Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Résumés

NFL Semaine 12 (19h) : les Chargers débordent les Chiefs, Packers et Vikings à égalité, les Lions vendangent

Première partie de soirée complètement folle ! Les Packers et les Vikings ont offert à la ligue son quatrième match nul des années 2000, les Chiefs ont perdu en marquant 38 points et les Texans se sont inclinés contre les Jaguars.

Comme si tout ça ne suffisait pas, les Buccaneers ont profité d’une flopée d’erreurs des Lions, les Rams sont revenus dans la course aux playoffs et les Steelers ont également repris vie.

Matt Flynn est passé tout près d'être le héros de la soirée à Green Bay.

Matt Flynn est passé tout près d’être le héros de la soirée à Green Bay.

Green Bay Packers (5-5) – Minnesota Vikings (2-8) : 26-26 (OT)
Entre des Packers orphelins de leur maître à jouer Aaron Rodgers et des Vikings en perdition l’affrontement promettait d’être plus indécis que ces dernières saisons. Dans un Lambeau Field frigorifié (-5°C), le spectacle n’est pas vraiment au rendez-vous en première période.

Sur un exploit personnel, Scott Tolzien (7/17, 98 yards et un touchdown au sol) enrhume la défense des Vikings sur un spin-move et plonge dans la endzone au terme d’une course de 6 yards. Les hostilités sont lancées, Green Bay mène 7-0. En face Christian Ponder (20/29, 212 yards et un touchdown), harcelé par un Clay Matthews (2 plaquages pour perte et 2 sacks) en grande forme peine à trouver le rythme. Walsh garde les Vikings à flot grâce à deux field goals. 7-6. Alors que les Packers multiplient les punts, les Vikings enchaînent enfin. Adrian Peterson (30 courses, 141 yards, un fumble et un touchdown), en forme olympique, se rattrape de son fumble un peu plus tôt et marque sur la ligne. À la pause Minnesota a pris les devants. 7-13.

Dans une seconde mi-temps qui voit Matt Flynn (21/36, 218 yards et un touchdown) remplacer Scott Tolzien, le jeu au sol des Vikings mené par la paire Peterson-Gerhart (8 courses et 91 yards) continue de faire des ravages. Ponder poursuit sa bonne performance et envoie Rhett Ellison dans la endzone sur une passe de 12 yards. Dans la foulée Minnesota creuse l’écart grâce à Walsh, 7-23. Comme souvent cette saison, les hommes de Leslie Frazier laissent leurs adversaires revenir dans le match. D’abord sur une course de 3 yards d’un Eddie Lacy (25 courses, 110 yards et un touchdown) aux jambes retrouvées, puis sur une passe de 6 yards de Matt Flynn vers Jarrett Boykin. 20-23.

Face à une défense des Vikings qui recule, les Packers recollent grâce à un coup de pied de 27 yards de Mason Crosby. Il reste 1 minute 22, 23-23. Nous irons en prolongation. Sur leurs premières possessions, Packers et Vikings s’échangent des field goals, 26-26. La prochaine équipe qui marquera l’emportera. Aucune n’y parviendra. Les deux formations se séparent sur un match nul, pas si nul que ça. Le premier cette saison.

Kansas City Chiefs (9-2) – San Diego Chargers (5-6) : 38-41
Match complètement dingue à Kansas City. Privés de leurs meilleurs pass rushers pendant une bonne partie du match, les Chiefs se sont fait disséquer par Philip Rivers (27/39, 392 yards, 3 TDs). Mais la surprise, c’est que Kansas City a répondu présent en attaque pour transformer cette rencontre en festival offensif.

Dans une deuxième mi-temps marquée par sept touchdowns, Rivers a trouvé Seyi Ajirotutu sur une passe de 26 yards à 31 secondes de la fin pour repasser devant pour de bon. Sur le drive suivant, Alex Smith (26/38, 294 yards, 3 TDs, 1 int), pourtant enfin entreprenant jusque là, n’a même pas réussi à tenter une passe longue.

Poussés encore une fois par un excellent Jamaal Charles (14 courses, 115 yards, 2 TDs), les Chiefs menaient 14-3 après un quart-temps et demi. Mais les blessures de Tamba Hali et Justin Houston ont fait mal. Car débarrassé de toute pression Rivers s’est alors mis à distribuer le ballon, notamment à Keenan Allen (9 rec, 124 yards). Alex Smith a fait tout ce qu’il a pu, mais au final, dans ce genre de match où les défenses disparaissent, c’est souvent celui qui a le ballon en dernier qui l’emporte. Et comme les Chargers n’ont quasiment rien laissé sur le chrono après leur dernier touchdown…

Cette victoire permet à San Diego de rester dans la course aux playoffs. Les Chiefs enchainent un deuxième revers consécutif.

Detroit Lions (6-5) – Tampa Bay Buccaneers (3-8) : 21-24
Difficile de lui en vouloir, mais pour une fois, Calvin Johnson (7 rec, 115 yards) est directement impliqué dans la défaite de son équipe. Alors que son équipe était en terrain adverse à une minute de la fin, le receveur a laissé échapper un ballon directement dans les mains de Jonathan Banks pour l’interception décisive. Derrière, les Buccaners n’ont plus eu qu’à poser le genou au sol.

Même si Johnson a fait une erreur, les Lions ont perdu ce match bien plus tôt. Car avant cette dernière minute, Matt Stafford (26/46, 297 yards, 3 TDs, 4 int) avait déjà lancé trois interceptions. Kris Durham avait aussi perdu un fumble et Detroit s’était fait contrer un punt. Une pluie de bêtises qui ne pardonne quasiment jamais en NFL. Et pourtant, les Lions n’ont jamais été décrochés dans cette rencontre.

Après un field goal des Buccaneers dans le premier quart (3-0), les deux équipes ont échangé les touchdowns pendant toute la rencontre. Au final, ce petit field goal du début et les occasions gâchées en pagaille par les Lions ont fait la différence. D’autant que Mike Glennon (14/21, 247 yards, 2 TDs) et son attaque, eux, n’ont pas perdu le moindre ballon.

Saint Louis Rams (5-6) – Chicago Bears (6-5) : 42-21
Les Rams ne sont pas morts ! À grand coup de jeu au sol et de défense, les hommes de Jeff Fisher continuent de jouer les trouble-fête. Dès le premier drive, c’est le bolide Tavon Austin qui marque sur une course de 65 yards. Et grâce à un fumble des Bears sur leurs 9 yards suivi par un touchdown de Zac Stacy (12 courses, 87 yards, 1 TD), l’écart est rapidement de 14-0 pour Saint Louis.

Sous l’impulsion d’un toujours plutôt bon Josh McCown (36/47, 352 yards, 2 TDs, 1 int), Chicago réussi à rester dans le match jusqu’au début du dernier quart, lorsqu’un touchdown de Michael Bush ramène les Bears à six longueurs (27-21). Mais c’est à ce moment là que les Rams portent l’assaut final. C’est d’abord Benny Cunningham (13 courses, 109 yards, 1 TD) qui boucle un drive de 80 yards par un touchdown (35-21). Sur la série suivante, le toujours excellent Robert Quinn sacke McCown, lui arrache le ballon et le retourne pour un touchown (42-21). Pour faire bonne mesure, les Rams interceptent même McCown une dernière fois avant de partir.

Un gros jeu au sol, une défense qui provoque des erreurs, et les Rams n’ont donc pas besoin d’un énorme Kellen Clemens (10/22, 167 yards, 1 TD) pour gagner.

Malgré un début de match difficile, Cam Newton a réussi à porter Carolina vers une nouvelle victoire.

Malgré un début de match difficile, Cam Newton a réussi à porter Carolina vers une nouvelle victoire.

Miami Dolphins (5-6) – Carolina Panthers (8-3) : 16-20
Les Panthers viennent de passer un nouvelle étape pour s’affirmer comme une équipe de haut-niveau en s’imposant dans ce match pourtant mal embarqué. Menés 16-6 à la pause après une première mi-temps au cours de laquelle la ligne défensive de Miami a bien mis la pression sur Cam Newton (19/38, 174 yards, 1 TD, 1 int – 8 courses, 51 yards, 1 TD), les Panthers ont repris la main au cours de la deuxième partie du match.

Newton a trouvé la end zone dès le premier drive du troisième quart pour ramener son équipe à 16-13. Et alors que les défenses ont ensuite mis le verrou et que Caleb Sturgis a manqué un field goal de 53 yards, Carolina a récupéré le ballon avec un peu plus de 4 minutes à jouer. En alternant passes et courses, Newton a alors fait remonter le terrain à son équipe. Et à 46 secondes de la fin, il se connecte avec Greg Olsen pour le touchdown de la gagne.

Sur la dernière possession, Ryan Tannehill (28/42, 310 yards, 1 TD, 1 int) envoi un ballon désespéré qui file entre les doigts de Mike Wallace (5 rec, 127 yards, 1 TD). Sur la dernière action du match, le quarterback de Miami est sacké par la défense adverse.

Baltimore Ravens (5-6) – New York Jets (5-6) : 19-3
Cette fois, même dans une semaine « pair », ça n’a pas fonctionné pour les Jets. Geno Smith (9/22, 127 yards, 2 int) a encore galéré à la tête de l’attaque, et comme Bilal Powell (11 courses, 41 yards) ne l’a aidé que de manière limitée, les New Yorkais n’ont rien pu faire.

Cela ne veut pas dire que les Ravens ont été exceptionnels non plus. Pas en attaque en tout cas. En première mi-temps, Joe Flacco (17/26, 273 yards, 1 TD, 1 int) a calé trois fois dans la zone rouge et son équipe a du se contenter de field goals pour mener 9-3 à la pause. Jacoby Jones (4 rec, 103 yards, 1 TD) a quand même apporté une étincelle avec un touchdown de 66 yards dans le troisième quart pour faire passer l’avance des champions à 19-3, soit largement de quoi tenir le dernier quart-temps.

Si le jeu au sol n’a encore pas spécialement fonctionné (16 courses et 30 yards pour Ray Rice), les Ravens ont tenté des choses, notamment en faisant rentrer Tyrod Taylor comme quarterback sur des formations wildcat. Les Jets ont fait la même chose avec Josh Cribbs. Des actions qui n’ont pas apporté grand chose si ce n’est un peu de fantaisie dans un match pas vraiment fou.

Cleveland Browns (4-7) – Pittsburgh Steelers (5-6) : 11-27
Ne jamais enterrer Pittsburgh et sa bande de vétérans ! Les Steelers sont venus sans problème à bout des Browns.
Le début de match est poussif avec un field goal de chaque côté (3-3) et six punts à la suite. Ce sont les Steelers qui animent le match lorsque Ben Roethlisberger (22/34, 217 yards, 2TD) trouve Andre Brown(6 rec, 92 yards, 1TD) pour le touchdown sur une passe de 41 yards (10-3).
Les Steelers ajoutent même un field goal (13-3) à 10 secondes de la mi-temps grâce à un fumble provoqué par Troy Polamalu.

En début de troisième quart, Jason Campbell sous la pression perd la balle (et se blesse). Celle-ci est recouverte par Will Allen qui remonte jusqu’aux 4 yards des Browns. Big Ben n’a besoin alors que d’une passe pour trouver Emmanuel Sanders dans la end zone (20-3).

La deuxième mi-temps est un enchaînement d’actions ratées pour les Browns. Un field goal manqué, un fumble de Brandon Weeden (13/30,209 yards, 1TD), une interception lancée par celui-ci et convertie en touchdown par William Gay (27-3). Les Browns sauveront juste l’honneur en fin de match avec une réception pour un touchdown de Josh Gordon (11-23), énorme ce soir (14rec,237 yards, 1TD).

Houston Texans (2-9) – Jacksonville Jaguars (2-9) : 6-13
Deuxième victoires pour les Jaguars et neuvième défaite consécutive de Texans de plus en plus inquiétants. Dans un match plutôt ennuyeux, ce sont les Jaguars qui prennent les choses par le bon bout lorsque Maurice Jones-Drew (14 courses, 84 yards, 1TD – 6rec, 60 yards) entre dans la end zone sur une course de 1 yards lors du premier drive du match (7-0).

Derrière, les deux équipes échangent 7 punts ! Les Jaguars sont les premiers à remettre des points avec un field goal (10-0). Les Texans réagissent enfin à 30 secondes de la mi-temps mais juste avec un field goal (10-3).
Au retour des vestiaires, les Texans mettent un nouveau field goal, ils sont alors menés 6 à 10. Un écart que les Jaguars agrandissent lorsque Josh Scobee marque un field goal de 53 yards à 7 minutes de la fin (13-6).

Malgré tout ce temps, les Texans ne reviennent pas dans la partie. Ils ont une dernière occasion de revenir à moins de 2 minutes de la fin. Mais sur cet ultime drive, Case Keenum(18/34, 169 yards), de plus en plus inquiétant, se fait intercepter par Ryan Davis. Une interception qui permet aux Jaguars de remporter ce match de division. Côté Texans la saison est de pire en pire.

Résumés par : Alain Mattei, Raphael Masmejean et Axel Perrichet

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
22-Oct à 19:00CHI2.15pariez1.47CAR
22-Oct à 19:00CLE2.6pariez1.33TEN
22-Oct à 19:00GB2.4pariez1.37NO
22-Oct à 19:00IND2.2pariez1.45JAX
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu