Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Draft

Le résumé complet du troisième tour de la Draft NFL 2014

L’avalanche de receveurs se poursuit, preuve de l’incroyable densité de la promotion 2014. Après tout, dans une ligue de plus en plus orientée vers le jeu aérien, il faut bien des joueurs à qui lancer le cuir. Les équipes ont commencé à ajouter de la profondeur en défense et sur leurs lignes offensives, tout en réalisant quelques belles affaires au passage.

Côté quarterbacks, c’est la soupe à la grimace. Toujours pas de Mettenberger, de McCarron ou de Murray à l’horizon. Au final aucun passeur n’a été sélectionné au 3e tour. Les runnig backs se sont rebiffés après avoir été ignorés lors de la première journée.

Le héros des Tigers rejoint Zac Stacy

Le héros des Tigers rejoint Zac Stacy

65. Texans : C.J. Fiedorowicz, TE, Iowa

Ebron, Amaro, Seferian-Jenkins et Niklas envolés, il était le meilleur tight end disponible. Capable de jouer en bout de ligne ou dans le slot, il possède des mains sûres et bloque efficacement. Un joueur sous côté.

66. Redskins : Morgan Moses, OT, Viriginia

Malgré des qualités athlétiques limitées, sa stature imposante ne devrait pas le contraindre à se convertir en right tackle. Paresseux, il semble parfois totalement désintéressé sur les jeux au sol.

67. Dolphins (via Raiders) : Billy Turner, OT, North Dakota State

Après Ja’Wuan James, les Dolphins ajoutent un nouveau tackle à leur effectif. Barré par Branden Albert et James, il pourrait être contraint de passer guard, où sa mobilité et sa taille seront des atouts non négligeables.

68. Falcons : Dezmen Southward, S, Wisconsin

Il n’a découvert le football que lors de sa dernière année au lycée. Ses qualités de couverture sont très largement perfectibles, mais il bénéficie d’un physique et d’une vitesse qui font de lui un joueur plein de promesses. Son score de 31 au Wonderlic est un atout. Il devrait débuter dans les équipes spéciales en septembre.

69. Buccaneers : Charles Sims, RB, West Virginia

Attention sleeper! Attention reach! Un physique solide, un profil à la Matt Forte, pas particulièrement spectaculaire, mais redoutablement efficace au sol comme à la passe. Sims a des arguments à faire valoir. Mais avec Doug Martin, Mike James et Bobby Rainey dans leur roster, on est en droit de se demander ce qui est passé par la tête des Bucs.

70. 49ers (via Jaguars) : Marcus Martin, C, USC

A seulement 20 ans, Martin pourrait être lancé dans le grand bain dès sa saison de rookie. Centre le plus robuste de la cuvée 2014, il pourrait rapidement devenir titulaire, au centre ou en tant que guard.

71. Browns : Christian Kirksey, OLB, Iowa

Drafté plus haut que prévu, il se fond parfaitement dans le moule des linebackers de Cleveland. Physique, il est capable de tout faire et est particulièrement précieux en couverture. Il pourrait être reconverti en inside linebacker.

72. Vikings : Scott Crichton, DE, Oregon State

Puissant et expérimenté, capable de jouer à l’extérieur comme à l’intérieur, il apporte de la profondeur au pass rush des Vikings. Il pourrait remplacer un Brian Robison vieillissant dans un avenir pas si lointain. En attendant, il devrait apparaitre dans la rotation.

73. Bills : Preston Brown, ILB, Louisville

Passé relativement inaperçu, il joue avec une détermination sans faille. Il pourrait se faire une place dans les équipes spéciales et se révéler particulièrement précieux contre le jeu au sol. Peu de chances de le voir sur le terrain sur les phases de passe cependant.

74. Giants : Jay Bromley, DT, Syracuse

Defensive tackle perforant, il devrait intégrer la rotation facilement. Joueur productif, il peine sur les prises à deux, mais possède un potentiel séduisant.

75. Rams : Tre Mason, RB, Auburn

Après avoir blindé la défense, les Rams ont trouvé un nouveau camarade de jeu pour Zac Stacy, qui n’en manquait déjà pas. Était-ce vraiment nécessaire? Pas sûr. Un duo explosif en perspective en tout cas qui va contraindre St. Louis à se délester de quelques coureurs.

76. Lions : Travis Swanson, C, Arkansas

Pas vraiment convaincant au Combine, il possède une expérience solide. De quoi dissiper les inquiétudes. La route est longue pour espérer s’imposer comme un titulaire à long terme.

77. 49ers (via Titans) : Chris Borland, ILB, Wisconsin

Volontaire, mais relativement lent, il possède un sens et une science du jeu rares. Un joueur instinctif avec un profil à la Lofa Tatupu. Une comparaison plutôt flatteuse. Il devrait intégrer la rotation avec Michael Wilhoite en attendant le retour à 100% de NaVorro Bowman.

78. Redskins (via Cowboys) : Spencer Long, G, Nebraska

Perce-muraille sur le jeu au sol, il rentre parfaitement dans les schémas offensifs de Jay Gruden. Moins impressionnant en pass protection, il pourrait s’emparer d’une place de guard titulaire.

79. Ravens : Terrence Brooks, S, Florida State

Malgré une taille légèrement en dessous des standards NFL, il se déplace incroyablement rapidement sur le terrain, notamment en couverture. Il doit canaliser son énergie et mieux respecter les directives. Il ne brille pas non plus par ses qualités de plaqueur.

80. Jets : Dexter McDougle, CB, Maryland

Malgré une saison de junior gâchée par les blessures, McDougle est un défenseur vif et ultra physique. Sa petite taille pourrait le contraindre à officier essentiellement dans le slot. Il devrait bénéficier de temps de jeu sur les équipes spéciales durant sa saison de rookie. Les Jets auraient largement pu attendre 2 ou 3 tours et tout de même mettre la main dessus.

81. Raiders (via Dolphins) : Gabe Jackson, G, Mississippi State

Parfois lent au démarrage, il est souvent déboussolé lorsqu’il doit bloquer loin de la ligne de scrimmage. Véritable bulldozer, parfaitement au point techniquement, il a le potentiel pour rapidement devenir titulaire.

82. Bears : Will Sutton, DT, Arizona State

Un steal pour les Bears qui bétonnent le cœur de leur ligne défensive avec un joueur capable de se défaire des prises à deux avec une facilité déconcertante. Il utilise ses mains à merveille, mais ne brille pas par sa vitesse et sa vivacité, la faute à des kilos superflus.

83. Houston (via Eagles, via Steelers, via Browns) : Louis Nix, DT, Notre Dame

Prototype du nose tackle classique, le drafter aussi tard tient du miracle. Clone de Vince Wilfork, vif et puissant, il est redoutable contre le jeu au sol. On ne peut pas en dire autant contre la passe. Il sera probablement contraint de laisser sa place sur les phases de pass rush.

84. Cardinals : Kareem Martin, DE, North Carolina

Étonnamment rapide malgré ses deux mètres sous la toise, il apporte de la profondeur à un front-seven bien fourni. Un joueur à développer, avec des qualités physiques indéniables qui ne demandent qu’à être exploitées.

85. Packers : Khyri Thornton, DT, Southern Miss

Imposant, mais mobile, Thornton profite également d’une force et d’une technique idéales. Avec une ou deux années d’apprentissage, il pourrait se muer en joueur extrêmement précieux. D’ici là, il apportera de la profondeur.

86. Eagles : Josh Huff, WR, Oregon

De la vitesse et de la versatilité avec un joueur capable de tout faire en attaque. Huff retrouve Chip Kelly. Bien qu’irrégulier, il compense par de bonnes qualités de bloqueurs. C’est toujours utile, même si Philly aurait pu patienter 2 ou 3 tours pour le sélectionner.

87. Chiefs : Phillip Gaines, CB, Rice

Une vitesse élite. Capable d’étouffer son vis-à-vis. Gaines n’a pas beaucoup fait parler de lui, pourtant sa taille et ses qualités athlétiques pourraient lui permettre de rapidement devenir titulaire.

88. Bengals : Will Clarke, DE, West Virginia

Monstre physique aussi imposant que rapide, avec de longs bras et une force non négligeable. Il devrait intégrer la rotation avant d’espérer décrocher une place de titulaire.

89. Chargers : Chris Watt, G, Notre Dame

Titulaire pendant trois saisons à Notre Dame, sa côte a chuté à cause de blessures en fin d’année dernière. Expérimenté et intelligent il sera plus utile dans le jeu au sol qu’en pass protection.

90. Colts : Donte Montcrief, WR, Ole Miss

Une taille et une vitesse idéales, mais des tracés perfectibles. Un joueur à développer qui se bonifiera au contact de Reggie Wayne.

Dri Archer pourrait apporter du piment à l'attaque des Steelers

La fusée Dri Archer pourrait apporter du piment à l’attaque des Steelers

91. Cardinals (via Saints) : John Brown, WR, Pittsburgh State

Pas le plus connu des receveurs de la cuvée. Véritable fusée, il a enregistré un supersonique 4.34 au combine. Habile avec ses mains, il pourrait compenser le départ d’Andre Roberts dans le slot. Bruce Ellington aurait sûrement été une meilleure option.

92. Panthers : Trai Turner, G, LSU

Joueur limité, il possède néanmoins une force redoutable lui permettant d’envoyer valser les défenseurs. Il convient parfaitement à l’attaque au sol vitaminée des Panthers.

93. Jaguars (via Patriots) : Brandon Linder, G, Miami (FL)

Pas attendu aussi tôt, il possède toutes les qualités pour durer dans la NFL, à condition qu’il améliore son équilibre et devienne plus régulier.

94. Browns (via 49ers) : Terrence West, RB, Towson

Toujours pas de receveur pour les Browns. Un profil à la Alfred Morris, rien de flashy, mais percutant et efficace. West est un coureur complet avec les qualités nécessaires pour s’imposer au plus haut niveau. Il devrait être la doublure de Ben Tate en septembre.

95. Broncos : Michael Scofield, OT, Michigan

Loin d’être du niveau de son ancien coéquipier à Michigan Taylor Lewan, sa stature imposante fait de lui un joueur avec un potentiel de développement appréciable. Sa versatilité est également un atout.

96. Vikings (via Seahawks) : Jerick McKinnon, RB, Georgia Southern

Homme à tout faire en attaque, y compris quarterback, il court avec détermination faisant preuve de puissance et de vitesse. Malgré une faible connaissance du poste, sa versatilité pourrait être mise à profit. Pas sûr qu’il soit la meilleure solution pour jouer le rôle de doublure de Peterson.

97. Steelers (choix de compensation) : Dri Archer, RB, Kent State

Joueur le plus rapide du dernier Combine (4.26), n’attendez pas de lui qu’il touche le ballon 20 fois par match. Sa vitesse fait de lui un danger perpétuel, notamment sur équipes spéciales. Les Steelers devront trouver un moyen de l’exploiter au mieux.

98. Packers (choix de compensation) : Richard Rodgers, TE, California

Aucun lien de parenté avec Aaron. S’il ne brille pas par sa vitesse, sa versatilité aussi bien en tant que tight end et receveur que coureur, plaide en sa faveur.

99. Ravens (choix de compensation) : Crockett Gillmore, TE, Colorado State

Athlète imposant, des doutes persistent quant à sa vitesse. Il a brillé au Senior Bowl avec 5 réceptions et un touchdown.

100. 49ers (choix de compensation) : Brandon Thomas, G, Clemson

Athlète au profil idéal pour évoluer en tant que guard dans la NFL, il est encore en phase d’apprentissage à cette position après s’être reconverti.

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Signatures Free agency

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une