Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Avant match

NFL semaine 5 : la preview de tous les matches du week-end

Quelques gros matchs au programme de cette semaine 5. Si le Browns-Bills de jeudi n’était pas enthousiasmant, la NFL a reservé le meilleur pour la suite avec notamment un énorme choc de division entre les Lions et les Packers. Ces derniers, en difficulté, vont devoir s’imposer sous peine de prendre trop de retard.

Les Dolphins vont eux se mesurer aux champions en titre. Face aux Ravens, il faudra que la ligne assure, contrairement à ce qu’elle a fait jusqu’ici. Joe Flacco ne terminera pas tous les matchs avec 5 interceptions, et il faudra donc assurer en attaque pour Ryan Tannehill. Chose toujours plus facile sans lutter sans cesse pour ne serait-ce que survivre…

Enfin, les Texans enchaîne avec une seconde équipe de la côte ouest. Contrairement aux Seahawks, les 49ers ont peu de certitudes et le jeu solide et sans folie des Texans pourrait être suffisant.

John Harbaugh a annoncé cette semaine qu'il veut utiliser Ray Rice à toutes les sauces.

John Harbaugh a annoncé cette semaine qu’il veut utiliser Ray Rice à toutes les sauces.

Coup d’envoi dimanche à 19h:
Miami Dolphins (3-1) – Baltimore Ravens (2-2)
Face à la solide défense des Ravens, les Dolphins vont devoir faire mieux que ce qu’ils ont montré jusqu’ici. Equipe surprise de ce début de saison, ils sortent d’une claque face aux Saints, et devront montrer plus à domicile. Richie Incognito a lui-même mis son poste en jeu pour re-motiver ses camarades. Joe Flacco devra lui se réveiller, le dernier MVP du Super Bowl gâchant une super défense. 3em au nombre d’interceptions au sein de la ligue, il est indigne que son nom apparaisse entre Geno Smith et Carson Palmer. Mais il est vrai qu’un Ray Rice en confiance le soulagerait beaucoup…

Chicago Bears (3-1) – New Orleans Saints (4-0)
Le bilan des Saints restera-t-il immaculé ? Leur défense a reculée dans la hiérarchie (7em au nombre de yards autorisés), et ils vont faire face à un gros morceaux avec les Bears d’un Jay Cutler royal. Problème, les Saints arrivent bien à se frayer un chemin jusqu’au quarterback adverse (12 sacks jusqu’ici), et Cutler n’aime vraiment pas la pression… Drew Brees devra se méfier: toujours très précis, il ne lui faudra pas montrer une petite forme tant Chicago est opportuniste sur le ballon (6em en fumble forcé ET en interception depuis le début de la saison).

Cincinnati Bengals (2-2) – New England Patriots (4-0)
Combien de temps Tom Brady va-t-il narguer les cornerbacks adverses en trouvant des rookies aussi facilement que s’ils s’appelaient Calvin Johnson ? La réponse sera dans le rendement aérien de New England, tant le jeu au sol est encore une réussite cette année. Le possible retour de Rob Gronkowski devrait aider, le retour de Danny Amendola moins  tant il est fragile et encore en rôdage. Coté Bengals, Vontaze Burfict et ses 42 plaquages en 4 matchs (!) va tenter de faire oublier le début de saison en demi-teinte de Geno Atkins. Mais encore une fois, le grand absent sera coté Boston, avec Vince Wilfork sur la touche.

Green Bay Packers (1-2) – Detroit Lions (3-1)
Après une semaine de vacance, les Packers font leur retour sur le match de la peur. Face à une équipe de Détroit qui appui là ou cela fait mal (une grosse pression sur le quarterbak, une belle alternance sol/air), les coéquipiers d’Aaron Rodgers vont devoir cravacher, même à domicile. Chance pour eux, ils finissent rarement au sack (seulement 3 depuis le début de saison), et pour empêcher Rodgers de nuire, il faut faire plus que lui courir après. Clay Matthews, sur le retour, aura du boulot avec Reggie Bush à surveiller…

Indianapolis Colts (3-1) – Seattle Seahawks (4-0)
Encore un match du haut de tableau. Les deux équipes sont quasiment a égalité sur le plan statistique (aux alentours de la 10em place en attaque et entre la 5em (Seattle) et 10em (Colts) en défense). Elles ont toutes les deux jouées les Jaguars, ce qui ne biaise pas les statistiques. Problème : les Colts sont bien moins souverain face à la course, et vont devoir affronter un Marshaw Lynch royal depuis le début de saison. Il faudra absolument le stopper pour obtenir un résultat…

Eli Manning et son équipe espèrent enfin sortir la tête de l'eau.

Eli Manning et son équipe espèrent enfin sortir la tête de l’eau.

New York Giants (0-4) – Philadelphia Eagles (1-3)
Pschiit. C’est ce qu’ont fait les belles promesses de Chip Kelly après le match face aux Redskins. Depuis, la défense est à la rue, et Michael Vick moins efficace. Le pass rush des Eagles étant relativement efficace (14 sacks en 4 matchs), il faudra que la ligne poreuse voire fumeuse des Giants s’aligne un petit peu. La chance d’Eli Manning, c’est que la défense des Eagles n’a intercepté l’adversaire que deux fois en quatre matchs. Pile ce que le quarterback lance en moyenne…par match.

Saint Louis Rams (1-3) – Jacksonville Jaguars (0-4)
Les Saint Louis Rams vont pouvoir se rassurer. Leurs problèmes sont en défense, et les problèmes des Jaguars sont dans tous les secteurs du jeu, et notamment en attaque. Le retour de Justin Blackmon pourrait aider Blaine Gabbert, mais peu de chance que cela suffise. 29em attaque de la ligue, les hommes de Jeff Fisher va tenter de remonter un peu ses statistiques.

Tennessee Titans (3-1) – Kansas City Chiefs (4-0)
Deux équipes surprises se rencontrent, et l’une rentrera forcément dans le rang. Sans Jake Locker, cela pourrait bien être les Titans. Ryan Fitzpatrick n’est pas rassurant, et leur jeu deviendra rapidement stereotypé sans quarterback (135 courses depuis le début de la saison, 3em dans la ligue). En face, les Titans s’appuient sur un duo qui n’avance pas vite, mais surement. Alex Smith n’a que deux interceptions, Jamaal Charles aucun fumble, et c’est cette solidité offensive qui devrait manquer à Tennessee dans un match où les deux équipes vont tenter de manger le chronomètre.

Coup d’envoi dimanche à 22h05:
Arizona Cardinals (2-2) – Carolina Panthers (1-2)
La défense de fer des Panthers se déplace chez la 26em attaque de la ligue. Même avec un quarterback pas trop manchot – pour une fois – et un coach offensif, les Cardinals n’arrivent pas à avancer et le match risque de se jouer en défense. A ce jeu là, les Panthers peuvent dominer n’importe qui, et cela risque d’être dul pour des Cards encore très irrégulier. A moins que Bruce Arians nous sorte encore un atout insoupçonné de sa manche…

Coup d’envoi dimanche à 22h25
Dallas Cowboys (2-2) – Denver Broncos (4-0)
Comme pour les Jaguars mais pour le meilleur, il est difficile d’écrire sur les Broncos tant ils dominent partout. Leur défense use l’équipe adverse, et l’attaque repose sur un Peyton Manning de gala. Moins irrégulier cette saison, Tony Romo risque d’avoir du mal à lutter, mais ce ne sera pas de sa faute. Juste, en face il y a un duo quarterback/receveur de légende. Et Wes Walker n’est arrivé que depuis deux mois…

Matt Schaub a beaucoup à se faire pardonner après une défaite difficile la semaine dernière.

Matt Schaub a beaucoup à se faire pardonner après une défaite difficile la semaine dernière.

Coup d’envoi dans la nuit de dimanche à lundi, 2h30:
San Francisco 49ers (2-2) – Houston Texans (2-2)
Pour les deux équipes, le début de saison est décevant. Matt Schaub est gravement remis en question à Houston, ne parvenant pas à faire avancer une machine de guerre: cinquième aux nombre de yards totaux, mais seulement neuvième à la passe et des interceptions douloureuses. Les 49ers ont enfin lâchés la bride de Franck Gore, et celui-ci a montré que cela aidait grandement l’équipe quand il pouvait galoper. Jim Harbaugh a-t-il capté le message ?

Coup d’envoi dans la nuit de dimanche à lundi, 5h35:
Oakland Raiders (1-3) – San Diego Chargers (2-2)
Match facile à suivre pour les européens matinaux, il risque en plus d’être riche en enseignement. Les Chargers, 8em attaque vont devoir avancer face à une défense surprenante (17em de la ligue, qui y aurait cru ?), et devront ne pas se faire surprendre par une attaque efficace avec Darren McFadden (incertain) et Terrell Pryor. Avec une défense à la limite du ridicule, San Diego devra encore s’en remettre à un Philip Rivers en état de grâce depuis le début de saison.

Coup d’envoi dans la nuit de lundi à mardi, 2h40:
Atlanta Falcons (1-3) – New York Jets (2-2)
Les Jets viennent donc à Atlanta avec un meilleur bilan que leurs adversaires, énième surprise d’un début de saison passionnant. Mais qui, sérieusement, peut penser que les Jets sont supérieurs aux Falcons ? S’ils se sont déchirés au début du quatrième quart-temps face aux Patriots, Geno Smith n’est pas Tom Brady et cela n’arrivera pas deux fois d’affilés. Julio Jones, meilleur receveur de la ligue pour le moment, devrait être suffisant pour battre une défense des Jets plus efficace contre la course que contre la passe. Cela tombe bien pour les Falcons, car ils ne savent de toute manière pas courir…

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Preview NFL 2018
Fiches avant-saison
Parier en ligne avec :
19-Oct à 2:20 ARI 1.88 pariez 1.7 DEN
21-Oct à 15:30 LAC 1.3 pariez 2.85 TEN
21-Oct à 19:00 CHI 2.2 pariez 1.5 NE
21-Oct à 19:00 IND 1.23 pariez 3.25 BUF

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu