Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Résumés

NFL Semaine 15 (19h) : les Dolphins plus décisifs que les Patriots, San Francisco près des playoffs, Mike Shanahan fait le fou

Les Patriots vont devoir attendre encore au moins une semaine avant de remporter l’AFC Est. Encore une fois embarqués dans une fin de match au couteau, Tom Brady et ses coéquipiers ont cette fois cédé face à une équipe de Miami très solide.

Pas de qualification pour le moment mais une situation de plus en plus confortable pour les 49ers, faciles vainqueurs des Buccaneers. Derrière eux, les Bears continuent de cravacher pendant que les Eagles ont perdu un match précieux face à des Vikings pourtant privés d’Adrian Peterson.

Au fond du classement, Mike Shanahan continue sa stratégie de la terre brulée. Cette fois, le coach n’avait pas envie de jouer de prolongation. Alors il a joué la victoire sur une conversion à deux points. Perdu !

Patient, Ryan Tannehill a bien exploiter les failles de la défense de New England.

Patient, Ryan Tannehill a bien exploiter les failles de la défense de New England.

Miami Dolphins (8-6) – New England Patriots (10-4) : 20-24
Cette fois, la fin de match n’a pas souri aux Patriots, et ce sont les Dolphins qui ont remporté ce match à haute-tension. À 2mn41 de la fin, Ryan Tannehill a trouvé Charles Clay pour convertir une 4e et 5 cruciale. Quatre actions plus tard, c’est Marcus Thigpen qui entre dans la end zone pour remettre Miami devant (24-20).

Tom Brady récupère alors le ballon avec 1mn14 à jouer, 80 yards à remonter et 3 temps-morts. Et New England remonte ! À 27 secondes du chrono, sur les 19 yards de Miami, Brady lance dans la end zone vers Danny Amendola. Le receveur a le ballon dans les mains mais le relâche en vol. Les deux passes suivantes ne trouvent pas preneur, et celle de la quatrième tentative est interceptée à 2 secondes de la fin et Miami l’emporte.

Les Patriots sont donc encore passé proche de l’exploit, grâce notamment à un match énorme de Julian Edelman (13 rec, 139 yards, 1 TD). Mais sans grand receveur, sans tight end, et sans left tackle suite à la blessure de Nate Solder, la tâche était colossale pour Tom Brady. Surtout face à une équipe de Miami très solide.

Après une première mi-temps fermée (7-10), Tannehill (25/37, 312 yards, 3 TDs) a patiemment attendu de trouver les ouvertures pour mener son équipe à des points lors de trois de ses quatre drives de la seconde mi-temps. Tout ça avec une seule perte de balle pour l’équipe et une bonne dose de clutch. De quoi offrir une belle victoire aux Dolphins. Les espoirs de playoffs des Floridiens sont plus que jamais en vie.

Cleveland Browns (4-10) – Chicago Bears (7-6) : 31-38
Jay Cutler (22/31, 265 yards, 3TD, 2INT) a donc réussi son retour. Et pourtant, le quarterback a bien failli se planter. En première mi-temps, le quarterback des Bears est intercepté deux fois. La deuxième est retournée par Tashaun Gipson en touchdown (10-3). Il faut attendre la dernière minute de la première mi-temps pour voir Cutler rentrer dans son match en trouvant Brandon Marshall (6rec, 95 yards, 1TD) dans la end zone (10-10) pour l’égalisation avant le retour aux vestiaires.

En début de seconde mi-temps, Zack Bowman intercepte Jason Campbell (23/39, 273 yards, 1TD, 2INT) pour la seconde fois et rejoint la end zone adverse, touchdown et 17-10 pour les Bears. Les Browns reviennent à égalité par le sol lorsque Edwin Baker entre dans la end zone pour le touchdown (17-17). Ils passent même devant sur le drive suivant quand Martellus Bennett perd la balle et voit T.J Ward la recouvrir et remonter 51 yards pour finir dans la end zone des Bears (17-24) .

Les Bears rejoignent Cleveland au score quand Cutler trouve Alshon Jeffery (5rec, 72 yards, 1TD) sur une passe de 45 yards (24-24). Ils passent même devant quand Earl Bennett réceptionne une passe de Culter dans la end zone (31-24). Enfin, ils prennent un avantage définitif lorsque Michael Bush réussit une course de 40 yards (38-24) à un peu plus de 3 minutes de la fin. Les Browns réduisent l’écart à 1 minutes 20 du terme quand Josh Gordon (3rec, 67 yards, 1TD) marque un touchdown sur une réception de 43 yards (38-31), mais c’est trop tard. L’onside kick est recouvert par les Bears, qui continuent la course pour une place en playoffs.

Tampa Bay Buccaneers (4-10) – San Francisco 49ers (10-4) : 14-33

C’est sur un énorme cadeau que les Buccaneers ont définitivement offert ce match aux 49ers. À 4mn31 du terme, alors un field goal de Phil Dawson (23-14), les Buccaneers ont complètement cafouillé le retour de kickoff. Kendall Hunter n’a quasiment eu qu’à se baisser pour récupérer le fumble et marquer le touchdown décisif (30-14). San Francisco a ensuite stoppé les Bucs’ sur quatrième tentative avant d’intercepter Mike Glennon sur son dernier drive. Entre temps, Phil Dawson a ajouté un dernier coup de pied (33-14).

En attaque, San Francisco continue de profiter du retour de Michael Crabtree (5 rec, 45 yards, 1 TD). Même s’il a des mouvements d’humeur, le receveur facilite le boulot de tous ses coéquipiers. De quoi donner meilleure allure aux stats de Colin Kapernick (19/29, 203 yards, 2 TDs) pendant que Frank Gore continue de faire le boulot au sol (22 courses, 86 yards). San Francisco enchaine et continue de foncer vers les playoffs.

Minnesota Vikings (4-9-1) – Philadelphia Eagles (8-6) : 48-30
Il reste 6 minutes dans le troisième quart-temps. Les Eagles accusent un retard de 15 points (24-9). Chip Kelly décide de tenter le coup sur une quatrième tentative et un yard sur sa propre ligne de 24. LeSean McCoy est stoppé de justesse, les Vikings récupèrent le ballon. La prise de risque, probablement excessive à ce moment du match, du head coach de Philly n’a pas payé. Minnesota ajoute trois points (27-9), les Eagles ne referont jamais leur retard.

Privés d’Adrian Peterson et Toby Gerhart, l’attaque des Vikings n’a pas perdu pas de temps pour se mettre en route dans cette rencontre. Sur une passe millimétrée de 57 yards à destination de Greg Jennings (11 réceptions, 163 yards et un touchdown) Matt Cassel (26/35, 382 yards, 2 touchdowns et une interception) lance les hostilités, 7-0. Emmenés par un Matt Cassel incisif, les Vikings creusent l’écart juste avant la pause sur une courte course de Matt Asiata. A la mi-temps, Minnesota fait la course en tête, 17-9.

Les Vikings entament la seconde mi-temps sur la même cadence. Cassel parcourt 6 yards jusque dans la endzone (24-9). Sur la série suivante, Shaun Prater se permet le luxe d’intercepter Nick Foles « 30/48, 428 yards, 3 touchdowns et une interception). Les Vikings profitent de la quatrième tentative infructueuse pour creuser l’écart. Malgré deux touchdowns de DeSean Jackson (10 rec, 195 yards, 1 TD) et Zach Ertz en fin de troisième quart-temps (27-22), le come-back n’aura jamais lieu. Les Vikings vont même aggraver la marque grâce à Asiata et Patterson (41-22). Jason Avant ajoute un touchdown et Matt Asiata y va de son triplé en toute fin de match. Score final : 48-30.

Emmenés par une bonne défense et un excellent Matt Cassel les Vikings infligent aux Eagles une défaite dont ils se seraient bien passés dans leur course effrénée aux playoffs.

Attention, Mike Shanahan est un punk !

Attention, Mike Shanahan est un punk !

Atlanta Falcons (4-10) – Washington Redskins (3-11) : 26-27
Mike Shanahan a officiellement décidé de faire tout ce qui lui chante. Alors que son équipe a réussi à marquer ce qui semblait être le touchdown de l’égalisation à 22 secondes de la fin, le coach a décidé de tenter de gagner le match avec une conversion à deux points ! Raté !

Une fin folle pour un match qui n’a pas manqué de rebondissement. Après un départ canon des Falcons (14-0), Kirk Cousins (29/45, 381 yards, 3 TDs, 2 int) a fait démarrer son attaque sur une passe de 23 yards pour Fred Davis (14-7). Il a ensuite envoyé Pierre Garcon (7 rec, 129 yards, 1 TD) dans la end zone sur une bombe de 53 yards au cours du second quart. À la mi-temps, le score est de 20-17 pour Washington.

Les Redskins calent complètement en deuxième mi-temps pendant que Steven Jackson (15 courses, 38 yards, 2 TDs) et Matt Bryant remettent les les Falcons devant (27-20). En fin de match, Cousins trouve donc Santana Moss dans la end zone. Mais le pari de Mike Shanahan ne paye pas. Le coach ne pourra même pas dire qu’il préférait une défaite pour soigner la place de son équipe lors de la Draft, puisque ce sont les Rams qui détiennent le premier choix des Redskins cette année !

Jacksonville Jaguars (4-10) – Buffalo Bills (5-9) : 20-27

La belle série de trois victoires des Jaguars est terminée, mais les floridiens se sont bien battus. Même sans Maurice Jones-Drew, Justin Blackmon ou Cecil Shorts, ils se sont accrochés jusque dans le dernier quart. À 9mn40 de la fin, E.J. Manuel (17/24, 193 yards, 2 TDs, 1 int) a fait passer les Bills devant sur une passe d’un yard pour Frank Summers. Chad Henne a alors répondu en menant son équipe jusqu’aux 5 yards adverses pour finalement se faire intercepter dans la end zone. Et la dernière série des Jags avec un peu moins de deux minutes à jouer s’est terminée sur un échec sur quatrième tentative.

Comme prévu, les Bills en ont moins demandé à Manuel, qui a été bien aidé par Fred Jackson (17 courses, 80 yards) et C.J. Spiller (13 courses, 67 yards). Buffalo a aussi fait la différence en perdant moins de ballons.

New York Giants (5-9) – Seattle Seahawks (12-2)
 : 0-23
Victoire facile pour les Seahawks, qui n’ont jamais été inquiété par des Giants en grosse difficulté offensive. La première mi-temps est sous contrôle pour les Seahawks.Ils rentrent aux vestiaires en menant 13-0, bien aidés par une attaque des Giants en piteux état. Eli Manning (18/31, 156 yards, 5INT) est intercepté 3 fois dont deux fois par Richard Sherman.

En attaque les Seahawks font face à une bonne défense des Giants, mais à force d’être sur le terrain, l’escouade défensive New Yorkais encaisse deux field goals et finit par craquer sur une offensive conclue par Marshawn Lynch (16 courses, 47 yards, 1TD) par une course de 2 yards (13-0).

Les visiteurs sont les premiers à marquer en seconde mi-temps via un nouveau field goal (16-0). La défense des Giants intercepte Russell Wilson (18/27, 206 yards, 1TD, 1INT) en fin de troisième quart. Mais juste derrière, c’est Manning qui est intercepté encore une fois après un joli travail du défenseur adverse. Les Giants sont punis quand Wilson trouve Doug Baldwin (6rec, 71 yards, 1TD) pour le touchdown (23-0). Un touchdown qui permet à Wilson d’être seulement le 3e quarterback à lancer 50 touchdowns lors de ses deux premières saisons, avant lui seul Dan Marino et Peyton Manning l’ont fait…

Les Giants pensent pouvoir sauver l’honneur en fin de dernier quart en atteignant la red zone des Seahawks, mais la défense des est énorme. Sherman en duel avec Hakeem Nicks parvient à taper dans la balle alors que Nicks l’a quasiment dans les mains, à la retombée du ballon c’est Earl Thomas qui attrape la balle, nouvelle interception, la cinquième de la soirée…

Indianapolis Colts (9-5) – Houston Texans (2-12) : 25-3
Les Colts fêtent enfin leur qualification pour les playoffs avec une victoire nette et sans bavure ! Dès le premier drive, Andrew Luck (19/32, 180 yards, 2 TDs, 1 int) trouve Griff Whalen (4 rec, 45 yards, 1 TD) pour un touchdown (7-0). Même si le quarterback des Colts est intercepté et que les Texans mettent un field goal, Indianapolis n’est pas vraiment inquiété dans ce match.

Case Keenum (18/34, 168 yards, 2 int) est largement contenu. Le lanceur des Texans est intercepté deux fois dans le second quart pendant que les locaux ajoutent 13 points à leur compteur pour atteindre la mi-temps sur le score de 20-3. Les hommes de Chuck Pagano n’ont alors plus qu’à gérer la fin de match. Suite à la blessure de Donald Brown, Trent Richardson (19 courses, 64 yards – 4 rec, 38 yards, 1 TD) a même eu l’occasion de se montrer plus à l’aise en attaque. De quoi se préparer un peu mieux pour les playoffs pour les Colts. Les Texans, eux, s’approchent un peu plus du premier choix de la Draft.

Résumés par : Alain Mattei, Raphaël Masmejean et Axel Perrichet

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Preview NFL 2018
Fiches avant-saison
Parier en ligne avec :
21-Sep à 2:20 CLE 1.5 pariez 2.2 NYJ
23-Sep à 19:00 ATL 1.5 pariez 2.2 NO
23-Sep à 19:00 BAL 1.35 pariez 2.6 DEN
23-Sep à 19:00 CAR 1.55 pariez 2.1 CIN

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu