Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Actu

Histoire Draft NFL – Top 5 : les meilleurs numéros 1

La Draft approche ! Pour paver la dernière ligne droite avant l’évènement, Touchdown Actu vous propose une série d’articles quotidiens dédiés à l’évènement !

Être sélectionné tout en haut de la Draft, c’est une pression à laquelle certains joueurs ne survivent pas toujours. D’autres ont saisi les regards et les projecteurs pour se forger des carrières les emmenant au Hall of Fame.

Quatre des cinq numéros 1 de notre Top 5 ont été admis au Hall of Fame dès leur première année d’éligibilité. Le dernier devrait suivre ce chemin sans discussion.

Après 14 saisons à Indianapolis, Peyton Manning a débuté un nouveau défi à Denver. Mais il est déjà assuré d’entrer au Hall of Fame.

1. Peyton Manning – Quarterback – 1998 – Indianapolis Colts
Stats en carrière: 15 saisons, 224 matchs, 65,2% de passes complétées, 436 touchdowns, 209 interceptions, 95,7 d’évaluation.
Récompenses notables: 1 Super Bowl gagné, MVP du Super Bowl, 5 fois MVP, 12 Pro Bowl, 6 All Pro, membre de l’équipe type des années 2000.

S’il n’est pas encore au Hall of Fame, c’est parce qu’il est toujours en train de tenter d’améliorer ses monstrueuses statistiques. Manning est déjà deuxième au classement de l’histoire de la ligue pour le nombre de touchdowns à la passe (399), les passes complétées (5082) et troisième pour le nombre de yards à la passe (59 487). A ces statistiques il a ajouté quatre titres de MVP, plus que n’importe qui.

Pendant 14 saisons, Manning a mené de main de maître l’attaque des Colts. Pas forcément flashy ou adepte des coups de folie, le numéro 18 a été d’une efficacité et d’une régularité incroyable jusqu’à ce qu’une blessure à la nuque le stoppe pour une saison. Mais en 2012, il est revenu à Denver et montré la même efficacité. Il a même fait fort en signant sa deuxième évaluation en carrière (105,8) dès sa première année dans le Colorado et en décrochant un titre de MVP en 2013.

Seul point noir, Manning n’a gagné qu’un seul Super Bowl. Quelques bagues de plus le feraient entrer plus définitivement dans la légende et dans la discussion pour le titre de meilleur quarterback de l’histoire. Mais avec son dernier défi à Denver, il a l’occasion de devenir une légende s’il réussit à aller au bout.

Et dire que certains scouts pensaient que les Colts auraient dû lui préférer Ryan Leaf…

2. John Elway – Quarterback – 1983 – Denver Broncos
Stats en carrière: 16 saisons, 56,9% de passes complétées, 300 touchdowns, 226 interceptions, 79,9 d’évaluation, 33 touchdowns au sol
Récompenses notables: Hall of Famer, 2 Super Bowl gagnés, MVP en 1987, 9 Pro Bowl, membre de l’équipe type des années 90.

Le patron de Peyton Manning aurait aussi pu évoluer avec les Colts. Mais John Elway ne voulait pas jouer pour l’équipe alors basée à Baltimore. Pour le plus grand bonheur des Broncos, il a forcé son transfert en menaçant de continuer à jouer au baseball s’il n’obtenait pas ce qu’il voulait.

Les attentes, Elway connait bien. A son arrivée en NFL, il est un des joueurs les plus attendus de l’histoire. Ses statistiques ne sont pas spécialement impressionnantes mais il trouve toujours le moyen de gagner… enfin presque. Trois fois, les Broncos d’Elway butent sur la dernière marche et s’inclinent lors du Super Bowl. Les défaites de 1988 face aux Redskins (44-10) et 1990 contre les 49ers (55-10) sont particulièrement douloureuses.

Finalement, c’est en fin de carrière, avec l’aide de Mike Shanahan, Terrell Davis et Shannon Sharpe que le numéro 7 fini par décrocher la timbale. Deux fois. L’achèvement d’une carrière qui l’a emmené au Hall of Fame.

3. Bruce Smith – Defensive end – 1985 – Buffalo Bills
Stats en carrière: 19 saisons, 200 sacks
Récompenses notables: Hall of Famer, deux fois défenseur de l’année, 11 Pro Bowl, 9 All Pro, membre des équipes type des années 80 et 90.

Surnomé le « Sack man » dès ses années à la fac de Virginia Tech, Bruce Smith n’a pas déçu les Bills qui l’ont sélectionné avec le premier choix en 1985.

Dès sa seconde saison, Smith met 15 fois le quarterback adverse au sol. Au fil des saisons, il est un des piliers qui permet à Buffalo d’atteindre trois Super Bowl. Malheureusement, à chaque fois, c’est défait que Smith rentre au vestiaire après le Big Game.

Mais sur le plan individuel, Smith n’a rien a se reprocher. En 15 saisons à Buffalo, il ne termine que trois fois l’année à moins de 10 sacks, dont une saison ou il n’a joué que 5 matchs. Même à 37 ans, il offre encore une dizaine de sacks aux Redskins en 2000.

Discret sûr et en dehors du terrain, a été productif jusqu’à la fin et son total de 200 sacks en carrière reste un record NFL.

Terry Bradshaw n’était pas un homme de stat mais il savait comment gagner.

4. Terry Bradshaw – Quarterback – 1970 – Pittsburgh Steelers
Stats en carrière: 51,9% de passes complétées, 27 989 yards, 212 touchdowns, 210 interceptions, 70,9 d’évaluation.
Récompenses notables: Hall of Famer, 4 Super Bowl gagnés, 1 MVP du Super Bowl, 1 MVP, 3 Pro Bowl, 1 All Pro, membre de l’équipe type des années 70.

Ce n’est certainement pas l’évaluation de Bradshaw en carrière qui a fait de lui un Hall of Famer. Il a en fait fallu plusieurs saisons à Terry Bradshaw pour prendre le rythme de la NFL Mais une fois qu’il l’a fait, son gros bras et son sang froid dans les moments chauds ont fait merveille.

Établit parmi les meilleurs quarterbacks de son époque et bien aidé par une défense et un jeu au sol solides, Bradshaw a mené les Steelers à huit titres de division et quatre victoires lors du Super Bowl. Il a été élu MVP de la ligue en 1978.

Le leader de Pittsburgh s’est aussi fait remarquer pour son courage face aux blessures et le fait qu’il appelait lui-même ses jeux sur la ligne de scrimmage. Véritable leader, il savait se sublimer dans les matchs importants. Il n’a passé la barre des 300 yards dans un match que sept fois au cours de sa carrière mais trois fois c’était en playoffs et deux fois lors du Super Bowl.

5. O.J. Simpson – Running back – 1969 – Buffalo Bills
Stats en carrière: 11 saisons, 2404 courses, 11 236 yards, 61 touchdowns – 203 réceptions, 2142 yards, 14 touchdowns.
Récompenses notables: Hall of Famer, MVP en 1973, 4 fois meilleur coureur, 6 Pro Bowl, 5 All Pro, membre de l’équipe type des années 70.

Avant d’être connu pour les mauvaises raisons (et son rôle dans la série des « Y-a-t-il un flic ? »), O.J. Simpson était un grand joueur. Sorti de USC avec un Heisman Trophy sous le bras, il débarque à Buffalo en 1969.

Après trois saisons difficiles, Simpson prend de l’élan en 1972 (1251 yards) avant de complètement prendre feu en 1973 lorsqu’il devient le premier coureur à dépasser la barre des 2000 yards sur une saison. Entre 72 et 76, Simpson gagne en moyenne 1540 yards par an et éclabousse la ligue de son talent.

Le jour de Thanksgiving 1976, « The Juice » établit ce qui est alors un record avec 273 yards dans un seul match.

A sa retraite, Simpson était second au classement au sol de l’histoire de la NFL derrière Jim Brown. Il a depuis été distancé par d’autres joueurs mais les Bills ne regrettent certainement pas de l’avoir sélectionné en haut de la Draft 69.

Mention honorable:
Troy Aikman. L’ancien Cowboys est avec Elway et Bradshaw le troisième quarterback sélectionné en première position à avoir terminé sa carrière au Hall of Fame.


Première publication : avril 2012, mise à jour avril 2014.

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
20-Oct à 2:25OAK2pariez1.55KC
22-Oct à 19:00CHI2.15pariez1.47CAR
22-Oct à 19:00GB2.7pariez1.3NO
22-Oct à 19:00LA1.42pariez2.25ARI
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu