Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Les trophées de la rédaction : Coach de l’année

Le 1er février, la NFL va remettre ses trophées individuels de fin de saison. En attendant, pendant toute la semaine, la rédaction de Touchdown Actu vous livre ces choix.

Aujourd’hui, le trophée de coach de l’année.

Même si son équipe ne jouera pas le Super Bowl, Bill Belichick serait le lauréat de la rédaction.

Même si son équipe ne jouera pas le Super Bowl, Bill Belichick serait le lauréat de la rédaction à égalité avec Andy Reid.

Alain Mattei – News, podcast
Bill Belichick – New England Patriots
Même si l’issue de la saison a été difficile, Bill Belichick a fait un énorme boulot avec un effectif qui manquait déjà un peu de talent avant d’être complètement plombé par les blessures. 12 victoires et une finale de conférence avec les armes dont disposait Belichick cette année, c’est un énorme tour de force en terme de coaching.

Raphael Masmejean – News, podcast
Pete Carroll – Seattle Seahawks
Choix très dur cette année, Arians, Belichick, Kelly… méritent d’être aussi nommés voir récompensés. Mais je choisi Carroll cette année. Depuis son arrivée chez les Seahawks, l’équipe n’a fait que progressé et cette année, elle finit en tête de la NFC et est dans le dernier carré pour la quête du trophée Lombardi. De plus Carroll dégage une image vraiment sympathique et l’esprit défensif et bagarreur de son équipe me plaît.

Benoît Jamet – Chronique MVP, portraits
Andy Reid – Kansas City Chiefs
Prendre une équipe qui a fini à 2-14 et les emmener en playoffs après un excellent début de saison, Andy Reid mérite sans doute ce titre, bien que Bill Belichick ait accompli une saison particulièrement convaincante avec un effectif réduit et une attaque à rebatir apres l’épisode Hernandez et les blessures de Gronkowski.
Mais le moustachu de Kansas City emporte ma voix, il a su très bien gérer son quarterback (qu’il n’avait jamais coaché) et en tirer le maximum jusqu’à faire de Kansas City une vraie menace jusqu’au bout. Qui sait ce qui se serait passé si Jamaal Charles ne s’était pas blessé à Indianapolis.

Nicolas Meichel – News
Bill Belichick – New England Patriots
Hernandez, Wilfork, Mayo, Gronkowski, Vollmer….la liste des absents durant la saison des Patriots n’en finit plus. On parle ici de joueurs majeurs de l’équipe. Beaucoup d’équipes se sauraient écroulées, mais pas les Patriots. Belichick a encore fait un travail monstrueux pour son équipe. Préparé physiquement et mentalement, New England s’en est encore parfaitement sorti (12-4, 2è en AFC), et le système Bill en est la raison principale ! Faire autant avec si peu, c’est pas donné à tout le monde.

Lucas Vola – News
Bill Belichick – New England Patriots
Pour moi, un bon coach est un coach qui sait s’adapter. Et de ce point de vue là, Bill Belichick est un excellent entraineur. Même avec une avalanche de blessés cette année, il a su à chaque fois trouver un moyen de gagner les matchs. Les Patriots finissent avec un bilan de 12 victoires et 4 défaites et se retrouvent une fois de plus en finale de conférence. C’est donc une saison encore parfaitement maitrisée par l’entraineur même si quand on s’appelle Bill Belichick ou Tom Brady l’objectif chaque année n’est autre que le Super Bowl.

Kévin Renaudet – News
Chip Kelly – Philadelphia Eagles
Si il a aussi profité du retour de nombreux titulaires, notamment en ligne offensive, pour réaliser cette très bonne saison, Chip Kelly a su mettre en place un véritable football champagne sans changer d’un poil l’escouade offensive en dehors de son quarterback. Ce système a permis à Foles de performer à un niveau dont on le pensait incapable. S’il faudra renforcer la ligne arrière pour espérer aller plus loin dans le futur, donner la balle à LeSean McCoy a clairement été la meilleure décision de Chip Kelly, et le résultat est sans appel, il est devenu le meilleur running back de la NFL.

Raoul Villeroy – News, podcast
Andy Reid – Kansas City Chiefs
C’est vrai que Chip Kelly méritait aussi mais pour moi Andy Reid mérite ce titre pour une raison simple : les Chiefs ont enfin ressemblé à quelque chose. Cette année, ils ont remporté plus de victoires qu’au cours des deux saisons précédentes. Ils retrouvent les playoffs après deux ans d’absence alors que les Broncos roulent sur la division, division qui voit même un troisième participant aux playoffs en la personne des Chargers. Peut-être que l’arrivée d’Alex Smith a bien aidé mais je pense que sans l’ami Reid, rien de toute cela ne serait arrivé.

Dans la rédaction, certains donneraient bien le trophée à Bruce Arians pour la deuxième fois de suite.

Dans la rédaction, certains donneraient bien le trophée à Bruce Arians pour la deuxième fois de suite.

Axel Perrichet – News
Bruce Arians – Arizona Cardinals
Après avoir assuré l’intérim de main de maître avec les Colts en 2012, Bruce Arians a récidivé dans le désert de l’Arizona en redressant une franchise moribonde. S’appuyant sur une défense talentueuse, Arians a su redonner vie au jeu aérien en faisant venir le vétéran Carson Palmer et insuffler un nouveau souffle au jeu au sol, talon d’Achille de l’attaque des Cardinals depuis de nombreuses saisons. Avec un bilan de 10-6 cette saison à la tête d’une nouvelle équipe, il a honoré son titre de co-meilleur coach en 2012.

Pierre Chambaud
Bruce Arians – Arizona Cardinals
Rien que du très classique, mais ce qu’il y a de bien avec Bruce Arians, c’est que son impact est facile à juger. Les Cardinals sont montés en puissance tout au long de la saison et Carson Palmer en est le symbole. Maladroit voir boulet en début de saison, Bruce Arians a dessiné l’attaque autour de son gros bras et il a fini la saison en trombe entraînant toute l’équipe moribonde l’an passé dans son sillage. Le travail fait sur la ligne offensive a été en tout point remarquable aussi.

Romain Therasse – Graphiste
Andy Reid – Kansas City Chiefs
Après plusieurs années à la tête des Eagles, j’ai été surpris de le voir signer pour 5 ans chez les Chiefs après avoir terminé dernier de la NFC Est l’an dernier. Avec l’arrivée d’Alex Smith, ils ont réussi à hisser les Chiefs à la deuxième place de l’AFC Ouest derrière les excellents Broncos. Neuf victoires consécutives dès le début de la saison avec une très bonne solidité défensive ont permis aux Chiefs d’aller en playoffs.

Nelson Caignard – News
Bill Belichick – New England Patriots
Quelle saison ont encore sorti les Patriots cette année ! En même temps avec tous leurs titulaires… Ah l’équipe est décimée ? Mais comment ils ont fait ? La réponse tient en 2 mots : Bill Belichick. L’empereur de Boston nous a encore sorti une saison phénoménale d’un point de vue coaching pour prouver qu’il est peut-être l’un des meilleurs coach de l’histoire de la NFL. Depuis les plans de jeu défensifs jusqu’aux receveurs recrutés dans la rue la veille, Old Bill nous a fait une saison à la Sir Alex Fergusson quand ce dernier coachait Manchester United : une équipe pas parfaite individuellement mais une armée de grognards tous derrière leur coach pour aller jusqu’au bout.

Clément Orione – Chronique rookies, tableau noir
Andy Reid – Kansas City Chiefs
Emmener en playoffs une équipe qui avait fini la saison passée avec deux petites victoires vaut bien un titre de coach de l’année. De plus, si les Chiefs n’avaient pas eu quatre blessés importants lors du matches de wildcard, il y a très fort à parier qu’ils n’auraient fait qu’une bouchée des Colts. Bref une superbe saison pour Andy Reid qui risque d’emmener régulièrement les Chiefs en playoffs.

Jérémie Chopart – Chronique fantasy
Mike McCoy et Bruce Arians – San Diego Chargers et Arizona Cardinals
Difficile de départager les deux temps coachs. D’un côté, McCoy. Il réussi à qualifier les Chargers, orphelins des playoffs depuis quelques saisons. Il révolutionne le jeu de San Diego en donnant une seconde jeunesse à Philip Rivers et à son attaque et en plus il se paye même le luxe d’aller gagner à Kansas City et à Denver, deux des grosses écuries de cette saison.
De l’autre côté, Arians. Il ne qualifie pas les Cardinals en playoffs mais effectue une saison remarquable avec l’exploit d’aller battre les Seahawks sur leur terre. Et tout cela avec un quarterback vétéran.
Pour leur 1ère expérience de Head Coach, les deux entraineurs ont marqué des points. De bonne augure pour ces 2 franchises en soif de victoires.

Thomas Silva – Chronique NCAA
Ron Rivera – Carolina Panthers
Après avoir démarré la saison sur une fiche de 1-3, beaucoup ne donnaient pas cher de la peau de Rivera pour la suite de la saison. Mais cela a semble t’il été bénéfique pour le coach des Panthers. Devenu bien plus agressif dans son coaching, Rivera guide les Panthers à la première place de leur division avec un bilan final de 12-4 et des victoires de renoms face à Niners, aux Saints ou encore les Patriots. Bref, un candidat légitime pour le titre de Coach Of the Year.

Résultats : Bill Belichick (4), Andy Reid (4), Bruce Arians (3), Chip Kelly (1), Ron Rivera (1), Pete Carroll (1), Mike McCoy (1).

Qui votre coach de l'année ?

View Results

Loading ... Loading ...

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
26-Nov à 20:00ATL1.16pariez3.55TB
26-Nov à 20:00CIN1.18pariez3.35CLE
26-Nov à 20:00IND2.2pariez1.45TEN
26-Nov à 20:00KC1.14pariez3.75BUF
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu