Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Course au MVP

Course au MVP – Semaine 7

Gros débat cette semaine au sein du comité monomembre de la Course au MVP de TouchdownActu! La première place devait-elle revenir de droit au membre le plus actif de l’équipe toujours invaincue ou bien devait-elle rester à celui qui, depuis le début de la saison, a dominé tous ses collègues du dimanche?

Au final, l’avantage est resté à Peyton Manning mais l’écart qui semblait incommensurable, il y a encore trois semaines, se réduit peu à peu et pourrait encore rapetisser si les deux équipes de l’AFC Ouest devait reproduire les résultats de cette semaine (victoire pour les Chiefs, défaite pour les Broncos).

Marshawn Lynch (3e) ne faiblit pas face aux deux premiers du classement

Marshawn Lynch (3e) ne faiblit pas face aux deux premiers du classement

1. Peyton Manning (-) Quarterback – Denver Broncos (6-1)
2565 yards à 71,6 % de réussite – 25 touchdowns pour 3 interceptions, -23 yards à la course, 1 touchdown, 123,3 d’évaluation.
Pas forcément un mauvais match du Sheriff pour son retour à Indianapolis mais, de fait, avec son évaluation en-dessous de la barre des 100 (3 touchdowns, 1 interception à 29/49 – 59,2%),  pour la deuxième semaine consécutive, il semble revenir à un niveau moins stratosphérique que lors des 5 premières semaines. Néanmoins, il reste toujours sur les bases d’une saison à 57 touchdowns, 7 interceptions et 5862 yards, ce qui seraient tout simplement ses records personnels en carrière dans toutes ces catégories (et des records de NFL tout court pour les touchdowns et les yards accumulés…). Les Broncos ont sans doute rencontré l’une des meilleures équipes actuelles de NFL et c’est surtout leur défense, plus que leur attaque, qui devrait être scrutée, elle qui concède en moyenne 28pts par match. Sans le MVP de la ligue « under center« , nul doute que leur bilan n’afficherait pas 6 victoires-1 défaite après 7 matches.

2. Jamaal Charles (-) Running-back – Kansas City Chiefs (7-0)
561 yards pour 6 touchdowns à la course, 337 yards pour 2 touchdowns en réception.
Les semaines commencent à se suivre et à se ressembler pour Jamaal Charles! Encore un match où le running-back des Chiefs a pu rentrer dans l’en-but à la course et où son numero a été appelé plus de 20 fois par le coordinateur offensif de Kansas City, Doug Pederson. Avec un telle defense, l’équipe d’Andy Reid sait qu’elle n’aura pas besoin de marquer beaucoup plus de 20 pts pour gagner ses matches (aucun adversaire ne leur en a marqué plus de 17 cette saison) et Jamaal Charles permet à la seule équipe encore invaincue de remporter ses matches, quelquefois par la plus petite des différences (17-16 ce weekend contre les Texans). Ce pourrait encore être le cas ce weekend contre une défense des Browns qui, pour être classée en milieu de tableau au niveau des yards concédés à la course, est la pire défense de la ligue au niveau des touchdowns encaissés au sol (9, à égalité avec les Redskins et les Jags). On parie que la série de touchdowns de Charles ne s’arrêtera pas ce weekend?

3. Marshawn Lynch (-) Running-back – Seattle Seahawks (6-1)
578 yards pour 6 touchdowns à la course, 177 yards pour 1 touchdown en réception.
Lui aussi a connu un match plein lors du Thursday Night Football face aux Cardinals. Depuis deux semaines, le coordinateur offensif des Seahawks semble appeler plus de courses pour Beast Mode (21 contre 17 les 3 matches précédents). Avec un problème de ligne offensive assez poreuse, qui laisse peu de temps à Russell Wilson pour lire les défenses adverses, et la re-signature de Michael Robinson, un bon fullback d’expérience, on peut s’attendre à ce que le jeu de course soit encore plus dominant dans les semaines à venir, faisant réellement de Lynch le point central de l’attaque de Seattle. On le verra déjà sûrement à l’oeuvre lors du Monday Night Football face à de faibles Rams (3è pire défense contre la course aux yards encaissés) dont la saison s’est probablement terminée en même temps que le ligament de Sam Bradford s’est rompu. Il ne serait donc pas étonnant de voir Lynch aller titiller les deux joueurs qui le devancent actuellement, si les Seahawks continuent à remporter les matches de cette façon.

4. Aaron Rodgers (+1) Quarterback – Green Bay Packers (4-2)
1906 yards à 65,0 % de réussite – 13 touchdowns pour 4 interceptions, 104,5 d’évaluation.
L’un des meilleurs cornerbacks de la ligue face à lui (Joe Haden)? Aucun problème pour Rodgers qui parvient tout de même à lancer 3 touchdowns, dont un superbe lancer back-shoulder pour Jordy Nelson, contre lequel Haden ne pouvait rien faire tellement le ballon était placé au millimètre. Au final, une superbe adresse (69,3%), 3 touchdowns et une évaluation de 117,8 le font progresser à la 4e place de ce classement, alors que ses Packers, malgré un match de moins, ont pris la tête de la NFC Nord avec ce succès contre les Browns. Weekend parfait donc pour Rodgers qui devrait également se régaler ce weekend contre les Vikings, classée dans les 10 moins bonnes défenses contre la passe  de la ligue (288 yards et 2 touchdowns d’encaissés en moyenne par ce biais). Lui aussi pourrait se mêler à la lutte pour le podium, même si la perte de Finley, et les états physiques chancelants de James Jones et Randall Cobb, pourraient être des obstacles à sa remontée.

5. Philip Rivers (+1) Quarterback – San Diego Chargers (4-3)
2132 yards à 73,9 % de réussite – 15 touchdowns pour 5 interceptions, 111,1 d’évaluation.
Habitude des années passées, on s’attend toujours à ce que Philip Rivers explose en vol à tout moment. Mais, mis à part son mauvais match (3 interceptions) face aux Raiders en semaine 5, le quarterback des Chargers fait pour l’instant la meilleure saison de sa carrière. Ce week-end, face à une défense des Jags qui avait démontré contre les Broncos n’être pas si mauvaise que cela, Rivers a « fait le métier ». Extrêmement precis (22/26 à 84,6% de réussite), il en a également profité pour porter son total de touchdowns à 15 unités (pour seulement 5 interceptions) sur la saison. Le bye-week de ce weekend va lui permettre de préparer un bon plan de jeu pour affronter ensuite les Redskins, l’une des 10 meilleures défenses contre la passe. C’est seulement au prix d’une victoire contre RGIII que les Chargers pourront espérer refaire leur retard contre les deux ogres occupant actuellement le haut de l’AFC Ouest.

6. Drew Brees (-2) Quarterback – New Orleans Saints (5-1)
1958 yards à 66,2 % – 14 touchdowns pour 5 interceptions – 102,6 d’évaluation.
Pas de match ce weekend pour Brees dont les Saints comptent deux matches d’avance dans la course à la couronne de la NFC Sud. Avec les deux belles performances de Rodgers et Rivers, il est redescendu au classement et il devra se méfier ce weekend de cette défense où Mario Williams semble reprendre vie et qui est la meilleure de la NFL au niveau des interceptions. Il lui faudra passer outre et relancer la machine Saint pour oublier cette cruelle défaite à Foxboro en semaine 6.

Heureux de retrouver le Top 10, Andrew Luck!

Heureux de retrouver le Top 10, Andrew Luck!

7. Andrew Luck (Retour) Quarterback – Indianapolis Colts (5-2)
1574 yards à 60,7 % – 10 touchdowns pour 3 interceptions – 3 touchdowns et 183 yards a la course, 91,3 d’évaluation.
C’était sûrement le match le plus médiatisé de sa jeune carrière, plus encore que le match de premier tour de playoffs de l’an dernier. Et Luck, tout en tenant un discours policé mais sain, a sorti un énorme match, lançant 3 touchdowns et courant pour un 4e. Sa « maladresse » (21/38 à 55%) lui a valu une évaluation de 99 seulement mais le témoin a été passé de façon officielle entre le meilleur joueur de l’histoire des Colts et celui qui aspire à le devenir. En tout cas, seulement une saison après avoir fini avec un bilan de 2 victoires pour 14 defaites, les Colts sont bien installés en tête de l’AFC Sud, avec deux victoires d’avance sur les Titans et trois sur des Texans complètement a la rue (5 défaites de suite). Les Colts auront ce weekend pour se remettre de leurs émotions (et trouver un plan pour remplacer Reggie Wayne, perdu pour la saison) avant de réattaquer face à ces mêmes Texans et d’avoir la possibilité d’asséner un coup presque fatal à leurs ambitions. Les Colts, dans cette forme-là, en semblent bien capables!

8. Frank Gore (-) Running-back – San Francisco 49ers (5-2)
547 yards pour 5 touchdowns à la course, 90 yards en réception.
Pas énormement de yards pour Frank Gore cette semaine mais ses 2 touchdowns auront beaucoup compté dans un match remporté de 14 points, en particulier le 2ème sur un « 3rd-and-1 » qui a définitivement mis le match à l’abri, au terme d’un drive de  plus de 7mns 30 où le running-back des 49ers aura accumulé 6 courses, tuant de fait l’horloge. Il devrait avoir l’occasion d’avaler encore plus de ces précieux yards ce weekend face à des Jaguars toujours vierges de victoire. En tout cas, si sa moyenne de yards reste dans la droite ligne de ses saisons précédentes (78yds / match contre 75 en 2012), son compteur de touchdowns affiche déjà 5 unites après 7 matches alors qu’il n’en avait marqué « que » 8 lors de chacune des précédentes saisons. Une efficacité bienvenue pour les 49ers, qui devront sûrement batailler jusqu’au bout avec les Seahawks pour la couronne de la NFC Ouest.

9. Tamba Hali (-) Linebacker – Kansas City Chiefs (7-0)
9 plaquages, 9 sacks, 4 QB Hits, 40 QB Hurries, 15,3 d’évaluation sur PFF
9bis. Justin Houston (-) Linebacker – Kansas City Chiefs (7-0)
18 plaquages, 10 sacks, 6 QB Hits, 28 QB Hurries, 17,6 d’évaluation sur PFF
Sans reproduire le fantastique match disputé contre les Raiders la semaine dernière, le duo de linebackers des Chiefs a encore sorti une superbe performance face aux Texans, avec 4 sacks (dont 3 pour Hali), 1 QB Hit et 3 QB hurries. Profitant de l’inexpérience du jeune quarterback adverse, Case Keenum, dont c’était la première titularisation en NFL, ils ont harassé sans répit la ligne d’avantage et limité les Texans à 16 petits points tandis que Jamaal Charles et Alex Smith permettaient aux Chiefs d’en mettre un de plus. L’un plus porté sur la defense contre la course (Hali), l’autre plus à l’aise en protection contre la passe (Houston), les deux sont en tout cas sur les traces du record de Michael Strahan (22,5), même si des joueurs comme Robert Mathis (11,5) ou Mario Williams (10) pourraient également prétendre à le battre. L’un des deux devrait pouvoir se régaler ce weekend vu le niveau affiché par Mitchell Schwartz, Right Tackle des Browns et joueur ayant le plus « offert » de sacks à son adversaire depuis le début de saison (8, à égalité avec Tyson Clabo).

AJ Green allie physique et finesse comme peu d'autres receveurs

AJ Green allie physique et finesse comme peu d’autres receveurs

10. AJ Green (Retour) – Receveur – Cincinnati Bengals (5-2)
619 yards pour 5 touchdowns.
Il avait commencé la saison en fanfare (162 yards, 2 touchdowns) contre Chicago mais avait ensuite connu un petit coup de moins bien (4 matches à moins de 61 yards et 1 seul touchdown). Depuis 2 matches, AJ Green recommence à demontrer pourquoi, avec Calvin Johnson et Dez Bryant, il est sûrement le meilleur receveur de la ligue. Face aux Lions dimanche, il a accumulé 155 yards en 6 receptions et marqué un touchdown où il a pu faire admirer sa vitesse mais aussi sa capacité à changer de trajectoire pour s’adapter au lancer et sa sureté de main. Avec cette victoire, les Bengals ont pris deux victoires d’avance sur tous leurs adversaires de l’AFC Nord (Ravens, Browns et Steelers sont tous a 4 défaites) mais vont avoir droit à un bon test ce dimanche face aux Jets et à leur defense contre la passe, classée dans les 10 meilleures de la ligue.

Mentions Spéciales:

Malgré la victoire, son mauvais match contre les Eagles (1 touchdown, 2 interceptions) aura coûté sa place dans le Top 10 à Tony Romo (2010 yards à 68,3 % – 15 touchdowns pour 5 interceptions). Il aura l’occasion de se racheter contre Detroit ce weekend et d’y revenir. Matthew Stafford (2129 yards à 61,4% – 15 touchdowns pour 4 interceptions) a bien lancé 3 touchdowns mais aura néanmoins souffert  (28/51 a 55%) contre la défense des Bengals lors de la défaite des Lions. Russell Wilson (1489 yards à 61,5% – 11 touchdowns pour 4 interceptions – 323 yds à la course) a bien assuré face aux Cardinals. Matt Ryan (1922 yards à 70,1 % – 13 touchdowns pour 3 interceptions) disparaîtra sûrement de cette course au MVP si le bilan des Falcons continue d’empirer. Andy Dalton (1924 yards a 65% – 11 touchdowns pour 6 interceptions) vient d’envoyer 6 touchdowns lors de 2 victoires serrées.

LeSean McCoy (685 yards à la course pour 3 touchdowns – 267 yards en réception) est plus parti pour être le coureur le plus glouton de l’année que pour être sérieusement considéré dans la conversation pour le MVP, vu la saison des Eagles. Adrian Peterson (511 yards à la course pour 5 touchdowns – 101 yards pour 1 touchdown en réception) aurait-il déjà mis le clignotant à droite pour se garer tranquillement en attendant la saison prochaine? Arian Foster (542 yards à la course pour 1 touchdown – 183 yards en réception pour 1 touchdown) s’est blessé alors qu’il sortait de trois bons matches consécutifs. Sans lui, les Texans sont définitivement perdus. Knowshon Moreno (413 yards à la course pour 8 touchdowns – 198 yards en réception) est le finisseur au sol dont les Broncos auront forcément besoin en playoffs. Matt Forte (533 yards à la course pour 6 touchdowns – 262 yards en réception) a du être motivé par la critique de TouchdownActu la semaine dernière et y a répondu en marquant 3 touchdowns, mais dans une défaite.

Jimmy Graham (593 yards pour 6 touchdowns) s’est reposé tranquillement et a pu apprécier en connaisseur le retour de Rob Gronkowski, son plus sérieux concurrent au titre de meilleur tight-end de la ligue sur les 3 dernières saisons. Wes Welker (474 yards pour 8 touchdowns) n’aura pas marqué de touchdowns, une première depuis 8 matches de saison régulière et la défaite de New England face aux 49ers l’an dernier en semaine 14. Vernon Davis (466 yards pour 6 touchdowns) n’a pas forcé son talent face aux Titans. Statistiquement, Dez Bryant (569 yards pour 6 touchdowns) est meilleur que Calvin Johnson (492 yards pour 6 touchdowns) cette année mais ce que fait Megatron depuis quelques saisons lui vaut d’être considéré comme le meilleur receveur de NFL, malgré ce que peut en penser Dez.

Robert Mathis (15 plaquages, 11,5 sacks, 7 QB Hits, 14 QB Hurries, 1 safety, 1 passe defendue, 3 fumbles forces, 9,7 d’évaluation sur PFF) a eu un impact énorme sur la première défaite des Broncos de la saison. JJ Watt (26 plaquages, 5 sacks, 10 QB Hits, 17 QB Hurries, 4 passes défendues, 1 fumble force, 43,0 d’évaluation sur PFF) a vu son collègue Brian Cushing se reblesser gravement à la jambe, faisant de lui l’un des seuls (bons) Texans encore valide. Michael Bennett (9 plaquages, 5 sacks, 8 QB Hits, 20 QB Hurries, 15,1 d’évaluation sur PFF) est l’ancre sur laquelle repose toute la défense des Seahawks tandis que Michael D Johnson (14 plaquages, 2 sacks, 9 QB Hits, 14 QB Hurries, 15,2 d’évaluation sur PFF) semble reprendre ce rôle à Cincinnati, après deux matches difficiles face aux Browns et aux Bills. Cameron Jordan (7 plaquages, 5 sacks,5 QB Hits, 23 QB Hurries, 17,6 d’évaluation sur PFF) a pu reposer son corps monstrueux (1m93, 130kgs) et se préparer sereinement pour affronter une ligne offensive de Buffalo plutôt poreuse (24 sacks concédés, 27ème de NFL).

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Preview NFL 2018
Fiches avant-saison
Parier en ligne avec :
19-Oct à 2:20 ARI 1.88 pariez 1.7 DEN
21-Oct à 15:30 LAC 1.3 pariez 2.85 TEN
21-Oct à 19:00 CHI 2.2 pariez 1.5 NE
21-Oct à 19:00 IND 1.23 pariez 3.25 BUF

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu