une course à trois ! Et pourquoi pas jusqu’au Super Bowl ?

Le pronostic : 10 victoires – 6 défaites.

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une