Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Atlanta Falcons

Analyse d’avant saison : Atlanta Falcons

Suite de la présentation équipe par équipe de la saison 2013. On continue de remonter le classement de la saison 2012. Au programme aujourd’hui : les Atlanta Falcons.

Passés à quelques actions réussies du Super Bowl, les Falcons peuvent au moins se féliciter d’avoir enfin réussi à gagner un match de playoffs avec Matt Ryan aux commandes.

L’expérience de l’an dernier sera vitale si cette équipe veut retrouver les sommets. Car l’intersaison n’a pas été facile.

Steven Jackson va devoir être efficace pour aider les Falcons à maîtriser l'horloge.

Steven Jackson va devoir être efficace pour aider les Falcons à maîtriser l’horloge.

La saison dernière : 13 victoires – 3 défaites. Éliminés en finale NFC.

Mouvements à l’intersaison : En attaque, les Falcons se sont améliorés au sol en remplaçant un Michael Turner complètement cramé par un Steven Jackson qui a toujours des choses à apporter. Les choses sont un peu moins roses sur la ligne offensive. Le titulaire Tyson Clabo a été coupé pour faire des économies et c’est donc Mike Johnson qui doit prendre le relais. Au centre, Todd McClure a pris sa retraite.

Plus grave encore, la défense a perdu son meilleur sackeur avec la coupe de John Abraham (10 sacks) et ses deux meilleurs cornerbacks, Brent Grimes et Dunta Robinson. Ces deux derniers seront remplacés par des rookies draftés au premier et au second tour. Moins jeune, Osi Umenyiora va tenter de compenser la perte d’Abraham.

Arrivées notables : Steven Jackson (RB), Osi Umenyiora (DE)
Re-signatures: Antone Smith (RB), William Moore (S), Garrett Reynolds (OG), Tony Gonzalez (TE), Sam Baker (OT)
Draft : Desmond Trufant (CB), Robert Alford (CB), Malliciah Goodman (DE), Levine Toiolo (TE), Stansly Maponga (DE).
Pertes notables : John Abraham (DE), Tyson Clabo (OT), Michael Turner (RB), Will Sviek (OT), Todd McClure (C), Vance Walker (DT), Brent Grimes (CB), Dunta Robinson (CB), Chris Owens (CB), Chris Hope (S).

Les points forts : Même si certains se moquent encore de son supposé manque de cran dans les moments chauds, Matt Ryan s’est bien imposé l’an dernier comme un quarterback de haut vol. Avec 32 touchdowns, 14 interceptions et une évaluation de 99.1, l’ancien de Boston College a mené son attaque de main de maître. Il faut dire qu’avec des cibles comme l’exceptionnel Julio Jones, Roddy White et Tony Gonzalez, le boulot est tout de suite plus facile. Sixième attaque aérienne de la ligue l’an dernier, les Falcons ont largement de faire encore au moins aussi bien.

Les points faibles : Atlanta n’avait que la 24e défense de la ligue l’an dernier. Et la mauvaise nouvelle, c’est que ça pourrait ne pas s’arranger. Les départs dans la ligne arrière vont mettre beaucoup de pression sur Asante Samuel et deux rookies, talentueux certes, mais débutants quand même. Et, même avec deux safeties solides, cela reste un pari risqué quand on joue dans la même division que Drew Brees.

L’inexpérience des cornerbacks est d’autant plus problématique que le pass rush des Falcons ne va pas être phénoménal. Déjà auteurs de seulement 29 sacks en 2012 (28e sur toute la ligue), les hommes de Mike Smith vont encore avoir du mal à générer de la pression. Il faudrait pour ça que Osi Umenyiora redevienne le joueur qu’il était il y a deux ans, ce qui est peu probable. Ajoutez à cela un groupe de linebackers qui manque de talent en dehors de Sean Weatherspoon, et la défense pourrait être régulièrement mise en difficulté.

Facteur(s) X : Quand on a une défense perméable, il est toujours plus pratique d’avoir un jeu au sol capable de monopoliser le chrono. Cette mission reviendra à Steven Jackson, un coureur de 31 ans qui sort de sa huitième saison à plus de 1000 yards au sol et 300 yards à la réception.

L’ancien Rams semble en avoir encore un peu sous le capot et il aura moins de pression qu’à Saint Louis. L’avantage par rapport à Michael Turner, c’est qu’il peut en plus participer au jeu aérien. Un bonus appréciable pour Matt Ryan car la ligne offensive pourrait être un peu plus fragile. Si le côté gauche devrait encore être solide, la droite de la ligne est en reconstruction, ce qui pourrait causer quelques ratés. Si Jackson arrive à garder son niveau de Saint Louis, cela simplifiera les choses et aidera à mettre moins de pression sur la défense.

Calendrier : @Saints, Rams, @Dolphins, Patriots, Jets, Bye, Buccaneers, @Cardinals, @Panthers, Seahawks, @Buccaneers, Saints, @Bills, @Packers, @Redskins, @49ers, Panthers.

En résumé : Si les Falcons auront encore toutes les armes en attaque pour rivaliser avec les meilleurs, leur défense risque de parfois leur coûter cher. Cela devrait suffire pendant la saison, mais ça sera compliqué d’aller loin en playoffs.

Le pronostic : 11 victoires – 5 défaites – Premiers ex-aequo de la NFC Sud.

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
15-Déc à 3:25IND2pariez1.55DEN
16-Déc à 23:30DET1.33pariez2.6CHI
17-Déc à 3:25KC1.8pariez1.7
17-Déc à 20:00CAR1.5pariez2.1GB
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu