Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Draft Fiche Draft 2014 Vidéo

Fiche vidéo NFL Draft 2014 : Jeremy Hill

jeremy-hill

Jusqu’à la Draft, Touchdown Actu vous propose chaque jour les meilleures vidéos des meilleurs joueurs qui seront sélectionnés les 8, 9 et 10 mai prochain à New York.

Jeremy Hill – Running Back – 21 ans – Sophomore – LSU
Taille : 1,85m
Poids : 106 kilos
Position estimée dans la draft : 2e ou 3e tour

Stats 2013 : 13 matchs, 203 courses, 1401 yards et 16 touchdowns

Les running backs de la promotion 2014 ont beau passer inaperçus, ils ne manquent pas de talent. À commencer par Jeremy Hill. Véritable monstre physique, l’ancien coureur des Tigers a décidé de renoncer à sa saison junior pour se présenter à la draft avec seulement deux saisons au compteur à l’échelon inférieur. Il s’inscrit dans la plus pure tradition des coureurs sortis de LSU. Et le mieux, c’est que selon de nombreux observateurs, il est le meilleur d’entre tous.

Athlète surpuissant, il envoie tout valser sur son passage et s’engage pleinement sur chaque action. N’attendez pas de lui qu’il bondisse en dehors du terrain, Hill ne fait pas les choses à moitié. Épaules baissées, jambes actives, prêt à encaisser les chocs, il se démène jusqu’au bout pour gagner le moindre yard, le moindre pouce et rebondit contre les défenseurs qui tentent de le stopper. Ses 6,9 yards par course l’attestent, il dévore les yards comme un mort de faim. Son haut du corps solide et son raffut dévastateur le rendent presque impossible à plaquer au niveau du torse. Redoutable dans la redzone et sur les petites distances, il est précieux sur les 3e tentatives où il fait parler sa puissance.

Mais réduire Jeremy Hill à un coureur déménageur serait réducteur. Habile et fluide dans ses cuts, il bondit d’un trou à l’autre pour progresser au milieu de la défense, faisant preuve d’une grande agilité dans ses déplacements latéraux. Il s’élance à pleine vitesse, s’engouffre dans les espaces tel un fauve libéré de sa cage, tout en faisant preuve d’une excellente vision. Plus rapide qu’il n’en a l’air, il peut déposer les defensive backs pour rallier la terre promise en solitaire. Ses qualités athlétiques lui permettent non seulement de s’étendre de tout son long pour plonger vers la endzone, mais aussi de sauter par dessus les défenseurs, à la LeGarrette Blount.

Si son talent ne fait aucun doute, Jeremy Hill brille davantage sur le terrain qu’en dehors. À seulement 21 ans, il traîne déjà plusieurs casseroles derrière lui. En avril 2013, il est filmé en train de tabasser un barman. Des faits commis alors qu’il était en probation pour avoir eu des relations sexuelles avec une jeune fille de 14 ans en décembre 2010, alors qu’il en avait 18. Cela n’a pas empêché Les Miles de lui faire confiance, mais pourrait bien refréner l’enthousiasme de certaines franchises.

Pour ce qui est du jeu, il a eu la chance d’évoluer derrière l’une des toutes meilleures lignes offensives du pays. De quoi troubler les cartes. Malgré un bon équilibre, il est facilement déstabilisé par le moindre contact. Sa protection de balle est excellente, mais il expose le cuir en courant les épaules hautes et en tenant le ballon à une main, même dans la mêlée. Pour autant, en 371 courses à LSU, il n’a commis qu’un fumble. Lorsqu’il n’a pas le ballon, son implication dans la protection laisse à désirer. Souvent trop tendre et en retard, il laisse facilement les pass rushers le déborder.

Athlète bondissant, coureur sûr, productif, surpuissant, capable de réaliser de gros jeux, mais avec un passif lourd en dehors du terrain, Jeremy Hill devrait entendre son nom lors de la deuxième journée. Sur comme en dehors du terrain, il offre un profil semblable à LeGarrette Blount, en plus rapide. Pour le meilleur, comme pour le pire. Fort d’une expérience solide face aux robustes défenses de la SEC, il dispose d’un potentiel de receveur séduisant, mais pêche dans son rôle de bloqueur.

Comparaison NFL : Steven Jackson (Falcons)

Points forts :

  • Étonnamment rapide pour son morphotype
  • Des cuts incisifs et fluides
  • Véritable bulldozer
  • Aimanté par la endzone

Points faibles :

  • Casier judiciaire bien rempli
  • Bloqueur paresseux

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Signatures Free agency

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une