Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Pro Bowl

Top 5 : les oubliés du Pro Bowl 2014

L’effectif du Pro Bowl cuvée 2014 est tombé et avec, son lot d’absents. Souvent critiqué pour être davantage un concours de popularité que le véritable reflet des performances sur le terrain, le match d’exhibition hawaïen n’échappera pas à la règle cette année. L’occasion de dresser le top 5 des grands oubliés de la promotion 2014.

Jouer pour les Bucs n'a visiblement pas aidé Lavonte David

Jouer pour les Bucs n’a visiblement pas aidé Lavonte David

1 : Lavonte David (OLB) – Buccaneers
137 plaquages, 6 sacks, 2 fumbles forcés, 5 interceptions

Après s’être illustré de la pire des manières en semaine 2 à New York en concédant une pénalité stupide et en laissant filer la victoire à quelques secondes de la fin, le linebacker des Buccaneers a remis les choses dans l’ordre. Et il n’a pas fait dans la demi-mesure. Les chiffres parlent d’eux-mêmes. Lavonte David a attrapé tout ce qui passait dans son périmètre en 2013.

Deuxième meilleur outside linebacker selon Pro Football Focus, son absence relève de l’anomalie. Dans le sillage d’une excellente année de rookie, Lavonte David a été phénoménal, mais paye probablement le début de saison calamiteux des Buccaneers.

2: Kiko Alonso (ILB) – Bills
145 plaquages, 4 interceptions, un fumble forcé et 2 sacks

Difficile de ne pas avoir entendu parler de l’ancien linebacker des Ducks. Le rookie a littéralement explosé cette année. Avec des lignes statistiques pleines, Alonso s’est imposé comme un sérieux candidat au titre de Rookie défensif de l’année.

Malgré un impact immédiat et des chiffres éloquents, il a été boudé par les votants du Pro Bowl. La faute, entre autres, à une position riche en joueurs de qualité. Seulement, si les sélections de NaVorro Bowman, Vontaze Burfict et Luke Kuechly ne souffrent d’aucune contestation, Alonso aurait légitimement mérité sa place au détriment de Patrick Willis, qui a sans doute profité des performances de son équipe et d’une solide réputation.

3 : Alshon Jeffery (WR) – Bears
86 réceptions, 1341 yards et 7 touchdowns

Tout simplement phénoménal cette année, le receveur de seconde année paye le prix d’un poste blindé de joueurs d’exception. Difficile pourtant de comprendre comment l’ancien receveur des Gamecocks a pu rater le cut. Avec plus de 80 réceptions et plus de 1000, Alshon Jeffery s’est hissé parmi les meilleurs cette saison.

Ses acrobaties et catchs sensationnels hebdomadaires n’ont pas suffi. Son coéquipier Brandon Marshall sera du voyage, lui. Une injustice? Certainement. Ça n’est que partie remise pour le jeune receveur.

4 : Muhammed Wilkerson (DE) – Jets
62 plaquages, 10,5 sacks, 2 fumbles forcés et une interception

Dans une défense des Jets en pleine progression, Wilkerson a brillé cette saison. Auteur de 10,5 sacks, le defensive end s’est imposé comme un redoutable pass rusher. Ajoutez 2 fumbles forcés et une interception pour la forme et vous obtenez un candidat plus légitime que Greg Hardy.

En cette année de Super Bowl new-yorkais, les joueurs de la Grosse Pomme ont tous été snobés. Wilkerson, de même que son coéquipier Sheldon Richardson, a pourtant tout fait pour attirer l’attention. Insuffisant. La dure loi de la NFL.

L'énorme évaluation de Nick Foles n'a pas convaincu les votants.

L’énorme évaluation de Nick Foles n’a pas convaincu les votants.

5 : Nick Foles (QB) – Eagles
2628  yards, 25 touchdowns, 2 interceptions et 118.7 d’évaluation

La position de quarterback est probablement celle où la réputation et les performances des années précédentes influencent le plus les votes. Parlez-en à Tom Brady. Malgré une saison en dent de scie, le golden boy de la NFL sera encore Pro Bowler cette année. Nick Foles ne peut pas en dire autant. Pourtant les chiffres plaidaient en sa faveur : 25 touchdowns pour seulement 2 interceptions en 9 petits matchs, difficile de faire mieux.

Un temps évoqué dans les prétendants au titre de MVP (que tout le monde sait destiné à M. Peyton), Foles est en bonne voie pour emmener les Eagles en playoffs, alors qu’il n’était même pas le titulaire en début de saison. C’est probablement cette place de titulaire gagnée sur le tard qu’il paye. Une saison entière lui aurait certainement assuré un billet pour Hawaï.

Avalanche de mentions spéciales (liste non-exhaustive) :

Knowshon Moreno (RB – Broncos), Larry Warford (G – Lions), Jurrell Casey (DT – Titans), Cordarrelle Patterson (PR – Vikings), Antrel Rolle (S – Giants), Calais Campbell (DE – Cardinals), Josh Sitton (G – Packers), Thomas Davis (OLB – Panthers), T.J. Ward (S – Browns), Jordy Nelson (WR – Packers), DeSean Jackson (WR – Eagles), Ben Roethlisberger (QB – Steelers), Evan Mathis (G – Eagles), Eric Decker (WR – Broncos), Derrick Johnson (ILB – Chiefs) et Andrew Luck (QB – Colts).

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Signatures Free agency

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu