Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Actu

NFL semaine 4 (19h) : les Bills se payent les Ravens, les Browns gagnent encore, les Giants au fond du trou

Encore une très belle soirée de NFL avec des victoires in extremis pour les Seahawks, toujours invaincus, et les Cardinals. En revanche, soirée cauchemardesque pour les Jaguars, Giants et Buccaneers encore défaits ce soir.

Les matchs de division entre les Browns-Bengals et Lions-Bears ont offert de belles surprises. Les Browns se sont offerts une deuxième victoires de suite et les Lions ont fait vivre aux Bears leur première défaite de la saison.

Soirée difficile également pour Joe Flacco et les Ravens battus à la surprise générale par de vaillants Bills.

Buffalo Bills (2-2) – Baltimore Ravens (2-2) : 23-20

Soirée en enfer pour Joe Flacco.

Soirée en enfer pour Joe Flacco.

Et si Joe Flacco (25/50, 347 yards, 2 TD, 5 interceptions) avait joué pour les Bills ce soir ? Auteur de 5 interceptions, le quarterback a été le moteur principal de la défaite des siens contre les Bills. Car si la défense a tenu le match à portée toute la seconde mi-temps, lui laissant une chance de passer devant à 2 minutes de la fin du match, c’est une nouvelle interception qui arrache tout espoir alors que Kiko Alonso (3 plaquages, 2 interceptions) plonge pour sécuriser in extremis une passe forcée en plein cent et déjà déviée par Da’Norris Searcy (6 plaquages, 1 déviation) pour sceller le match.

Les deux équipes ont fait du chiffre en attaque, mais c’est au nombre de turnovers que s’est décidé la rencontre. Car Joe Flacco n’est pas le seul à avoir cafouiller. E.J Manuel (10/22, 167 yards, 1 TD, 2 interceptions, 2 fumbles) s’est aussi illustré avec 3 pertes de balle qui ont empêcher les Bills de prendre le large.
Premiers au compteur, les Bills ont profité de la jambe de Dan Carpenter (3/3) pour prendre 6 points d’avance avant la réponse de Marlon Brown (4 rec, 34 yards, 1 TD) sur une réception de 10 yards (7-6) dans le second quart. Mais le rookie Robert Woods (4 rec, 80 yards, 1 TD) et Fred Jackson (16 courses, 87 yards, 1 TD) creusent l’écart dans le second quart (7-20). Les efforts de Torrey Smith (5 rec, 166 yards, 1 TD) et Justin Tucker (2/2) ne suffiront pas aux Ravens, qui échouent finalement à 3 points dans un match qu’ils auraient été bien chanceux de remporter…

Cleveland Browns (2-2) – Cincinnati Bengals (2-2) : 17-6

Encoure une fois, les Bengals et Browns nous ont offert un match typique de l’AFC Nord, c’est à dire défensif et rugueux. Et à ce petit jeu là, ce sont les Browns qui en sont sortis vainqueurs grâce à un très bon Brian Hoyer (25/38, 269 yards, 2TD).

Ce sont les Browns qui ouvrent la marque en premier avec Hoyer qui trouve Cameron Jordan (10 rec, 91 yards, 1TD) dans la end zone, 7-0. Les Bengals eux sont bloqués en attaque, avec un Joe Hadden exceptionnel en couverture sur A.J Green (7rec, 51 yards) . Les Bengals se contentent d’un field goal (7-3) alors que les Browns en ratent deux.

La deuxième mi-temps reste très fermée, chaque équipes ajoutent un field goal (10-6). Les Browns ont le dernier mot avec un touchdown de Chris Ogbonnaya sur réception, 17-6. Les Bengals ne parviennent pas à revenir et permettent à Brian Hoyer d’être à 2 victoires en 2 matchs.

Detroit Lions (2-2) – Chicago Bears (3-1) : 40-32

Les deux équipes nous ont offert un match spectaculaire. Chacune des équipes a dominé une partie du match. Mais les 5 minutes de folie des Lions dont le deuxième quart leur ont assuré la victoire.

Alors menés 10-9, les Lions marquent d’abord un touchdown sur une course de 1 yard de Matthew Stafford (23/35, 242 yards, 1td, 1INT) (16-10). Sur le drive qui suit, la défense intercepte Jay Cutler (27/47, 317 yards, 2TD, 3INT). Cela permet ensuite à Stafford de trouver Calvin Johnson dans la end zone (23-10). Les Lions augmentent même leur avantage lorsque Reggie Bush (18 courses, 139 yards, 1TD ; 4 rec, 34 yards) marque un touchdown sur une course de 37 yards (30-10). En 5 minutes, les Lions ont mis 21 points! Les Bears parviennent juste à arrêter le désastre avant la mi-temps en mettant un field goal (30-13).

En début de deuxième mi-temps, les Bears marquent un field goal (30-16). Mais les Lions tuent le match lorsque Ndamuhkong Suh fait perdre la balle à Cutler; Celle-ci est ramassé par Nick Fairley qui file jusqu’en dans la end zone pour le touchdown du 37 à 16. Les Lions ajouteront même un field goal. Les Bears pour l’honneur marquent 2 touchdowns en fin de match mais le retard était trop important.

Kansas City (4-0) – New York Giants (0-4) : 31-7

Et si Tom Coughlin avait essayé de forcer le destin? Alors que ses Giants ont la possibilité de jouer une 4&1 sur leurs 40 yards, le coach choisit le punt. Malheureusement celui-ci est retourné par Dexter McCluster pour un touchdown, 17-7 pour les Chiefs. Les Giants ne sortiront plus la tête de l’eau.

Derrière, les Chiefs bloquent toutes les attaques des Giants en forçant leurs adversaires à faire des erreurs et en bloquant une 4eme tentatives. Les Chiefs ajoutent même deux touchdowns à la passe par Alex Smith (24/41, 288 yards, 3TD, 2INT) pour Jamaal Charles (18 courses, 65 yards ; 5 rec, 62 yards, 1TD) et Dwayne Bowe.

Pourtant on a bien cru à un moment que les Giants étaient en vie. Mené 7-0 après un touchdown de Sean McGrath, Eli Manning (18/37, 217 yards, 1td, 1int)  trouve Victor Cruz (10 rec, 164 yards, 1TD) pour le touchdown sur une passe de 69 yards. Les Giants reviennent alors à 7-7. Les Chiefs ajoutent un field goal peu après, 10-7. Mais au final c’est une nouvelle défaite pour les Giants et une nouvelle victoire des Chiefs.

Houston Texans (1-3) – Seattle Seahawks (4-0) : 20-23

Même avec une chaussure de moins, Richard Sherman est décisif !

Même avec une chaussure de moins, Richard Sherman est décisif !

Il reste moins de quatre minutes à jouer dans une prolongation durement acquise par la défense des Seahawks dont l’attaque a été dominée tout le match par un JJ Watt de gala. Steven Hauschka est finalement parfaitement placé pour tenter un field goal et ne tremble pas, 20 à 23, victoire Seattle!

Cette belle opposition commence doucement avec un field goal des Seahawks (0-3) lors du premier quart. Le deuxième quart temps est une descente aux enfers pour les Seahawks. Dès le premier drive du deuxieme quart temps, Garrett Graham est trouvé par Matt Schaub (31/49, 355 yards, 2 TD, 2 INTs) pour le premier touchdown de la partie. Sur une nouvelle attaque des Texans, Schaub trouve Arian Foster (27 courses, 102 yards, 6 réceptions, 69 yards, TD) à la passe qui retourne dans la end zone (14-3). Le calvaire du deuxième quart temps des Seahawks n’est pas fini les Texans qui creusent encore l’écart grâce à deux field goals, 20 à 3 pour les locaux à la mi-temps.

 

Mais la deuxième mi-temps connait un scénario inverse. Seul les Seahawks parviennent à marquer des points. D’abord un field goal au court du troisième quart (20-6).  C’est dans le dernier quart que les Sehawks retournent la situation, dès le premier drive, l’attaque de Seattle trouve enfin la clé avec un touchdown de Marshawn Lynch (17 courses, 98 yards, TD, 1 fumble perdu, 3 réceptions, 45 yards) qui lance le comeback de Seattle. Il reste alors moins de trois minutes à jouer et avec un score de 20-13, le match semble plié. C’est sans compter sur Richard Sherman  qui intercepte une passe hasardeuse de Schaub pour la retourner en touchdown (20-20) et envoyer les deux équipes en prolongation. La suite est dominée par les défenses jusqu’à ce field goal libérateur.

Jacksonville Jaguars (0-4) – Indianapolis Colts (3-1) : 3-37

Les Jaguars auront réussi à faire illusion un quart-temps avant de disparaître, laissant les Colts prendre le large avec 34 points au compteur sans réponse des locaux. Et si les Jaguars ont eu une chance de sauver l’honneur en fin de match (quatre tentatives à deux yards de l’en-but), le mur d’Indianapolis n’a pas tremblé pour parfaire l’affront fait à leurs rivaux. Une interception de Will Blackmon (3 plaquages, 1 interception) a bien permis à Josh Scobee (1/1) d’inscrire 3 points au tableau d’affichage dans le premier quart, mais ce sera bien le seul signe de vie des Jaguars ce soir.

S’ensuit une correction méticuleuse, via Darius Butler (4 plaquages, 1 interception) pour commencer, qui intercepte Blaine Gabbert (11/24, 118 yards, 3 interceptions) et remonte 41 yards pour le premier majeur de la soirée (3-10). Trent Richardson (20 courses, 60 yards, 1 TD) prend la relève (3-17) avant de passer la main à Andrew Luck (22/36, 260 yards, 2 TD, 1 interception) qui se connecte avec Coby Fleener (5 rec, 77 yards, 1 TD) puis Reggie Wayne (5 rec, 100 yards, 1 TD) entre deux coups de pied d’Adam Viniateri (3/3) pour un score final de 37 à 3.

La saison s’annonce longue pour les Jaguars, qui ont confirmé encore aujourd’hui qu’ils avaient le potentiel pour prétendre au premier choix de la Draft, et pourquoi pas une saison sans victoire ?

Tampa Bay Buccaneers (0-4) – Arizona Cardinals (2-2) : 10-13

La défense des Buccaneers et Mike Glennon (24/43, 193 yards, 1TD, 2INT)  ont longtemps cru pouvoir tenir leur première victoire. Mais le quarterback rookie se fait intercepter deux fois par Patrick Peterson dans le dernier quart-temps. La dernière interception à 50 secondes clos la victoire des Cardinals.

Il aura fallu attendre un fumble de Rashard Medenhall pour que le match se lance. Le turnover permet aux Buccaneers de marquer leur seul touchdown du match. Glennon trouve Mike Williams dans la end zone pour une réception de 7 yards, 7-0. Les Buccaneers ajoutent même un field goal avant la mi-temps, 10-0.

La seconde mi-temps commence difficilement pour les Cardinals puisque Carson Palmer (21/38, 248 yards, 1 TD, 2INT) est intercepté deux fois lors du troisième quart-temps. Mais l’équipe de Bruce Arians n’abdique pas et revient au score après un field goal et une passe de Palmer pour Larry Fitzgerald(6 rec, 68 yards, 1TD) dans la end zone, 10-10. Les Cardinals ajoutent un dernier field goal (13-10) qui leur donne la victoire grâce à la deuxième interception de Peterson. Josh Freeman n’est peut être pas le seul problème des Buccaneers…

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
24-Sep à 15:30JAX2.25pariez1.42BAL
24-Sep à 19:00BUF2.15pariez1.47DEN
24-Sep à 19:00CAR1.3pariez2.7NO
24-Sep à 19:00CHI3.1pariez1.22PIT
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu