Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Draft

Draft NFL 2014 : les bons coups

Steal : mot bien connu du fan NFL, désignant le choix d’un prospect par une franchise, à une position estimée inférieure au potentiel du-dit joueur. Synonymes : bon coup, bonne affaire, avoir le nez fin. Exemple : « Oh j’aimerais bien que ma franchise prenne ce joueur, ce serait un véritable steal pour un troisième tour« .

Pendant que certaines franchises semblent avoir plutôt rater leur draft, d’autres étaient extrêmement contentes de voir certains prospects descendre aussi bas dans la draft. Tour d’horizon des steals selon l’équipe TDA.

L’ascension de Keith McGill risque d'être spectaculaire !

L’ascension de Keith McGill risque d’être spectaculaire !

1. Louis Nix III – DT – Houston Texans au troisième tour (83e choix général)

Avant que la draft 2014 commence, Louis Nix III était clairement annoncé comme un potentiel choix de premier tour. Joueur très similaire à Vince Wilfork, le tacle défensif issu de Notre Dame est typiquement la pièce centrale sur laquelle une défense peut se bâtir. Travailleur de l’ombre, Nix va peser très fortement sur les lignes offensives adverses, qui devraient déjà avoir à se concentrer sur J.J. Watt et Jadeveon Clowney … Mal de crâne pour les coordinateurs offensifs en approche.

On se demandait pourquoi les Texans n’avaient pas choisi de quarterback avant Tom Savage, mais il est clair qu’en voyant Louis Nix III encore disponible lorsque l’horloge affichait « 83e choix » les dirigeants n’ont pas eu beaucoup à hésiter. avant de réaliser l’un des meilleurs trade-up de la draft 2014. Un choix excellent, qui va permettre de faire encore plus briller toute l’escouade du front-seven.

2. Keith McGill – CB – Oakland Raiders au quatrième tour (116e choix général)

Attendu en tout début de second tour, l’ancien cornerback de l’université d’Utah va pouvoir mettre son physique impressionnant aux services de la Raiders Nation ! Sa capacité à venir aider dans le combat contre la course faisait de lui l’un des meilleurs cornerbacks physiques de la cuvée 2014.

Véritable press-coverage cornerback, McGill pourra être utilisé pour casser régulièrement les timings entre les quarterbacks et leurs cibles favorites. Au sein d’une escouade aérienne défensive en manque de joueurs physiques, McGill semble être la solution parfaite pour Oakland, surtout pour un choix du quatrième tour.

3. David Yankey – OG – Minnesota Vikings au cinquième tour (145e choix général)

Depuis le départ d’Andrew  Luck, le jeu de l’université de Stanford s’est clairement appuyé sur un jeu de course physique et dominant. Si le coureur Tyler Gaffney a réussi à accumuler les yards et les touchdowns, c’est en partie grâce à l’excellent travail de David Yankey dont le physique et la puissance a pu être utilisé sur toute la ligne offensive.

Encore disponible au cinquième tour, Yankey risque fort de s’imposer au sein du schéma de blocage des Vikings, et ainsi aider un petit peu plus un certain Adrian Peterson. Une énorme surprise de ne pas avoir vu ce joueur être sélectionné avant tant sa versatilité et son potentiel promettent !

4. Lamin Barrow – LB – Denver Broncos au cinquième tour (156e choix général)

Ne vous étonnez pas si vous voyez souvent Marquise Lee célébrer un touchdown dans les années à venir !

Ne vous étonnez pas si vous voyez souvent Marquise Lee célébrer un touchdown dans les années à venir !

Véritable moteur au sein de la défense de LSU, Lamin Barrow n’était pas spécialement attendu aussi bas. Il est donc évident qu’il s’agit d’un très bon choix pour les Broncos qui auront besoin de préparer l’avenir au poste de middle linebacker. De plus, Barrow a fait réellement preuve de leadership dans son ancienne université et pourrait bien apporter son excellent caractère dans le vestiaire du Colorado.

Bref, Barrow ne sera peut-être pas ultra-productif dès sa première saison, mais il faudra surveiller de près son évolution au coeur d’une francise qui aura besoin de se renouveler dans les années avenir, et qui commence dès aujourd’hui à chercher ses leaders de demain.

5. Kony Ealy – DE – Carolina Panthers au deuxième tour (60e choix général)

Il est assez difficile de parler de véritable steal dès le second tour. Mais dans le cas de Kony Ealy, on peut clairement parler de bonne affaire. On le sait, les Carolina Panthers protègent leur arrière garde grâce à un front-seven impressionnant. Et au sein  de la ligne défensive, Kony Ealy va clairement apporter une superbe polyvalence et un talent certain !

De la position de tacle à celle de defensive end, Ealy va offrir une nouvelle solution dans le cadre de la rotation défensive ! Il ne serait pas étonnant d’entendre très régulièrement parler de lui au fil de l’avancement de la saison !

Mentions honorables : Alors oui, d’accord, il est difficile de croire qu’un coureur sélectionné au troisième tour se révèlera être un steal dans les prochaines années … Mais aux vues de la puissance de la ligne offensive que possèdent les Rams, l’ancien coureur d’Auburn Tre Mason rappelant un certain Ray Rice risque de faire très mal dans la rotation avec Zac Stacy.

Considéré il y a deux ans comme l’un des tous meilleurs prospects à venir, Marquise Lee a été par la suite ralenti par des blessures et des maladresses. Néanmoins, pouvoir drafter un tel playmaker en début de second tour à tout l’air d’être une excellente affaire ! Certaines équipes pourraient bien se mordre les doigts d’avoir passer leur tour au sujet de l’ancien d’USC.

Être choisi au premier tour et être considéré comme un steal ? C’est possible lorsque l’on s’appelle Teddy Bridgewater. Les franchises qui étaient à la recherche d’un quarterback comme Cleveland ou Jacksonville, risquent de comprendre très rapidement pourquoi la star de Louisville était considéré comme un « first overall pick » il y a encore quelques mois. Intelligent et très mature « NFLment parlant », Bridgewater pourrait s’avérer être un franchise quarterback sélectionné à la 32e position.

Les Steelers de Pittsburgh sont réputés depuis plus de dix ans pour réussir d’excellentes drafts malgrés des choix assez bas. Il est clair qu’en sélectionnant Stephon Tuitt avec le 46e choix général, les jaunes et noirs ont réussi un énorme coup. Capable de mettre une pression énorme sur l’attaque adverse grâce à des bras très longs, Tuitt va très vite trouver sa place dans la défense des Steelers.

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Preview NFL 2018
Fiches avant-saison
Parier en ligne avec :
21-Sep à 2:20 CLE 1.5 pariez 2.2 NYJ
23-Sep à 19:00 ATL 1.5 pariez 2.2 NO
23-Sep à 19:00 BAL 1.35 pariez 2.6 DEN
23-Sep à 19:00 CAR 1.55 pariez 2.1 CIN

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu