Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Histoire

[Histoire] La Revanche de Peyton Manning : The Drive 2.0

Après les Eagles et les Bills, on continue encore notre série des comebacks de légende. En 2006, deux quarterbacks dominent largement toute la ligue, il s’agit de Tom Brady chez les Patriots et Peyton Manning chez les Colts. Et justement, l’affrontement tant attendu depuis que ces deux joueurs sont dans la ligue arrive lors de la finale de conférence AFC.

Beaucoup de fans et d’experts qualifient cette rencontre de Super Bowl avant l’heure. Du coté des Colts, l’association Reggie Wayne, Mavin Harrison, Dallas Clark et Peyton Manning donne des sueurs froides à toutes les défenses de la ligue. Manning est au sommet de son art et son emprise sur l’attaque des Colts est plus que jamais palpable : il est devenu coordinateur offensif à lui seul.

A New England, Brady est lui aussi au sommet de sa carrière après trois Super bowl remportés, il est constamment en chasse de ses idoles, Montana en premier. Chez les Patriots, la défense façon Belichick est toujours présente et le gros défi de cette rencontre pour « The Emperor » va être de bloquer l’armada des Colts en attaque.

Peyton Manning auteur d'un de ses comeback les plus mémorables face aux Patriots

Peyton Manning auteur d’un de ses comeback les plus mémorables face aux Patriots

Une première mi-temps dominée par les Patriots

Après un début de match équilibré, les Patriots mènent un drive de 71 yards pour arriver sur la ligne des 4 yards des Colts. Sur l’action précédente, le coureur Corey Dillon effectue une longue course de plus de 35 yards.
Après deux tentatives infructueuses, Belichick appelle une course pour Laurence Maroney mais celui-ci laisse échapper la balle. Heureusement pour New England, Logan Mankins le lineman offensif réussit à récupérer le cuir dans la end-zone pour marquer un touchdown.

Les Colts répondent par un « drive » de 56 yards et un field-goal du légendaire Adam Vinatieri, et reviennent à 7-3.

Sur le drive suivant, les Patriots sont bloqués sur la ligne des 34 yards des Colts. Plutôt que de tenter un field-goal, Belichick appelle à jouer la tentative. Coaching gagnant puisque Brady réussit une passe de 27 yards pour Troy Brown. Sur l’action suivant, Dillon court pour un touchdown après une course de 7 yards.

Ensuite, Indianapolis avance deux fois avant que Manning ne se fasse intercepter par Asante Samuel qui retourne l’interception par un touchdown de 39 yards. A ce moment du match, les Patriots mènent 21 à 3. Les Colts sont sonnés comme rarement ils l’ont été pendant la saison surtout quand Manning n’est pas dans un jour faste.

Après un échange de punt et des drives stériles, Indianapolis réussit un drive de 80 yards pour se placer idéalement en position de field goal. Adam Vinatieri ne manque pas et les deux équipes rejoignent les vestiaires sur un score de 21 à 6 en faveur des Patriots.

Peyton Manning rentre dans la légende en une mi-temps.

De retour des vestiaires, les Colts reçoivent la balle sur le coup de pied d’engagement. Sur un drive dit « scripté », Manning et son escouade offensive réussissent à parcourir tout le terrain jusqu’au 1 yard des Patriots. Le quarterback d’Indianapolis se charge alors d’amener le ballon dans la end zone sur une course d’un yard.

Après avoir forcé un punt sur la possession suivante de New England, les Colts réalisent coup sur coup deux actions superbes. La première, une réception de 25 yards de Dallas Clark puis la seconde, une course de 20 yard par Dominic Rhodes pour amener les siens sur les 32 yards des Pats.

Le defensive back des Patriots Ellis Hobbs commet alors une interférence de passe plaçant Manning une nouvelle fois sur les 1 yard adverse. Sur une play-action, Manning lance le cuir sur le defensive end Dan Klecko (qui joue aussi fullback). Grâce à la conversion à deux points de Marvin Harrison, les Colts reviennent à égalité, 21 partout.

Dans un match complètement fou et débridé, les Patriots aussi ont leur mot à dire. Et il s’avère que la révolte va passer par une action d’éclat des équipes spéciales et plus particulièrement du retourneur Ellis Hobbs. Hobbs retourne le kickoff pour environ 80 yards avant de se faire arrêter sur la ligne des 20 yards des Colts.

Quatre « snaps » plus tard Brady envoie une passe millimétrée de 6 yards en fond de end zone pour son receveur Jabar Gaffney.
Les Patriots reprennent la tête des opérations , 28-21, en cette fin de troisième quart-temps.

Dans ce match, les défenses sont totalement dépassées de part et d’autre. Encore une fois sur le drive suivant le coup de pied d’engagement, les Colts, après deux réceptions de Rhodes pour 30 yards et de Dallas Clark pour 23 yards, réussissent à scorer pour revenir à égalité avec un touchdown sur un fumble recouvert par le centre vétéran Jeff Saturday.

Après quelques échanges de punt, les Patriots arrivent à mettre leur kicker, Stephen Gostkowski en position idéal sur la ligne des 28 yards des Colts. Indianapolis répond du « tac-o-tac » avec un autre field-goal après un missile de 52 yards envoyé par Manning à son tight-end, Dallas Clark.

Auteur d’un très bon match, Hobbs fait encore des siennes puisqu’il retourne cette fois le cuir sur les 43 yards des Patriots et une possibilité de field-goal pour Gostkowski après une passe somptueuse de Brady de 25 yards, lui aussi à son tight end: Dany Graham. Les hommes de Belichick mènent maintenant 34-31 et il reste 3 minutes 43 à jouer.

Le duel des deux géants a tenu toutes ses promesses

Le duel des deux géants a tenu toutes ses promesses

Le drive de Manning digne des plus grands

Les Colts récupèrent le cuir sur leur 20 yard après un touchback. Manning est au commande. Il reste 2 minutes 17 à jouer. Manning lance une première passe « Bench » de 11 yards pour Reggie Wayne.

Sa seconde passe est destinée à son tight end rapproché mais son tracé « hook » n’est pas assez appuyé pour pouvoir surprendre la défense et Manning lance un passe risquée heureusement sans conséquence.
Sur l’action suivante, c’est encore son tight end, Fletcher, qu’il vise. Cette fois pour une course plus longue, un total de 32 yards, une « Bench » plus profonde pour s’assurer une position de field-goal.

C’est alors que la défense des Patriots commet une erreur sur l’action qui ne pardonne pas dans une finale de conférence AFC. Les arbitres signalent un mauvais coup après la passe sur Peyton Manning. Les Colts avancent donc encore de 12 yards après une autre réception de Reggie Wayne.

Indianapolis se retrouve maintenant sur la ligne des 11 yards des Patriots. Joseph Addai, le running back s’occupe d’arriver en terre promise sur une course de 3 yards.

Les Colts mènent maintenant 38 à 34 et le score ne changera pas puisque Brady se fait intercepter lors de la tentative de retour avec la minute restante. Indianapolis gagne donc ce match complétement fou et très offensif après avoir été mené 21-6 à la mi-temps. Encore un épisode à rajouter à la légende de Peyton Manning.

Petites anecdotes:
– 
Ellis Hobbs a établi pendant ce match le record de la franchise de New-England pour les retours de kickoffs: 220 yards. C’est aussi le deuxième plus gros total de l’Histoire des playoffs.
– Ce match a été reconnu comme un des plus grands matchs de l’Histoire. Son nom ? « Peyton’s Revenge »
– Il s’agit de la première qualification au Super Bowl des Colts depuis leur déménagement à Indianapolis.

La vidéo du drive final:

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Signatures Free agency

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu