Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Résumés

NFL Semaine 16 (19h) : les Cowboys survivent, les Panthers héroïques, les Dolphins explosent

Cette fois, Tony Romo n’a pas craqué ! Dans un stade hostile, le quarterback des Cowboys a assuré la survie de son équipe grâce à un touchdown sur une quatrième tentative à un peu plus d’une minute de la fin ! Pour Dallas, la qualification en playoffs se jouera encore sur le dernier match.

Les Panthers, eux, iront en playoffs. Malgré les blessures et la pluie, Cam Newton et ses coéquipiers sont allé chercher la qualification en battant les Saints à l’arrachée.

Playoffs aussi pour les Bengals, larges vainqueurs des Vikings. Ce succès couplé à la triste défaite des Dolphins envoie Cincinnati en playoffs.

Peyton Manning était déjà assuré des playoffs, mais il a décroché une semaine de repos en plus d’un nouveau record !

Domenik Hixon est le héros de la soirée à Carolina.

Domenik Hixon est le héros de la soirée à Carolina.

Carolina Panthers (11-4) – New Orleans Saints (10-5) : 17-13
Les Panthers ont gagné moins de yards (222 contre 365) et ils n’ont pas converti un seul des neuf troisièmes tentatives qu’ils ont tenté. Et pourtant, ils ont gagné !

Après la sortie de Steve Smith sur blessure dans le premier quart, l’attaque de Carolina a eu du mal à trouver son rythme. Elle a même frôlé l’asphyxie dans le dernier quart. Mais Cam Newton (13/22, 181 yards, 1 TD, 1 int), lui-même clairement gêné par une blessure, a mené un dernier drive incroyable puisqu’il n’a eu besoin que de trois passes pour guider son équipe de ses 35 yards jusqu’à la end zone ! À 28 secondes du terme, Newton a trouvé Domenik Hixon pour le touchdown de la victoire. Les passes désespérées de Drew Brees (30/44, 281 yards, 1 TD, 2 int) n’ont ensuite rien donnée.

Heureusement pour Newton, la défense des Panthers était également dans un grand jour. Luke Kuechly (24 plaquages, 1 int) était partout ! Et Drew Brees a été mis au sol six fois par le pass rush de Carolina. Sous une pluie parfois torrentielle, les deux équipes se sont donc livrées un combat très physique.

Après un premier quart verrouillé, les Saints ont marqué deux field goal. Mais une interception de Thomas Davis (14 plaquages, 1 int) suivie d’une course de 43 yards de DeAngelo Williams (12 courses, 67 yards, 1 TD) ont remis les Panthers devant à la pause (7-6). Après un coup de pied des locaux (10-6), Jimmy Graham (5 rec, 73 yards, 1 TD) a remis les Saints devant (10-13). Mais au courage, les Panthers sont donc allé décrocher une victoire de marque qui les mets devant dans la NFC Sud.

Washington Redskins (3-12) – Dallas Cowboys (8-7) : 23-24
Fin de match complètement folle et les Cowboys se maintiennent en vie ! Comme un symbole, c’est Tony Romo (17/27, 226 yards, 2 TDs, 1 int) et DeMarco Murray (22 courses, 96 yards, 1 TD) qui font la différence en se trouvant sur une 4e et 10e pour le touchdown de la victoire à 1mn08 de la fin ! Quelques secondes plus tôt, Romo avait déjà réussi une 4e et 6 yards sur le même drive. Décisif ! Car Kirk Cousins (21/36, 197 yards, 1 TD, 1 int) ne réussit rien dans la dernière minute et ses trois dernières passes ne trouvent personne. Tony Romo peut alors poser le genou au sol et savourer.

Dallas s’est fait très peur. Car après une première mi-temps bien maîtrisée (14-6), Dallas a complètement perdu pied dans le troisième quart. Les Redskins ont profité de deux turnovers adverses pour enchainer deux touchdowns et repasser devant (14-20). Dans le dernier quart, Kai Forbath creuse même l’écart avec un field goal (14-23). Mais Dallas enchaine alors deux longs drives. Le premier pour réduire l’écart (17-23), et le second pour repasser devant (24-23).

La fin de match a été électrique mais les Cowboys survivent une semaine de plus ! À noter que Romo s’est blessé pendant la rencontre et que des nouvelles sont attendues dans les heures à venir. Il a terminé la partie, mais il faut voir comment son corps va réagir une fois froid.

Buffalo Bills (6-9) – Miami Dolphins (8-7)
Terrible soirée pour l’attaque des Dolphins avec seulement 103 yards gagnés au total ! Un calvaire pour Ryan Tannehill (10/27, 82 yards) qui a terminé sur la touche, blessé au genou sur le sixième sack qu’il a encaissé. Matt Moore a achevé la symphonie de l’horreur complétant autant de passes pour ses coéquipiers que pour les adversaires (2/6, 53 yards, 2 int).

Les Bills n’ont pas été beaucoup plus brillants, mais ils ont fait l’essentiel en marquant 10 points en première mi-temps, puis trois field goal dans le dernier quart. Bien aidé par un gros jeu au sol (188 yards pour le duo Spiller/Jackson), Thad Lewis (15/25, 193 yards, 1 int) a encore montré qu’il peut être un quarterback solide.

Avec ce couac, les Dolphins doivent maintenant espérer que les Ravens ne gagnent pas contre les Patriots.

Cincinnati Bengals (10-5) – Minnesota Vikings (4-10-1) : 42-14
Les Vikings n’ont résisté qu’un quart-temps. Alors que son équipe est menée 14-7 au début de la seconde période, Matt Cassel (13/27, 114 yards, 1 TD, 3 int) lance le cuir dans les mains de Vincent Rey, qui file au touchdown (21-7). À partir de là, Cincinnati déroule. Andy Dalton (27/38, 366 yards, 4 TDs) trouve Jermaine Gresham, Mohammed Sanu et A.J. Green (7 rec, 97 yards, 2 TDs) dans la end zone pour porter le score à 42-7 dans le troisième quart-temps. Cordarelle Patterson (3 courses, 54 yards, 1 TD) sauve l’honneur, mais les Vikings repartent quand même avec une énorme rouste dans les valises.

La démonstration est totale. Les Vikings ont été limités à 209 yards alors que les Bengals ont parcouru 429 longueurs. Matt Cassel a été intercepté trois fois et Adrian Peterson a vite été privé de ballon puisque son équipe a couru derrière le score. Pendant ce temps là, Dalton a festoyé sur une défense complètement dépassée.

Cette victoire combinée à la défaite des Dolphins assure la place des Bengals en playoffs.

Avec 51 touchdowns cette saison, Peyton Manning rentre encore un peu plus dans l'histoire.

Avec 51 touchdowns cette saison, Peyton Manning rentre encore un peu plus dans l’histoire.

Houston Texans (2-13) – Denver Broncos (12-3) : 13-37
Ca y’est, Peyton Manning (32/51, 400 yards, 4TD) l’a fait! En lançant 4 touchdowns ce soir, le quarterback des Broncos en est à 51 cette saison, un record absolu en NFL sur une année.

Les Broncos ont logiquement remporté ce match face à des Texans toujours plus prêt du premier choix de la Draft. Les visiteurs rejoignent les vestiaires en menant 16 à 6 après avoir marqué 3 field goals et 1 touchdown à la réception de Deymarius Thomas. Les Texans eux n’ont su trouver la failler que sur field goals.

Les locaux croient en l’exploit en début de second mi-temps lorsque Matt Schaub (18/37, 176 yards, 1TD, 2INT) trouve Keshawn Martin pour le touchdown (16-13). Mais Manning passe la seconde et les Broncos ne s’arrêtent plus. Dans le dernier quart, le quarterback enchaîne trois touchdowns en lançant deux fois pour Eric Decker (10rec, 131 yards, 2TD) et une fois pour Julius Thomas.

Score final de 37 à 13 pour les Broncos. Avec cette victoire et la défaite des Chiefs, l’équipe de Denver est assurée de finir en tête de sa division et se rapproche fortement de la première place en AFC. A noter tout de même, la sortie sur blessure de Von Miller.

Kansas City Chiefs (11-4) – Indianapolis Colts (10-5) : 7-23
Pour gagner cette saison, les Chiefs se sont d’abord appuyés sur une protection de balle à toute épreuve. Ce dimanche, ils ont perdu quatre ballons. Et le résultat est sans appel. Si Kansas City a bien ouvert le score grâce à l’incontournable Jamaal Charles (13 courses, 106 yards, 1 TD) dans le premier quart, l’attaque a ensuite peiné à avancer ou à garder le ballon.

Les Colts ont profité de ces inhabituelles maladresses pour construire tranquillement leur avance. Donald Brown (10 courses, 79 yards, 1 TD) est la star de la soirée. Le coureur a d’abord explosé pour 33 yards suite à une réception pour mettre son équipe devant (10-7). C’est ensuite sur une course de 51 yards qu’il a planté le coup final dans le troisième quart (20-7). Alex Smith (16/29, 153 yards, 2 int – 1 fumble) a ensuite perdu le ballon sur ses deux derniers drives.

Après plusieurs semaines difficiles, les Colts s’offrent donc une victoire rassurante face à une équipe de haut de tableau. Andrew Luck (26/37, 241 yards, 1 TD) n’a été sacké qu’une seule fois, ce qui lui permet de trouver du rythme même sans Reggie Wayne.

Saint Louis Rams (7-8) – Tampa Bay Buccaneers (4-11) : 23-13
Soiré difficile pour Mike Glennon (16/26, 158 yards) et son attaque face à une très bonne défense des Rams auteure de 7 sacks et 2 fumbles forcés. Logiquement les Rams s’imposent donc 23 à 13 dans ce match.

Pourtant les Buccaneers commencent bien avec un touchdown au sol de Bobby Rainey(20 courses, 37 yards, 1TD)(7-0). Les Rams n’égalisent qu’en début de deuxième quart par Zach Stacy (33 courses, 104 yards, 1TD) (7-7) et passent même devant par l’intermédiaire de Stedman Bailey sur une course de 27 yards (7-14). Les Buccaneers ajoutent un field goal avant la mi-temps (10-14).

Toute la seconde mi-temps ne sera qu’une question de field goals. Les Buccaneers bien gênés en attaque n’en marquent que un (13-14). Alors que les Rams en enchaînent trois de suite pour gagner tranquillement 23 à 13.

Jacksonville Jaguars (4-11) – Tennessee Titans (6-9) : 16-20
Match sans enjeu mais avec une pointe de rivalité entre les Jaguars et les Titans. Une partie que les Titans gagnent en interceptant Chad Henne (24/32, 237 yards, 2TD, 1INT) à 45 secondes de la fin.

Les Titans avaient commencé par le bon bout avec un field goal (3-0). Mais derrière les Jaguars répondent avec deux touchdowns à la réception par Marcedes Lewis et Mike Brown (5rec, 71 yards, 1TD), 6-13 pour les Jaguars à la mi-temps.

Les locaux accentuent même leur avance en début de second mi-temps en marquant un field goal (6-16) après avoir intercepté Ryan Fitzpatrick (17/26, 181 yards, 1TD, 1INT). Derrière, c’est la panne pour les Jaguars qui n’avancent plus en attaque et voient les Titans se rapprocher après un touchdown au sol de Shonn Green (19 courses, 91 yards, 1TD) et même passer devant après une réception de 30 yards de Nate Washington (6rec, 117 yards, 1TD). 20 à 16 pour les Titans et une victoire qui fera plaisir aux fans face à un rival de division.

New York Jets (7-8) – Cleveland Browns (4-11) : 24-13
Geno Smith était dans un bon soir et il a mené les Jets à un beau succès. Les Browns ont pris l’avantage 10-0 en début de match mais Smith a alors trouvé David Nelson dans la end zone et Nick Folk a ajouté un field goal pour égaliser avant la pause (10-10).

Après un troisième quart vierge de points, Smith a encore trouvé Nelson pour prendre l’avantage (17-10). Il est ensuite allé inscrire lui-même au sol le touchdown de la gagne à 3mn26 du terme (24-13). Smith a aussi été aidé par un bon match de Chris Ivory (20 courses, 109 yards).

Même si Josh Gordon a encore répondu présent (6 rec, 97 yards), les Browns ont galéré en attaque. Sans Jordan Cameron, Jason Campbell (18/39, 178 yards, 1 TD) a eu du mal.

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu