Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Résumés

NFL semaine 9 : carton plein pour Nick Foles, les Seahawks après une folle remontée, les Patriots à fond

Il y en a eu pour tout les goûts ce soir avec des cartons, une victoire en prolongation et un record NFL égalé.

Les Seahawks se sont fait très peur à la maison face à des Buccaneers qui n’avaient plus rien à perdre. Quand aux Eagles, en plus d’avoir humiliés les Raiders, ils voient Nick Foles égaler le record NFL de touchdowns lancés lors d’un match.

Les Steelers ne pensaient pas en rencontrant les Patriots qu’ils allaient encaisse le record de points dans l’histoire de la franchise. Enfin, Jason Campbell permet aux Browns de passer deuxième de la division AFC Nord, devant les Ravens et Steelers!

Mike Glennon et les siens ont longtemps cru à l'exploit

Mike Glennon et les siens ont longtemps cru à l’exploit

Seattle Seahakws (8-1) – Tampa Bay Buccaneers (0-8) : 27-24

Contre toute attente, les Seahawks ont du attendre la prolongation et un field goal de Steve Hauschka pour battre 27 à 24 une surprenante équipe des Buccaneers. Les Seahawks peuvent même s’estimer heureux de remporter ce match après avoir été contraints à une folle remontée.

En effet, les Seahawks sont menés 21 à 0 après une vingtaine de minutes jouées et un deuxième quart-temps de grande qualité des Buccaneers. Lors de ce quart, Mike Glennon(17/23, 168 yards, 2TD) trouve deux fois la end zone en ciblant Tim Wright(4rec, 58 yards, 1TD) et Tiquan Underwood, 0-14. Un fumble des Seahawks sur le coup d’envoie, permet même aux Buccaneers d’ajouter quelques actions après un touchdown à la passe par le coureur Mike James(1/1, 1TD ; 28 courses, 158 yards ; 2rec, 8 yards) qui trouve sur une passe de deux yards, Tom Crabtree, 0-21.

Les Seahawks réagissent tout de même avec un touchdown sur une réception de 16 yards de Jermaine Kearse et rentrent au vestiaire en étant menés 21 à 7. Une première pour eux cette saison.

La seconde mi-temps en revanche voit la défense des Seahawks fermer la boutique et n’encaisser qu’un field goal (7-24) au cour de celle-ci. L’attaque des locaux se met elle aussi au travail et remonte progressivement l’écart. Sur le premier drive du second acte, Russell Wilson(19/26, 217 yards, 2TD, 2INT ; 6 courses, 36 yards, 1TD) sur une course de 10 yards pénètre dans la end zone, 14-24. Les Seahawks ajoutent un field goal (17-24) avant de voir sur le drive suivant Wilson se faire intercepter. Mais la défense permet aux Seahawks de récupérer la balle avec trois minutes à jouer pour arracher une prolongation. Une prolongation obtenue après que Wilson trouve Doug Baldwin(6rec, 75 yards, 1TD) dans la end zone sur une réception de 10 yards, 24-24. Prolongation arrachée et gagnée par les Seahawks donc qui ne sont pas passés loin d’une énorme désillusion.

Oakland Raiders (3-5) – Philadelphie Eagles (4-5) : 20-48

Il y a des soirs où tout vous réussi. Nick Foles pourra en témoigner puisque le quarterback des Eagles a été sur un nuage toute la rencontre. Le joueur enregistre une fiche de 22/28, 406 yards et 7 touchdowns! Forcément une prestation qui a facilité la victoire des Eagles.

Un match que les Eagles ont pris en main dès le début avec Foles qui trouve sur son premier drive Brent Celek dans la end zone, 7-0. Les Raiders ont le temps de mettre un field goal avant de voir l’orage Eagles s’abattre sur eux.
Les Eagles enchaînent un touchdown sur leurs trois drives offensifs suivants à chaque Foles est à la baguette et trouve Ryley Cooper (5rec, 139 yards, 3TD) (deux fois) et Zach Ertz. Ils mènent alors 28 à 10 car entre le 3eme et 4eme touchdowns des Eagles, Rashad Jennings (15 courses, 102 yards, 1TD ; 7rec, 74 yards) trouve la faille au sol sur une course de 15 yards. Les locaux mettent même un field goal juste avant la mi-temps pour rentrer au vestiaire menés 13 à 28.

Au retour des vestiaires, Foles ne baisse pas le pied, le quarterback conclue trois drives dans le troisième quart par des touchdowns. Foles envoie succèssivement LeSean McCoy (12 courses, 44 yards ; 4rec, 36 yards, 1TD), DeSean Jackson (5rec, 150 yards, 1TD) et Ryley Cooper dans la end zone. Les Raiders sont sans réponse et sont alors menés 49 à 13.
Derrière, les Eagles ralentissent enfin le rythme en attaque et se contentent de stopper les Raiders en défense avec deux interceptions. Les locaux parviennent tout de même à marquer un touchdown à 30 secondes de la fin du match par l’intermédiaire de Jeremy Stewart sur une course de 2 yards, 20-48.

Quand le Gronk' est en forme, cela fait souvent mal !

Quand le Gronk’ est en forme, cela fait souvent mal !

Pittsburgh Steelers (2-6) – New England Patriots (7-2) : 31-55

Tom Brady (23/33, 432 yards, 4 TD) aura réussi à prouver quelque chose sur ce match : il lance la balle au moins aussi fort que Ben Roethlisberger (28/48, 400 yards, 4 TD, 2 int). Fin du premier quart temps, les Steelers bloquent les Patriots sur la ligne des 1 yards. Big Ben a le ballon et le lance 34 yards devant lui mais est intercepté par Davin McCourty. Tom Brady reprend alors le ballon sur les 34 yards et balance devant lui pour Danny Amendola (4 réc, 122 yards, 1 TD). Touchdown, 7-0 Patriots.

Rob Gronkowski (9 réc, 143 yards, 1 TD) signe un retour fulgurant en réceptionnant un touchdown dans le deuxième quart temps. Les Patriots mènent 14-0. Il faut attendre 2 minutes avant la fin de la première mi-temps pour voir Roethlisberger lancer un ballon au dessus de tout le monde récupéré 27 yards plus loin par Antonio Brown (5 réc, 71 yards, 1 TD). Les Steelers reviennent à 14-7. Mais sur le dernier drive de la période, Stevan Ridley (26 ballons, 115 yards, 2 TD) jaillit de la défense pour inscrire un touchdown d’un yard au sol. 24-7 Patriots à la pause.

Dès leur retour sur le terrain, les Steelers se mettent au travail. Troy Polamalu force un fumble qui est récupéré par Pittsburgh. Roethlisberger enchaîne alors deux touchdowns en deux possessions. Les deux sont pour le receveur Jerricho Cotchery (7 réc, 96 yards, 3 TD). Les Steelers croient alors en leurs chances puisque le score est de 24-24. Mais le status quo est de courte durée après un field goal de Gostkowski qui porte l’avance de New England à 27-24.

Dans le dernier quart, les Patriots reprennent les devants de manière plus importante. En une minute, Tom Brady se connecte avec Aaron Dobson (5 réc, 130 yards, 2 TD) qui tombe dans la end-zone et les Pats sont à 34-24. Quatre minutes plus tard, c’est Stevan Ridley qui marque son deuxième touchdown au sol et les locaux s’envolent au score, 41-24. Les Steelers entretiennent l’espoir avec le troisième touchdown de Jerricho Cotchery, 41-31. Mais Brady clôt le débat sur le jeu suivant avec un touchdown de 81 yards pour Aaron Dobson. 48-31 Patriots. L’interception qui suit de Big Ben n’aide pas non plus puisque Legarette Blount (5 ballons, 47 yards, 1 TD) marque sur l’action suivante. 55-31 pour les locaux, score final sans appel.

Cleveland Browns (4-5) – Baltimore Ravens (3-5) : 24-18

Les Browns surprennent les Ravens lors du premier quart-temps. Sur leur deuxième possession, les locaux remontent le terrain en 3 minutes et le vétéran Jason Campbell(23/35, 262 yards, 3 TD) trouve Davone Bess (3 réc, 24 yards, 2 TD) pour une passe de 1 yard. Touchdown ! 7-0 Cleveland.

Dans le deuxième quart, Davone Bess remet ça. Grâce à une bonne passe de Campbell, il se retrouve seul à quelques yards de la end-zone et prend le chemin du touchdown : 14-3 Browns. Mais les champions décident de mettre le paquet avant la mi-temps. En 52 secondes, Joe Flacco (24/41, 250 yards, 2 TD, 1 int) progresse de 77 yards et finit par atteindre la zone adverse avec une passe de 19 yards pour Marlon Brown (5 réc, 54 yards, 2 TD). A la pause, le score est de 14-10 pour les Browns.

Troisième quart-temps, les Browns marquent les seuls points de la période sur une erreur de Tandon Doss qui ne réceptionne pas la balle sur un punt. Derrière, Campbell trouve Gary Barnidge pour le touchdown, 21-10. La situation commence à sentir le roussi pour Cleveland lorsque Flacco passe encore pour Marlon Brown, se permettant une conversion à deux points pour revenir à 21-18. Mais les Browns se mettent à l’abri en inscrivant un field goal à 17 secondes de la fin. 14 secondes sans temps mort, c’est bien trop peu. Les Browns battent les Ravens 24-18

 

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
24-Oct à 2:30PHI1.33pariez2.6WAS
27-Oct à 2:25BAL1.47pariez2.15MIA
29-Oct à 15:30CLE3.45pariez1.17MIN
29-Oct à 19:00BUF1.55pariez2OAK
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une