Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Résumés

NFL Semaine 7 (19h) : les Jets se payent les Patriots, les Cowboys en haut de leur division, les Bengals au finish

Après six défaites de suite contre New England en saison régulière, les Jets se sont assurés ce dimanche que la rivalité reste bien vivante. Malgré une première mi-temps difficile, les hommes de Rex Ryan ont réussi à s’arracher pour l’emporter en prolongation.

Suspense aussi à Detroit où les Bengals sont venu l’emporter à la dernière seconde. Buffalo a aussi attendu la fin du match pour battre Miami.

Moins du suspense dans un match très mou entre les Cowboys et les Eagles dans lequel Dallas a mis la main sur la tête de la NFC Est. Mais pour la manière, il faudra repasser.

New England n'a pas gagné, mais les supporters ont au moins eu le plaisir de revoir Rob Gronkowski.

New England n’a pas gagné, mais les supporters ont au moins eu le plaisir de revoir Rob Gronkowski.

New York Jets (4-3) – New England Patriots (5-2) : 30-27
Le retour de Rob Gronkowski (8 rec, 114 yards) n’a pas été miraculeux pour l’attaque des Patriots. Et une fois n’est pas coutume, ce sont les hommes de Bill Belichick qui se sont tirés une balle dans le pied. Après avoir décroché la prolongation sur un field goal à 19 secondes de la fin du temps réglementaire, c’est sur un field goal que les Patriots se sont inclinés en prolongation.

Après un échec de New England au début de la période supplémentaire, les Jets ont mené leur drive jusqu’à un field goal de 56 yards que Nick Folk a manqué. Mais un des joueurs de l’équipe spéciale des Patriots s’est fait pénaliser sur l’action et a redonné trois tentatives aux New Yorkais avec 15 yards en bonus ! Trois courses plus tard, Folk a réussi un coup de pied de 42 yards pour donner la victoire à son équipe.

Même si les Jets ont marqué le premier touchdown du match, les Patriots semblaient être à l’aise à la mi-temps avec l’avantage 21-10. Mais la tendance a complètement changé au retour des vestiaire. Tom Brady (22/46, 228 yards, 1 int) a lancé une interception retournée pour un touchdown qui a permis aux Jets de se relancer (17-21). En fin de période, Geno Smith (17/33, 233 yards, 1 TD, 1 int) a sorti une superbe course de 8 yards pour refaire passer son équipe devant (24-21). En difficulté pendant les trois premiers quarts, la défense de New England a verrouillé le jeu dans le dernier quart pour permettre à Stephen Gostkowski de réussir deux coups de pieds et de décrocher la prolongation. Mais cette fois, Tom Brady n’a pas fini le boulot. Et il a encore une fois terminé la rencontre sans le moindre touchdown. Son attaque termine avec une réussite affreuse de 1/12 sur les troisièmes tentatives.

Philadelphia Eagles (3-4) – Dallas Cowboys (4-3) : 3-17
Souvent très animé, le match de division entre les Cowboys et les Eagles a été très défensif et n’a pas vu les attaques briller.

Tout c’est décidé dans le dernier quart du match. Alors menés de seulement 7 points, les Eagles voient les Cowboys marquer sur leur premier drive du dernier quart (17-3) mais surtout ils perdent Nick Foles (11/29, 80 yards).
Pour le remplacer, c’est le rookie Matt Barkeley (11/20, 129 yards, 3INT). Le rookie va couler son équipe en se faisant intercepter sur chacun de ses drives… Un apprentissage très rude de la NFL et qui offre la victoire aux Cowboys. Des Cowboys qui remportent donc ce match mais sans briller. L’attaque de Dallas ne marque qu’un field goal en première mi-temps, mais cela suffit à mener 3-0 à la pause.Le second acte est un peu plus animé avec Phillip Tanner qui marque le premier touchdwon de la rencontre sur une course de 1 yards, 10-0.

Une interception de Tony Romo (28/47, 317 yards, 1TD, 2INT) permet aux Eagles de repartir dans le camps des Cowboys et d’ajouter un field goal pour revenir à 3-10. Le symbole d’une équipe qui n’a jamais su trouver la faille en attaque que ce soit avec LeSean McCoy (18 courses, 55 yards) ou Desean Jackson, sorti au cour du 3eme quart. Mais les Cowboys prennent le large en début de dernier quart avec un touchdown de Terrence Williams (6rec, 71 yards, 1TD) sur une passe de Tony Romo, 17-3. Un score suffisant pour remporter ce match.

Miami Dolphins (3-3) – Buffalo Bills (3-4) : 21-23
La belle magie du début de saison est définitivement terminée pour les Dolphins. Sur sa première passe du match, Ryan Tannehill (19/37, 194 yards, 3 TDs, 2 int) a été intercepté pour un touchdown. Derrière, Fred Jackson a doublé la mise (14-0) au sol. Mais après un premier quart bouclé avec une évaluation de 2,3, Tannehill a largement redressé la barre en lançant trois touchdowns de suite pour remettre son équipe devant 21-17 à l’entame de la dernière période. Dan Carpenter a alors rapproché au pied pour des Bills toujours aussi accrocheurs (21-20).

C’est ensuite la défense des Bills qui a fait la différence. Miami a récupéré le ballon avec 3mn39 à jouer et l’occasion de tuer l’horloge. Mais Tannehill s’est alors fait arracher le ballon sur ses propres 34 yards. Fred Jackson (11 courses, 36 yards, 1 TD) et Tashard Choice se sont alors chargé de manger le chrono et Carpenter a remis son équipe devant sur un field goal à 36 secondes de la fin (21-23). Les quatre passes désespérées de Tannehill derrière n’ont rien donné. Sans un grand Thad Lewis (21/32, 202 yards, 1 int), les Bills remportent donc une nouvelle victoire.

Washington Redskins (2-4) – Chicago Bears (4-3) : 45-41

Match aussi étrange que fou ! Alors que la blessure de Jay Cutler dans le second quart laissait présager le pire pour des Bears déjà menés 17-10, Josh McCown (14/20, 204 yards, 1 TD) a finalement fait mieux que se défendre. Les Redskins ont atteint la mi-temps avec l’avantage 24-17. Mais McCown a menant son attaque à trois touchdowns en deuxième mi-temps dans ce qui est alors devenu un festival offensif ou Roy Helu (11 courses, 41 yards, 3 TDs) et Matt Forte (16 courses, 91 yards, 3 TDs) se sont rendus coup pour coup avec des apparitions de Robert Griffin III (18/29, 298 yards, 2 TDs, 1 int) et Alfred Morris (19 courses, 95 yards).

Dans ce monde des défenses perdues, ce sont les Redskins qui ont eu le dernier mot avec un touchdown de Helu à 49 secondes de la fin. Malgré un retour de 25 yards sur le kickoff, les Bears n’ont pas eu assez de temps pour répondre. Les Redskins n’ont peut-être pas sauvé leur saison, mais Griffin semble aller de mieux en mieux et il a encore gagné 84 yards en 11 courses. C’est donc déjà une très bonne nouvelle pour l’avenir.

A.J. Green et Calvin Johnson se sont livré un superbe duel à distance.

A.J. Green et Calvin Johnson se sont livré un superbe duel à distance.

Detroit Lions (4-3) – Cincinnati Bengals (5-2) : 24-27
Les Bengals et les Lions ne se sont pas lâchés avant la dernière seconde. C’est à ce moment que Mike Nugent a réussi un coup de pied de 54 yards pour donner la victoire à son équipe. Avant que le chrono ne mette fin à ce duel, c’est Cincinnati qui avait pris le meilleur départ grâce à une passe de 82 yards d’Andy Dalton (24/34, 372 yards, 3 TDs) pour A.J. Green (6 rec, 155 yards, 1 TD). Si Brandon Pettigrew a égalisé dans le premier quart, les Bengals ont creusé le trou grâce à deux touchdowns qui leur on donné l’avantage 21-10 dans le troisième quart.

Calvin Johnson (9 rec, 155 yards, 2 TDs) a alors répondu par deux fois. Sur le second touchdown, Megatron s’est envolé pour attraper le ballon lancé 50 yards plus loin entre trois défenseurs. Enorme ! De quoi égaliser à 24-24. Les deux équipes se sont ensuite neutralisées sur les quatre drives suivants, mais un bon retour de punt a mis les Bengals sur leurs 49 yards à 26 secondes de la fin. Le temps pour Dalton de mettre son kicker à bonne distance en seulement deux passes.

Carolina Panthers (3-3) – Saint Louis Rams (3-4) : 30-15
Soirée à oublier sur tous les plans pour les Rams. Dès la première action du match, Sam Bradford (21/30, 255 yards, 1 TD, 1 int) a été intercepté pour un touchdown par Captain Munnerlyn. Quelques minutes plus tard, Saint Louis a été stoppé sur une 4e et 1 yard juste devant la end zone adverse. Et sur le drive suivant, Tavon Austin a lâché un fumble.

Cam Newton (15/17, 204 yards, 1 TD) et ses coéquipiers ont doucement construit leur avance tout en faisant perdre la tête à leurs adversaires. Après 17-5 à la mi-temps, l’avantage est passé à 27-12 pour Carolina à l’entame du dernier quart. De quoi faire perdre son calme à Chris Long, expulsé après avoir balancer un coup de poing. Mais le plus grave, c’est que Sam Bradford s’est blessé au genou en fin de match et qu’il a été évacué sur une voiturette. Jamais un bon signe, ce qui signifie qu’il faudra surveiller de près les nouvelles en provenance de l’infirmerie.

Jacksonville Jaguars (0-7) – San Diego Chargers (4-3) : 6-24
Pas de surprise du côté de Jacksonville, les Chargers l’ont emporté sur les Jaguars. Le match est resté étonnamment propre avec seulement un seul turnover, une interception lancée par Chad Henne (23/36, 318 yards, 1 int) à 6 minutes de la fin. Philip Rivers (22/26, 285 yards, 1 TD) en revanche a été impeccable.

Les Chargers frappent très fort avec un touchdown marqué par Danny Woodhead (9 courses, 29 yards, 1 TD) dès le premier drive. Et avant que Jacksonville ne puisse inscrire le moindre point, San Diego remet ça avec une passe de Rivers pour Eddie Royal (4 réc, 69 yards, 1 TD) de 27 yards dans l’end-zone. 14 à 3 à la mi-temps.

En deuxième mi-temps, les Jaguars parviennent enfin à arrêter Rivers. Mais ce n’est que temporaire. Mais en quatrième quart-temps, Ryan Matthews (21 courses, 110 yards, 1 TD) court 3 yards pour inscrire le 3e touchdown de la soirée pour les Chargers. 24-6 pour les visiteurs. Les Jaguars sont tout près d’inscrire un touchdown pour l’honneur à une minute de la fin mais Cecil Shorts III n’attrape pas la balle. Puis Chad Henne est sacké sur une 4e et goal par Reggie Walker, rendant le ballon à San Diego. Victoire 24 à 6 des Chargers.

Atlanta Falcons (2-4) – Tampa Bay Buccaneers (0-6) : 31-23
Pas de stars, pas de problèmes pour Matt Ryan. Après un touchdown de la défense d’Atlanta sur un fumble de Mike Glennon (26/44, 256 yards, 2 TDs), Ryan a distribué le ballon à Harry Douglas (7 rec, 149 yards, 1 TD) et Jaquizz Rodgers (8 rec, 46 yards, 2 TDs) pour permettre à son équipe de naviguer tranquillement en tête pendant toute la rencontre. Le score était de 24-10 pour Atlanta à la mi-temps puis 31-17 au milieu du dernier quart.

S’il a perdu un fumble, Glennon a été plus régulier à la passe. Il faut dire qu’il a été bien aidé par un énorme Vincent Jackson (10 rec, 138 yards, 2 TDs). Malgré tout, les Buccaneers n’arrivent toujours pas à décoller. Pire, Doug Martin est sorti en cours de match avec une blessure qui sera à surveiller, visiblement à l’épaule.

Résumés par : Alain Mattei, Raphael Masmejean et Raoul Villeroy

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Preview NFL 2018
Fiches avant-saison
Parier en ligne avec :
19-Oct à 2:20 ARI 1.88 pariez 1.7 DEN
21-Oct à 15:30 LAC 1.27 pariez 3 TEN
21-Oct à 19:00 CHI 2.2 pariez 1.5 NE
21-Oct à 19:00 IND 1.23 pariez 3.25 BUF

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu