Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

A la une

Analyse d’avant saison : Baltimore Ravens

Suite de la présentation équipe par équipe de la saison 2014. Au programme aujourd’hui : les Baltimore Ravens.

La saison 2013 a eu tout l’air d’une bonne gueule de bois pour les Ravens. Champions l’année précédente, ils n’ont pas été en mesure de défendre leur titre et ont même manqué les playoffs pour la première fois depuis 2008.

L’objectif est donc très simple : retrouver dès cette année les joies de la post-saison, la période de l’année où les Ravens sont traditionnellement des plus imprévisibles.

La saison dernière : 8 victoires – 8 défaites. Pas de playoffs.

Ray Rice va tout faire pour montrer qu'il fait partie des meilleurs coureurs de la ligue

Ray Rice va tout faire pour montrer qu’il fait toujours partie des meilleurs coureurs de la ligue

Mouvements à l’intersaison : Comme chaque année, pas de bling-bling à Baltimore sur le marché des agents libres. Manager général de la franchise, Ozzie Newsome a tenté de faire du Ozzie Newsome : simple et efficace. Il fallait tout d’abord resigner les joueurs cadres de l’équipe. Objectif réussi haut la main avec le retour de Dennis Pitta, Daryl Smith, Jacoby Jones et Eugene Monroe pour la saison prochaine. Pendant la free agency, les Ravens se sont montrés plutôt discrets. Toutefois, ils ont tenté le pari Steve Smith qui, à 35 ans, semble bien loin de ses jeunes années. Jeremy Zuttah arrive en provenance de Tampa Bay pour prendre la place du centre Gino Gradkowski, catastrophique la saison passée. Parmi les départs, rien n’a été fait pour retenir Michael Oher mais l’équipe pourrait regretter en revanche les pertes du defensive lineman Arthur Jones et de James Ihedigbo, l’une des rares satisfactions dans les lignes arrières l’année dernière.

Du côté de la Draft, les Ravens ont fait l’acquisition de C.J. Mosley, ancien linebacker d’Alabama et NFL-ready, mais peut-être (déjà) un peu usé. Longtemps considéré comme choix de premier tour, Timmy Jernigan rejoint lui-aussi Baltimore avec son gros potentiel. Mais le bon coup pourrait bien venir de James Hurst, offensive tackle non-drafté. A surveiller.

Arrivées notables : Steve Smith (WR), Jeremy Zuttah (C), Darian Stewart (S), Owen Daniels (TE), Justin Forsett (RB).
Draft : C.J. Mosley (LB), Timmy Jernigan (DT), Terrence Brooks (S), Crockett Gilmore (TE), Brent Urban (DT), Lorenzo Taliaferro (RB), John Urschel (G), Keith Wenning (QB), Mike Campanaro (WR).
Pertes notables : Michael Oher (OT), James Ihedigbo (S), Arthur Jones (DL), Tandon Doss (WR), Vonta Leach (FB), Jameel McClain (LB), Corey Graham (CB), Ed Dickson (TE).

Les points forts : Soyons réalistes, il n’y a pas beaucoup de réels points forts dans l’effectif des Ravens lorsqu’on se base sur la saison dernière comme point de référence, tout du moins sur le papier. On retiendra toutefois la qualité et la profondeur que propose le front seven. On y trouve notamment Haloti Ngata, Chris Canty, Brandon Williams, Timmy Jernigan pour le premier rideau avec Terrell Suggs, Daryl Smith, Elvis Dumervil, C.J. Mosley ou encore Courtney Upshaw juste derrière eux. En pleine possession de leurs moyens, ces joueurs peuvent poser d’énormes problèmes à n’importe quelle attaque, que ce soit dans le pass-rush ou pour stopper le jeu au sol.

Le second gros atout de la franchise ne se situe pas sur le terrain. En effet, John Harbaugh est l’un des meilleurs coaches actuels. Depuis son arrivée à la tête des Ravens en 2008, il a engrangé les victoires et a raté les playoffs pour la première fois l’année passée. Avoir réussi à mener l’équipe à 8 victoires en 2013, malgré les piètres performances individuelles relèvent déjà de l’exploit. Un magicien.

Les points faibles : L’année passée, l’escouade offensive des Ravens avait de grosses difficultés à progresser. Elle était même la pire de la ligue avec ses 4,5 yards engrangés en moyenne par action. Et malheureusement, il n’y a eu aucun gros renfort pour corriger ce problème pendant le printemps. Joe Flacco sort de la pire saison de sa carrière tout comme Ray Rice. Parmi les cibles du quarterback, Baltimore enregistre le retour de Dennis Pitta mais l’ensemble reste moyen. Enfin, la ligne offensive a énormément souffert l’année passée et le peu de mouvements n’annonce rien de bon pour 2014.

En défense, la secondary est aussi un gros point noir de l’effectif. Les cornerbacks n’inspirent toujours pas une grande confiance. Du côté des safeties, James Ihedigbo est parti et c’est le rookie Terrence Brooks qui est amené à le remplacer à court terme. Il évoluera au côté de Matt Elam, drafté en 2013 et loin d’être convaincant pour sa première campagne en NFL.

Facteur X : Pour la première fois de sa carrière, Joe Flacco a lancé plus d’interceptions que de touchdowns et a été sacké à 48 reprises. Derrière lui, Ray Rice a enregistré une moyenne de 3,1 yards par course tandis que Bernard Pierce a plafonné à 2,9 yards. Ces joueurs ne sont bien sûrs pas exempts de tous reproches mais il faut se fier aux symptômes pour connaître la maladie. Par conséquent, le principal facteur X de la saison des Ravens sera le niveau de performance affiché par la ligne offensive. En effet, une véritable cohésion des hommes de ligne associée à de bonnes prestations pourraient changer complètement le visage de l’attaque des Ravens et permettre ainsi d’engranger des victoires.

Calendrier : Bengals, Steelers, @Browns, Panthers, @Colts, @Buccaneers, Falcons, @Bengals, @Steelers, Titans, @Saints, Chargers, @Dolphins, Jaguars, @Texans, Browns.

En résumé : Les Ravens sortent d’une saison très difficile avec beaucoup de naufrages individuels. La bonne nouvelle, c’est que certains joueurs ne pourront que faire mieux. Toutefois, l’effectif semble trop léger pour avoir de réelles ambitions. Heureusement, leur calendrier est relativement facile et finir avec un bilan positif paraît réalisable, surtout avec John Harbaugh pour donner les consignes.

Pronostics : 9 victoires – 7 défaites.

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
22-Sep à 2:25SF1.92pariez1.6LA
24-Sep à 15:30JAX2.3pariez1.4BAL
24-Sep à 19:00BUF2.1pariez1.5DEN
24-Sep à 19:00CAR1.3pariez2.7NO
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une