Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Tableau noir

Tableau Noir : Chargers-Broncos

Les matches du jeudi sont souvent critiqués car les équipes ne sont que très rarement au top de leur forme. Entre les voyages à travers le pays et les courtes séances d’entraînement, certaines équipes arrivent quasiment sur les rotules avant la rencontre du TNF. Cela permet par contre de voir quelques grosses surprises très souvent dues à un très bon schéma de jeu de l’une des deux équipes. Cela a été le cas dans la nuit de jeudi à vendredi, et il est temps de voir comment les Chargers ont réussi à s’imposer face aux grands favoris de la rencontre.

Comme toujours, cette chronique se fait avec l’aimable autorisation de ProFootballFocus.com.

On ne le dira jamais assez, mais lorsque vous affrontez une équipe avec un excellent quarterback, le but est de laisser ce dernier le plus longtemps possible sur le banc. Et pour cela, vous devez réussir à contrôler l’horloge. Et pour cela vous devez maîtriser parfaitement le jeu au sol. Et pour cela votre ligne offensive doit réussir à parfaitement appliquer le plan de jeu prévu … ou offrir à votre coureur la petite seconde suffisante pour s’échapper.

Bref, pour empêcher Peyton Manning d’humilier votre défense, il « suffit » de parfaitement courir et ainsi le laisser prendre froid sur le banc. Considérez qu’avec 127 yards en 29 tentatives pour Ryan Matthews, les Chargers ont parfaitement réussi leur match ! La statistique qui fait mal, au delà des 166 yards au sol en 41 courses pour la franchise de San Diego, concerne le temps de possession :

38 minutes 49 secondes pour les Chargers contre 21 minutes 11 secondes pour les Broncos. En clair, San Diego a quasiment eu la balle deux fois plus longtemps que Denver. Il faut souvent faire attention aux statistiques concernant le temps de possession, mais avec une telle différence, difficile pour les Broncos d’obtenir un résultat satisfaisant.

Sans avoir réussi un match parfait ou monstrueusement incroyable, la ligne des Chargers a parfaitement exécuté le schéma tactique mis en place par le staff offensif. En utilisant des blocages de leurs linemens, Matthews, Brown et Woodhead se sont parfaitement ajustés pour réussir leur rencontre.

Le premier jeu de course des Chargers permet de très bien illustrer la façon dont ces derniers ont contrôlé l’horloge durant la rencontre.

ANChargers1

Le jeu prévu est une course derrière le tacle gauche King Dunlap avec Antonio Gates à la gauche de ce dernier en tant que tightend. Le positionnement de Gates lui offre la possibilité soit d’aller affronter la secondary des Broncos, soit de bloquer le joueur le plus proche de lui. Au final, Gates a tenté de bloquer Von Miller dans le but de l’éloigner du point d’impact de Ryan Matthews. Malheureusement pour le tightend, comme Von Miller n’a pas plongé sur dans le blocage, Gates a cherché à aller bloquer un joueur de la secondary.

Le second tightend des Chargers, Ladarius Green, a réalisé un « pull block » (blocage du côté opposé de la ligne). L’idée de ce blocage était d’assigner Green au blocage de Von Miller afin de permettre à Dunlap de bloquer seul Malik Jackson afin de créer une brèche pour Matthews.

Tout s’est ensuite déroulé comme prévu, tout du moins au début du jeu. Car ensuite, Von Miller s’est facilement débarrassé de Green et Jackson a rapidement effacé Dunlap. En plus de tout ça, le centre Nick Hardwick a été trop lent pour aller bloquer le second niveau ce qui a permis au linebacker Paris Lenon de se retrouver libre pour tacler Matthews.

Bon effectivement, en gros, rien n’a très bien fonctionné côté Chargers. Mais tous ces blocages rapidement effacés ont quand même eu un effet très positif pour San Diego : cela a permis de « regrouper » les défenseurs libres des Broncos dans un endroit très restreint, et Ryan Matthews l’a très bien vu. Le coureur n’a eu donc qu’à effectuer un crochet vers l’extérieur puis laisser parler son accélération.

ANChargers2

Les blocages rapides des tightends et des linemens de San Diego ont créé une brèche pour Ryan Matthews et cela permet de mettre en évidence toute l’importance de l’adaptation pour les coureurs. En effet, même si  une brèche a été créée, elle ne l’a pas été à l’endroit prévu initialement. Ryan Matthews a donc du repérer la forte concentration de défenseur devant lui pour finalement crocheter et s’échapper vers la gauche, engrangeant quasiment 20 yards sur ce jeu.

Il est important de noter qu’à ce moment là du match, les Chargers étaient déjà mené 7-0. Comme quoi il est tout à fait possible de courir après le score, à partir du moment où l’on est patient !

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Signatures Free agency

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu