Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Denver Broncos

Analyse d’avant saison : Denver Broncos

Suite de la présentation équipe par équipe de la saison 2013 ! Au programme aujourd’hui : les Denver Broncos.

On demandait à voir avant la saison 2012 du côté de Denver. L’acquisition de Peyton Manning, le seul quadruple MVP de l’histoire de la ligue,  avait sans doute été la plus grosse transaction de la dernière intersaison mais le quarterback sortait aussi d’une saison blanche et de quatre opérations à la nuque. Résultat: une saison digne d’un MVP pour l’ex-Colt et une qualification facile en playoffs où les Broncos se sont faits surprendre à domicile par les Ravens.

En recrutant quelques vétérans dans les lignes arrières et un receveur de la trempe de Wes Welker, John Elway (General Manager) a clairement annoncé la couleur: les Broncos 2013 sont construits pour gagner le Super Bowl en février prochain.

Avec l'arrivée de Wes Welker, l'attaque aérienne de Denver va être encore plus dangereuse.

Avec l’arrivée de Wes Welker, l’attaque aérienne de Denver va être encore plus dangereuse.

La saison dernière :  13 victoires – 3 défaites. Éliminés au second tour des playoffs.

Mouvements à l’intersaison :  Une gaffe avec un fax, digne du PSG des années 90, a coûté aux Broncos leur defensive end Elvis Dumervil, parti renforcer les champions en titre du côté de Baltimore. Son duo avec Von Miller sera difficilement égalable mais Shaun Phillips (en provenance des Chargers) essaiera de faire oublier le King Elvis. Les vétérans Dominique Rodgers-Cromartie et Quentin Jammer viendront, eux, renforcer l’arrière-garde des Broncos dont la star, Champ Bailey, est quelque peu vieillissante.

Du côté des receveurs, Brandon Stokley est, lui aussi, parti à Baltimore mais son rôle de slot receiver a été pourvu de facon magistrale puisque les Broncos ont réussi à arracher Wes Welker aux Patriots. La puissance de Willis McGahee pourrait manquer chez les coureurs mais les Broncos ont confiance en Monte Ball, leur choix de second tour de draft, pour compenser cette perte.

Arrivées notables : Wes Welker (WR), Louis Vasquez (G), Shaun Phillips (DE), Terrance Knighton (DT), Stewart Bradley (ILB), Dominique Rodgers-Cromartie (CB), Quentin Jammer (CB).
Draft: Sylvester Williams (DT), Montee Ball (RB), Kayvon Webster (CB), Quanterus Smith (DE).
Départs notables : Willis McGahee (RB), Brandon Stokley (WR), Elvis Dumervil (DE), Jason Hunter (DE), Justin Bannan (DT), Ty Warren (DT), D.J. Williams (OLB), Keith Brooking (ILB), Tracy Porter (CB), Jim Leonhard (S).

Les points forts:  Peyton Manning, Peyton Manning, Peyton Manning… Faut-il aller plus loin ? Quand une équipe possède un quadruple MVP dans son effectif au sortir d’une saison où il aurait pu (dû?) en remporter un cinquième, forcément cela doit être considéré comme le principal point fort, même si lui-même ne considère plus au niveau de ses meilleures années. Les receveurs Demaryius Thomas et Eric Decker ont réussi une très belle saison l’an dernier (23 touchdowns, 2498 yards et 179 receptions à eux deux) mais l’arrivée de Wes Welker (112 receptions et 1243 yards de moyenne sur les 6 dernières saisons passées chez les Patriots) devrait étirer encore plus les défenses adverses et leur permettre d’avoir encore plus d’espaces.

Même un peu déclinant, Champ Bailey reste un cornerback extrêmement solide, capable de prendre en un-contre-un le meilleur receveur adverse (si celui-ci ne s’appelle pas Torrey Smith). Avec l’apport de Rodgers-Cromartie et Jammer, deux défenseurs très physiques, les Broncos ont les moyens de mettre à mal les attaques adverses. Von Miller sera une nouvelle fois essentiel, lui l’homme aux 18,5 sacks la saison dernière. Mais le #58 sera suspendu pour les 6 premiers matches de la saison (contrôle positif à la marijuana) et le calendrier de Denver leur propose déjà de sacrés clients lors de ces rencontres (Ravens, Giants, Eagles, Cowboys).

Enfin, Trinton Holliday est un retourneur de punts et de kickoffs extrêmement excitant à voir jouer. Les matches serrés se jouent souvent sur un coup de dés, Holliday pourrait être cet atout.

Les points faibles : Le départ de Willis McGahee a rendu l’effectif des Broncos assez léger au niveau des runningbacks. Monte Ball et Ronnie Hillman vont devoir se partager les courses. Si l’un des deux se blesse, ce secteur de jeu sera franchement mis en péril, alors que Knowshon Moreno continue d’alterner blessures et performances moyennes.

L’absence de Von Miller sur les 6 premiers matches est un facteur aggravant pour une ligne de linebackers moyenne, en particulier sur le poste d’inside linebacker. Il faudra voir à l’usage si cette escouade, qui vient d’être renforcée par Paris Lenon, arrivera à se mettre au niveau des saisons précédentes.

Facteur(s) X : La santé de Peyton Manning, à 37 ans, est toujours une question angoissante pour les dirigeants des Broncos. On se dit que le futur Hall-of-Famer n’est sûrement qu’à une blessure sérieuse de raccrocher le casque. Il est excellemment protégé par Ryan Clady sur son côté aveugle mais, en NFL, la menace peut venir de partout.

Un multiple MVP qui arrive dans sa nouvelle équipe, y excelle dès le départ et sort une saison de quasi-MVP pour seulement se faire éliminer de peu en playoffs par les futurs champions, ça ne vous rappelle rien? Brett Favre et les Vikings 2009 vous passent le bonjour. On se rappelle de la saison suivante.

Calendrier : Ravens, @Giants, Raiders, Eagles, @Cowboys, Jaguars, @Colts, Redskins, Bye, @Chargers, Chiefs, @Patriots, @Chiefs, Titans, Chargers, @Texans, @Raiders

En résumé :  Le début de saison des Broncos pourrait être compliqué, sans leur star défensive et avec un calendrier des plus ardus. Néanmoins, vu l’opposition dans l’AFC Ouest (les Chiefs en sont les outsiders), on peut être sûrs que les Broncos seront en playoffs. À ce moment là, il vaudrait mieux avoir l’avantage du terrain pour réussir à passer sur les Patriots ou les Texans. Même si cela n’a pas empêché l’élimination par Denver l’an dernier…

Le pronostic :   12 victoires – 4 défaites

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
15-Déc à 3:25IND2pariez1.55DEN
16-Déc à 23:30DET1.33pariez2.6CHI
17-Déc à 3:25KC1.8pariez1.7
17-Déc à 20:00CAR1.35pariez2.5GB
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu