Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Draft

Le résumé complet du deuxième tour de la Draft NFL 2014

Après une première journée riche en rebondissements, le deuxième tour a maintenu la cadence et commencé sur les chapeaux de roue. Les Cowboys qui grimpent de 13 places, Derek Carr qui rejoint les Raiders, le ton est donné. Les échangent se multiplient et le premier running back fait enfin son apparition, au 54e rang.

Au total ce sont trois coureurs qui ont trouvé preneur. Apogée de ce deuxième tour, la sélection surprise de Jimmy Garoppolo par les Patriots. À une exception près, tous les grands oubliés de la première journée ont été appelés, à commencer par Marqise Lee, qui va renforcer une attaque des Jaguars de plus en plus impressionnante. La défense des Rams devient terrifiante quant à elle.

Derek Carr reste sous le soleil californien

Derek Carr reste sous le soleil californien

33. Texans : Xavier Su’a-Filo, OG, UCLA

On attendait un quarterback, les Texans ont finalement décidé de consolider une ligne qui en a bien besoin. Et avec un joueur qu’on attendait en première journée qui plus est! Capable de jouer left tackle, c’est au poste de guard qu’il brille. Il devrait être titulaire à gauche du centre en septembre prochain. Reste à savoir l’identité de celui qu’il devra protéger.

34. Cowboys (via Redskins) : Demarcus Lawrence, DE, Boise State

Un Demarcus pour en remplacer un autre? Les Cowboys ont fait un bond en avant de 13 places pour sélectionner le pass rusher dont ils avaient désespérément besoin. Un pari à risqué compte tenu du passif du joueur, déjà suspendu à trois reprises pour violation des règles d’équipe. Ça passe ou ça casse. Il devrait succéder à Demarcus Ware. En abandonnant un choix de 3e tour au passage, les Cowboys se sont montré très généreux. Trop.

35. Browns : Joel Bitonio, OT, Nevada

Josh Gordon sous le coup d’une suspension d’un an, les Browns semblaient voués à sélectionner un receveur. Que nenni. Ils ont préféré jeter leur dévolu sur un lineman. Peut-être le regretteront-ils. Joueur versatile, Bitonio pourrait démarrer la saison sur l’extrémité gauche de la ligne des Browns.

36. Raiders : Derek Carr, QB, Fresno State

Aucune surprise. Malgré le renfort de l’expérimenté Matt Schaub, les Raiders avaient besoin de sang frais au poste de quarterback. Avec Derek Carr, ils possèdent désormais un passeur intelligent au bras surpuissant. Seulement, peut-être faudra-t-il attendre une saison pour le voir à l’œuvre à la tête de l’attaque californienne

37. Falcons :  Ra’Shede Hageman, DT, Minnesota

Encore une histoire de ligne. Excellent contre le jeu au sol, Hageman apporte une polyvalence qui devrait convenir aux multiples schémas utilisés par les Falcons. Irrégulier et parfois paresseux, il est un choix risqué. Il devrait se fondre dans la nouvelle défense 3-4 des Falcons.

38. Buccaneers : Austin Seferian-Jenkins, TE, Washington

Une cible de plus. Après Mike Evans, au tour de Austin Seferian-Jenkins, un tight-end. Les Buccaneers ajoutent un géant de plus à l’arsenal de Mike Glennon. Joueur imposant aux mains habiles, il est un cauchemar dans la endzone et un bloqueur prometteur.

39. Jaguars : Marqise Lee, WR, USC

Tout pour l’attaque. Après avoir un quarterback hier, les Jaguars complètent leur attaque. L’un des grands oubliés du 1er tour, Marqise Lee va apporter toujours plus de vitesse à une escouade qui n’en manque déjà pas. Il pourrait être titulaire à l’opposé de Cecil Shorts en semaine 1. L’attaque de Jacksonville commence à prendre forme.

40. Lions (via Seahawks, via Vikings) : Kyle Van Noy, OLB, BYU

Les Seahawks reculent encore et laissent les Lions sélectionner un défenseur productif. Meilleur footballeur qu’athlète, il pourrait compenser son manque de puissance par sa versatilité et être utilisé à diverses sauces dans le Michigan.

41. Rams (via Bills) : Lamarcus Joyner, CB, Florida State

St. Louis multiplie les bons coups. Cornerback dans le slot ou sur l’extérieur, safety, retourneur. Joyner peut tout faire et vient combler à un gros besoin. Après avoir achevé de bâtir un front-four monstrueux hier, les Rams s’attaquent au fond de leur défense.

42. Eagles (via Titans) : Jordan Matthews, WR, Vanderbilt

DeSean Jackson parti, ce choix tombe sous le sens. Cousin éloigné de Jerry Rice, Matthews possède des mensurations idéales. Grand, massif et rapide, il va compléter un trio de receveurs séduisant. De quoi ravir Nick Foles.

43. Giants : Weston Richburg, C, Colorado State

Non contents d’avoir recruté cinq linemen offensif à l’occasion de la free agency, les Giants ont profité du 2e tour pour consolider encore davantage le bouclier d’un Eli Manning qui a goûté le gazon 39 fois la saison dernière.

44. Bills (via Rams) : Cyrus Kouandjio, OT, Alabama

Quand on a un jeune quarterback, mieux vaut en prendre soin. Après avoir protégé le côté aveugle de AJ McArron, Kouandjio pourrait glisser à droite chez les Bills. Longtemps attendu en 1ère journée, l’ancien de Bama a chuté à cause d’un physique fragile.

45. Seahawks (via Lions) : Paul Richardson, WR, Colorado

Toujours plus de vitesse. Les champions en titre ont pris leur temps pour trouver le remplaçant de Golden Tate. Véritable fusée, Richardson possède la pointe de vitesse et les pépins physiques de Percy Harvin. Un petit risque, surtout compte tenu des receveurs encore disponibles.

46. Steelers : Stephon Tuitt, DE, Notre Dame

Versatile, capable de joueur sur toute la ligne, et 3-4 ou en 4-3 Tuitt est un steal à ce stade de la draft. Avec ses long bras, il va faire un bien fou à la ligne des hommes d’acier.

47. Redskins (via Cowboys) : Trent Murphy, LB, Stanford

Un premier choix qui ne va pas soulever les foules du côté de Washington D.C. Brillant et extrêmement productif à Stanford, il devrait se contenter d’un rôle de doublure derrière Ryan Kerrigan et Brian Orakpo chez les Redskins.

48. Ravens : Timmy Jernigan, DT, Florida State

Toujours plus de poids et de physique en défense. Quand il le veut, Jernigan peut se muer en dynamiteur de ligne. Véritable force de la nature, il ne manque pas de vivacité, mais manque de régularité.

49. Jets : Jace Amaro, TE, Texas Tech

Amaro vient renforcer un groupe de receveurs flambant neuf. Tight end au profil de receveur, il devrait passer du temps aligné dans le slot. Receveur extrêmement sûr, il sera une solution de secours idéale pour Geno Smith ou Michael Vick.

50. Chargers (via Dolphins) : Jeremiah Attaochu, OLB, Georgia Tech

Athlète au potentiel considérable, Attaochu manque encore d’expérience et fait parfois preuve de naïveté. Si les Chargers l’utilisent intelligemment et exploitent au mieux ses qualités, il pourrait faire des ravages.

51. Bears : Ego Ferguson, DT, LSU

Après avoir raté Aaron Donald, les Bears n’ont pas renoncé à renforcer l’intérieur de leur ligne défensive. Dans un front-four new look, Ferguson devrait avoir un rôle limité pour débuter, dans l’ombre de Jay Ratliff.

Marqise Lee rejoint Blake Bortles chez les Jaguars

Marqise Lee rejoint Blake Bortles chez les Jaguars

52. Cardinals : Troy Niklas, TE, Notre Dame

Excellent bloqueur, il n’a émergé en tant que cible dangereuse que récemment. Avec une marge de progression appréciable, les Cardinals se dotent enfin d’un tight end digne de ce nom.

53. Packers : Davante Adams, WR, Fresno State

James Jones parti, les Packers avaient besoin d’ajouter une arme à leur arsenal offensif. Véritable arme de destruction massive l’année dernière avec Derek Carr, il devrait rapidement opérer la transition. Il faut dire qu’avec Aaron Rodgers à la baguette, c’est tout de suite plus facile.

54. Titans (via Eagles) : Bishop Sankey, RB, Washington

Alléluia! Nous tenons le premier coureur de la draft 2014. Et après le départ de CJ2K rien de surprenant de le voir atterrir dans le Tennessee. Running back complet, homme à tout faire en attaque, il devrait passer beaucoup de temps sur le terrain dès la saison prochaine.

55. Bengals : Jeremy Hill, RB, SEC

Et de deux! Après la vitesse de Gio Bernard en 2013, place à la puissance de Jeremy Hill. Capable de produire des gros jeux sur n’importe quelle course, il est le complément parfait de Bernard. A condition qu’il laisse ses soucis extrasprotifs derrière lui.

56. Broncos (via 49ers, via Chiefs) : Cody Latimer, WR, Indiana

Avec la perte d’Eric Decker, les Broncos avaient un besoin impérieux d’un receveur, robuste et régulier. C’est chose faite avec Latimer. Joueur extrêmement appliqué, il devrait s’épanouir aux côtés de Peyton Manning.

57. 49ers (via Dolphins, via Chargers) : Carlos Hyde, RB, Ohio State

Troisième running back appelé, il est peut-être le meilleur de tous. Des cuts incisifs et un physique de déménageur, il peut jouer trois downs et vient compléter un groupe de coureur déjà bien fourni. Doublure idéale de Frank Gore, il pourrait bien le remplacer à court terme.

58. Saints : Stanley Jean-Baptiste, CB, Nebraska

Un nom prédestiné pour jouer en Louisiane. Grand et agressif, il possède encore une bonne marge de progression.  Avec Rob Ryan et Champ Bailey pour l’encadrer, il sera à bonne école. Il ne devrait avoir un rôle limité la saison prochaine.

59. Colts : Jack Mewhort, OT, Ohio State

Les Colts tiennent enfin leur premier joueur. Tackle à Ohio State, les Colts envisagent de le faire joueur guard et combler ainsi un besoin pressant. Avec peu de choix dans cette draft, Indy est allé à l’essentiel.

60. Panthers : Kony Ealy, DE, Missouri

À ce stade de la draft, les Panthers mettent la main sur un steal. Pass rusher redoutable et versatile, il pourrait être utilisé tant comme defensive end que tackle en Caroline. Un renfort de choix.

61. Jaguars (via 49ers) : Allen Robinson, WR, Pen State

Après la vitesse, la taille. Les Jaguars étoffent leur groupe de receveur avec un athlète imposant. Bortles aura à sa disposition un arsenal fourni et surtout extrêmement varié. Plus sûr que Jacksonville fasse autant sourire que par le passé.

62. Patriots : Jimmy Garoppolo, QB, Eastern Illinois

Non, les Patriots n’ont pas besoin de quarterback. Garoppolo est un projet, un joueur avec du potentiel, mais encore beaucoup de lacunes qui pourrait apprendre derrière la légende vivante Tom Brady. Le sorcier Bill Bellichick a certainement une idée derrière la tête, mais une arme ou un bloqueur supplémentaire pour Brady auraient certainement été plus appropriés.

63. Dolphins (via Broncos) : Jarvis Landry, WR, LSU

Receveur de possession, véritable acrobate, il est le complément parfait à la vitesse de Mike Wallace. Rapide et habile, il devrait se régaler dans le slot et faire des ravages dans les défenses. Un cible sûre pour Ryan Tannehill.

64. Seahawks, Justin Britt, OT, Missouri

Alerte reach! Géant de 2 mètres, capable de jouer right tackle ou guard il est un bloqueur robuste, mais pas le meilleur à ce stade de la draft. Loin de là. Nombreux sont ceux qui l’attendaient au dernier tour, voire non drafté.

 

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Signatures Free agency

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une