Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Résumés

NFL Semaine 17 (22h) : les Packers, Chargers et Saints arrachent leur place en playoffs !

Aaron Rodgers et Randall Cobb ont signé leur retour de la plus belle des manière : en emmenant leur équipe en playoffs. Et les deux hommes l’ont fait avec la manière, avec un dernier drive d’anthologie et bourré d’actions décisives.

Émotions fortes aussi pour les Chargers. Alors qu’ils auraient pu perdre le match sur un field goal de 41 yards de Ryan Succop à quelques secondes de la fin, le kicker des Chiefs a raté la cible. Et en prolongation, c’est San Diego qui a arraché la victoire et une place en playoffs.

Dans les autres matches, les favoris ont fait la loi.

Randall Cobb n'a capté que deux ballons, mais à chaque fois dans la end zone.

Randall Cobb n’a capté que deux ballons, mais à chaque fois dans la end zone.

Chicago Bears (8-8) – Green Bay Packers (8-7-1) : 28-33
Quel dernier drive ! Et quelle fin de match ! Il reste 6 minutes et 24 secondes à jouer quand Aaron Rodgers (25/39, 318 yards, 2 TDs, 2 int) récupère le ballon. Son équipe est menée d’un point (28-27). Après trois actions, les Packers sont face à une 4e et 1 yard sur leurs 22 yards. John Kuhn enfonce la porte au sol. Mais ce n’est que le début ! 3e et 5 yards ? Rodgers va la chercher au sol. 4e et 1 sur les 44 yards de Green Bay ? Rodgers trouve Jordy Nelson (10 rec, 161 yards) au raz des pâquerettes.

Les Packers se retrouvent ensuite avec une 4e et 8 yards sur les 48 yards adverses. Le pass rush fonce sur Rodgers, qui dégaine une fraction de seconde avant le choc. La passe est longue et trouve Randall Cobb (2 rec, 55 yards, 2 TDs), seul derrière la défense. Le receveur file dans la end zone pour le touchdown de la victoire à 38 secondes de la fin !

Sur la dernière possession, Jay Cutler (15/24, 226 yards, 2 TDs, 1 int) tente d’envoyer des missiles en profondeur. Mais la défense tient bon et Sam Shields réussit même à intercepter le quarterback des Bears sur la dernière action du match. Au bout du suspense, les Packers valident leur ticket pour les playoffs !

Si la fin de match a été folle, c’est à l’image du match. Rouillé en début de match, Rodgers est intercepté deux fois. Matt Forte (22 courses, 110 yards, 2 TDs) en profite pour inscrire le premier touchdown du match sur le drive suivant (0-7). Après un field goal de Mason Crosby, Green Bay repasse devant grâce à un touchdown très bizarre. Alors que Rodgers est touché par un défenseur au moment de passer, le ballon s’échappe. Tout le monde se regarde, Jarrett Boykins ramasse le cuir et marque au milieu de défenseurs indifférents. Touchdown ! Les défenseurs pensaient qu’il s’agissait d’une passe incomplète, mais les arbitres sifflent un fumble retourné pour un touchdown. Un autre field goal de Crosby donne l’avantage aux Packers 13-7 à la pause.

Au retour des vestiaires, tout s’emballe. Les défenses se relâchent. Matt Forte trouve deux fois la end zone pendant que Rodgers et Cobb ajoutent aussi sept points. Chicago mène 21-20 avant le dernier quart, puis 28-20 au début de la dernière période. Eddy Lacy répond immédiatement pour ramener les siens à un point (27-28). Sur la série suivante, Alshon Jeffery (3 rec, 80 yards) rate une réception sur troisième tentative qui aurait pu faire très mal. Rodgers récupère donc le cuir pour son exceptionnel dernier drive. Un retour plus que réussi pour le quarterback vedette !

San Diego Chargers (8-7) – Kansas City Chiefs (11-4)
Mike McCoy l’a fait ! Les Chargers sont de retour en playoff ! Et de quelle manière ! A égalité avec les Chiefs à 8 secondes de la fin du match, Ryan Succop (1/2) dévisse à 41 yards des poteaux et manque le cadre, permettant à Philip Rivers (22/33, 229 yards, 3 TD, 1 INT) de poser un genou au sol puis d’attaquer la prolongation.

Après un tel coup du sort, on voyait mal les Chargers perdre la partie. Et lorsque Eric Weddle (9 plaquages, 3 pour perte) se saisit du ballon sur une feinte de punt pour parcourir les deux yards qui séparent son équipe du first down sur une 4e et 2 yards sur ses propres 28 yards en prolongation, il n’y avait plus de raison d’en douter : le sort a tourné. Quelques minutes plus tard, Nick Novak (2/2) ajoute trois points au compteur. Les Chiefs n’arrivent pas à répondre et échouent sur une 4e et 15 yards. Victoire et playoffs pour San Diego.

Les Chiefs ont été les premiers à dégainer dans ce match. Sur une réception de 17 yards de Knile Davis (27 courses, 81 yards, 2 réceptions, 5 yards, 2 TD). Ladarius Green (1 rec, 22 yards, 1 TD) répond pour l’égalité (7-7). Dexter McCluster (6 rec, 62 yards, 1 TD) puis Antonio Gates (4 réceptions, 31 yards, 1 TD) se rendent coup pour coup mais les Chargers retrouvent les vestiaires avec un déficit de 7 points après un nouveau touchdown de Davis (21-14). Succop fait le break avec un coup de pied de 46 yards dans le troisième quart-temps (24-14), mais la défense de San Diego s’avère impeccable à partir de là. Cela permet à Eddie Royal (3 rec, 34 yards, 1 TD) et Novak de faire revenir leur équipe à égalité dans le quatrième.

La suite, c’est le coup de pied malheureux de Succop et l’irrésistible ascension des Chargers, portés par leur défense, Ryan Matthews (24 courses, 144 yards, 2 rec, 12 yards) et le prétendant au titre de rookie offensif de l’année : Keenan Allen (5 rec, 89 yards). Côté Chiefs, c’était l’occasion de mettre les titulaires au repos avant la reprise la semaine prochaine contre , et à Chase Daniel (21/30, 200 yards, 1 TD) de faire des gammes honorables comme titulaire.

Une défaite des Chargers aurait envoyé les Steelers en playoffs. Les supporters de Pittsburgh maudiront sûrement longtemps le pied de Succop.

Dans son dome, Drew Brees n'a pas fait de détail pour aller chercher une place en playoffs.

Dans son dome, Drew Brees n’a pas fait de détail pour aller chercher une place en playoffs.

New Orleans Saints (10-5) – Tampa Bay Buccaneers (4-11)
Sortie de gala pour les Saints à la maison pour la dernière de la saison. Derrière d’un Drew Brees (24/31, 381 yards, 4 TD, 2 courses, 8 yards, 1 TD) des grands soirs, c’est toute l’équipe qui a fait l’effort de s’assurer les meilleures chances de qualification.

Chose rare cette année, les Saints vont chercher leurs premiers points dès le drive d’ouverture sur une réception de 44 yards plein centre de Lance Moore (4 rec, 73 yards, 1 TD). Tampa répond par un flea-flicker parfait qui endort les locaux pour une réception facile sur 48 yards de Tiquan Underwood (5 rec, 93 yards, 1 TD).

Mais les Saints sont difficiles à gérer sur leur territoire et Jimmy Graham (5 rec, 71 yards, 1 TD) y va de son touchdown hebdomadaire avant que Robert Meachem (1 rec, 41 yards, 1 TD) n’aggrave la marque (21-7). Mike Glennon (22/41, 219 yards, 2 TD, 1 INT) et Timothy Wright (5 rec, 58 yards, 1 TD) font l’effort pour rester à flot (21-14), mais Kenny Stills (1 rec, 76 yards, 1 TD) prend la défense à revers (28-14). Après un field goal de Rian Lindell (1/1), Pierre Thomas (7 courses, 20 yards, 1 TD) et Drew Brees tuent le match avec deux nouveaux touchdowns au sol (42-17).

Sans trembler, les Saints assurent donc leur place en playoffs.

New England Patriots (12-4) – Buffalo Bills (6-10) : 34-20
Sous une pluie torrentielle, c’est avec leur jeu au sol que les Patriots ont fait la loi. En première mi-temps, les coureurs de New England ont piétiné la défense adverse. De quoi permettre à LeGarrette Blount (24 courses, 189 yards, 2 TDs) de planter un touchdown et à Steven Gostkowski de réussir trois coup de pieds pour atteindre la pause avec l’avantage 16-3.

Si Thad Lewis (16/29, 247 yards, 1 TD) trouve T.J. Graham (3 rec, 62 yards, 1 TD) pour recoller dans le troisième quart (16-10), New England ne panique pas et gère son avance. Tom Brady (14/24, 122 yards, 1 TD, 1 int) trouve Shane Vereen pour un touchdown dans le dernier quart et Julian Edelman capte la conversion à deux points (24-10). Fred Jackson remet les siens dans la course à un peu plus de dix minutes du terme (24-17), mais New England répond encore, cette fois avec Gostkowski à trois points (27-17). Et en fin de match, les Pats’ répondent une dernière fois à un field goal par un dernier touchdown de Blount.

Les Patriots n’ont jamais réussi à totalement tuer le match, mais ils ne se sont pas fait peur non plus. Et l’essentiel est préservé puisque les hommes de Bill Belichick décrochent la deuxième place de la conférence AFC et une semaine de repos.

Seattle Seahawks (13-3) – Saint Louis Rams (7-9) : 27-9
Si les Seahawks n’ont pas fait exploser le tableau des scores, ils n’ont pas non plus été inquiétés. Seattle a pris l’avantage dès le premier drive offensif des Rams lorsque Malcolm Smith a intercepté Kellen Clemens et retourné le ballon pour un touchdown (7-0). La défense a ensuite continué de verrouiller le match le temps que Steven Hauschka ajoute deux field goals pour atteindre la mi-temps sur le score de 13-0.

Dans le troisième quart, au terme d’un drive de plus de huit minutes, Marshawn Lynch a définitivement mis fin aux espoirs des Rams avec un touchdown sur une course de 2 yards (20-3). Russell Wilson et Golden Tate en ont rajouté une couche en se connectant pour un dernier touchdown en fin de match avant que Jared Cook ne sauve l’honneur pour Saint Louis.

Les Seahawks auront l’avantage du terrain pendant tous les playoffs.

Arizona Cardinals (10-6) – San Francisco 49ers (12-4) : 20-23
Il reste un peu plus de trois minutes à l’horloge. Sur une troisième tentative Carson Palmer (28/49, 407 yards, 2 touchdowns et une interception) envoie une bombe de 35 yards vers le coin de la endzone, Andre Roberts (3 réceptions, 74 yards et un touchdown) joue les acrobates et inscrit un touchdown spectaculaire. Les Cardinals viennent d’égaliser et de remonter un handicap de 17 points. Le suspense est total.

Dans un match à enjeux, les Californiens démarrent tambour battant. Un stop et une interception en défense, un field goal et un touchdown d’un excellent Anquan Boldin (9 réceptions, 145 yards et un touchdown) leur permettent de prendre le large (0-10). Les Cardinals sont débordés et les 49ers enfoncent le clou par Vernon Davis (3 réceptions, 45 yards et un touchdown) dans un premier quart-temps à sens unique (0-17). Les hommes de Bruce Arians stoppent enfin l’hémorragie et ouvrent leur compteur sur une quatrième tentative (7-17). On en reste là à la pause.

Au retour des vestiaires, les défenses font la loi, multiplient les stops et neutralisent les escouades offensives. Les Cardinals parviennent, non sans mal, à réduire l’écart par la botte de Jay Feely en début de 4e quart-temps avant d’égaliser grâce à Andre Roberts. Les deux équipes s’échangent des field goals, avant qu’à deux secondes de la fin Phil Dawson n’offre la victoire à San Francisco (20-23).

Les Cardinals ne verront pas les playoffs. Malgré leur succès, les 49ers laissent le titre de la NFC Ouest aux Seahawks.

Oakland Raiders (4-12) – Denver Broncos (13-3) : 14-34
Une petite promenade au soleil avant les playoffs, c’est toujours sympa. Les Broncos ont donc profité de ce petit voyage à Oakland pour se dégourdir les jambes en humiliant l’équipe locale. Rien qu’en première mi-temps, Peyton Manning (25/28, 266 yards, 4 TDs) a lancé 4 touchdowns pour aider son équipe à prendre 31 points d’avance à la mi-temps (31-0) ! L’occasion aussi pour le quarterback de rentrer un peu plus dans la légende.

Tellement à l’aise, les Broncos se sont même permis de faire entrer Brock Osweiler (9/13, 85 yards) dans la partie dès le début du troisième quart. Le jeune remplaçant n’a ramené qu’un field goal en deuxième mi-temps. Mais avec une avance pareille, c’était suffisant.

Pendant que Manning s’amusait, Terrelle Pryor (21/38, 207 yards, 2 TDs – 9 courses, 49 yards) a peiné à trouver du rythme et n’a pas fait grand chose pour convaincre qu’il pourrait être le quarterback du futur des Raiders. En première mi-temps en tout cas. Car il a réussi à lancer deux touchdowns pour sauver l’honneur dans le dernier quart.

Résumés par : Alain Mattei, Johan Devaux et Axel Perrichet

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu