Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Résumés

NFL Semaine 11 (19h) : les Jets humiliés, les Lions piégés, les Eagles en tête de la NFC Est

Les Cowboys étant au repos cette semaine, la NFC Est a un nouveau patron. En battant les Redskins, les Eagles viennent de prendre la tête de leur division. L’équipe de Chip Kelly s’est fait peur pendant quelques minutes en fin de match, mais elle a finalement bien anéanti les espoirs de remonté de Robert Griffin et des Redskins.

Dans la NFC Nord, les Lions n’ont eux pas saisi l’occasion de mettre la pression sur les Bears et Packers. Jim Schwartz a voulu être audacieux, et il l’a payé cher.

Les Jets, eux, continuent leur festival d’irrégularité avec une sortie calamiteuse à Buffalo.

Antonio Brown a encore signé un match énorme.

Antonio Brown a encore signé un match énorme (7 rec, 147 yards, 2 TDs).

Pittsburgh Steelers (4-6) – Detroit Lions (6-4) : 37-27
Les Lions risquent de regretter un moment d’avoir voulu jouer les audacieux. À 13 minutes de la fin, alors que son équipe allait tenter un field goal d’une vingtaine de yards pour prendre 7 points d’avance, Jim Schwartz a décidé de tenter une feinte de coup de pied. Le ballon est alors arrivé dans les mains du punter Sam Martin, qui couru avant de se faire tamponner et d’échapper le ballon, que les Steelers ont recouvert. De quoi galvaniser les Steelers ! Dès le drive suivant, Ben Roethlisberger mène son équipe pour un drive de 97 yards bouclé par un touchdown pour reprendre l’avantage (30-27).

Sur la série suivante, Matt Stafford est intercepté. Et quelques actions plus tard, Roethlisberger enfonce le clou en trouvant Jericho Cotchery pour 20 yards et un nouveau touchdown (37-27) à un peu plus de deux minutes de la fin. Où comment une action a complètement changé le « momentum. »

Les Lions ont d’autant plus de raisons de rager qu’ils avaient réussi à se remettre d’une entame de match ratée. Menés 14-0 après le premier quart, ils se sont appuyés sur un énorme deuxième quart de Matt Stafford (19/46, 362 yards, 2 TDs, 1 int) et Calvin Johnson (6 rec, 179 yards, 2 TDs) pour repasser devant 27-20 à la pause. Mais après un troisième quart-temps verrouillé par une défense des Steelers enfin réveillée, les Lions ont donc tenté un gros coup qui n’a pas fonctionné avec cette feinte de field goal.

Philadelphie Eagles (5-5) – Washington Redskins (3-6) : 24-16
Les Redskins récupèrent la balle avec 3 minutes à jouer en étant menés 16 à 24. Il leur faut 8 points pour arracher la prolongation. Un scénario qui était inimaginable au début de dernier quart. En effet, jusque là, les Eagles dominaient totalement leur sujet.

Lors du premier quart, c’est Nick Foles (17/26, 298 yards, 1TD au sol), sur un nuage ces derniers temps, qui entre dans la end zone sur une course de 4 yards. Les Eagles ajoutent un touchdown par LeSean McCoy (20 courses, 77 yards, 2TD ; 4rec, 73 yards) en début du deuxième quart pour mener 14-0. Avant la mi-temps, ils marquent un field goal (17-0).

Les locaux reprennent le second acte sur le même rythme, premier drive et touchdown pour McCoy (24-0). Mais en début du dernier quart, les Redskins se réveillent. Robert Griffin III trouve deux fois ses receveurs pour des touchdowns. Le premier sur une réception de 62 yards de Darrelle Young, le second sur une réception de 41 yards d’Aldrick Robinson. A 6 minutes de la fin, les Redskins reviennent donc à 16-24. La défense bloque l’attaque des Eagles et se donne le droit de rêver en donnant la balle à leur quarterback avec 3 minutes à jouer.

Mais ce dernier drive s’arrête brutalement à 18 petits yards de la terre promise lorsque Griffin (17/35, 264 yards, 2TD, 1INT) est intercepté par Brandon Boykin à 40 secondes de la fin. Troisième victoires de suite pour les Eagles et probablement fin d’espoir de playoffs pour les Redskins.

Buffalo Bills (4-7) – New York Jets (5-5) : 37-14

Les Jets continuent de jouer une semaine sur deux. Cette fois, c’était donc l’heure de la défaite, et les hommes de Rex Ryan se sont plantés dans les grandes largeurs. Dans le premier quart, Nick Folk a annoncé la couleur en manquant son premier coup de pied de la saison à 48 yards des poteaux. Et dans le second quart, les ennuis ont sérieusement commencé avec un touchdown d’E.J. Manuel (20/28, 245 yards, 2 TDs) pour T.J. Graham (7-0) suivi d’un fumble de Geno Smith, d’un nouveau touchdown de Buffalo (14-0), d’une interception de Smith et d’un field goal des Bills (17-0). Une séquence qui a fait très mal avant la pause.

Loin de relever la tête dans le troisième quart, les Jets se sont définitivement enfoncés, avec Smith (8/23, 103 yards, 3 int) qui a lancé deux interceptions de plus, dont une retournée pour le touchdown du 34-7. Car entre temps, un très bon Manuel a trouvé Marquise Goodwin (6 rec, 81 yards, 1 TD) pour un autre passage dans la end zone. Au final, Smith a même été envoyé sur le banc dans le dernier quart.

Les Jets continuent donc d’alterner une victoire pour une défaite. Peut-être que la salle d’arcade n’était finalement pas le meilleur moyen de se préparer.

Premier match, première victoire pour Matt McGloin.

Premier match, première victoire pour Matt McGloin.

Houston Texans (2-8) – Oakland Raiders (4-6) : 23-28
Matt Schaub (12/25, 155 yards) est passé tout près d’être le héros des Texans. Entré en jeu en fin de troisième quart à la place d’un Case Keenum (13/24, 170 yards, 1 TD, 1 int) dépassé par les blitz adverses, Schaub a mené son équipe à deux field goal. Et surtout, il a fait remonter son équipe jusqu’aux 2 yards adverses à 1mn15 du terme alors qu’elle était menée de 5 points (23-28). Mais sur une 4e et 2 annulée par une pénalité puis une 4e et 7, le quarterback n’a pas réussi à trouver la end zone pour le touchdown qui aurait remis son équipe devant.

L’échec de Schaub offre donc à Matt McGloin (18/32, 197 yards, 3 TDs) sa première victoire en carrière. Profitant bien d’un fumble de Houston sur le premier drive, le rookie des Raiders a transformé sa toute première passe NFL en touchdown après moins de six minutes de jeu. C’est ensuite sur une interception de Keenum qu’il a capitalisé pour mener son équipe à un deuxième touchdown (0-14) dans le premier quart.

Bien aidés par un retour de punt pour un touchdown, les Texans ont repris l’avantage à la mi-temps (17-14). Mais loin d’être effrayé, McGloin a lancé un touchdown de 26 yards dans le troisième quart pendant que sa défense martyrisait Keenum. Rashard Jennings (22 courses, 150 yards, 1 TD) en a ensuite ajouté une couche pour donner l’avantage 28-14 à son équipe. Un écart que Matt Schaub est donc passé à quelques yards de combler.

Cincinnati Bengals (7-4) – Cleveland Browns (4-6) : 41-20
Ce match avait tout d’une catastrophe en puissance pour Cincinnati. En tout cas après le premier quart-temps, bouclé avec l’avantage 13-0 par les Browns. Pendant cette première période, Andy Dalton (13/27, 93 yards, 3 TDs, 2 int) a lancé deux interceptions, dont une retournée pour un touchdown. Mais les Bengals n’ont pas craqué, et ils ont enchainé 31 points dans le second quart, un record pour la franchise ! A deux touchdowns, lancés par Dalton, sont venu s’ajouter un punt bloqué retourné pour un touchdown et un fumble retourné par Vontaze Burfict jusqu’à la end zone. De quoi remettre les Bengals devant 31-13 à la pause.

La deuxième partie du match a été beaucoup plus calme. Si Josh Gordon (5 rec, 125 yards, 1 TD) a relancé son équipe avec un touchdown de 74 yards dans le troisième quart, Cleveland n’a jamais vraiment emballé le match, la faute notamment aux interceptions de Jason Campbell (27/56, 248 yards, 1 TD, 3 int) et Dalton en a remis une couche en trouvant Alex Smith dans la end zone pour le 38-20 à 12 minutes de la fin. De quoi gérer tranquillement la fin de match.

Cette victoire permet aux Bengals de creuser encore l’écart dans la AFC Nord.

Jacksonville Jaguars (1-9) – Arizona Cardinals (6-4) : 14-27
Les Jaguars ont espéré pendant un quart-temps. 15 premières minutes au cours desquelles ils ont marqué 14 points, soit plus que leur moyenne par rencontre cette saison. Mais après ces deux premiers drives de rêve, plus rien. Un first down dans le second quart, des punts à gogo et deux interceptions de plus dans la musette de Chad Henne (27/42, 255 yards, 1 TD, 2 int). Sans oublier à Maurice Jones-Drew limité à 23 yards au sol.

Dans ces conditions, les Cardinals n’ont eu besoin que de quelques coups d’éclats pour s’imposer. Après avoir atteint la pause à 14-14 partout, les hommes de l’Arizona sont passé devant grâce à un field goal puis à un touchdown de 91 yards de Michael Floyd (6 rec, 193 yards, 1 TD). De quoi porter le score à 24-14 avant la dernière période. Jay Feely a ajouté un field goal pour boucler l’affaire et Carson Palmer a soigné ses stats (20/42, 419 yards, 2 TDs) pour permettre aux Cardinals de continuer à s’affirmer parmi les prétendants aux playoffs dans la NFC.

Tampa Bay Buccaneers (2-8) – Atlanta Falcons (2-8) : 41-21
C’est dans un deuxième quart temps enflammé que les Buccaneers arrachent leur deuxième victoire de la saison. Durant ce quart, Tampa marque un touchdown au sol (10-3) par Bobby Rainey (30 courses, 163 yards, 2TD) sur une course de 43 yards. La défense provoque une interception et un fumble qui permettent de marquer deux touchdowns : un en retournant l’interception, l’autre sur une course de Rainey (24-3). Les Falcons mettent un field goal avant la mi-temps (24-6) mais le retard pris durant ce quart est rédhibitoire.

Les locaux prennent le large dès la reprise avec Mike Glennon (20/23, 231 yards, 2TD) qui trouve Rainey dans la end zone sur une courte passe (31-6). Les Buccaneers ajoutent un touchdown sur une réception de Vincent Jackson (10rec, 165 yards, 1TD) après avoir bloqué un punt des Falcons sur le drive précédent (38-6). Atlanta répond enfin avec Matt Ryan(19/36, 254 yards, 2TD, 2INT) qui trouve Harry Douglas (6rec; 134 yards, 1TD) qui s’échappe de son défenseur et marque un touchdown de 80 yards (38-13).

En fin de match, les Buccaneers ajoutent un field goal alors que les Falcons réduisent l’écart grâce à un touchdown de 50 yards d’Antone Smith et une réception de Roddy White (41-28).

Résumés par Alain Mattei et Raphael Masmejean

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
22-Oct à 19:00CHI2.15pariez1.47CAR
22-Oct à 19:00CLE2.6pariez1.33TEN
22-Oct à 19:00GB2.4pariez1.37NO
22-Oct à 19:00IND2.15pariez1.47JAX
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu