Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Minnesota Vikings

Analyse d’avant saison : Minnesota Vikings

Tous les jours jusqu’au début de la saison, Touchdown Actu vous propose la présentation d’une équipe. Etape numéro 10 : Minneapolis.

Après une saison cauchemardesque marquée par la chute de Brett Favre, l’éviction de Brad Childress et même l’écroulement du toit du Metrodome, les Vikings vont tenter de remonter la pente en 2011. Avec une ambiance plus seine et sans pression, ils vont tenter de retrouver le sourire.

Pour y arriver, les hommes de Minneapolis compterons sur les qualités qui ont fait leur succès ces dernières saisons et il espéreront que leur jeu aérien reprenne vie.

Percy Harvin et les receveurs des Vikings vont devoir élever leur niveau de jeu pour aider Donovan McNabb et rendre l'attaque complète.

La saison dernière : 6 victoires – 10 défaites. Pas de playoffs.

Mouvements à l’intersaison : L’expérience Favre ne sera pas allé au bout, place à un nouveau vétéran qui va tenter de mener les Vikings au sommet. Donovan McNabb arrive après une saison décevante à Washington pour prouver qu’il n’est pas encore fini. Derrière lui, le 12e choix de la Draft Christian Ponder se prépare à prendre la relève. L’été a surtout été marqué par les départs de Sidney Rice, Ray Edwards, Pat Williams et Bryant McKinnie, des joueurs clés dans les succès passés. Pour compenser, Minnesota a misé sur une Draft solide qui a permis de récupérer de nombreux joueurs qui pourraient rapidement gagner leur place de titulaire.

Draft : Christian Ponder (QB), Kyle Rudolph (TE), Christian Ballard (DE/DT), Brandon Burton (CB), DeMarcus Love (OL), Mistral Raymond (S), Brandon Fusco (OL), Ross Homan (LB), De’Aundre Reed (DE), Stephen Burton (WR).
Signatures : Devin Aromashadu (WR), Remi Ayodele (DT) 3 ans et 9 millions, Michael Jenkins (WR), Charlie Johnson (OT).
Re-signatures : Ryan Longwell (K) 4 ans et 12 millions (3,5 garantis), Fred Evans (DT), Ryan Cook (OT).
Coupes notables : Jimmy Kennedy (DT), Madieu Williams (S), Bryant McKinnie (OT).
Arrivées par transfert : Donovan McNabb (QB).
Pertes notables : Brett Favre (QB), Ray Edwards (DE), Pat Williams (DT), Sidney Rice (WR).

Les points forts : Adrian Peterson est toujours un des meilleurs coureurs de la ligue. Avec lui, les Vikings sont assuré d’avoir un jeu au sol efficace. Devant le numéro 28, la ligne offensive, même si elle n’est pas exceptionnelle, est au-dessus de la moyenne et devrait être un des éléments stables de l’équipe grâce à des joueurs comme Steve Hutchinson et le nouvel arrivé Charlie Johnson. En défense, les Vikings se reposeront encore sur la ligne menée par Jared Allen et Kevin Williams. Chad Greenway et Erin Henderson vont encore poursuivre tout ce qui bouge depuis leurs postes de linebackers. Quelques rookies et autres joueurs de compléments devraient profiter du travail de ces joueurs pour briller aussi.

Les points faibles : Si l’avant de la défense des Vikes’ devrait encore se montrer solide, les lignes arrières sont beaucoup plus suspectes. Cedric Griffin est bon mais poursuivi par les blessures, Antoine Winfield ne rajeunit pas et Chris Cook a du mal en couverture, comme il l’a montré en regardant passer la bombe de Jake Locker pour Yamon Figurs lors du premier match de pré-saison. Minnesota va donc devoir compter sur ses rookies pour vite avoir un impact sur le jeu.

Facteur(s) X : En attaque, la grosse inconnue des Vikings se situe dans les airs. Le groupe de receveurs pourrait d’ailleurs être classé dans la liste des points faibles mais nous lui offrons le bénéfice du doute pour le moment. Reste que les faits sont là : Percy Harvin est peut-être un bon receveur mais il est souvent blessé ou victime de ses migraines. Et autour de lui, il n’y à pas grand monde. Bernard Berrian n’a rien fait ces deux dernières années, Visanta Shiancoe est retombé sur terre l’an dernier, Michael Jenkins est solide mais pas exceptionnel… Il n’y a rien de concret pour le moment.
C’est donc avec un groupe de joueur au talent incertain que Donovan McNabb va devoir montrer qu’il est toujours un titulaire de haut niveau. Ça sera aussi à lui d’aider ses coéquipiers à élever leur niveau de jeu. L’ancien Eagle a la capacité de faire tout ça. Reste à voir s’il peut toujours y arriver.

En résumé : Même s’ils ont un peu perdu en terme de talent, les Vikings ont gagné un nouvel état d’esprit. Rien que le fait d’être débarrassés des distractions et de la pression causées par la présence de Favre devrait rendre cette équipe meilleure. Après leur piteuse saison 2010, ils sont aussi débarrassés de toute pression. Si la saison démarre sur une bonne dynamique et que McNabb et ses receveurs trouvent leurs marques, les violets pourraient jouer les trouble fête même si leur calendrier compliqué devrait rendre quasiment impossible l’accession aux playoffs.

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
19-Nov à 20:00CHI2.15pariez1.47DET
19-Nov à 20:00CLE3.1pariez1.22JAX
19-Nov à 20:00GB1.85pariez1.65BAL
19-Nov à 20:00HOU1.6pariez1.92ARI
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une