Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

NCAA

Le journal de la NCAA – Semaine 11 : Alabama rit, Oregon pleure

Cette saison, Touchdown Actu vous propose chaque semaine un récapitulatif complet de la semaine écoulée en NCAA. Match de la semaine, zoom sur un joueur-star du championnat, les futures rencontres à ne pas manquer… tout pour garder un œil sur les futures stars de la NFL.

Le match de la semaine

Kevin Hogan peut hurler de joie, son équipe s'est imposé face à l'une des meilleures du championnat

Kevin Hogan peut hurler de joie, son équipe s’est imposé face à l’une des meilleures du championnat

Stanford (5) – Oregon (3) : 26-20

12 novembre 2011 : Oregon s’impose face au Cardinal d’Andrew Luck et détruit les ambitions californiennes de finale nationale. 17 novembre 2012 : Stanford se venge en remportant le match à l’extérieur face à Oregon, alors classée équipe numéro 1 dans tout le pays et l’empêche de jouer à son tour la finale. Autant dire qu’en ce jeudi 7 novembre, il y avait beaucoup de tension dans l’air. Et encore une fois, l’issue du match a offert un scénario dramatique pour les Ducks.

Alors qu’il reste moins de 12 minutes à jouer, Oregon accuse un retard de 26 points et on se dit que les carottes sont cuites ! Surtout avec un Mariota diminué après avoir été sacké au cours du 3e quart-temps. Les joueurs de Stanford ont peut-être même pensé la même chose et se sont vu trop beaux. Mais il ne faut jamais sous-estimer le coeur des Canards! En effet, 2 minutes plus tard, Mariota se connecte dans la end-zone avec Hawkins et les rêves de comeback apparaissent dans les têtes des Ducks. Surtout que quelques minutes plus tard, Jordan Williamson voit son field goal bloqué et le ballon retourné jusque dans l’en-but par Rodney Hardrick. Lorsque sur le coup d’envoi suivant, les Ducks recouvrent le ballon sur un onside kick, on croit rêver, on se dit qu’ils vont le faire, qu’ils vont revenir et remporter ce match, d’une manière qui restera dans les mémoires et qui bâtissent les champions. Un sentiment qui se renforce à deux minutes du terme lorsque Mariota trouve Pharao Brown dans la end-zone et permet à Oregon de revenir à 6 petites longueurs. 26-20. A ce moment, le momentum est clairement du coté d’Oregon et les joueurs de Stanford sont plus que jamais fragiles. L’onside kick va décider de l’issue de la rencontre. Et contrairement au premier, ce sont bien les joueurs du Cardinal qui captent le cuir et achèvent les derniers espoirs d’Oregon.

Les Ducks ont de quoi avoir des regrets après n’avoir inscrit le moindre point lors des 3 premiers quart-temps. Le Cardinal a déroulé, se montrant décisif dans la red zone et excellant dans le contrôle du ballon. Le coureur Tyler Gaffney enregistre d’ailleurs le record du programme en terme de nombre de courses dans un match avec 45 portées pour 157 yards et 1 touchdown. La défense californienne a également fait un travail dantesque en mettant sous pression constante le prodige de l’Oregon, Marcus Mariota, pourtant auteur d’une prestation correcte (250 yards et 2 touchdowns).

Avec cette défaite, Oregon n’a plus son destin en main et devra espérer de mauvais résultats de la part de ses concurrents au cours des prochaines semaines pour espérer atteindre la finale nationale du BCS. Une chose est sûre, le moral est au beau fixe ce dimanche du côté des Seminoles, des Buckeyes, des Bears et du Cardinal.

Autres principaux résultats

Alabama (1) se dirige tout droit vers la finale nationale du BCS. LSU (13) n’aura tenu qu’une mi-temps avant de totalement lâcher prise et de s’incliner finalement 17-38. T.J. Yeldon réalise une très belle prestation, enregistrant 133 yards et 2 touchdowns. De même, McCarron remporte la troisième confrontation sur quatre face aux Tigers après avoir lancé pour 179 yards et 3 touchdowns.

Dans les autres rencontres de la semaine, Florida State (2) s’appuie sur sa défense qui provoque 7 pertes de balles dont 6 interceptions pour se défaire sans mal de Wake Forest 59-3. Si la défense des Seminoles s’y met aussi, il sera vraiment difficile d’aller les chercher.

Véritable démonstration pour Bryce Petty qui lance pour trois touchdowns et court pour deux autres dans la victoire sans appel de Baylor (6) sur Oklahoma (10) 41-12. Ce succès est le 8e des surprenants Bears qui demeurent invaincus.

Avec 7 réceptions pour 100 yards et surtout 4 touchdowns, Dorial Green-Beckham est le héros de la soirée! Il permet à Missouri (8) de s’imposer face à Kentucky 48-17. Maty Mauk n’a eu qu’à dérouler avec 203 yards et 5 touchdowns.

On parle toujours de l’incroyable jeu au sol d’Auburn (9). Et ce n’est pas les Volunteers de Tennessee qui diront le contraire ! Alors que Nick Marshall ne lance que pour 35 yards, les Tigers enregistrent 444 yards sur courses, ce qui permet d’assurer la victoire 55-23.

Après s’être fait sévèrement écraser par Florida State la semaine dernière, les Hurricanes se devaient de réagir. Et c’est raté ! Avec deux pertes de balles à mettre sur le compte des équipes spéciales, Miami s’incline à domicile face à Virginia Tech 24-42.

Honoré dans nos colonnes, Barry Sanders l’était également lors de la rencontre opposant Oklahoma State (14) à Kansas. Les Cowboys ne manquent pas l’occasion de lui faire la fête en s’imposant aisément 42-6 avec un bon Clint Chelf (265 yards et 3 touchdowns).

Devant une affluence record au Kyle Field, Johnny Manziel (446 yards, 5 touchdowns mais 3 interceptions) porte Texas A&M à la victoire face à Mississippi St 51-41.

La descente aux enfers continue pour Texas Tech (25), défait pour la 3e fois consécutive. Les Raiders s’inclinent cette fois à domicile face à Kansas St 49-26.

Les Gators n’y arrivent plus non plus et concèdent leur 5e defaite de la saison et la 4e consécutive. La faute à Vanderbilt qui s’impose sur le terrain de Florida 34-17.

Alors qu’il y avait du mieux ces dernières semaines, Notre Dame (23) repart dans ses travers en s’inclinant face à Pittsburgh 21-28.

UCLA (19) peut remercier son linebacker freshman Myles Jack. Et pour ses prouesses offensives ! En effet, il court pour 120 yards en 6 portées avec 1 touchdown à la clé dans la première victoire des Bruins à Arizona depuis 2003 : 31-26.

L’action de la semaine

Myles Jack, le linebacker d’UCLA nous montre ses aptitudes à la course. Alors c’est pas très académique, le footwork est à revoir, mais c’est efficace!

 

Zoom sur : Johnny Manziel

Johnny Manziel gagne des places dans les mocks drafts

Johnny Manziel gagne des places dans les mocks drafts

Recruté à sa sortie de lycée par Texas A&M, Johnny Manziel passe une année redhirt sans jouer. En 2012, il fait ses premiers pas à la tête de l’escouade offensive des Aggies en remplacement de Ryan Tannehill, parti tenter sa chance à l’échelon supérieur. Il démarre sa carrière universitaire dans une défaite face à Florida, loin des lumières des projecteurs. Mais au fur à mesure des rencontres, Manziel démontre toute sa classe. Face à Arkansas, il enregistre 557 yards en gains totaux, effaçant des tablettes le vieux record d’Archie Manning. Quelques semaines plus tard, il bat son record et devient le premier joueur de la conférence SEC à cumuler plus de 500 yards à deux reprises lors de la même saison. La victoire des Aggies face au champion Alabama propulse Johnny Football au Heisman Trophy et devient le premier freshman de l’histoire à le remporter. Ses stats sont étincelantes : 3706 yards  a 68%, 29 touchdowns et 6 interceptions à la passe, 1410 yards et 21 touchdowns à la course.

A l’entame de son année sophomore, tout le monde se demande si Manziel est capable de réaliser l’incroyable exploit de remporter le Heisman pour la seconde fois consécutive. Mais bien qu’il soit toujours aussi décisif, le quarterback doit faire face à la concurrence de Marcus Mariota et Jameis Winston. Ses chances de l’emporter n’ont pas disparu mais il accuse certainement un retard sur ses deux rivaux. En revanche, l’opération est pour le moment très bénéfique pour lui lorsqu’il s’agit d’évoquer la Draft. Plutôt mal perçu par les scouts en début de saison, notamment à cause de son caractère sulfureux et de son petit gabarit, Manziel a gagné des places, voire des tours au fur et à mesure des semaines et le voir drafté au premier tour ne paraît plus être une idée forcément tordue.

A ne pas manquer en semaine 12

Texas vs Oklahoma State (14)

Dans toute l’histoire, le bilan des Cowboys est de 4-23 face aux Longhorns. Mais il est aussi de 2-1 lors de ces 3 dernières années. Oklahoma State a donc l’occasion de s’imposer en nouveau patron aux côtés des surpenants Bears de Baylor dans la conférence Big 12.

USC vs Stanford (5)

Après leur fantastique victoire face aux Ducks de l’Oregon, le Cardinal s’attaque à un autre concurrent de la conférence PAC-12. Si le départ de Matt Barkley coïncidence avec les nouvelles difficultés des Trojans, la rivalité entre les deux équipes est toujours d’actualité et il devrait y avoir de l’action au Memorial Coliseum.

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
22-Oct à 19:00BUF1.5pariez2.1TB
22-Oct à 19:00CHI2.05pariez1.52CAR
22-Oct à 19:00CLE2.6pariez1.33TEN
22-Oct à 19:00GB2.4pariez1.37NO
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu