Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Résumés

NFL Semaine 14 (22h) : Les 49ers battent les Seahawks ! Les Broncos en playoffs

Trois matches sur quatre qui n’auront pas offert un suspense fou mais de belles démonstrations offensives.

Les Broncos cassent un nombre incroyable de records en battant les Titans, à tel point qu’on ne sait pas s’ils n’en profitent pas pour battre le record du nombre de records battus en un match ! Les Chargers se maintiennent en survie en éliminant facilement les Giants du tableau final. Et les Cardinals continuent de prouver que lorsque Carson Palmer est en forme, ils sont une bonne, voire très bonne, équipe. Seul point noir au tableau, le rookie Tyran Mathieu qui s’est blessé pour Arizona.

Dans l’affrontement au sommet de la NFC Ouest, les 49ers ont fait mieux que résister aux Seahawks puisqu’ils l’emportent après quatre périodes acharnées en défense. Deux petits points séparent les deux équipes au terme d’un duel de kickers et San Francisco prend une sérieuse option sur la wild card NFC.

Matt Prater entre dans le livre des records NFL avec un field goal de 64 yards.

Matt Prater entre dans le livre des records NFL avec un field goal de 64 yards.

Denver Broncos (11-2) – Tennessee Titans (5-2) : 51-28
Un match de tous les records : le field goal de 64 yards de Matt Prater, un 7e match à 4 touchdowns cette saison pour Peyton Manning (39/59, 397 yards, 4 TD), un record de passes complétées avec 39, un record de franchise de 39 premières tentatives. Et dire que Peyton Manning n’est pas bon dans le froid ! Comme toujours avec les Broncos le score est serré à la mi-temps. Et comme toujours, ils décident de jouer en deuxième période.

Tennessee a pris les devants en première période avec deux touchdowns au sol de Shonn Greene (9 ballons, 46 yards, 2 TD) et Chris Johnson (12 ballons, 46 yards, 1 TD). Mais Denver reste au contact grâce à Wes Welker (5 réc, 61 yards, 1 TD) et à un field goal (10-14). Dans le deuxième quart, les Titans insistent au sol avec Greene tandis que Julius Thomas (5 rec, 35 yards, 1 TD) réceptionne une passe de Manning dans la end zone. Avec le field goal stratosphérique de Pratter, cela fait 21-20 Titans à la pause.

La partie commence alors pour de bon. Manning lance un touchdown pour Deymarius Thomas (7 rec, 88 yards, 1 TD) (27-21). Ryan Fitzpatrick (13/24, 172 yards, 1 TD, 1 int) s’est à peine saisi du ballon qu’il est intercepté par Terrance Knighton. Knowshon Moreno (14 ballons, 78 yards, 1 TD) court alors dans la end-zone et Denver s’envole à 34-21. Fitzpatrick tente de sauver les apparences avec un touchdown de 41 yards pour Justin Hunter (4 réc, 114 yards, 1 TD), 34-28. Mais les Broncos inscrivent un field goal au début du dernier quart (27-28), puis c’est Eric Decker (8 réc, 117 yards, 1 TD) qui est ciblé par Manning pour un nouveau touchdown (44-28). Puis Montee Ball (15 ballons, 77 yards, 1 TD) met un terme au supplice des Titans avec une course gagnante pour le score final sans appel : 51-28, victoire par KO pour les Broncos.

San Francisco 49ers (9-4) – Seattle Seahawks (11-2) : 19-17
Match très serré entre les deux formations de la NFC Ouest. Les Seahawks se sont rendus dans la end zone adverse à plus de reprise que leurs adversaires mais les 49ers ont su concrétiser leurs possession en inscrivant 4 field goals au cours du match grâce à la botte de Phil Dawson.

En première période, la défense de Seattle est plus permissive que celle de San Francisco puisqu’elle autorise les 49ers à tirer deux fields goals qui sont transformés par Dawson tandis les Seahawks ne gagnent que deux premières tentatives. Mais ces derniers réagissent dès le début de la seconde période lorsque Marshawn Lynch (20 ballons, 72 yards, 1 TD) court 11 yards pour finir dans la end-zone, 7-6 Seattle. Les 49ers remettent ça au pied (9-7) et Russel Wilson (15/25, 199 yards, 1 TD, 1 int) donne ensuite l’avantage aux siens lorsqu’il trouve Luke Willson (3 réc, 70 yards, 1 TD) dans la end-zone (9-14). Mais San Francisco repasse devant à 10 secondes de la pause quand Colin Kaepernick (15/29, 175 yards, 1 TD, 1 int) passe à son tight end favori Vernon Davis (2 réc, 21 yards, 1 TD) dans la end zone, les locaux rentrent aux vestiaires en menant 16-14.

Les défenses prennent le pas sur les escouades offensives dans le troisième quart, si bien que Kaepernick se fait intercepter, sans conséquence cependant. Le temps défile et personne ne parvient à prendre le dessus. Dans la dernière période, Seattle s’offre un bref espoir de victoire lorsque le field goal de Steven Hauschka passe entre les perches, 17-16 Seahawks à 6 minutes du terme. Mais Frank Gore (17 ballons, 110 yards) réalise une superbe course de 51 yards pour placer idéalement son kicker. San Francisco fait durer, tire à 26 secondes de la fin du match et le field goal est validé (19-17). Wilson tente une dernière passe mais celle-ci est interceptée, mettant un terme aux espoirs des Seahawks. Score final pour les locaux : 19-17.

Keenan Allen est le meilleur receveur rookie de la NFL au nombre de réceptions et de yards gagnés.

Keenan Allen est le meilleur receveur rookie de la NFL au nombre de réceptions et de yards gagnés.

San Diego Chargers (6-7) – New York Giants (5-8) : 37-14
Les Chargers qui mènent 24-0 à la mi-temps, cela ne rappelle pas forcément de bons souvenirs. Mais les Giants n’ont pas réussi à rattraper le retard malgré un réveil en deuxième période. Philip Rivers (21/28, 249 yards, 3 TD) a d’abord animé les débats grâce au rookie Keenan Allen (3 réc, 59 yards, 2 TD) avec deux touchdowns pour ce dernier, l’un d’eux survenant après une interception d’Eli Manning (20/32, 259 yards, 1 TD, 2 int). En fin de deuxième période, c’est Danny Woodhead (4 réc, 52 yards, 1 TD) qui réceptionne dans la end zone. Si bien que le score est effectivement de 24-0 pour San Diego à la pause.

Les Giants décident alors de se mettre à jouer. Et la défense de San Diego, impeccable jusqu’ici, se met à laisser New York progresser. Dans le troisième quart-temps, Peyton Hillis (4 ballons, 11 yards, 1 TD) inscrit les premiers points des visiteurs au sol (24-7). Mais les Chargers répliquent immédiatement par un touchdown de Ryan Matthews (29 ballons, 103 yards, 1 TD) cinq minutes plus tard, les Chargers sont à 31-7.

Dès le début de la dernière période, les Giants inscrivent leur second touchdown grâce à une réception de Brandon Mayers (4 réc, 26 yards, 1 TD). Ils remontent à 31-14 mais les Chargers se mettent à dévorer le chronomètre, grâce à une superbe réception en trois temps de Woodhead. Sur leurs deux possessions, les locaux inscrivent un field goal tandis que Manning est encore intercepté en toute fin de match. San Diego l’emporte 37-14 et élimine les Giants de la course aux playoffs.

Arizona Cardinals (8-5) – St-Louis Rams (5-8) : 30-10
Il aura fallu attendre le début du dernier quart-temps pour enfin voir les Rams marquer un touchdown. Dans ces conditions, difficile d’espérer l’emporter. Surtout quand l’adversaire a 20 points d’avance. Les Cardinals frappent d’entrée de jeu. Sur la première possession, Rashard Mendenhall (17 ballons, 41 yards, 1 TD) court dans la end-zone, Arizona mène 7-0. Les Rams recollent vite lorsque Greg Zurlein réussit un field-goal 4 minutes plus tard, 7-3.

Au début du deuxième quart, Carson Palmer (27/32, 269 yards, 1 TD) pense trouver Jim Dray dans la end-zone mais celui-ci lâche le ballon avant la ligne grâce au plaquage de Janoris Jenkins. Mais Kellen Clemens (16/27, 281 yards, 2 int) n’avance pas suffisamment et sur la possession suivante Palmer passe pour Larry Fitzgerald (12 réc, 96 yards, 1 TD), touchdown et 14-3.

Au retour des vestiaires, Clemens est dans la tourmente : une interception retournée en touchdown par Karlos Dansby puis un sack dans la end zone de John Abraham, ce qui fait 9 points pour les Cardinals (23-3). Dans le dernier quart, Zac Stacy (14 ballons, 25 yards, 1 TD) trouve enfin le chemin de la zone adverse (23-10). Mais Clemens est à nouveau intercepté et Andre Ellignton (11 ballons, 46 yards, 1 TD) marque à nouveau à deux minutes du terme. La messe est dite : Cardinals 30 – Rams 10.

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Signatures Free agency

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu