Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Histoire

[histoire] 31 décembre 1967 : Ice Bowl, le match le plus froid

Alors que les Packers et les 49ers vont peut-être disputer le match le plus froid de l’histoire de l’histoire de la NFL, retour sur la rencontre qui détient pour le moment ce record glacial, le Ice Bowl. C’était déjà à Green Bay.

L’histoire de la NFL recèle de matchs de légendes, de comebacks improbables, de surprises totalement imprévisibles, d’exploits personnels venus d’ailleurs. Mais quand les éléments s’en mêlent, le football entre alors dans une tout autre dimension. La pluie, la neige, le froid, le vent. Dans un sport qui ne craint pas les forces de la nature, les conditions climatiques peuvent offrir des rencontres tout simplement épiques, voire surnaturelles.

Bienvenue dans la « Frozen Tundra »

Green Bay, petite ville d’un peu plus de 100 000 habitants peut se targuer de posséder une franchise NFL. Chose dont des métropoles telles que L.A. et San Antonio ne peuvent se vanter. Une anomalie? Non, tant cette ville du Wisconsin fait partie intégrante du paysage et de l’histoire de la NFL. Fondée en 1919, la franchise du légendaire Vince Lombardi est un monument de la ligue. Un monument, le Lambeau Field en est également un. Reconnu pour la ferveur de ses fans, il est surtout un véritable enfer quand il faut s’y rendre au cœur de l’hiver, dans des conditions dignes de la banquise.

6029149_f496

Cowboys et Packers se débattent dans un froid polaire en 1967

A l’image de feu le Metropolitan Stadium de Minneapolis, jouer au Lambeau Field constitue un avantage de taille. Le fameux « home-field advantage » ne rime plus seulement avec bruit assourdissant, comme dans le Century Link Field de Seattle, mais avec froid glacial, vent tourbillonnant et chutes de neige. Dès lors, se rendre dans le nord du pays en plein hiver devient un véritable enfer pour les visiteurs.

Le stade est équipé depuis 1967 d’un système permettant de chauffer le terrain et de parer aux conditions extrêmes. Si bien que la pelouse du Lambeau Field n’a plus été gelée depuis plus de 40 ans racontait récemment le New York Times. Seulement, en 1967, lors du National Football League Championship Game, le système de chauffage n’a rien pu faire face au froid glacial qui régnait dans le Wisconsin. La « Frozen Tundra » était née.

Bienvenue au Ice Bowl

La Saint-Sylvestre de 1967 rimera éternellement avec Ice Bowl pour les fans des Packers et des Cowboys. En ce dernier jour de l’année, les deux franchises s’affrontent pour déterminer qui rencontrera le vainqueur de l’AFL. Dans un Lambeau Field comme à son habitude bondé, le froid est frigorifiant. Le thermomètre indique -26°C. Le vent qui balaye le stade fait tomber le mercure à -44°C en température ressentie. Pourtant rares sont les « Cheeseheads » à avoir renoncé à supporter leur équipe. Preuve d’une passion et d’une ferveur sans limites.

Un dysfonctionnement du système devant maintenir la pelouse à température et les conditions dantesques ont raison du terrain. A peine débâché, il commence à geler. Certains joueurs des Cowboys sur le bord de la pelouse y voient une magouille de Vince Lombardi. Le froid rend impossible l’utilisation des sifflets. Lorsque l’arbitre principal Norm Schachter fait retentir le sien pour signaler le coup d’envoi, l’objet métallique reste collé à ses lèvres. Il doit arracher une partie de sa peau pour s’en débarrasser, le sang n’a pas le temps de couler, il gèle instantanément. Emmitouflés sous plusieurs couches de vêtements, comme s’ils partaient pour une expédition polaire, plus de 50 000 fans ont bravé les éléments pour assister à ce qui restera l’un des matchs les plus mémorables de l’histoire.

1967-packers-cowboys-ice-bowl-077912906

Bart Starr plonge dans la endzone pour offrir la victoire aux Packers

Sur un terrain transformé en patinoire, les scènes sont tout aussi surréalistes. Les joueurs avancent au ralenti et tentent coûte que coûte de maintenir leur équilibre. Faire une passe revient à lancer un boulet de canon gelé. Le moindre punt ressemble à un coup de fusil. Le defensive tackle des Cowboys Jethro Pugh est victime d’hallucinations. Alors que le chauffage de la pelouse a rendu l’âme, les Packers prennent rapidement les devants grâce à deux touchdowns. Mais les Texans ne sont pas les seules victimes de ces conditions infernales. Les hommes de Tom Landy capitalisent sur deux fumbles des Packers et à 4 minutes et 50 secondes de la fin prennent la tête (17-14).

Les joueurs de Vince Lombardi restent sereins. Sous le commandement du futur Hall of Famer Bart Starr ils remontent le terrain. Avec 18 secondes au chronomètre et une température flirtant avec les -28°C, les Packers ne sont plus qu’à quelques centimètres de la terre promise. Après deux tentatives au sol infructueuses sur un terrain plus congelé que jamais, Bart Starr prend ses responsabilités et, à la surprise générale, s’engouffre dans la mêlée pour finalement atterrir dans l’en-but. « On était à court d’idées » confiera le quarterback à propos de l’action de la victoire. Vince Lombardi voit les choses autrement : « On a tenté notre chance, on a gagné ».

Les Packers ont su surpasser les éléments pour remporter leur deuxième National Football League Championship Game consécutif. Au terme d’une rencontre jouée dans des conditions épiques, les joueurs des deux équipes sont exténués. Les corps marqués par le froid glacial. Deux semaines plus tard, dans le cadre nettement moins hostile du Orange Bowl de Miami, les hommes de Vince Lombardi remportent aisément le Super Bowl II face aux Oakland Raiders (33-14). Mais plus encore que la bague de champion, c’est cette victoire mémorable face aux Cowboys qui reste gravée dans les mémoires et qui ajoute un peu plus à la légende des Green Bay Packers.

Anecdotes à propos du Ice Bowl :

– Un vieil homme est décédé dans les tribunes à cause des conditions extrêmes.

– Le 31 décembre 1967 est le jour le plus froid de l’histoire de la ville de Green Bay.

Le Ice Bowl en pleine « Frozen Tundra », c’est ça :

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
23-Nov à 19:30DET2pariez1.55MIN
23-Nov à 23:30DAL1.85pariez1.65
24-Nov à 3:30WAS1.22pariez3.1NYG
26-Nov à 20:00ATL1.17pariez3.45TB
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu