Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Seattle Seahawks

Analyse d’avant saison : Seattle Seahawks

Tous les jours jusqu’au début de la saison, Touchdown Actu vous propose la présentation d’une équipe. Etape numéro 15 : Seattle.

Malgré leur exploit de la saison dernière lorsqu’ils ont éliminé les Saints au premier tour des playoffs, les Seahawks entament cette saison en misant sur le changement.

L’ère Matt Hasselbeck est terminée dans la Rainy City. Tavaris Jackson va tenter de prendre le relais mais l’incertitude plane à Seattle.

Pete Carroll (au fond) a misé sur Tarvaris Jackson après avoir laissé partir Matt Hasselbeck.

La saison dernière : 7 victoires – 9 défaites. Eliminés en demi-finale de conférence NFC par les Bears.

Mouvements à l’intersaison : Il y a comme un air de Minnesota à Seattle. Cet été, deux des plus grosses signatures des Seahawks ont été les ancien Vikings Tarvaris Jackson et Sidney Rice. L’excellent tight end Zach Miller est venu compléter le recrutement. Matt Hasselbeck, Lofa Tatupu et Olindo Mare étaient les absents marquants de la rentrée. Le premier n’était plus dans les plans de l’équipe et le second n’a pas accepté de réduire son salaire. Lors de la Draft, les Seahawks ont logiquement tenté de renforcer leur ligne offensive avec les choix de James Carpenter et John Moffit.

Draft : James Carpenter (OL), John Moffit (OL), K.J Wright (LB), Kris Durham (WR), Richard Sherman (CB/FS), Mark LeGree (S), Byron Maxvell (CB), Lazarius Levingston (DE/DT), Malcolm Smith (LB).
Signatures : Tarvaris Jackson (QB) 2 ans et 8 millions, Robert Gallery (OT) 3 ans, Sidney Rice (WR) 5 ans et 41 millions (18,5 garantis), Alan Brand (DE) 2 ans et 8 millions (4 garantis), Jimmy Wilkerson (DL), Zach Miller (TE), Thomas Clayton (RB), Jeff Reed (K).
Re-signatures : Leroy Hill (LB), Junior Siavii (DT), Michael Robinson (FB), Kelly Jennings (CB).
Coupes notables : Lofa Tatupu (LB), Stacy Andrews (OL), Chris White (OG).
Pertes notables : Matt Hasselbeck (QB), Chris Baker (TE), Sean Locklear (OL), Stacy Andrews (OL), Chris Spencer (C), Will Herring (LB), Jordan Babineaux (S), Olindo Mare (K).

Les points forts : Le front 7 est la grosse force des Seahawks avec une ligne épaisse ou s’alignent Red Bryant, Colin Cole, Brandon Mebane, Raheem Brock et Chris Clemons, ce dernier ayant enregistré 12 sacks en 2010. Derrière ces quatre hommes, la machine à plaquer David Hawthorne va devenir le leader de l’escouade de linebackers. Leroy Hill est aussi solide et Aaron Curry apporte de l’aide même s’il n’a jamais justifié toute la hype qui entourait sa Draft il y à 3 ans.
Grosse faiblesse des Seahawks l’an dernier, le groupe de receveur est désormais tout ce qu’il y a de plus intéressant. L’arrivée de Sidney Rice et Zach Miller aux côtés de Mike Williams et Golden Tate donne un groupe de cibles au dessus de la moyenne à Tarvaris Jackson.
Les Seahawks ont aussi l’avantage de disposer de bonnes équipes spéciales. Leon Washington a inscrit 3 touchdowns sur des retours l’an dernier.

Les points faibles : Après deux ans dans l’ombre de Brett Favre, Tarvaris Jackson espère enfin saisir sa chance. Moins bien entouré que dans le Minnesota, Jackson risque de peiner. Si Jackson échoue, Charlie Whitehurst tentera de prendre le relais. L’an dernier, Whitehurst était censé prendre la place de Hasselbeck et il s’est planté. Il est donc loin d’être une assurance tout risque (mais il est un bon sosie de Dave Grohl, c’est déjà ça).
En défense, les bleu marine et vert seront encore une fois très vulnérables dans les airs. 27e de la ligue contre la passe l’an dernier, ils n’ont quasiment rien changé dans l’effectif sur ces postes à part quelques rookies choisis en fin de Draft.

Facteur(s) X : Le secteur au combien crucial de la ligne offensive est une des grandes inconnues de la saison pour les Seahawks. Tom Cable, l’ancien head coach des Raiders, arrive pour coach cette escouade et il devrait l’aider. Russell Okung va continuer sa progression mais le reste de la stabilité dépendra des performances du souvent blessé Robert Gallery ainsi que des rookies James Carpenter et John Moffitt. Conséquence directe du rendement de la ligne sera celui des coureurs. Marshawn Lynch n’a jamais été régulier à haut niveau et il devra pourtant aider au moins minimum son faible quarterback pour donner une chance à son équipe.

En résumé : Malgré un groupe de receveurs renforcé, l’attaque des Seahawks semble bien trop faible pour les porter régulièrement à la victoire. La faiblesse de la défense aérienne pourrait aussi souvent condamner ce groupe. Au final, cette équipe semble plus en reconstruction qu’autre chose et elle ne devrait pas voir les playoffs cette année. L’an dernier, la faiblesse de la NFC Ouest lui avait profité mais ça ne devrait pas être lc cas cette saison face à des Cardinals et surtout des Rams bien renforcés.

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
23-Nov à 19:30DET2pariez1.55MIN
23-Nov à 23:30DAL1.85pariez1.65
24-Nov à 3:30WAS1.22pariez3.1NYG
26-Nov à 20:00ATL1.17pariez3.45TB
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une