Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

A la une

Analyse d’avant saison: Cleveland Browns

Suite de la présentation équipe par équipe de la saison 2014. Au programme aujourd’hui : les Cleveland Browns.

L’excitation puis la descente, tel a été le cheminement intellectuel de tous les fans des Browns cet été. Grâce à une draft intelligente, les dirigeants avaient réussi à attirer dans leurs filets de jeunes joueurs de grande qualité pouvant, enfin, mener les Browns en haut de l’AFC Nord. La suspension de Josh Gordon, leur meilleur joueur la saison dernière, pourrait avoir eu raison de ce rêve.

Comme tous les ans, pourtant, les Browns seront l’une des équipes les plus suivies et les plus commentées de la ligue. Aux joueurs présents de rendre ces appréciations positives!

Johnny Manziel devra supporter la pression des fans mais aussi celle de Brian Hoyer.

Johnny Manziel devra supporter la pression des fans mais aussi celle de Brian Hoyer.

La saison dernière : 4 victoires –  12 défaites

Mouvements à l’intersaison : La meilleure nouvelle du côté de l’Ohio semble avoir été la décision de Lebron James de revenir du côté des Cavaliers (NBA). Ce retour va éclipser pour un temps Johnny Manziel, sélectionné comme quarterback du futur, et lui permettre de progresser dans un peu plus de calme, même si la ligue aura toujours les yeux rivés sur lui. Le front-office a, de nouveau, été changé de fond en comble, avec les arrivées de Mike Pettine comme coach et de Ray Farmer comme GM. Avec des mouvement incessants comme ceux-ci, difficile d’imaginer les Browns sortir d’une saison avec un bilan positif.

En attaque, les Browns ont réussi à subtiliser Ben Tate aux Texans et, si le running-back confirme en tant que titulaire tout ce qu’il pouvait faire en tant que remplaçant d’Arian Foster, les Browns peuvent avoir enfin trouver un successeur à Jamal Lewis et Peyton Hillis, leurs derniers coureurs de poids. Pour conserver cette excellente ligne offensive, les dirigeants n’ont pas hésité à sortir l’artillerie lourde pour garder Alex Mack, l’un des meilleurs centres de la ligue. Côté défense, un an après avoir signé l’un des free-agents les plus convoités en Paul Kruger, Cleveland a remis ça en arrachant Karlos Dansby aux Cardinals, qui doivent s’en mordre les doigts maintenant que Daryl Washington est suspendu pour la saison. Ils ont également compensé le surprenant départ de TJ Ward pour Denver en signant le 49er Donte Whitner.

Arrivées notables : Ben Tate (RB), Andrew Hawkins (WR), Miles Austin (WR), Nate Burleson (WR), Donte Whitner (S), Karlos Dansby (LB), Jim Leonhard (LB), Michael Bowie (OL).
Re-signatures : Alex Mack (C), Craig Robertson (LB), Billy Cundiff (K).
Draft : Justin Gilbert (CB), Johnny Manziel (QB), Joel Bitonio (OT), Christian Kirksey (ILB), Terrance West (RB), Pierre Desir (CB).
Pertes notables : Brandon Weeden (QB), Jason Campbell (QB), Davone Bess (WR), Shawn Lauvao (G), Oniel Cousins (G), D’Qwell Jackson (ILB), Chris Owens (CB), T.J. Ward (S).

Les points forts : L’arrière garde. En draftant le jeune Justin Gilbert, les Browns ont mis la main sur celui qui était considéré comme le meilleur cornerback de cette draft 2014. Possédant déjà l’un des tous meilleurs cornerbacks de NFL, avec Joe Haden, les Browns devraient faire caler pas mal de quarterbacks au niveau des passes longues. Et le remplacement du safety TJ Ward par Donte Whitner ne devrait pas trop affaiblir l’ensemble. Pour couronner le tout, le 7e tour de draft, Pierre Desir, a fait un camp tres intéressant et se pose en candidat très sérieux au poste de slot-corner. Les dirigeants ont également obtenu la signature tardive du vétéran Jim Leonhard (ex-Bills).

Sur la ligne offensive, Alex Mack a été re-signé pour 5 ans et tous les fans des Browns s’en félicitent. A côté de lui trône Joe Thomas, l’un des (le?) meilleurs left-tackles de NFL. En y ajoutant Joel Bitonio lors de la draft et avec les progrès effectués par Mitchell Schwartz en fin de saison aux positions de left et right-guard, la ligne offensive des Browns devrait pouvoir préserver leur quarterback au maximum et être capable de creuser de belles tranchées dans la ligne défensive adverse.

Du côté du front seven, malgré la perte de D’Qwell Jackson (75 plaquages en 2013), la ligne de linebacker reste impressionnante avec Paul Kruger, Karlos Dansby et Jabaal Sheard. Barkevious Mingo doit confirmer tout le talent qu’il a pu exhiber lors de ses trois premiers matches en pro (avec 3 sacks, 7 plaquages et deux victoires à la clé). Le talent est là, en tout cas.

Les points faibles : Les receveurs. Enfin, il faudrait plutôt dire « LE » receveur puisque, dans cette escouade, il semble que le seul à avoir un peu de potentiel soit Andrew Hawkins, « volé » aux Bengals à l’intersaison. Les deux vétérans Miles Austin et Nate Burleson semblent soit fragile soit cuit… Bref, la suspension du seul Josh Gordon aura eu raison de ce secteur de jeu.

Avec Ben Tate, Chris Ogbonnaya et Dion Lewis comme coureurs les plus experimentés de l’effectif, difficile de classer cette escouade dans une autre catégorie. L’avantage de partir de très bas, c’est qu’on ne peut que monter…

Facteur(s) X : Son nom est Football, Johnny Football. On en plaisante mais, au-delà de la hype, il est facile d’oublier que Johnny Manziel a été l’un des meilleurs joueurs universitaires des deux dernières années, bien protégé par une excellente ligne offensive à Texas A&M et celle des Browns devrait pouvoir lui offrir la même stabilité à l’étage supérieur, le mettant ainsi dans les meilleures conditions. Alors, son comportement hors-terrain sera sûrement intensément scruté mais, sur le terrain, il va devenir le vrai patron de cette attaque. Comment va-t-il pouvoir compenser l’absence de receveurs dignes de ce nom? Son physique plutôt filiforme va-t-il résister aux impacts de machines bâties pour détruire les quarterbacks adverses? Le climat souvent exécrable du Nord des Etats-Unis jouera-t-il un rôle sur ses capacités à lancer la balle avec précision? Si Johnny Manziel parvient à répondre positivement à toutes ces questions, nul doute que les Browns ne seront pas loin des sommets de l’AFC Nord.
Bien sûr, toutes ces observations deviendront nulles et non valides si Brian Hoyer redevient l’excellent quarterback qu’il a été pendant 2 matches l’an dernier et qu’il envoie Johnny Football sur le banc…

La défense des Browns est belle sur le papier mais si Paul Kruger se met à reproduire les performances qui lui ont valu un tel contrat, elle deviendra tout simplement l’une des 5 meilleures de la ligue. Et l’on sait depuis longtemps que les matches se gagnent plus avec une bonne défense qu’avec une excellente attaque (encore plus dans le blizzard du Lac Erie…)

Calendrier : @Steelers, Saints, Ravens, (Bye), @Titans, Steelers, @Jaguars, Raiders, Buccaneers, @Bengals, Texans, @Falcons, @Bills, Colts, Bengals, @Panthers, @Ravens.

En résumé : Une des meilleures défenses de la ligue mais une attaque en totale reconstruction. Les Browns peuvent être la bonne surprise comme être un immense chantier tout au long de la saison.

Le pronostic :  6 victoires – 10 défaites. 3e de l’AFC Nord.

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
22-Sep à 2:25SF1.92pariez1.6LA
24-Sep à 15:30JAX2.3pariez1.4BAL
24-Sep à 19:00BUF2.1pariez1.5DEN
24-Sep à 19:00CAR1.3pariez2.7NO
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une