Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Résumés

NFL Wild-card : les 49ers battent les Packers dans un superbe duel

Green Bay Packers (4) – San Francisco 49ers (5) : 20-23

Ce match était annoncé par beaucoup comme la plus belle affiche de ce premier tour de playoffs. Et la prestation livrée par les deux équipes valait effectivement le détour. Entre défenses affûtées et attaques capable d’actions de grande classe, ce sont finalement les 49ers qui sortent vainqueurs de ce match.

San Francisco a quasiment toujours été devant, en sachant répondre à chaque point marqué par les Packers. Une victoire qui a semblé inéluctable lors du dernier drive mené par des 49ers trop difficiles à arrêter pour la défense de Green Bay. Colin Kaepernick a été impitoyable sur les troisièmes tentatives, trouvant toujours un moyen de jouer un mauvais tour à la défense, que ce soit à la passe ou avec ses jambes.

Les courses de Colin Kaepernick ont fait très mal à Green Bay.

Les courses de Colin Kaepernick ont fait très mal à Green Bay.

Les Packers n’ont pas grand chose à regretter tant la rencontre a été de haut niveau.

Le moment clé

Quatrième quart-temps, 1mn13 à jouer et 20 partout au tableau des scores. Les 49ers sont sur les 38 yards des Packers avec une 3e et 8 yards à jouer. C’est le moment choisi par Colin Kaepernick (16/30, 227 yards, 1TD, 1INT – 7 courses, 98 yards) pour réaliser son action la plus décisive du match. Le quarterback feinte la passe et part à la course. Kaepernick parcourt 11 yards avant de sortir du terrain. Un first down obtenu qui permet aux 49ers de rapprocher un peu plus Phil Dawson pour le field goal de 33 yards de la victoire (20-23). Un field goal passé tout près d’être contré par un joueur des Packers qui a plongé mais qui a vu le ballon lui passer entre les bras.

Le film du match

C’est justement Phil Dawson qui marque les premiers points du match. Sur leurs deux premiers drives, les 49ers mettent des field goals (0-6). Le premier quart est un véritable calvaire pour l’attaque des Packers. Aaron Rodgers (17/26, 177 yards, 1TD) et les siens ne gagnent que 6 yards en attaque au cours de cette période. Malgré tout, ils sont encore dans le match avec seulement ces deux field goals concédés.

En début de deuxième quart, c’est la défense des Packers qui réveille Green Bay. Tramon Williams intercepte Kaepernick. Derrière, les Packers trouvent enfin le rythme en attaque. L’attaque garde la balle près de 7 minutes pour un drive de 70 yards qui se finit dans la end zone (7-6) sur une réception de Jordy Nelson (7rec, 62 yards, 1TD). Sauf que les 49ers répondent sur le drive suivant avec un touchdown. Après une course de 42 yards de Kaepernick, c’est Franck Gore (20 courses, 66 yards, 1TD) qui passe la ligne d’en but (7-13). Les locaux se rapprochent des 49ers avant de rentrer au vestiaire quand Mason Crosby réussit un field goal de 34 yards (10-13).

Le début de deuxième mi-temps est complètement fermé par les défenses. La balle est puntée cinq fois au cours du troisième quart et aucune équipe ne se démarque en attaque avant le quatrième quart-temps. Au début de celui-ci, les Packers passent devant grâce à un touchdown au sol de John Kuhn (17-13), qui conclut bien après les assauts répétés d’Eddy Lacy. Un drive est marqué par la 4e et 3 yards magistralement réussie par les Packers lorsque Rodgers résiste à un plaquage adverse et trouve Randall Cobb pour une réception de 26 yards.

Le problème pour Green Bay, c’est qu’encore une fois l’équipe n’arrive pas à stopper la réaction des 49ers. Sur une passe de 28 yards, Vernon Davis (2rec, 37 yards, 1TD) est trouvé à l’entrée de la end zone et n’a plus qu’à s’effondrer dedans pour le touchdown (17-20). L’attaque des Packers fait le travail en allant chercher l’égalisation sur un field goal (20-20) à cinq minutes de la fin. Mais la défense est elle incapable de résister aux assauts des 49ers. Les visiteurs remontent le terrain progressivement et attendent la dernière seconde pour entrer le field goal de la victoire, 23 à 20.

MVP : Michael Crabtree

On ne cesse de le dire, mais le retour du numéro 15 des 49ers fait beaucoup de bien à tout cette attaque. Ce soir, le receveur a attrapé 8 ballons pour 125 yards. Si il n’a pas marqué de touchdown, Crabtree a réellement concentré la « surveillance » adverse sur lui-même. C’est déjà le troisième match à plus de 100 yards en playoffs pour le jeune receveur.

Le flop : la gestion des temps morts par les 49ers

Difficile de trouver un élément négatif dans ce match que ce soit du côté des 49ers ou des Packers. En revanche les 49ers et Jim Harbaugh vont devoir faire attention à leur gestion des temps morts lors du prochain tour. Si sur ce match les conséquences ne sont pas graves, les 49ers ont perdu trop rapidement leur temps morts lors de la deuxième mi-temps. Colin Kaepernick a notamment donné le sentiment à plusieurs reprises de ne pas bien gérer le chrono.

La stat : 26

26 passes ont été tentées par Aaron Rodgers. Si on peut l’expliquer à cause des conditions climatiques et du niveau de l’adversaire, il n’en reste pas moins qu’on a l’impression que Rodgers n’a jamais pu vraiment emballer le match par la voie aérienne comme il sait si bien le faire.

La suite

Pour les 49ers la route vers le Super Bowl passera la semaine prochaine par Carolina et les Panthers. Un match avec deux équipes aux profils bien similaires. Côté Packers, c’est une nouvelle déception en playoffs face aux 49ers. La défense s’est mieux comportée que l’an dernier mais cela n’a pas suffit.

La feuille de match

[box boxscore_4434_GB-SF]

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu