Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Minnesota Vikings Preview 2014

Analyse d’avant saison : Minnesota Vikings

Suite de la présentation équipe par équipe de la saison 2014. Au programme aujourd’hui : les Minnesota Vikings.

À la dérive pendant le plus clair de la saison, le drakkar violet a évité le naufrage et est parvenu à redresser la barre sous les ordres de Matt Cassel. Après l’échec du projet Christian Ponder, les dirigeants ont décidé que Leslie Frazier avait épuisé toutes ses cartes et qu’il fallait du sang frais pour mener à bien un groupe jeune et talentueux, mais en manque d’un véritable meneur en attaque.

En la personne de Mike Zimmer, ils ont trouvé un nouveau jarl. Un homme autoritaire, fin stratège défensif, mais qui sait aussi écouter ses hommes. Un capitaine à poigne pour remettre dans le droit chemin des Vikings assoiffés de victoires et de playoffs.

Cordarrelle-Patterson-Vikings-Camps

Attendez-vous à entendre parler de Cordarrelle Patterson en 2014

La saison dernière : 5 victoires – 10 défaites – 1 nul
Derniers de la NFC Nord

Mouvements à l’intersaison : Fin de cycle rime évidemment avec bouleversements. Outre Mike Zimmer, débarqué en provenance de Cincinnati pour diriger la formation, l’encadrement enregistre l’arrivée de l’expérimenté Norv Turner pour reprendre en main l’attaque chancelante des Vikings. En plus de son expérience de head coach à San Diego, le stratège est reconnu pour sa capacité à développer les jeunes passeurs et sublimer les escouades offensives dont il a la charge.

Sur le terrain, les mouvements ont été plus nombreux qu’à l’accoutumée. Nouvel encadrement oblige. Pas de coup de folie pour autant. Priorité affichée : la défense. L’arrivée la plus notable est celle du jeune et talentueux Linval Joseph au cœur de la ligne défensive. Une ligne également renforcée par les recrutements de Corey Wooton et Tom Johnson. Jasper Brinkley retrouve le Minnesota après un bref passage dans l’Arizona. Côté lignes arrières, Captain Munnerlyn et Derek Cox complètent une escouade véritable talon d’Achille des Vikings.

Des arrivées, mais aussi des départs. Et pas des moindres. Exit les vieillissants Jared Allen, parti chez l’ennemi (une vieille tradition dans la NFC Nord), et Pat Williams, parti à Seattle (une destination à la mode chez les Vikings). Chris Cook et Erin Henderson ont également été priés d’aller voir ailleurs. En attaque, Toby Gerhart, bloqué par Adrian Peterson, est parti tenter sa chance en Floride.

Une fois n’est pas coutume, les Vikings ont profité de la draft pour combler leurs lacunes. Au programme : un franchise quarterback en puissance en la personne de Teddy Bridgewater, deux pass rushers athlétiques avec Anthony Barr et Scott Crichton, le probable successeur de Charlie Johnson avec David Yankey et un électron libre voué à devenir la doublure du MVP 2012 avec Jerick McKinnon.

Arrivées notables : Jasper Brinkley (MLB), Linval Joseph (DT), Captain Munnerlyn (CB), Derek Cox (CB), Tom Johnson (DT), Corey Wootton (DE), Vladimir Ducasse (C) et Allen Reisner (TE).
Re-signatures : Everson Griffen (DE), Marcus Sherels (CB), Matt Cassel (QB), Joe Berger (G), Fred Evans(DT), Jerome Simpson (WR), Charlie Johnson (G) et Matt Asiata (RB).
Draft : Anthony Barr (LB), Teddy Bridgewater (QB), Scott Crichton (DE), Jerick McKinnon (RB), David Yankey (G), Antone Exum (CB/S), Kendall James (CB), Shamar Stephen (DT), Brandon Watts (LB) et Jabari Price (CB).
Pertes notables : Erin Henderson (LB), John Carlson (TE), Letroy Guion (DE), Desmond Bishop (LB), Marvin Mitchell (LB), Toby Gerhart (RB), Chris Cook (CB), Joe Webb (QB/WR), Jared Allen (DE), Josh Freeman (QB), J’Marcus Webb (OT) et Kevin Williams (DT).

Les points forts : Le point fort des Vikings se résume à un homme : Adrian Peterson. Inépuisable, inoxydable, le coureur est le moteur de l’attaque des Violets. Le poids des années ne semble guère avoir d’effet sur lui. Il peut également compter sur une ligne offensive performante, mobile sur les jeux au sol et robuste sur les situations de passe.

Qu’importe l’identité du passeur en semaine 1, il pourra compter sur une escouade de receveurs variée et étoffée avec l’expérimenté Greg Jennings, le virevoltant Cordarrelle Patterson, le très sûr Kyle Rudolph, ainsi que Jerome Simpson et Jarius Wright.

Blair Walsh, Cordarrelle Patterson et Marcus Sherels. Qu’il soit question de transformer un field goal, de dégager le ballon aussi loin que possible ou de retourner un coup de pied d’engagement ou de dégagement au plus profond de la défense adverse, les Vikings possèdent parmi les meilleurs spécialistes en la matière. Des rôles souvent occultés, mais ô combien importants.

Les points faibles : Véritable passoire en 2013, la défense des Vikings explique en grande partie le naufrage des Violets. Quand bien même l’attaque parvenait à inscrire 30 points ou plus, l’escouade défensive réussissait le tour de force d’en encaisser davantage. Malgré une ligne défensive jeune et prometteuse, le groupe de linebacker manque cruellement de talent. Même chose pour le dernier rideau défensif. Hormis, Harrison Smith et le prometteur Xavier Rhodes, les defensive backs font peine à voir. Mais sous la houlette de Mike Zimmer et de son savoir défensif, tout ça pourrait bien changer très rapidement.

Facteurs X : De faiblesses évidentes en 2013, la défense et le jeu aérien pourraient se muer en atouts. Teddy Bridgewater a été drafté pour prendre en main la destinée de la franchise. La seule question est de savoir quand son règne débutera. Les arrivées conjuguées d’un nouveau passeur et d’un coordinateur offensif expérimenté vont permettre d’apporter plus de variété à une attaque trop souvent stéréotypée. Mais pour cela, il faut que Bridgewater soit performant. Et vite. En attendant, Matt Cassel fait office de titulaire. Jusqu’à ce que l’ancien meneur de Louisville prouve qu’il n’a pas seulement l’étoffe d’un franchise quarterback sur le papier.

Calendrier : @Rams, Patriots, @Saints, Falcons, @Packers, Lions, @Bills, @Buccaneers, Redskins, Bye, @Bears, Packers, Panthers, Jets, @Lions, @Dolphins, Bears.

En résumé : Avec beaucoup de nouveaux visages, les Vikings entrent dans une nouvelle ère. La saison qui s’annonce sera celle de la transition. Si l’alchimie prend rapidement les Violets peuvent envisager le meilleur, dans le cas contraire, la saison risque d’être longue. Une nouvelle fois. Un calendrier particulièrement relevé et un début de saison redoutable devraient rapidement donner le ton. Les Vikings devront également dompter le froid du TCF Bank Stadium au cours de l’hiver et s’en servir comme d’un avantage.

Le pronostic : 7 victoires – 9 défaites. 3è de la NFC Nord.

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
16-Déc à 23:30DET1.33pariez2.6CHI
17-Déc à 3:30KC1.8pariez1.7
17-Déc à 20:00BUF1.47pariez2.15MIA
17-Déc à 20:00CAR1.55pariez2GB
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une