Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Miami Dolphins Preview 2014

Analyse d’avant-saison: Miami Dolphins

Suite de la présentation équipe par équipe de la saison 2014. Au programme aujourd’hui : les Miami Dolphins.

Equipe avec du talent à certaines positions, la saison 2013 des Miami Dolphins est morte dans l’oeuf suite au scandale Jonathan Martin/ Richie Incognito, révélatrices d’une mentalité de vestiaire douteuse et d’un management prêt au « laissez faire » pour peu que l’équipe gagne.

En dehors de cette actualité, les Dolphins n’ont pas vraiment fait parler d’eux, malgré leur excellent départ (avec 3 victoires sur les 3 premiers matches),  mais avaient encore une chance de se qualifier pour les playoffs à l’entrée de la dernière journée de saison régulière, ce qui aurait été leur première apparition à ce niveau depuis 2008. Une grosse défaite face aux Jets (20-7) , avec 3 interceptions lancées par Ryan Tannehill, aura eu raison de ce rêve. Y arriveront-ils en 2014 ?

Mike_Wallace_250

Mike Wallace arrivera-t-il à justifier cette année l’énorme investissement fait sur lui?

La saison dernière :  8 victoires –  8 défaites

Mouvements à l’intersaison : Les deux principaux protagonistes du scandale de « bullying », Martin et Incognito, n’ont pas été retenus par la franchise floridienne. Du coup, les principales arrivées ont eu pour but de renforcer la ligne offensive, devenue maigrichonne en nombre, en signant principalement le tackle des Chiefs Branden Albert malgré ses antécédents de blessure qui n’augurent rien de bon pour la suite.

Amené pour apporter de la concurrence au poste de running-back, Knowshon Moreno a déjà connu les affres de la blessure en pré-saison et fait tout juste son retour sur les terrains. L’ex-Bronco ne devrait pas être une menace énorme pour Lamar Miller, le meilleur coureur des Dolphins en 2013.

En défense, on ne sait pas trop quelle mouche a piqué le front-office lorsqu’ils ont pris la décision de signer Cortland Finnegan, l’un des pires cornerbacks de NFL la saison dernière. Comme aurait dit la publiciste de Terrell Owens, ils auront sûrement 11 millions de raisons de s’en vouloir… Chris Clemons ayant décidé d’aller renforcer la défense des Texans, les dirigeants ont réussi à récupérer Louis Delmas, auteur d’une belle saison avec les Detroit Lions en 2013. Enfin, Earl Mitchell fait le chemin inverse et arrive de Houston pour remplacer Paul Soliai, parti chez les Falcons.

Arrivées notables : Knowshon Moreno (RB), Damian Williams (WR), Branden Albert (OT), Jason Fox (OT), Daryn Colledge (G), Earl Mitchell (NT), Cortland Finnegan (CB), R.J. Stanford (CB), Louis Delmas (S).
Re-signatures :  Brent Grimes (CB), Randy Starks (DT), .
Draft : JaWuan James (OT), Jarvis Landry (WR), Billy Turner (OT), Walt Aikens (CB), Arthur Lynch (TE), Jordan Tripp (OLB).
Pertes notables : Jonathan Martin (OT), Richie Incognito (G), John Jerry (G), Paul Soliai (NT), Dimitri Patterson (CB), Nolan Carroll (CB), Chris Clemons (S).

Les points forts : La ligne défensive. Avec des sackers de première, comme Cameron Wake ou Olivier Vernon, les Dolphins sont bien équipés dans le secteur du pass-rush, essentiel dans la NFL d’aujourd’hui. Les defensive tackles, malgré les changements, devraient être au même niveau et assurer aux Floridiens des scores relativement serrés, pour peu que leur attaque ne se mette en route.

On pourrait citer Ryan Tannehill, un quarterback jeune et talentueux (voire citer Mme Tannehill), ou un cornerback d’élite, Brent Grimes, qui peut faire peur aux quarterbacks adverses, voire même un tight-end, Charles Clay, qui a dépassé les 750 yards et marqué 6 touchdowns, mais les Dolphins sont dans un tel état de performances moyennes (à l’image de leur saison 2013 à 8 victoires-8 défaites) que c’est leur punter, Brandon Fields, qui a les honneurs d’être un de leurs points forts. Pas forcément le plus excitant pour les fans… mais extrêmement rassurant pour Joe Philbin, le coach.

Les points faibles : La ligne d’inside linebackers. Malgré les investissements passés, la ligne intérieure de linebackers des Dolphins reste l’une de ses plus grosses faiblesses. Les titulaires Danelle Ellerbe et Philip Wheeler ne justifient pas vraiment les 60 millions de dollars dépensés.

Entre un Dan Carpenter un peu cuit et un rookie, Caleb Sturgis, pas vraiment efficace, les Dolphins ne peuvent pas vraiment compter sur leur jeu au pied. Un vrai problème dans des matches serrés, comme ceux auxquels ils peuvent s’attendre dans leur division, particulièrement face aux Jets et aux Bills.

Facteur(s) X : On dit souvent que tout part de là en NFL, mais c’est d’autant plus vrai pour les Dolphins 2014 : que va vraiment produire la ligne offensive ? Alors qu’ils ont « accordé » 58 sacks en 2013, les « gros » de devants ont maintenant le devoir de protéger leur quarterback plus efficacement. Les arrivees de Branden Albert et des rookies JaWuan James et Billy Turner pourraient être le signal de cette protection améliorée pour le numéro 17. Pourrait alors en découler une meilleure relation entre Tannehill et son receveur Mike Wallace, arraché à prix d’or l’an passé à Pittsburgh. Par relation de cause à effet, un quarterback plus efficace dans ses lancers libérerait sûrement plus d’espace pour ses running-backs, dont le nouvel arrivant Knowshon Moreno.
Bref, comme souvent à ce niveau, le niveau de ligne offensive déterminera beaucoup du parcours des Dolphins 2014.

Calendrier : Patriots, @Bills, Chiefs, @Raiders, (Bye), Packers, @Bears, @Jaguars, Chargers, @Lions, Buffalo, @Broncos, @Jets, Ravens, @Patriots, Vikings, Jets.

En résumé : Une équipe avec du talent, aux performances certes sinusoïdales, à quelques postes-clés mais beaucoup trop brouillonne sur d’autres. La division AFC Est est sans pitié depuis quelques années pour qui ne s’appellent pas Jets ou Patriots. Peu de raisons de penser qu’il en sera autrement cette saison.

Le pronostic :  9 victoires – 7 défaites. 2e de l’AFC Est.

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
15-Déc à 3:25IND2pariez1.55DEN
16-Déc à 23:30DET1.33pariez2.6CHI
17-Déc à 3:25KC1.8pariez1.7
17-Déc à 20:00CAR1.52pariez2.05GB
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une