Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Course au MVP

Course au MVP – Semaine 9

Encore une nouvelle semaine de byes qui aura vu le premier du classement, Peyton Manning, ne pas jouer mais passer un weekend moins tranquille que prévu avec l’opération au cœur de son coach, John Fox.

Deux autres valeurs montantes, Gore et Stafford, se sont reposés tandis qu’Andrew Luck en a profité pour sortir une (nouvelle) fin de match de légende et continuer à monter au classement. Pourra-t-il continuer son ascension dans un Top 4 garni de solides prétendants au titre? Réponse dans les semaines qui viennent.

Marshawn Lynch saute les adversaires comme les marches de la Course au MVP

Marshawn Lynch saute les adversaires comme les marches de la Course au MVP

1) Peyton Manning (-) Quarterback – Denver Broncos (7-1)
2919 yards à 71,2 % de réussite – 29 touchdowns pour 6 interceptions, -26 yards à la course, 1 touchdown, 119,4 d’évaluation.
Mis à part un match légendaire de Jamaal Charles à Buffalo, il n’y avait que peu de chances de voir Peyton Manning descendre du trône lors de sa semaine de repos. Le quarterback des Broncos joue à un niveau si stratosphérique qu’il est difficile de le voir à une autre place. Et la défense contre la passe des Chargers qu’il affrontera ce weekend n’est surement pas faite pour arrêter cette course aux records. 6ème plus mauvaise défense en yards concédés par match dans les airs, elle est aussi l’une des quatre seules défenses à autoriser une évaluation des quarterbacks adverses supérieure à 100. Néanmoins, le remplacement temporaire de John Fox par Jack Del Rio pourrait avoir un effet domino au niveau des annonces de jeu même si, tout le monde le sait, le meilleur coordinateur offensif de Denver porte sans doute le #18…

2) Marshawn Lynch (+2) Running-back – Seattle Seahawks (8-1)
726 yards pour 6 touchdowns à la course, 197 yards pour 1 touchdown en réception.
Quel match incroyable des Seahawks dimanche! Menés de 21 pts, ils ont réussi l’exploit de tout rattraper et de battre les Bucs pendant la prolongation d’un match très mal engagé. Ils auront, au passage, battu le record de la franchise au niveau de l’écart rattrapé pendant un match (qui était de 20pts). Et si Russell Wilson a bien joué son rôle en adressant deux touchdowns, « Beast Mode » a bien répondu à l’appel de Pete Carroll. Avec ses 125 yards en 21 tentatives, il a marché sur les Bucs, en particulier sur la gauche de la ligne où il aura amassé 68 yards en 10 tentatives. Néanmoins, après avoir littéralement dévoré les espaces en premier quart-temps (42 yards en 4 courses sur la première série), le scénario du match l’a handicapé, les Seahawks devant lancer pour rattraper leur retard. Mais c’est tout de même lui qui a construit une bonne partie du drive amenant le touchdown égalisateur de fin de match (14 yards et 2 1st-downs en 5 tentatives), ainsi qu’en prolongation (44 yards en 6 courses et 3 1st-downs). Le MVP des Seahawks, sans aucun doute, c’est lui!

3) Jamaal Charles (-1) Running-back – Kansas City Chiefs (9-0)
725 yards pour 6 touchdowns à la course, 389 yards pour 2 touchdowns en réception.
Pas un match de folie donc de la part du running-back des Chiefs au Ralph Wilson Stadium de Buffalo ce dimanche mais la défense s’est assurée de garder le bilan intact, en réussissant la performance de marquer plus de points que le kicker (12 à 11). Jamaal Charles a dû se contenter de ce qu’Andy Reid lui a donné et d’assurer les 1st-downs (5 dans le match). Il a ainsi mis le couvercle sur la rencontre en 4ème quart-temps en tuant l’horloge au prix de 9 courses sur les deux dernières séries des Chiefs, privant les Bills de ballon pendant 7 précieuses minutes. C’est aussi à cela que l’on peut reconnaître une saison digne d’un MVP: pas forcément un grand match mais un côté décisif et vers lequel on se tourne en fin de match. Pour espérer remonter au classement, il lui faudra maintenant faire un grand match face à son rival de cette course au MVP, Peyton Manning, lors d’un match qui s’annonce explosif.

Drew Brees faisait grise mine à la sortie du terrain dimanche

Drew Brees faisait grise mine à la sortie du terrain dimanche

4) Drew Brees (-1) Quarterback – New Orleans Saints (6-2)
2672 yards à 66,1 % – 21 touchdowns pour 7 interceptions – 104,5 d’évaluation.
Encore un match mi-figue mi-raisin pour le quarterback des Saints. Un gros score au nombre de yards (382) ainsi que deux beaux touchdowns pour Jimmy Graham, dont un qui a encore démontré la confiance qu’il a en son tight-end Jimmy Graham. Malheureusement, il y aussi une maladresse un peu récurrente cette année (30/51 à 58%)  et un peu étonnante de la part d’un des quarterbacks les plus sûrs de la ligue. Enfin, ses deux interceptions auront « coûté » 10 points à son équipe, un peu rageant dans un match perdu de seulement 6 points (26-20). Le jeu de courses inexistant de l’équipe de Sean Payton (41 yards en 13 tentatives) n’aura pas vraiment aidé son quarterback à se débarasser de la défense des Jets non plus.

5) Andrew Luck (+1) Quarterback – Indianapolis Colts (6-2)
1845 yards à 60,7 % – 13 touchdowns pour 3 interceptions – 3 touchdowns et 183 yards a la course, 91,5 d’évaluation.
Andrew Luck ou Andrew Clutch? Avec son équipe menée 24-6 à 4 mns de la fin du 3ème quart-temps, le quarterback des Colts a encore une fois démontré que de la glace coulait dans ses veines et a effectué sa 10ème remontée gagnante en tout juste 24 matches de NFL, un record. En seulement 15 mns et 3 touchdowns lancés à T.Y Hilton, dont cette bombe voyageant 50 yards en l’air avant d’atterrir dans les bras du receveur aussi surement qu’un crêpe dans une poêle à la Chandeleur, les Colts ont assommé les Texans 27-24. On pourra toujours dire qu’il s’est rattrapé là d’une première mi-temps manquée ou que les joueurs de Houston n’avait plus trop la tête au football après l’incident survenu sur Gary Kubiak. Il n’empêche que les Colts sont solidement installés en tête de l’AFC Sud et seraient même classés 3ème de toute la conférence si les playoffs se déroulaient aujourd’hui. On ne peut plus trop parler de chance après 8 matches disputés dans la saison mais on n’a pas fini de parler de Luck.

6) Aaron Rodgers (-1) Quarterback – Green Bay Packers (5-3)
2218 yards à 66,9 % de réussite – 15 touchdowns pour 4 interceptions, 108,0 d’évaluation.
Une performance qui a tourné court pour le quarterback des Packers puisqu’il a dû quitter ses coéquipiers après s’être classé la clavicule sur un sack de Shea McClellin. Cela devrait le tenir éloigné des terrains pour les 3 prochains matches et réduit fortement ses chances dans la Course au MVP puisque l’on imagine bien que, même en tenue, il ne sera sans doute pas à 100% de ses moyens lors de son retour. Il semble, de toute façon, qu’une distinction individuelle ne soit pas la priorité du quarterback, vu la concurrence des Bears et des Lions cette saison dans la NFC Nord. Une qualification en playoffs va être maintenant (plus) compliquée et la revanche contre les Bears lors de la dernière journée le 29 décembre devrait jouer un grand rôle là-dedans. En attendant, sa chute au classement est plus que prévisible dès la semaine prochaine…

7) Frank Gore (-) Running-back – San Francisco 49ers (6-2)
618 yards pour 7 touchdowns à la course, 96 yards en réception.
Aucune course à se mettre sous la dent ce weekend pour le running-back des 49ers mais on espère pour lui qu’il s’est bien reposé et qu’il est prêt à affronter la défense contre la course des Panthers, première de NFL et qui vient de limiter les Falcons à 78 yards au sol lors de leur victoire de ce weekend. C’est donc un gros match qui s’annonce entre des 49ers qui veulent rester au contact des Seahawks dans la NFC Ouest et des Panthers qui veulent refaire leur retard d’un match sur les Saints dans la NFC Sud. Si les playoffs commençaient aujourd’hui, ces deux équipes seraient d’ailleurs les Wild-Card de la NFC. Gore a cependant pour lui d’arriver sur une série impressionnante de matches où il a pu amasser du yard (153 contre les Rams, 101 contre les Cardinals) ou être décisif (4 touchdowns lors des 2 derniers matches, en plus de 141 yards en cumulé). Bref, le coureur des 49ers arrive lancé et peu d’autres joueurs dans la ligue sont aussi dangereux que lui dans cette position. Avec une grosse performance ce weekend, une place dans le Top 5 ne serait pas étonnante la semaine prochaine.

8) Matthew Stafford (+1) Quarterback – Detroit Lions (5-3)
2617 yards à 62,4% – 16 touchdowns pour 6 interceptions, 94,7 d’evaluation.
Pas de match non plus pour le quarterback des Lions qui reste donc sur sa superbe fin de match face aux Cowboys. Il a dû regarder avec intérêt les Bears battre les Packers pour ramener ces deux équipes  au même niveau en tête de la NFC Nord (Chicago est premier au bénéfice des tie-breakers). Ce sont ces mêmes Bears à qui les Lions vont aller rendre visite ce weekend dans un match au sommet, qui pourrait avoir une importance capitale dans la qualification pour les playoffs. Lors du match « aller » au Ford Field, Stafford avait réalisé son plus mauvais match de la saison, avec un seul touchdown et une évaluation de 83,3 (ce qui situe son niveau cette saison), mais en était sorti avec une victoire (40-32). Dans un Soldier Field qui s’annonce froid et venteux (Bonjour Mr Lapalisse), Stafford va devoir s’appliquer pour rester au niveau de ses dernières performances et apporter à son équipe cette deuxième victoire de suite qui la fuit depuis…le match contre les Bears de septembre dernier.

Aucun Packer n'a pu arrêter Matt Forte lundi soir

Aucun Packer n’a pu arrêter Matt Forte lundi soir

9) Philip Rivers (-1) Quarterback – San Diego Chargers (4-4)
2473 yards à 72,2 % de réussite – 17 touchdowns pour 7 interceptions, 106,5 d’évaluation.
On l’avait dit la semaine dernière: jusque-là Philip Rivers avait su échapper à son péché mignon de lancer des interceptions lorsqu’il voulait forcer le destin de son équipe. Face à une défense des Redskins à l’aise dans ce domaine, le quarterback aura lancé 2 picks qui auront coûté 10 points aux Chargers sur les actions ayant directement suivi. Rivers a sorti là son pire match à l’évaluation de l’année, lançant à seulement 63% (alors qu’il tournait à 74 depuis le début de saison). Cela lui vaut donc de chuter d’une place dans la Course au MVP. A lui de se reprendre dès ce weekend face à un pass-rush solide des Broncos mais qui laisse les quarterbacks adverses lancer pour pas mal de yards et de touchdowns. La victoire dépendra surement de la capacité de la défense des Chargers à bloquer Peyton Manning mais elle aura également pour condition sine qua non d’avoir un Rivers au top de sa forme à domicile.

10) Matt Forte (Nouvel Entrant ) Running-back – Chicago Bears (5-3)
658 yards à la course, 7 touchdowns – 316 yards en réception
Il était à la porte de ce Top 10 depuis le début de saison et il avait déjà failli y rentrer la semaine dernière. La performance de Matt Forte lors de Monday Night Football aura fini de convaincre le jury: 125 yards en 24 tentatives (5.21 par course) qui lui permettent de garder cette moyenne de 4,7 yards par tentative sur la saison. Si Matt Forte a, de tout temps, toujours gobé les yards comme d’autres gobent des stéroïdes, il est devenu cette année ultra-décisif pour les Bears. Avec 7 touchdowns inscrits sur les 8 premiers matches, il n’est plus qu’à une unité de son record (8, pour les pas très bons en maths….) qui date de son année rookie en 2008, qui reste d’ailleurs comme sa meilleure saison en NFL à ce jour avec 12 touchdowns en cumulés et 1238 yards à la course. Si les Bears sont donc aujourd’hui en tête de la NFC Nord, il ne faut pas chercher beaucoup plus loin que le #22. Il aura encore une fois l’obligation de l’exprimer ce weekend dans un match de division extrêmement important face aux Lions, dont la défense est bien meilleure contre la course que contre la passe. Les « Screen passes » dans lesquelles il excelle pourrait donc être au rendez-vous dimanche à Soldier Field.

Mentions Spéciales:

Andy Dalton (2587 yards – 16 touchdowns, 10 interceptions)
Cam Newton (1801 yards – 13 touchdowns, 7 interceptions – 251 yards à la course, 4 touchdowns)
Tony Romo (2553 yards – 20 touchdowns, 6 interceptions)
Knowshon Moreno (456 yards à la course, 8 touchdowns – 287 yards, 1 touchdown en réception)
Calvin Johnson (821 yards pour 7 touchdowns)
AJ Green 862 yards pour 5 touchdowns.
Jimmy Graham (746 yards pour 10 touchdowns)
Justin Houston (22,1 d’évaluation sur PFF)
Robert Mathis (14,4 d’évaluation sur PFF)

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une