Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Actu

Course au MVP – Semaine 2

Il ne faisait décidement pas bon être cité dans le Top 10 de la Semaine 1 de cette « Course au MVP ». En effet, sur les 7 premiers, seul l’incontestable numéro 1, Peyton Manning, a réussi à emmener son équipe à la victoire lors de cette Semaine 2.

Résultat des courses? Un gros chamboulement au classement avec l’entrée de 7 nouveaux joueurs dans le classement, vu que l’addition d’un match égalise à peu près toutes les moyennes. Et les premières semaines sont aussi les plus propices pour mettre en valeur des joueurs plus méconnus, aux excellentes performances individuelles mais aussi collectives.

On se doute que les gros noms, sortis du classement, auront à coeur de montrer que leurs performances moyennes, voire médiocres, de cette semaine n’auront été qu’un accident et qu’ils sont bien dignes d’être inclus dans la discussion concernant le meilleur joueur de la saison.

Malgré sa technique de lancer bizarre, Philips Rivers en est déjà à 7 touchdowns

Malgré sa technique de lancer bizarre, Philips Rivers en est déjà à 7 touchdowns

1. Peyton Manning (–) Quarterback – Denver Broncos (2-0)
769 yards à 67,1 % de réussite – 9 touchdowns pour 0 interception, 131 d’évaluation.
On ne peut pas s’attendre à ce que le #18 envoie 7 touchdowns toutes les semaines. Cependant, lors de ce ManningBowl, le quarterback des Broncos a encore dominé, finissant le match avec 307 yards, 2TDs et une évaluation de 105. Son bilan est, pour l’instant, clair comme de l’eau de roche(uses): 9 touchdowns sans aucune interception. Seulement trois sacks en ouverture de la saison et aucun face à la ligne defensive, réputée féroce, des Giants, c’est aussi la preuve que Ryan Clady et ses copains de la ligne offensive font un bon travail, mais la blessure du left-tackle, out pour la saison, pourrait être préjudiciable pour les Broncos. La pléthore de receveurs disponibles pour recevoir les passes millimétrées du futur Hall-of-Famer fait que la défense adverse se lézarde petit à petit jusqu’à finalement craquer (66-24 sur les deux deuxièmes mi-temps disputées par les Broncos jusque-là). Bref, à 37 ans, Peyton Manning s’est dit qu’un départ pied au plancher était sans doute le meilleur moyen d’arriver le premier sur la ligne d’arrivée.

2. Aaron Rodgers (Nouvel Entrant) Quarterback – Green Bay Packers (1-1)
813 yards à 69,6 % de réussite – 7 touchdowns pour 1 interception, 127,2 d’évaluation.
Le quarterback des Packers a réalisé un match remarquable contre les Redskins ce weekend (480 yards, 4 touchdowns, évaluation de 146) qui le fait entrer directement à la 2ème place du classement. Son absence lors de la semaine 1 était plus due à la performance des autres joueurs qu’à la sienne, plutôt réussie mais perdante (333 yards, 3 touchdowns et 1 interception lors de la défaite face aux 49ers). Avec son entrée en scène sur la pelouse de Lambeau Field pour cette saison où les Packers n’ont pour seule ambition que de ramener le trophée Lombardi dans le Wisconsin, Rodgers a brillé dès la première mi-temps (335 yards à 26/31 et3 touchdowns). Comme d’habitude, il a réussi à bien distribuer la balle parmi tous ses receveurs (4 d’entre-eux à plus de 5 réceptions). Un gros challenge l’attend maintenant contre une féroce défense des Bengals et, pour pouvoir dépasser Manning dès la semaine prochaine, il lui faudrait réaliser une nouvelle performance de choix dans l’Ohio.

3.  Philip Rivers (Nouvel Entrant) Quarterback – San Diego Chargers (1-1)
614 yards à 65,8 % de réussite – 7 touchdowns pour 1 interception,  115,8 d’évaluation.
Assisterait-on à la renaissance de Philip Rivers? Les deux dernières saisons l’avaient vu poster ses plus mauvaises évaluations (88,6 et 88,7) depuis 2007 (82,4). On ne sait si c’est le départ de Norv Turner et l’arrivée de Mike McCoy qui l’ont surmotivé ou bien le niveau de jeu affiché par Eddie Royal (seulement 114 yards mais 5 touchdowns) qui booste ses stats, mais les Chargers profitent à plein de son état de forme et seront peut-être de véritables concurrents à une wild-card dans l’AFC puisque l’on imagine mal les Broncos ne pas remporter la division. On aura appris à se mefier de Rivers qui est capable de sortir un match rempli d’erreurs une semaine après avoir brillé, et l’on attendra donc avec impatience sa confrontation avec les Titans de ce weekend, la 3ème meilleure défense en couverture de passe d’après nos confreres de ProFootballFocus.

 4. Michael Vick (Nouvel EntrantQuarterback – Philadelphia Eagles (1-1)
631 yards à 62,3 % de réussite – 4 touchdowns pour 0 interception, 119 d’évaluation.
Dans la droite ligne de sa carrière au niveau de l’adresses depuis le début de la saison (58% sur les deux premiers matches, 56% sur sa carrière), Michael Vick accumule néanmoins les yards au sein de la nouvelle attaque mise en place par Chip Kelly et a même battu son record de yards sur un match (428 contre les Chargers, la précédente marque était de 416 contre San Francisco en 2011). Malheureusement pour les Eagles, la defense n’a pu empêcher le kicker des Chargers d’aller marquer les 3 points décisifs à 7 secondes de la fin et la belle entrée en matière effectuée contre les Redskins n’a donc pas vraiment été suivie d’effet. Le Thursday Night Football de jeudi sera donc doublement intéressant: les Chiefs sont invaincus et jouent un excellent football en ce début de saison et, bien sûr, ce sera le retour d’Andy Reid dans la cité de l’Amour Fraternel. On doute un peu qu’il y en ait beaucoup pour lui au Lincoln Financial Field.

Marshawn Lynch était en vrai "Beast Mode" ce lundi soir...

Marshawn Lynch était en vrai « Beast Mode » ce lundi soir…

5. Marshawn Lynch (Nouvel EntrantRunning-back – Seattle Seahawks (2-0)
141 yards pour 2 touchdowns à la course, 46 yards pour 1 touchdown en réception.
Face à une équipe des Panthers plutôt solide en défense, il n’avait pas vraiment été à la fête en Semaine 1 mais « Beast Mode » s’est excellement repris dans un match que l’on considère maintenant comme la plus grosse rivalité en NFL (au point de vue du niveau de jeu plus qu’historiquement, evidemment). Avec ses 2 touchdowns à la course et ses 98 yards en 28 tentatives, il a anéanti une défense au sol des 49ers pourtant excellente et son touchdown en réception a mis le dernier coup de massue sur la tête des 49ers en début de 4ème quart-temps, eux qui avaient déjà dû subir le stade le plus bruyant de l’histoire. La réception des pitoyables Jaguars (désolé pour le fan de Jacksonville…) devrait lui permettre d’arrondir un peu plus ses stats, vu la domination attendue des ‘Hawks.

6. Adrian Peterson (+1Running-back – Minnesota Vikings (0-2)
193 yards à la course pour 2 touchdowns – 25 yards pour 1 touchdown en réception.
Pas aussi brillant qu’en Semaine 1 puisqu’il n’a pas marqué de touchdown cette semaine, AP a encore atteint la barrière des 100 yards pour la 38ème fois de sa carrière (sur 91 matches disputés). Certes, les Vikings ont encore perdu contre une équipe de leur division mais Peterson n’est certainement pas celui à blamer lorsque l’on sait que son quarterback a une évaluation de 67 sur les deux premiers matches (2 touchdowns et 4 interceptions déjà pour Ponder). Il va lui falloir encore passer la démultipliée ce weekend, face a des Browns qui semblent déjà avoir fait une croix sur cette saison, pour enfin faire décoller cette équipe des Vikings mais aussi espérer se remettre dans les temps du record de yards qu’il cherche à battre.

7. Jamaal Charles (Nouvel EntrantRunning-back – Kansas City Chiefs (2-0)
132 yards pour 1 touchdown a la course, 71 yards pour 1 touchdown en réception.
Sans faire énormément de bruit en dehors du Missouri, les Chiefs ont entamé la saison comme ils ne l’avaient pas fait depuis 2010, avec leurs deux victoires face à Jacksonville et Dallas. Si Alex Smith se révèle être l’excellent « game manager » que recherchait Andy Reid pour sa West Coast Offense, c’est bien Jamaal Charles qui porte les Chiefs sur ses épaules, accumulant 132 yards au sol en seulement 32 tentatives (4,1 de moyenne, à la 6ème place des running-backs avec plus de 30 tentatives) mais aussi 71 yards en réception, apportant cette double menace qui étire les défenses et ouvre des espaces. Bien revenu de sa terrible blessure de 2011, et remis de celle de la Semaine 1, on a hâte de voir ce qu’il va donner ce jeudi soir face à la défense au sol des Eagles, classée en milieu de tableau de NFL.

8. Robert Quinn (+1Defensive End – St Louis Rams (1-1)
4 plaquages, 4 sacks, 6 QB Hits, 7 QB Hurries, 2 fumbles forces, 15,4 d’évaluation sur ProFootballFocus.
Ce nétait pourtant pas un match pour lui. Les Falcons ont dominé les Rams toute la première mi-temps, sans qu’ils ne puissent rien y faire (enfin, à part peut-être ne pas relacher les ballons lancés par Bradford…) et se sont contentés de gérer le match en seconde, ce qui n’est pas vraiment une bonne nouvelle pour un pass-rusher qui préfèrera toujours avoir en face de lui un quarterback qui se doit d’envoyer la balle. Malgré tout cela, Robert Quinn a encore réussi un superbe match (4 plaquages, 1 sack, 4 Qb Hit, 6 QB Hurries) avec une évaluation de 9,7 par ProFootballFocus, la meilleure en défense de toute la NFL en cette Semaine 2.

Les nouveaux uniformes des Dolphins semblent bien réussir a Ryan Tannehill

Les nouveaux uniformes des Dolphins semblent bien réussir à Ryan Tannehill

9. Ryan Tannehill (Nouvel Entrant) – Quarterback – Miami Dolphins (2-0)
591 yards a 65,3 % de réussite – 2 touchdowns pour 1 interception, evaluation de 94,2.
Pas d’énorme stats individuelles pour le quarterback des Dolphins mais des évaluations honnêtes sur ses deux matches (82 et 107) et, surtout, deux victoires qui placent la franchise floridienne en tête de l’AFC Est, en compagnie des Patriots. Face à deux defenses aériennes (Colts et Browns) classée dans la première moitié de la Ligue, il a tout de même accumulé plus de yards que des gachettes comme Tom Brady, Tony Romo ou Jay Cutler. Bref, pour sa deuxième année, il semble bien mieux maîtriser les systèmes de son coordinateur offensif, Mike Sherman, l’ancien coach des Packers de Brett Favre. S’il parvient à impliquer Mike Wallace, leur principale recrue de l’intersaison, comme il l’a fait ce dimanche (9 réceptions pour 115 yards et 1 touchdown), ces Dolphins-là pourraient se mêler à la lutte pour la couronne de division.

10. Eddie Royal (Nouvel Entrant) – Receveur – San Diego Chargers (1-1)
114 yards en réception pour 5 touchdowns
On ne pouvait pas finir ce Top 10 sans mentionner le receveur de poche des Chargers. Si Philip Rivers est placé aussi haut dans ce classement, il le doit particulièrement à l’ex-Bronco qui a déjà, en 2 matches, égalé son record de touchdowns sur une saison (5, lors de son année rookie en 2008 à Denver) et vient d’en marquer autant que sur ses 52 matches précédents (5 depuis 2009).  Le #11 n’accumule pas forcément beaucoup de yards mais est une véritable solution dans la Red Zone lorsqu’Antonio Gates et Michael Floyd sont bien pris. Sur les 7 touchdowns lancés par Philip Rivers, 5 ont atterri dans les mains de Royal. Bref, alors qu’on pensait l’équipe de Mike McCoy un peu dépourvue à ce poste, les Chargers se réjouissent d’être un véritable lieu de renaissance pour « Royal Flush ».

Mentions Spéciales:

Bien en vue lors de la semaine 1,  Colin Kaepernick (539 yards à 59,7 % – 3 touchdowns pour 3 interceptions, 109 yards à la course) aura connu une soiree de misère dans l’enfer du CenturyLink Field de Seattle (127 petits yards, 3 interceptions et une évaluation de…20!). Russell Wilson (462 yards à 75,8% – 2 touchdowns pour 1 interception – 40 yds a la course) semble, lui, laisser la vedette à son coureur mais ses Seahawks sont deja bien en tête de la NFC West.
Matt Ryan (678 yards à 71,6 % – 4 touchdowns pour 1 interception) aurait peut-être mérité une incursion dans le Top 10. Il aura l’occasion de le démontrer et d’en déloger Tannehill, son adversaire en Semaine 3. Andrew Luck (499 yards à 78,3 % – 3 touchdowns pour 1 interception – 1 touchdown et 76 yards a la course) paie son match moyen face aux Dolphins, tout comme Drew Brees, face aux Bucs (2 interceptions, évaluation de 67,5). Enfin, EJ Manuel (446 yards à 68,2 % – 3 touchdowns pour 1 interception) pourrait bien être le quarterback que tout Buffalo attend depuis la retraite de Jim Kelly en 1996.

Avec sa blessure en cours de match, Reggie Bush (115 yards à la course pour 0 touchdown – 145 yards en réception pour 1 touchdown) n’a pas pu continuer sur son excellente lancée de la Semaine 1. LeSean McCoy (237 yards à la course pour 1 touchdown – 119 yards en réception) a egalement souffert face aux Chargers (seulement 53 yards à la course), malgré une grosse réception de 70 yards. Doug Martin (209 yards pour 1 touchdown) a mis la machine en route (144 yards face aux Saints) mais ses Bucs restent vierges de toute victoire.

Jimmy Graham  (224 yards pour 2 touchdowns) continue à être un tight-end d’exception alors que Julius Thomas (157 yards pour 3 touchdowns) n’est pas loin d’en devenir un. Julio Jones (258 yards en réception pour 2 touchdowns) compense comme il le peut l’absence de Roddy WhiteDesean Jackson (297 yards en 16 réceptions pour 2 touchdowns) semble se régaler dans ce système ultra-offensif de Chip Kelly. Wes Welker (106 yards pour 3 touchdowns) semble apprécier d’être parti dans les Rocheuses alors que Randall Cobb  (236 yards pour 2 touchdowns) semble, lui, être devenu le receveur le plus régulier de l’impressionnante escouade des Packers.

JJ Watt (6 plaquages, 2 sacks, 4 QB Hits, 4 QB Hurries, 2 passes défendues, 11,9 d’évaluation sur PFF) a recommencé la saison à un niveau proche de celui qu’il avait atteint l’an dernier. Apres son énorme match face à la ligne offensive des Falcons en semaine 1, Cameron Jordan (5 plaquages,1 QB Hits, 10 QB Hurries, 10,8 d’évaluation sur PFF) a continue sur sa lancée face aux Bucs alors que Cameron Wake (3 sacks, 3 QB Hit, 4 QB Hurries, 5,3 d’évaluation sur PFF) a connu un match très difficile (-2,1 d’evaluation) face aux Colts. Michael D Johnson (3 QB Hit, 8 QB Hurries, 8,5 d’évaluation sur PFF) a martyrisé la ligne offensive des Steelers lors de la victoire des Bengals. Face aux Cardinals, Ndamukong Suh (3 QB Hit, 12 QB Hurries, 9,2 d’évaluation sur PFF) n’a pas semblé plus perturbé que cela par son amende de 100 000 dollars.

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
24-Sep à 15:30JAX2.3pariez1.4BAL
24-Sep à 19:00BUF2.1pariez1.5DEN
24-Sep à 19:00CAR1.3pariez2.7NO
24-Sep à 19:00CHI3.1pariez1.22PIT
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu