Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Course au MVP

Course au MVP – Semaine 10

Le gros choc, que tout le monde attend, arrive ce weekend avec la rencontre entre des Chiefs invaincus et des Broncos presque inarrêtables en attaque. Ce sera aussi l’occasion de voir sur le terrain 2 des 4 premiers au classement de cette Course au MVP. Jamaal Charles a, en effet, rétrogradé de la 3e a la 4e place par la performance extrêmement impressionnante de Drew Brees face aux Cowboys lors du Sunday Night Football.

Et si le quarterback des Saints se mettait en tête d’aller Peyton et de glaner son premier titre individuel en carrière?

Peyton Manning à terre, le cauchemar de tous les fans des Broncos

Peyton Manning à terre, le cauchemar de tous les fans des Broncos

1) Peyton Manning (-) Quarterback – Denver Broncos (8-1)
3249 yards à 71,0 % de réussite – 33 touchdowns pour 6 interceptions, -27 yards à la course, 1 touchdown, 121,0 d’évaluation.
Il aura suffi d’une mi-temps (et 5 minutes) pour que les Broncos disposent des Chargers. Avec 330 yards et 4 touchdowns, Peyton Manning a encore réalisé un grand match et a continué à merveilleusement utiliser Demaryus Thomas (qui reste maintenant sur 5 touchdowns et 265 yards sur les 3 derniers matches). Néanmoins, alors qu’il ne manquait que 3 petits points aux Broncos pour battre le record (Patriots 2007, Rams 2000) du nombre de semaines à plus de 30 pts pour ouvrir une saison (8), l’attaque de Denver s’est subitement grippée, entre fumble et punts. Évidemment, sa blessure à la cheville a dû jouer un grand rôle dans cette décéleration offensive. On a vu le résultat d’une attaque où le Sheriff avait le revolver un peu enrayé…Pour le sort des Broncos dimanche, il faudra sûrement qu’il se soit quelque peu remis d’aplomb ou bien les Justin Houston et Tamba Hali vont se régaler à Mile High.

2) Marshawn Lynch (-) Running-back – Seattle Seahawks (9-1)
871 yards pour 7 touchdowns à la course, 213 yards pour 1 touchdown en réception.
« Beast Mode » était de nouveau de sortie face aux Falcons. 145 yards en 24 tentatives dont quelques first-downs assez cartoonesques où l’on a pu avoir l’impression que tous les joueurs de la défense d’Atlanta essayaient de l’arrêter en vain. Depuis deux matches, le running-back des ‘Hawks est totalement inarrêtable (270 yards en 45 tentatives, 6 yards de moyenne) et maintient son équipe à la première place de la NFC avec un match d’avance sur les New Orleans Saints et deux sur les Detroit Lions. Nous aurons donc un superbe duel ce dimanche entre Adrian Peterson, MVP incontesté de la saison dernière, face à ce qui se fait de mieux à ce poste actuellement, Marshawn Lynch. Pour l’issue du match, il faudrait un petit miracle pour que les Vikings aille s’imposer au CenturyLink Field de Seattle, par contre.

3) Drew Brees (+1) Quarterback – New Orleans Saints (7-2)
3064 yards à 68,0 % – 25 touchdowns pour 7 interceptions – 108,9 d’évaluation.
Un match incroyable du chef d’orchestre d’une attaque qui, sans l’ombre de celle des Broncos, serait sans conteste la plus belle de NFL. 625 yards au total, 40 first-downs dont 20 par les airs (battant l’ancien record de 39 des Jets en 1998), le match contre les Cowboys a été l’occasion pour la franchise de rappeler qu’après une année pourrie, ils étaient bien de retour. Drew Brees en a profité pour rappeler que lui aussi pourrait prétendre au titre de meilleur joueur de la saison, s’il n’y avait ce satané Peyton Manning « on fire« . 392 yards, 4 touchdowns, c’est d’ailleurs un meilleur match statistique que le Bronco qu’a réalisé là Brees. Il y a deux saisons, il avait été privé du titre par un Aaron Rodgers qui était sur son petit nuage également, bis repetita cette année?

4) Jamaal Charles (-1 ) Running-back – Kansas City Chiefs (9-0)
725 yards pour 6 touchdowns à la course, 389 yards pour 2 touchdowns en réception.
Évidemment, avec les 3 bolides actuellement sur le podium, ne pas jouer se révèle être un handicap presque fatal dans cette Course au MVP. Le running-back des Chiefs aura néanmoins l’occasion de refaire son retard ce dimanche en s’alignant face à ses adversaires de division des Broncos. Néanmoins, la défense des Broncos contre la course est la 4e de NFL au niveau des yards encaissés mais prend un peu l’eau (30e sur 32) dans les airs. Alex Smith n’étant pas un foudre de guerre, on peut donc s’attendre à ce que le plan de jeu des Chiefs prévoit un maximum de screen-pass pour Charles et McCluster, afin de déjouer le pass-rush et la protection contre la course adverses, tout en profitant des largesses laissées sur les extérieurs. Le stade de Mile-High est un lieu particulier pour lui puisque c’est là-bas qu’il a réalisé le meilleur match de sa carrière en 2009 avec 259 yards à la course pour 2 touchdowns.

Sa traditionnelle moustache de novembre de sortie, Aaron Rodgers doit rester sur la touche encore 4 à 6 semaines...

Sa traditionnelle moustache de novembre de sortie, Aaron Rodgers doit rester sur la touche encore 4 à 6 semaines…

5) Aaron Rodgers (-1) Quarterback – Green Bay Packers (5-4)
2218 yards à 66,9 % de réussite – 15 touchdowns pour 4 interceptions, 108,0 d’évaluation.
Comme à chaque fois dans ce genre de cas, on aurait presque eu envie de mettre le quarterback des Packers à la première place du classement tellement son équipe semble orpheline de son génie lorsqu’il ne peut pas jouer. Ses remplaçants Wallace et Tolzien n’ont pas vraiment pu assumer et assurer ce dimanche face aux Eagles, boutant ainsi l’équipe du Wisconsin hors du groupe de tête de la NFC (bien qu’ils restent en 2e position de la NFC Nord). Si la durée de son absence est bien celle évoquée (4 à 6 semaines), on peut douter que les Packers fassent partie des qualifiés en playoffs, tellement Matt Flynn a semblé totalement à la rue depuis son départ l’an dernier. En ce qui concerne les prétentions individuelles de Rodgers, elles semblent également dépendre d’un miracle…

6) Frank Gore (+1) Running-back – San Francisco 49ers (6-3)
700 yards pour 7 touchdowns à la course, 117 yards en réception.
Alors que toute l’attaque des 49ers a coulé face aux Panthers, ne parvenant à marquer que 9 points, sur 3 field-goals de Phil Dawson, Frank Gore a peut-être été le seul joueur à surnager dans cette abysse offensive. 82 yards en 16 tentatives, c’est même meilleur que les deux dernières semaines. Néanmoins, il restait sur deux matches où il était rentré dans l’en-but à quatre reprises. Cette fois-ci, face à Luke Kuechly et Greg Hardy (et Charles Johnson sur l’action), il a été arrêté à 2 yards de la terre promise dans le 2ème quart-temps et ne s’est plus jamais retrouvé aussi près de marquer sur le reste du match. Ce week-end, face à une défense des Saints de milieu de tableau contre la course, il aura l’occasion de repartir du bon pied mais à condition que sa défense parvienne à canaliser Drew Brees. Face à une telle attaque, il est fort possible que Jim Harbaugh fasse du contrôle du tempo et du chrono un secteur essentiel du jeu. Frank Gore devra se tenir prêt.

7) Andrew Luck (-2) Quarterback – Indianapolis Colts (6-3)
2198 yards à 58,8 % – 14 touchdowns pour 6 interceptions – 3 touchdowns et 200 yards a la course, 87,5 d’évaluation.
38 à 0, même les fans les plus fervents de la franchise du Missouri (dont votre serviteur) n’y croyaient pas devant leur écran dimanche soir. Encore plus que l’improbable explosion offensive de Tavon Austin, la sensation a été le match ultra-décevant du leader offensif des Colts. Si son nombre de yards a été élevé, c’est aussi que la défense des Rams a « assuré » en fin match, préférant laisser défiler le chrono et ne pas prendre le risque de touchdowns rapides. Ses 3 interceptions, en plus de son fumble perdu (un sack-fumble-touchdown de Chris Long), ont tué les Colts et anéanti le maigre espoir de retour qui pouvait exister. Bref, un match à oublier, surtout qu’arrive le match contre les Titans qui pourrait être la partie décisive en vue de la qualification pour les playoffs. Une belle performance lors du Thursday Night Football et ce serait 3 matches d’avance à 6 journées de la fin que compterait la franchise d’Indianapolis.

8) Matthew Stafford (-) Quarterback – Detroit Lions (6-3)
2836 yards à 61,4% – 19 touchdowns pour 7 interceptions, 94,1 d’evaluation.
Cela a été un match un peu bizarre pour Matthew Stafford au Soldier Field ce dimanche. Victorieux et en tête de la NFC Nord, eux qui n’ont plus gagné un titre de division depuis plus de 20 ans (NFC Central en 1993), il a encore lancé 3 touchdowns pour une seule interception mais a semblé un peu en décalage avec ses receveurs tout au long du match (qu’il finit avec « seulement » 235 yards et un maigre 18/35 à 51,4%). Il effectue cependant toujours une superbe saison dans la lignée de celle de 2011 et semble d’être totalement remis de la catastrophe qu’a été celle de 2012 (20 touchdown, 17 interceptions, 4 victoires). Évidemment, on parlerait surement moins de lui si l’effectif des Lions ne comptait pas un joueur de la trempe de Megatron, qui le suit au classement.

9) Calvin Johnson (Nouvel Entrant ) Receveur – Detroit Lions (6-3)
904 yards pour 9 touchdowns
Beaucoup d’entre-vous le réclamait à commentaires perdus et la façon dont il s’est joué de la défense des Bears (6 réceptions, 83 yards, 2 touchdowns) n’a fait que démontrer une fois de plus qu’il n’existait sûrement aucun autre joueur aussi fort que lui à sa position. S’il a 109 yards de retard sur AJ Green (1013 contre 904) au classement des yards accumulés, il devance le receveur des Bengals de 1,5 yards par réception (17,1 contre 15,6) et de 3 touchdowns (9 contre 6) tandis qu’il n’est devancé que par Julio Jones (out pour la saison) sur le nombre de yards par match (116 contre 113). Bref, après une annus horribilis qui ne l’avait vu marquer que 5 touchdowns en 2012, Megatron a repris sa marche en avant et le couple qu’il forme avec Stafford semble plus fort que jamais et pourrait être un obstacle de taille en playoffs.

LeSean McCoy, le regard déjà fixé sur les espaces créés par le système de Chip Kelly

LeSean McCoy, le regard déjà fixé sur les espaces créés par le système de Chip Kelly

10) LeSean McCoy (Nouvel Entrant) Running-back – Philadelphia Eagles (5-5)
932 yards à la course, 3 touchdowns – 326 yards, 1 touchdown en réception
D’accord, son quarterback Nick Foles joue au niveau de Peyton Manning (16 touchdowns, 0 interception en 5 matches) mais sa présence sur seulement la moitié des matches de son équipe le disqualifie pour l’instant dans une Course au MVP qui récompense toute une saison de labeur. Si le sophomore (2e année) continue sur cette lancée, son nom arrivera forcément dans ce Top 10. En attendant, le moteur de l’équipe des Eagles reste le leader de la ligue au yards à la course (932) et à celui des yards totaux (1258, 1er devant Jamaal Charles) en 223 tentatives prouvant, s’il en était encore besoin, son incroyable polyvalence. Comme on dit, en anglais, « The Real McCoy« , le vrai de chez vrai. On pensait le système de Chip Kelly fait pour un quarterback mobile à la Michael Vick, il semble plutôt idéal pour un running-back prompt à exploiter les espaces laissés par la défense, qu’il soit au milieu de la ligne offensive ou dans les grands espaces extérieurs. Après une première victoire pleine de promesses face aux Redskins, la saison de Philadelphie a consisté d’alternance de séries de victoires et de défaites. Le match « retour » face à Washington ce dimanche sera l’occasion pour eux de reprendre la tête de la NFC Est, incroyable il y a encore 2 semaines après leurs deux défaites consécutives où ils n’avaient réussi à marquer que 10 pts au total.

Mentions Spéciales:

Cam Newton (1970 yards – 13 touchdowns, 8 interceptions – 268 yards à la course, 4 touchdowns)
Philip Rivers (2691 yards – 18 touchdowns, 7 interceptions)
Nick Foles (1256 yards – 16 touchdowns, 0 interception)
Knowshon Moreno (521 yards à la course, 8 touchdowns – 336 yards, 1 touchdown en réception)
Matt Forte (691 yards à la course, 7 touchdowns – 332 yards en réception)
AJ Green (1013 yards pour 6 touchdowns)
Brandon Marshall (786 yards pour 8 touchdowns)
Jimmy Graham (805 yards pour 10 touchdowns)
Robert Quinn (35,1 d’évaluation sur PFF)
Justin Houston (21,5 d’évaluation sur PFF)
Robert Mathis (19,0 d’évaluation sur PFF)

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
22-Oct à 19:00BUF1.5pariez2.1TB
22-Oct à 19:00CHI2.05pariez1.52CAR
22-Oct à 19:00CLE2.6pariez1.33TEN
22-Oct à 19:00GB2.3pariez1.4NO
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une