Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Résumés

NFL Semaine 17 (19h) : Ravens et Dolphins éliminés ! La NFC Sud pour les Panthers

Le champion ne sera pas en playoffs pour défendre sa couronne ! Après une nouvelle prestation offensive douteuse et avec un jeu au sol encore absent, les Ravens se sont nettement inclinés face aux Bengals.

Les Dolphins pouvaient profiter de la défaite de Baltimore pour se glisser en playoffs, mais ils n’ont pas fait mieux. Complètement assommés par la défense des Jets, Ryan Tannehill et ses coéquipiers regarderont aussi les phases finales depuis leur canapé.

La dernière place de la conférence AFC va donc se jouer entre les Chargers et les Steelers. Ces derniers ont fait le boulot face aux Browns.

Dans la NFC, les Panthers iront en playoffs avec le titre de la NFC Sud après une victoire au couteau à Atlanta. Au passage, ils décrochent une semaine de repos.

Andy Dalton et Joe Flacco ont multiplié les interceptions.

Andy Dalton et Joe Flacco ont multiplié les interceptions.

Cincinnati Bengals (11-5) – Baltimore Ravens (8-8) : 34-17
La dernière défaite des Ravens est un peu à l’image de leur saison. La défense a tenu un bon moment, mais l’attaque n’a pas réussi à faire le boulot. Au final, le champion sort sur un triste dernier quart-temps. Quinze minutes d’enfer ponctuées par trois interceptions de Joe Flacco (30/50, 192 yards, 1 TD, 3 int) et 17 points encaissés.

Le match débute pourtant idéalement pour Baltimore. La première passe d’Andy Dalton est interceptée. Les Ravens remontent jusqu’au 4 yards adverses mais se contentent d’un field goal (0-3). Deuxième série et deuxième interception pour Dalton. Mais là encore, les champions ne mettent que trois points (0-6). Cincinnati réagit enfin quand A.J. Green grille complètement Matt Elam pour un touchdown de 53 yards (7-6). Pendant que le jeu au sol des Ravens pioche, Mike Nugent au pied (10-6) puis Matt Jones dans les airs (17-6) creusent l’écart.

Justin Tucker puis Marlon Brown (5 rec, 30 yards, 1 TD) répondent et Baltimore recolle (17-17) grâce à une conversion à deux points. L’égalité est parfaite au début de la dernière période. C’est là que le champion explose. Andy Dalton rentre dans la end zone sur une course bien dessinée (24-17). Flacco est intercepté sur sa première passé et Cincinnati ajoute trois points (27-17). Quelques minutes plus tard, Jimmy Smith retarde la catastrophe en interceptant Dalton dans la end zone. Mais Flacco répond par une autre interception. Les Bengals puntent, mais Flacco leur rend encore une fois le ballon, et cette fois, Dre Kirkpatrick retourne le ballon pour le touchdown fatal (34-17) à un peu plus de 4 minutes de la fin. Il n’y aura pas de doublé pour les Ravens.

Miami Dolphins (8-8) – New York Jets (8-8) : 7-20
Tout avait pourtant bien commencé pour les Dolphins… Après un premier quart-temps tendu, Ryan Tannehill (20/40, 204 yards, 1 TD, 3 int) trouve Mike Wallace (5 rec, 25 yards, 1 TD) pour le premier touchdown du match (7-0). Mais les Jets ont du répondant. Et pendant que leur défense de fer continue de mettre Miami en difficulté, Sheldon Richardson enfonce la ligne défensive pour égaliser au sol (7-7). Et juste avant la pause, Geno Smith (17/27, 190 yards – 10 courses, 44 yards, 1 TD) improvise pour aller marquer sur une course de 7 yards (14-7).

Pas de chance pour les Dolphins, Smith est dans un bon jour, et la défense des Jets est déchainée. L’issue des drive de Miami en seconde mi-temps raconte toute l’histoire : 4e et 1 ratée, interception, punt, interception, interception. La ligne des Jets met la pression et les cornerbacks sont excellents. De quoi priver Tannehill de solutions.

À l’inverse, Smith dispose de temps dans la poche. Et même s’il manque David Nelson pour ce qui aurait été un touchdown assassin dans le troisième quart, il en profite quand même pour limiter les erreurs. Les Jets ajoutent deux field goal dans le dernier quart et gâchent donc la fête de leurs rival de division.

Atlanta Falcons (4-12) – Carolina Panthers (12-4) : 20-21
Les Falcons auront fait douter les Panthers jusqu’au bout et avec une ultime possession à 2 minutes de la fin du match. Matt Ryan (28/40, 280 YDS, 2 TD, 1 INT) aurait pu décrocher la victoire. Malheureusement pour lui, la possession ne donne rien et Carolina l’emporte.

Si seuls les Falcons marquent pendant le premier quart (7-0), ce sont bien les visiteurs qui rentrent aux vestiaires en menant au score (10-14). Perdu dans le premier quart où il ne gagne que 8 yards, Cam Newton (15/27, 149 YDS, 2 TD, 1 INT) est d’abord aidé par sa défense, qui intercepte Ryan pour relancer le match (7-10). Newton mène ensuite un drive de 4 minutes juste avant la pause pour trouver Ted Ginn dans la end zone (10-14).

La défense des Panthers met une pression folle sur Ryan, qui est envoyé 9 fois au sol ! Greg Hardy s’offre 4 sacks à lui seul. Malgré tout, un Roddy White retrouvé (8 rec, 91 yards, 1 TD) remet Atlanta devant dans le troisième quart (17-14). Newton répond avec un missile dans les mains de Greg Olsen (17-21).

La fin de match est plus tendue et les Falcons reviennent à un point grâce à un coup de pied de Matt Bryant. Mais l’énorme défense de Carolina réussit donc à tenir en fin de match pour assurer la victoire et remporter ainsi la division NFC Sud et une semaine de repos en playoffs.

À l'image de Le'Veon Bell, le hommes de Pittsburgh ont fait leur boulot.

À l’image de Le’Veon Bell, le hommes de Pittsburgh ont fait leur boulot.

Pittsburgh Steelers (8-8) – Cleveland Browns (4-12) : 20-0
Face à des Browns qui n’avaient rien à perdre, les Steelers ont fait le boulot. Peu de suspense dans ce match complètement maîtrisé par Pittsburgh. Dès sa première série, Ben Roethlisberger (19/31, 179 yards, 1 TD, 2 int) mène son équipe au touchdown sur une passe de 9 yards à Jericho Cotchery (7-0). Dans le second quart, Le’Veon Bell (20 courses, 90 yards, 1 TD), encore une fois excellent, double la mise sur une superbe course au cours de laquelle il évite un défenseur avec un spin move avant d’en enfoncer quelques autres dans la end zone (14-0).

Après la mi-temps, la défense de Pittsburgh continue de tenir alors que Cleveland continue de tenter les 4e tentatives dès qu’elles sont en terrain adverse. Shaun Suisham ajoute deux coups de pied pour porter l’écart à 20-0 avec un peu plus de 8 minutes à jouer. Après deux punts, Fozzy Whittaker sauve l’honneur pour Cleveland (20-7). Mais il ne reste que 3 minutes à jouer et l’onside kick est recouvert par les Steelers. Après un punt de Pittsburgh, Jason Campbell (23/41, 240 yards, 1 TD, 1 int) lance une dernière interception pour boucler le match.

Indianapolis Colts (11-5) – Jacksonville Jaguars (4-12) : 30 – 10
Victoire tranquille pour Indianapolis dans un match sans véritable enjeu. Les Colts ont débuté le match sur les chapeaux de roue pour gérer tranquillement la fin de match.

Le premier quart est violent pour Jacksonville qui encaisse un vilain 17-0. Les Colts marquent au sol grâce à Donald Brown (12 courses, 31 yards, 1 TD), et Trent Richardson (8 courses, 25 yards, 1 TD). Les Jags marquent enfin un field goal en second quart temps et les Colts mènent à la pause (20-3).

La deuxième période est moins enlevée. Andrew Luck (26/37, 282 YDS, 1 TD), réussit quand même l’exploit de trouver 11 receveurs différents au cours du match ! Matt Hasselbeck rentre même en fin de match pour compléter 2 passes pour 25 yards. En face Chad Henne (30/51, 331 yards, 1TD, 1 INT) sauve l’honneur en trouvant Kerry Taylor dans la end zone. Score final 30 à 10 pour Indianapolis.

Minnesota Vikings (5-10-1) – Detroit Lions (7-9) : 14-13
10 minutes à jouer. Les Lions mènent au score. Stoppés par la défense des Vikings, ils sont contraints de punter. Marcus Sherels fait parler son explosivité et remonte le ballon sur 50 yards jusqu’aux 8 yards de Detroit. Matt Cassel saisit l’occasion et trouve Cordarrelle Patterson dans le coin de la endzone. Les Vikings reprennent l’avantage (14-13) et ne le lâcheront plus.

Dans une rencontre sans enjeu, le début de match est poussif. Jusqu’à l’éclair de génie de Cordarrelle Patterson (54 yards au sol, 31 à la passe et 2 touchdowns). Le receveur humilie littéralement la défense des Lions sur une course folle de 50 yards jusqu’en terre promise (7-0). Les Lions interceptent Matt Cassel (20/33, 189 yards, une interception et un touchdown) dans la endzone, mais ne capitalisent pas et restent bredouilles. Le score ne changera pas. Au terme d’une première mi-temps bien ennuyeuse, les Vikings sont devant.

Au retour des vestiaires, les Lions enclenchent enfin la première. Reggie Bush (premier coureur de Detroit à 1000+ yards depuis 2004) échappe à Jared Allen sur une screen pass et court 19 yards jusque dans la endzone, avant que David Akers n’ajoute deux field goals en début de 4e quart-temps (7-13). Patterson redonne un avantage définitif aux Vikings alors que la fin de match se profile. Minnesota l’emporte sans briller pour la der au Metrodome (14-13). Clap de fin pour le vieux stade.

Tennessee Titans (7-9) – Houston Texans (2-14) : 16-10
Très peu d’enjeu dans ce match mis à part la possibilité pour les Texans d’obtenir le premier choix de la future draft. C’est d’ailleurs l’équipe de Houston qui a lancé les hostilités avec un premier drive très bien mené par Matt Schaub (22/34, 229 yards, 2 INT, 1 fumble) et conclut par le jeune coureur Jonathan Grimes (16 courses, 50 yards, 1 TD, 1 fumble). Le coureur des Texans a ensuite un remis les Tians dans le match en relâchant un fumble au cours de la première mi-temps. Les deux équipes se sont d’ailleurs bien bloqués offensivement et un field goal de Rob Bironas (3/3, 1 PAT) à quatre secondes de la fin de la mi-temps qui a permis aux équipes de rentrer aux vestiaires avec un score de 7 à 6 en faveur de Houston.

En début de seconde période, Matt Schaub s’est fait intercepter par Akeem Ayers, démontrant une fois de plus que les Texans vont devoir se concentrer sur l’enrôlement d’un nouveau quarterback. Sur le drive suivant l’interception, Chris Johnson (27 courses, 127 yards, 1 TD, 1 fumble) a permis au Titans de prendre l’avantage grâce à un touchdown de 11 yards (13-7). Après un coup de pied de chaque côté (16-10), Matt Schaub a récupéré le ballon à une minute de la fin avec l’occasion de faire gagner son équipe. Mais une vilaine et dernière interception a clos une saison éprouvantable pour les Texans.

New York Giants (6-9) –Washington Redskins (3-12) : 20-6
Le match était sans enjeu pour ces deux équipes qui avaient certainement hâte que la saison se termine. La victoire new-yorkaise en devient presque anecdotique. Un succès acquis grâce à une solide défense bien aidée par Kirk Cousins (19/49, 169 yards, 2 int) et l’attaque des Redskins en grande difficulté. Mais ce sont surtout les punts et les pertes de balles (7 en tout) qui ont rythmé cette rencontre.

A noter tout de même le très bon match de Jerrel Jernigan qui profite pleinement de l’absence de Victor Cruz. Le receveur finit avec 6 réceptions, 90 yards et 1 touchdown. Il nous gratifie même d’une course de 49 yards pour un jolie touchdown en fin de troisième quart temps.

Eli Manning (10/24, 152 yards, 1 TD, 1 int), lui, est sorti sur blessure en première mi-temps. Comme un symbole, la dernière passe du quaterback cette saison est une interception. Après cette perte de balle, Manning rejoint le banc en boitant et ne reviendra pas sur le terrain. Avec de nombreux joueurs free agents du côté de New-York et une équipe de Washington qui pourrait bien changer de coach, ces deux franchises risquent de vivre une intersaison agitée.

Résumés par : Alain Mattei, Axel Perrichet, Nelson Caignard, Lucas Vola et Clément Orione.

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu