Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Actu

Aaron Hernandez avait confié à Bill Belichick qu’il craignait pour sa vie

patriots_logo13Lorsque « l’affaire Hernandez » a éclaté, les Patriots ont expliqué être stupéfaits. Finalement, ils n’étaient probablement pas si étonnés que ça. Le magazine Rolling Stone, dans une enquête approfondie sur Hernandez, a découvert que le tight end a fait part de ses craintes directement à Bill Belichick.

« Selon une source proche d’Hernandez, il a pris un vol pour aller au Scouting Combine à Indianapolis en février dernier et a confié à Bill Belichick que sa vie était en danger », écrivent Paul Solotaroff et Ron Borges, les deux enquêteurs de Rolling Stone. « Hernandez essayait de s’éloigner des gangsters avec lesquels il avait copiné. Il avait peur « qu’ils le tue », explique la source. »

Cette conversation, Albert Breer, un journaliste de NFL Network, confirme également qu’elle a eu lieu.

« Comme je l’ai dit en juillet, cette conversation à Indy entre Belichick et Hernandez sur les peurs d’Hernandez a eu lieu à 100% », a tweeté notre confrère ce mercredi.

Est ce que cette conversation a été provoquée par la paranoïa du joueur ? Son usage de drogues ? En tout cas, elle a eu lieu, et le coach était donc au courant des craintes de son joueur. Selon Rolling Stone, Belichick aurait même conseillé à son joueur de se faire discret et de louer une maison où il serait en lieu sûr.

Les Patriots trop fermés ?

L’article de Rolling Stone en profite aussi pour égratigner la gestion des Patriots. Avant 2003, l’équipe gérait la sécurité de ses joueurs avec d’anciens policiers à la retraite, avec des réseaux bien établis.

« Si Hernandez avait eu des problèmes avec la police, je l’aurais su dans la demi-heure », assure Frank Mendes, l’ancien chef de la sécurité des Patriots.

Mais l’équipe a embauché un nouveau chef de la sécurité plus « geek », qui a coupé les contacts avec le terrain, même avec les autorités locales qui veulent aider en passant parfois un coup de fil.

« Les Patriots ne sont pas réceptifs à ce genre d’appels. Ce n’est pas un environnement accueillant à appeler. »

La journal rappel que c’est à la mort de son père, un ancien voyou qui avait repris sa vie en main et protégeait ses fils, que Hernandez a commencé à déraper.

Ses abus de drogue n’ont par exemple quasiment jamais cessé. Selon des proches, il fumait même parfois 3 ou 4 joints dans sa voiture en rentrant des matches des Patriots.

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
22-Sep à 2:25SF1.92pariez1.6LA
24-Sep à 15:30JAX2.3pariez1.4BAL
24-Sep à 19:00BUF2.1pariez1.5DEN
24-Sep à 19:00CAR1.3pariez2.7NO
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu